Journal Quelques chiffres

Posté par . Licence CC by-sa
21
22
oct.
2012

Je me suis amusé (bon, j'ai d'autres passe-temps aussi) à établir un bref état des lieux concernant les distributions alternatives, et pour m'y aider, je me suis servi du moteur de recherche du site distrowatch (j'ai pas trouvé mieux pour faire cette note).

Voici donc quelques chiffres sur le recensement des distributions qui sont/ont été disponibles sur le site: cela donne un aperçu de ce qui se fait en dehors des systèmes propriétaires:

  • 732 distributions au total (tout état confondu)

    • 697 distributions basées sur Linux
    • 25 distributions basées sur BSD
  • 323 distributions actives

    • 302 distributions basées sur Linux
      • 145 distributions basées sur Debian GNU/Linux
    • 14 distributions basées sur BSD
      • 9 distributions basées sur FreeBSD
    • 5 distributions basées sur Solaris
    • 1 distribution basée sur BeOS
    • 1 distribution basée sur une architecture µkernel
  • 67 distributions dormantes (pas de MAJ depuis un moment)

    • 62 distributions basées sur Linux
      • 33 distributions basées sur Debian GNU/Linux
    • 4 distributions basées sur BSD
      • 4 distributions basées sur FreeBSD
  • 342 distributions officiellement arrêtées

    • 333 distributions basées sur Linux
      • 127 distributions basées sur Debian GNU/Linux
    • 7 distributions basées sur BSD
      • 3 distributions basées sur FreeBSD

statistiques établies à partir du site distrowatch.com en date du 22/10/2012

  • # C'est bien

    Posté par . Évalué à  8 .

    Mais

    • combien de distrib basée sur red-hat?
    • combien de distrib basées sur SuSE
    • combien de distrib from scratch ?

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: C'est bien

      Posté par . Évalué à  3 .

      j'ai oublié de préciser que je me suis basé sur les distributions les plus courantes, et donc à défaut d'être le plus bref possible, de me contenter de Debian, et de FreeBSD, qui sont les plus utilisées.

      • [^] # Re: C'est bien

        Posté par . Évalué à  4 .

        Tu t'es emmerdé à faire pour Free BSD, mais tu n'as pas cherché à faire du fedora?

        Sur le site, il y en a 93 basés sur fedora. (94 si on compte fédora) qui ont le package emacs. À coté de ton BSD ça fait un peu léger, et si on pousse à fedora + red-hat ça monte à 136…

        Là on a un peu l'impression d'avoir un énorme camembert avec 2 truc, et le reste en autre. Généralement ça veut dire que ce qui est dans 'autre' est plus petit que le deuxième, alors que c'est comparable au premier.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: C'est bien

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

          Je crois qu'il voulait dire la GNU/Linux la plus courante et la BSD la plus courante, à titre indicatif.

          C'est pas encore le concours de la plus grosse. On attend vendredi pour ça.

    • [^] # Re: C'est bien

      Posté par . Évalué à  1 .

      combien de distrib basées sur SuSE

      Moins que sur son ancêtre Slackware.

      Opera le fait depuis 10 ans.

  • # debian is dying

    Posté par . Évalué à  10 .

    On constate quand même que debian c'est pas très bien comme distrib. En gros, la moitié des distribs existantes essayent de la forker pour en faire quelque chose de mieux au lieu de l'utiliser. C'est dire si elle est nulle!

    (et là, paf -10 direct de la part des debianeux aigris)

    • [^] # Re: debian is dying

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Debian is really dying, la preuve ;)

      http://www.donarmstrong.com/posts/bug_reporting_rate/

      • [^] # Re: debian is dying

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Debian approche de plus en plus la perfection: il y a de moins en moins de bug à rapporter!

        ---------------------->[ ]

        • [^] # Re: debian is dying

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Je pense surtout que beaucoup de gens qui utilisait Debian testing/sid pour avoir du rolling release se sont tourné vers d'autres distributions.

          En tout cas c'est mon cas, je n'utilise que Debian stable sur des serveurs et j'ai jamais eu besoin de faire un rapport de bug.

    • [^] # Re: debian is dying

      Posté par . Évalué à  10 .

      :)

      J'allais cliquer sur « inutile » et j'ai lu ce qu'il y a entre parenthèses.

      Mais ne serait-ce pas plutôt parce que Debian est la seule distribution à avoir compris l'esprit du libre et permet facilement de faire des distributions dérivées à partir de leur travail contrairement aux autres qui cherchent à enfermer l'utilisateur ?

      ~~>[]

    • [^] # Re: debian is dying

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Que dire alors d'une autre distribution populaire elle-même basée sur Debian ?

      • [^] # Re: debian is dying

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 22/10/12 à 17:56

        Qu'elle n'arrive pas a la cheville de Debian… :)

        Même si elle est basé sur Debian et plus facile que Debian, Debian est mieux ! Debian c'est la poule.

        --> [ ]

  • # Quelques chiffres également

    Posté par . Évalué à  2 .

    11 14 24 34 41 et le 5

    les chiffres bruts, c'est sympa, mais une analyse qui va avec, c'est beaucoup mieux. Que peux tu nous dire de ces chiffres, avais tu une théorie derrière le fait d'aller chercher ces informations ?

    • [^] # Je sors ma combinaison poilue et je me lance !

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Que peux tu nous dire de ces chiffres

      Que pleins de gens ont trop de temps libre et feraient mieux de contribuer upstream plutôt que de créer une n-ième distro inutile.

      • [^] # Re: Je sors ma combinaison poilue et je me lance !

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Tu sais, y'en a même qui développent un n-ieme système d'initialisation alors qu'il suffisait de contribuer upstream. Quand on en est la, on peut refaire le monde avec une n-ieme distro.

        • [^] # Re: Je sors ma combinaison poilue et je me lance !

          Posté par . Évalué à  1 .

          Il y a de çà en effet, c'est ce qui en ressort en tout cas de cette extraction. Il ne faut toutefois pas oublier qu'il y a dans cette liste des distros étrangères, même si l'intérêt peut-être limite vu la prise en charge native de nombreuses langues.

      • [^] # Re: Je sors ma combinaison poilue et je me lance !

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        une n-ième distro inutile.

        mais tant qu'elle n'utilise pas systemd, elle n'est pas inutile, et le fork a sa raison d'être ;)

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: Quelques chiffres également

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Ah zut, j'rentre même pas dans mes frais, j'ai que le 11 et le 41…

    • [^] # Re: Quelques chiffres également

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Je préfère de loin des chiffres sans analyses que des chiffres accompagnés d'une analyse à la con (j'imagine bien un truc du genre : plus de la moitié des distributions dormantes sont basés sur Debian. Debian a-t'elle du soucis à se faire ?).

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

      • [^] # Re: Quelques chiffres également

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Aucun souci pour son financement en tout cas: avec des stats pareilles, on aura tôt fait de trouver des VP de grandes compagnies pharmaceutiques investir dans ce formidable somnifère!

    • [^] # Re: Quelques chiffres également

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Que c'est ceux du loto d'hier soir!
      Dingue ce que l'opium peut faire pour ma mémoire…

    • [^] # Re: Quelques chiffres également

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Mon analyse à moi serait que les plus grosses distros sont celles qui sont les plus forkées. Est-ce que cela viendrait du fait qu'elles seraient trop généralistes ou bien tout simplement qu'elle seraient vraiment trop au point et vraiment bien foutues, amenant beaucoup d'utilisateurs ou de fans voulant s'approprier un peu plus leur distrib' favorite à forker/créer une distribution dérivée ou en faire un spin-off (ou « remix ») ?

      Ce sont aussi de fait les plus grosses distributions qui offrent le plus d'outils dédiés à ce genre de manipulation, qui couvrent le plus d'architectures et qui facilitent l'accès à la documentation grâce à de grosses communautés qui contribuent forcément plus en terme de volume qu'une distro plus indépendante et/ou marginale.

      Comme le journal parle d'un état des lieux des distributions alternatives, il est plus intéressant à mon sens de se pencher sur les ditributions indépendantes et dites « from scratch ». De mon point de vue, je vois se détacher du lot, bien moindre, des distrib' « indé », certaines encore vivantes à ce jour, dans l'ordre de lecture et très subjectivement :

      • Alpine Linux, dont on a parlé ici récemment, à ne pas confondre avec Alpine, le courielleur, une distribution minimaliste pour serveurs/routeurs/sécurité/réseau

      • On voit ensuite (enfin surtout moi, vu que j'en suis le développeur) la dure-à-googler et mal nommée 0, une distribution multilib pour le public francophone, marginale et en plein développement

      • T2, une méta-distribution fournissant les outils pour créer sa propre distribution, que j'ai vaguement parcourue

      • Linux From Scratch/LFS ainsi que sa traduction française, cet excellent projet qui n'est pas à vrai dire une distribution, mais plutôt une méthode de compilation manuelle pour se créer sa propre distribution aux petits oignons depuis « rien » (« from scratch »)

        • NuTyX, basée elle-même sur LFS, uns distribution francophone généraliste complète, plutôt en fin de vie car en cours de recadrage sur LFS
      • Je remarque également PLoP, cette distribution « live » qui peut démarrer depuis de nombreux supports et servir de système de secours ou de serveur

      • Suivent les distributions dédiées aux systèmes embarqués, comme µClinux et OpenEmbedded qui se définit plutôt par un environnement de compilation croisée permettant de construire des systèmes embarqués, environnement sur lequel Ångström se base pour créer sa distribution pour l'embarqué, se voulant stable et facile d'utilisation

      • Je note enfin la vénérable CRUX et son fameux système de ports, repris ailleurs par NuTyX et OpenBSD (la page Wikipédiade CRUX la définit aussi comme maman de ArchLinux, j'aurai appris quelque chose).

      On regretta pour finir les trop nombreux projets morts, certains ayant perduré plusieurs années d'ailleurs, et il serait très intéressant de connaître les raisons qui ont poussé ces projets dans l'immense cimetière des projets libres avortés (on ne parle d'ailleurs pas des licences de toutes ces distributions).

      Tout ça me laisse une impression qui est je pense partagée par beaucoup : « mais pourquoi toutes ces distributions, bordel ? » ainsi qu'un sentiment d'énorme gâchis de temps et d'énergie, mais une autre partie de moi me dit « Et pourquoi pas, tant qu'on peut ? ». Cette variété et ce choix sont une force autant qu'une faiblesse dans le Libre.

      • [^] # Re: Quelques chiffres également

        Posté par . Évalué à  3 .

        (la page Wikipédiade CRUX la définit aussi comme maman de ArchLinux, j'aurai appris quelque chose)

        Une maman spirituelle parmi d'autre alors. Arch est bien from scratch.

        • [^] # Re: Quelques chiffres également

          Posté par . Évalué à  2 .

          En effet, Arch Linux est une distribution from scratch. Mais son créateur (Judd Vinet) a beaucoup aimé CRUX, dont il se servait à l'époque, et s'en est grandement inspiré (système de boot à la BSD (rc.d et non init.d), principe K.I.S.S, distribution minimaliste, etc.).

          Pour plus d'informations…

          Bref, le lien de parenté entre Arch Linux et Crux n'est pas dénué de sens.

          LeMarsu, en passant.

      • [^] # Re: Quelques chiffres également

        Posté par . Évalué à  1 .

        On regretta pour finir les trop nombreux projets morts, certains ayant perduré plusieurs années d'ailleurs, et il serait très intéressant de connaître les raisons qui ont poussé ces projets dans l'immense cimetière des projets libres avortés

        je pense que l'on peut déjà trouver un début de réponse à cette interrogation sur le site même: les raisons qui ont poussées les projets à fermer.

      • [^] # Re: Quelques chiffres également

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        N'oublie pas non plus Slitaz : http://www.slitaz.org/fr/ une autre distribution minimaliste et légère (avec pas mal de paquets disponibles)

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: Quelques chiffres également

      Posté par . Évalué à  0 .

      les chiffres bruts, c'est sympa, mais une analyse qui va avec, c'est beaucoup mieux.

      L'analyse est simple: Y en a trop.

  • # tous en graphique

    Posté par . Évalué à  10 .

    Une zoli Zimage

    je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

    • [^] # Re: tous en graphique

      Posté par . Évalué à  4 .

      Ton post a été moinssé à tort, je trouve. Certes, il faut cliquer pour voir de quoi il s'agit mais le graphique en vaut le détour.
      Pour les moinsseurs, il s'agit d'un arbre généalogique des distributions. C'est juste énorme. Certains noms m'ont rappelé des souvenirs de jeunesse.

      • [^] # Re: tous en graphique

        Posté par . Évalué à  2 .

        Merci.
        Cela permet de savoir en un coup d'oeil quel sont les distrib qui sont encore active ou a l'abandon, comme aurox qui me rappelle de bon souvenirs aussi. ;)

        je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

        • [^] # Re: tous en graphique

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 . Dernière modification : le 23/10/12 à 08:46

          Ca sert surtout à savoir quelles sont les distributions qui ont vraiment du succès, et qui sont considérées assez "bonnes" pour servir de base à d'autres projets.

          En un clin d'oeil, on apprend par filliation que
          - Knoppix
          - Debian
          - Ubuntu
          - Gentoo
          - Slackware
          - openSUSE
          - Arch
          - Mandriva/Mageia
          - Red Hat/Fedora
          sont les distributions majeures et que la quasi totalité des 688 autres distributions Linux sont anecdotiques, ou font parties intégrantes du passé.

          Autrement dit, on a rien appris du tout :P
          D'ailleurs, je parie qu'avec ces 9 là (1.3% du total), on regroupe plus de 95% des utilisateurs.

    • [^] # Re: tous en graphique

      Posté par . Évalué à  2 .

      Pas mal, ça fait penser à l'arbre du vivant en (un tout petit peu) moins touffu. Presque assez pour appliquer les même techniques de visualisation fractales : http://www.onezoom.org/

  • # Après cela n'aide à faire adopter linux

    Posté par . Évalué à  -10 .

    Bonsoir,
    un troll peut être mais je trouve que cela n'aide pas à faire adopter linux sur le Desktop (certes il y a d'autres facteurs aussi mais celui là n'arrange pas les choses). On peut critiquer Android, mais il a l'avantage d'obliger à une certaine homogénéité (un peu comme windows et MacOS). Quand un programme pourra s'installer sous linux aussi simplement que sur les autres systèmes alors là, on aura fait un grand pas.
    Bonne soirée

    • [^] # Re: Après cela n'aide à faire adopter linux

      Posté par . Évalué à  6 .

      Quand un programme pourra s'installer sous linux aussi simplement que sur les autres systèmes

      Il n'y a pas plus simple que GNU/Linux.

      Ou il y a moins bien mais c'est plus cher.

      je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

    • [^] # Re: Après cela n'aide à faire adopter linux

      Posté par . Évalué à  1 .

      On peut critiquer Android, mais il a l'avantage d'obliger à une certaine homogénéité (un peu comme windows et MacOS).

      Euh, ça se produit aussi dans l'écosystème Android :)

      1) chaque constructeur y va de sa couche (culotte)
      2) les distro communautaires explosent même si CyanogenMod se distingue, on doit quand même en être à une dizaine déjà.

      Mais il est vrai qu'on a tout de même le choix d'acheter une appareil avec la version vanille de Google.

  • # Je trouve ça magnifique

    Posté par . Évalué à  1 .

    Je parle de cette image.
    On y voit des distribs qui naissent et qui meurent d'autres qui grandissent et font des enfants d'autres encore qui se transforme pour repartir sur de nouvelles bases, ça vie librement au gré des envies de chacun.
    Vraiment Je trouve ça magnifique, car cela concorde avec ma vision de la liberté.

    Le but est il de trouver des solutions, ou bien des bonnes questions ?

    • [^] # Re: Je trouve ça magnifique

      Posté par . Évalué à  3 .

      Ce qui est pas mal c'est qu'on peu voir que débian a 2 distributions filles productives (knopix et ubuntu), Slackware à SuSE qui tente d'essaimer, red-hat à fedora et mandrake, mais ça reste petit par rapport aux fistons de Debian ;)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Je trouve ça magnifique

        Posté par . Évalué à  0 .

        Tu a oublié Arch qui donne de bon résulta aussi, et a plus petite échelle LFS avec nutyX.

        je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

  • # C'est des nombres, bordel

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Ils sont composés de plusieurs chiffres.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.