Journal Big brother is watching you

Posté par .
37
13
juil.
2012

Bonjour vous.

http://news.cnet.com/8301-1023_3-57471570-93/facebook-scans-chats-and-posts-for-criminal-activity/

Facebook scanne les communications à la recherche de comportement suspect. Des employés se chargent ensuite de la marche à tenir.

Je sais pas quoi penser de ce genre de chose. Ce qui me travaille le plus, c'est pourquoi est-ce que tant de gens tolèrent et même plébiscitent ce genre d'initiatives venant d'une entreprise étrangère soumise à d'autres lois, échappant à tout contrôle démocratique, alors que si le dixième venait de leur propre gouvernement, sur lequel ils ont le contrôle. il y aurait une levée de bouclier.

Le fichage étatique est dangereux, pour des raisons que l’histoire nous enseigne. Mais l'État a des compte à rendre, les hommes qui s'occupent de ce genre de choses sont assermentée, et la loi prévoit des sanctions particulièrement dure si ils ne sont pas irréprochables. Un état ne vendrait pas non plus son fichier, ni même y donnerait accès à une entreprise ou un autre État. Un individu a un droit de regard sur les informations le concernant, ect.

Facebook, c'est une boite privée, ils font littéralement ce qu'ils veulent. Si ils veulent divulguer ces informations, ils le peuvent. Je ne sais même pas quoi ajouter. Les seuls freins sont un employé scrupuleux et doté du sens du sacrifice et un juge qui a beaucoup de temps devant lui. Là, il ne s'agit de "des comportement suspect" quel que soit le sens de cette expression. Et demain, quoi d'autre ?

Sinon, ils se félicitent d'avoir très peu de faux positifs (faux positif = G.I.G.N. qui défonce la porte d'un innocent parce qu'un débile de chez Facebook ne comprend pas le second degré).

Je sais que l'argument de la pente savonneuse est fallacieux. Mais dans ce domaine particulier, l'expérience montre qu'il est parfaitement valide. Comme le montre en France le fichage ADN qui devait originellement être réservé aux meurtriers et délinquants sexuels, puis petit à petit, s'est étendu jusqu'aux troubles à l'ordre publique. Ou bien en Australie, le web filtré pour le contenus pédoporn, puis qui c'est retrouvé à filtrer n'importe quoi, y compris les sites qui disaient qu'ils filtraient n'importe quoi.

Arrêter trois criminel imprudents vaut-il le fait d'exposer plusieurs centaines de millions de gens à des erreurs policières ou peut-être pire dans l'avenir (imaginez Hitler ou la Stasi avec un accès à un outil comme celui-là) ? Sans même parler de la vie privée. Que des inconnus puissent lire mes conversations privées me pose un énorme problème. Ce n'est même pas légal dans mon pays.

  • # Solution

    Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 13/07/12 à 17:04

    Ne pas utiliser Facebook.

    Sérieusement, je ne vois pas le problème. Si comme moi tu penses que ce genre de choses est totalement inacceptable… hé bien, supprime ton compte facebook.

    On peut reprocher beaucoup de choses à Facebook, mais jusqu’aux dernières nouvelles ce n’est pas obligatoire, on peut très bien vivre sans.

    • [^] # Re: Solution

      Posté par . Évalué à  10 .

      En fait c'est un peu plus compliqué que ça vu que tes relations peuvent te référencer dans facebook sans que tu y ait un compte ;). Il suffit juste qu'ils tagguent une photo avec ton nom et c'est gagné.

      Et quand tu explique aux gens qu'un malveillant pourrait usurper ton identité sur facebook, la seule parade, c'est de créer un compte vide, mais tout tes amis t'ajouteront dans leur relation, augmentant ainsi la base de connaissance de FB.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Solution

        Posté par . Évalué à  -1 .

        En fait c'est un peu plus compliqué que ça vu que tes relations peuvent te référencer dans facebook sans que tu y ait un compte ;). Il suffit juste qu'ils tagguent une photo avec ton nom et c'est gagné.

        Ouais, enfin de là à ce qu'ils te tagguent comme criminel et qu'on t'envoie le GIGN à cause de Facebook, y'a un monde.

        Ceci dit, un "ami" qui me fait un coup comme ça, je lui donne une bonne raison de m'envoyer le GIGN, même s'il ne sera plus là pour le voir.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Solution

          Posté par . Évalué à  6 .

          Ouais, enfin de là à ce qu'ils te tagguent comme criminel et qu'on t'envoie le GIGN

          Sur la photo, il encule un mouton
          Alors, forcément…

        • [^] # Re: Solution

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Ceci dit, un "ami" qui me fait un coup comme ça, je lui donne une bonne raison de m'envoyer le GIGN, même s'il ne sera plus là pour le voir.

          Et tu lui donnerais raison du coup. En fait ton "ami", ça pourrait être le John Doe du film "Se7en".

    • [^] # Re: Solution

      Posté par . Évalué à  10 .

      Je n'ai pas de compte Facebook.

      Sinon, c'est à mon sens un comportement irresponsable comme un autre. De la même manière, si un ami bourré menace de prendre le volant, j'essaye de l'arrêter. Et il est effectivement illusoire penser que ça n'implique que les gens qui ont un compte facebook. Un exemple tout bête. L'autre jour j'avais à envoyer un bout code à quelques personnes, je met vite fait en place un serveur http. Et quand je consulte les log, je vois les adresses ip des intéressés (des FAI français)… et Facebook… WTF ? Après enquête, deux des intéressés s'étaient échangé le lien via Facebook.

      Please do not feed the trolls

      • [^] # Re: Solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

        Normal, Facebook a un système de preview, il va donc "lire" l'URL.
        On le distingue par son User-Agent "facebookexternalhit/X.Y"
        Plus d'infos ici: http://www.facebook.com/externalhit_uatext.php

        Si tu ne veux pas que Facebook scanne ton serveur, il te suffit de mettre en place une règle dans Apache :

        SetEnvIf User-Agent ^facebookexternalhit/1\.1 facebook_out
        <Location />  
          Order Deny,Allow  
          Allow from all  
          Deny from env=facebook_out
        </Location> 
        
        

        (j'ai un doute sur le "Order", inversez Deny et Allow au besoin)

      • [^] # Re: Solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        De la même manière, si un ami bourré menace de prendre le volant, j'essaye de l'arrêter.

        Donc selon toi, tes amis ne sont pas plus lucides quand ils acceptent les conditions d'utilisation de Facebook que quand ils sont en état d'ébriété ?

        • [^] # Re: Solution

          Posté par . Évalué à  4 .

          Selon une étude récente de Chapeau Consulting Inc. 76,78% des utilisateurs de Facebook de plus de 12 ans se sont inscrit en état d'ébriété.

          • [^] # Re: Solution

            Posté par . Évalué à  2 .

            Et ceux de moins de douze ans ?

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Solution

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ceux là c'est pire, ils ont même pas été capables d'indiquer leur âge correctement.

            • [^] # Re: Solution

              Posté par . Évalué à  5 .

              Ce sont des agents du FBI

    • [^] # Re: Solution

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 . Dernière modification : le 13/07/12 à 21:15

      C'est pas comme si cette société ne traquait pas les gens, même ceux qui ne sont pas inscrit sur leur site, à l'aide de petits pouces bleus disséminés sur pas mal de sites, obligeant les gens consciencieux à utiliser pas mal d'extension pour leur navigateur.

      • [^] # Re: Solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

        C'est pas comme si cette société ne traquait pas les gens, même ceux qui ne sont pas inscrit sur leur site, à l'aide de petits pouces bleus disséminés sur pas mal de sites, obligeant les gens consciencieux à utiliser pas mal d'extension pour leur navigateur.

        Certes, mais relis son commentaire, il dit qu'on peut très bien vivre sans, et il n'a pas tort. Quand on exécute par défaut tout code javascript dans son navigateur, en lui faisant une confiance aveugle, le problème se situe encore une fois entre la chaise et le clavier.

        • [^] # Re: Solution

          Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

          obligeant les gens consciencieux à utiliser pas mal d'extension pour leur navigateur.

          Pfff, j'ai lu en diagonale ce à quoi je réponds. >_<

          Effectivement, si un navigateur requiert des extensions pour bloquer javascript, c'est du côté du navigateur que le problème se situe (suivez mon regard).

          • [^] # Re: Solution

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Il n'y a pas besoin du JavaScript. Rien que télécharger l'image, c'est déjà des informations pour Facebook (par le referer notamment).

            « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

          • [^] # Re: Solution

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            si un navigateur requiert des extensions pour bloquer javascript, c'est du côté du navigateur que le problème se situe

            Nan mais exécuter le javascript est l'un des principaux objectifs du navigateur

        • [^] # Re: Solution

          Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

          Quand on exécute par défaut tout code javascript dans son navigateur, en lui faisant une confiance aveugle, le problème se situe encore une fois entre la chaise et le clavier.

          Mouai, encore une fois tu te trompe totalement de problème.
          Le problème n'est absolument pas dans l'exécution de javascript, ce n'est qu'un vecteur ça.

          Si sur mon site je te colle une image <img src="http://thumbup.facebook.com/share?url=http://plop.net" /> ça fonctionne très bien et sans javascript. Ok j'ai un peu moins de données dispo, mais je sais quand même que ton ip a consulté le site et demandé l'affichage.

          Donc ton histoire de "chaise et clavier" pour le coup t'es un peu à côté de la plaque

          • [^] # Re: Solution

            Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

            Ok, autant pour moi, mais j'avais entendu dire que ce bouton like permettait notamment à Facebook de faire un lien entre les pages visitées par un utilisateur. Sinon, en quoi Facebook est-il plus dangereux qu'un site d'hébergement d'images comme imageshack.us ?

            • [^] # Re: Solution

              Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

              C'est facile pour Facebook, vu qu'ils sont pas mal de page, il suffit de relever celles ou l'IP et l'UA du navigateur sont les mêmes.

              « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Solution

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Il y a bien une différence, en l'occurrence il est plus compliqué de savoir quel utilisateur visite.
              Mais l'IP par exemple est déjà dispo (et l'"historique" de ton ip aussi)

    • [^] # Re: Solution

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      L'être humain est à une échelle "sociologique" incapable de responsabilité, et encore moins quand il n'est pas impliqué dans les décisions politiques. Peut être que toi et moi en prenant le temps d'y réfléchir, pouvons décider de ne pas utiliser facebook, et encore ça nous coupe de certaines personnes, mais à une échelle d'un grand nombre d'individus, quel que soit l'enjeu de fichage ou autre, la plupart de ces gens utiliseront quand même facebook parce que c'est un outil socialement nécessaire (leurs amis utilisent facebook).
      Au lieu de se dire "si ils sont cons et ben qu'ils crèvent" qui est un raisonnement dogmatiquement libéral et inadapté aux sociétés humaines (ça les rend instables, dans le cas présent ça favorise le fichage de la population par une entreprise privée), il faut plutôt essayer de trouver un moyen pour régler le problème du fichage massif auprès de la population, qui serait tout aussi contente d'utiliser un outil de réseau d'amis décentralisé, tant que ça marche à peu près… et qui, contrairement aux idées reçues, n'utilise pas facebook parce qu'elle l'a "décidée après mures réflexions" mais juste par "effet de foule".

      Donc je dirais plutôt : solution : convaincre les gens de ne plus utiliser facebook, ou encore nuire à facebook (par des lois ou autre..) pour que les gens ne l'utilisent plus.

  • # Ça ne me dérange pas...

    Posté par . Évalué à  -10 .

    …je n'ai rien à me reprocher.

  • # Et tu viens de gagner un ...

    Posté par . Évalué à  -9 .

    point de Godwin. Félicitation, tu sais ce qu'il te reste à faire => burin/marteau

    • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

      Posté par . Évalué à  10 .

      Vu le sujet c'était de l'éviter qui aurait valu une récompense. Je ne le mérite pas.

      Et c'est quoi la récompense pour parler de la stasi lors qu'il est question de fichage massif ?

      Et c'est assez saoulant que quoi qu'on dise il a toujours gus avec qui fait un "grep hitler" pour tenter de décrédibiliser le propos avec des mèmes éculés. À bon entendeur.

      Please do not feed the trolls

      • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

        Posté par . Évalué à  -8 .

        Si tu grattes un peu tu peux trouver assez d'argument pour éviter d'en parler. C'est un trop facile de faire appel aux émotions de ton lecteur pour qu'il adhère à tes idées. C'est tout simplement du sophisme.

        • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

          Posté par . Évalué à  5 .

          Pourquoi j'éviterais d'en parler ? Je trouve ça très à propos. Si tu peux me montrer où est le sophisme, ne te prive pas. Ça m’intéresse.

          J'ai une plutôt haute estime du lecteur de linuxfr.org et je lui fais confiance pour ne pas se laisser submergé d'émotion à la vue des lettres "H" "i" "t" "l" "e" "r". Sinon, bah, tant pis pour lui.

          Please do not feed the trolls

          • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

            Posté par . Évalué à  3 .

            J'ai une plutôt haute estime du lecteur de linuxfr.org et je lui fais confiance pour ne pas se laisser submergé d'émotion à la vue des lettres "H" "i" "t" "l" "e" "r". Sinon, bah, tant pis pour lui.
            Qui sait, chacun à sa corde sensible.

            Tu fais appel à un argument historique en le personnifiant. Tu avances implicitement le fait que cette personne et ce qu'il représente est inacceptable, monstrueux, inhumain, etc (si toi tu le fait pas, le lecteur le fait parce qu'il est difficile de dissocier la personne de l'événement qui le concerne, c'est d'ailleurs pour ça que tu l'utilises). Et ensuite tu parles d'un moyen qui, entre les mains de cette personne, provoquerait un désastre pas possible. Alors que je trouve qu'il est essentiel de critiquer le moyen en lui même, pas son utilisation. C'est comme dire que des bottes sont des objets diaboliques parce qu'elles peuvent servir à écraser la mâchoire de jeunes hommes sur les trottoirs.

            Défendre la vie privé, en quoi c'est une vertu et que ce système outrepasse tout ce que tu trouveras bon de dire qu'il outrepasse, ça c'est de l'argumentation qui tiens la ligne. Utiliser un cas particulier (qui plus est chargé d'émotion ou de symbole) pour critiquer un aspect général c'est biaiser l'argumentation pour amener ton lecteur à adhérer à ton idée, et non pas à se faire la sienne. Un peu l'inverse de l'objectivité.

            Et si l'objectivité n'est pas ton but, mais que tu veux dire ce que tu penses, et faire entendre ton idée, libre à toi. Mais aussi libre à moi d'en critiquer la forme.

            • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

              Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

              L'objectivité c'est une invention pour journalistes, pour faire croire qu'un sujet passe sur tous les aspects d'un problème sans parti pris, ce qui est plus ou moins bien appliqué dans la pratique.

              Dans une argumentation il n'y a pas lieu d'être objectif. Si je cherche à convaincre quelqu'un, je vais lui donner les éléments qui me semblent importants pour qu'il puisse comprendre mon point de vue. Après s'il veut se faire son propre point de vue mon interlocuteur a intérêt à aller voir ailleurs pour comparer les arguments de différentes personnes.

      • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

        Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 14/07/12 à 10:17

        il a toujours gus avec qui fait un "grep hitler"

        C'est selon moi le coeur du problème.
        Revenons un peu sur nos pas :

        Facebook scanne les communications à la recherche de comportement suspect

        ça vaut le coût de décortiquer un peu cette phrase, et de mettre en lumière ce terme de "communications". Parce que le cadre est très différent.

        Les communications sont composées de libre expression.
        Et c'est là la différence majeure entre le cadre des USA et le cadre de la France en matière de droit. Aux USA le Premier Amendement garantie une totale liberté d'expression. Point. Tout le monde le connait, et pourtant beaucoup l'oublie, semble t il, lorsqu'on parle de sujet comme celui-ci. Pas en France. Si je dis que les juifs sont une race à part et que Bosh fait de la publicité mensongère parceque c'est pas vraiment du travail de pro… je tombe sous le coup d'une la loi m'empêchant d'exprimer une opinion (et il me faudrait justifier d'un ton humouristique ou d'une mise en abîme par l'absurde afin de ne pas être poursuivi) Du bullshit, en long en large et en travers.

        Le cadre est donc très différent. L'analyse de conversations et de propos privés aux usa se fait dans ce cadre d'une liberté d'expression garantie. Elle sert donc simplement à affiner un comportement. Tandis que chez nous, notre cadre a vite fait de déraper entre propos et comportement, et ce journal en est une illustration (non pas qu'il dérape lui même, simplement qu'il illustre bien ce mélange accepté chez nous). À partir du moment où l'expression elle même est contrainte et peut être répréhensible, analyser une conversation ne relève pas seulement du profilage comportementaliste mais également de repérage d'idées interdites. BAM< ça fait mal, ok, mais c'est la réalité : nous sommes de moins en moins libres d'opinions, et dès lors l'accès aux propos de la sphère privée ne se fait pas de manière encadrée par une garantie sur les propos eux-mêmes.

        Opinion != comportement.
        Et c'est là que le "bas blesse" pour nous, ici, car (à l'instar d'exemples plus frappant, comme pas mal de pays ayant des restrictions bien plus fortes sur la liberté d'expression : chine, iran, …), nous faisons, à moindre échelle mais sur le même principe, un joyeux mélange entre opinion et comportement.

        Pour terminer, on pourrait prendre l'exemple d'un établissement privé recevant du public… Une bibliothèque par exemple (ou un bar ..? :p ou une banque) Ces établissements mettent en place des mesures (voire des contre mesures) afin de se protéger en premier lieu, puis de protéger le public qu'elle reçoit. Pour se protéger de … comportements. au fil du temps, des portes fermées pour se protéger d'un flux massif entrant ou sortant, des caisses fermées pour se protéger des voleurs, des caméras pour avoir un historique, etc… Mais à aucun moment aucun de ces établissements ne prends des mesures pour se protéger des propos tenus par le public : dans une dictature c'est le rôle des polices {politique,religieuse,}

        Or Facebook a tendance à faire les deux : se protéger des vandales, c'est son rôle (et son devoir, puisque recevant du public), mais également se protéger de cette propension à accuser le porteur du message. Typique de chez nous, où notre liberté d'expression est contrainte. Il ne s'agit d'une banque écoutant les conversations pour lever une alerte sur deux personnes causant de cambriolages : propos pouvant relever d'un comportement suspect et potentiellement dangereux… Il s'agit bien d'une banque écoutant les conversations de ses clients et tamponnant "comportement suspect" tout propos enfreignant la loi de son sol. Or, chez nous, les propos ne sont pas garantie par une protection de liberté d'expression.

        hop, mes deux cents. vous pouvez moinsser.

      • [^] # Re: Et tu viens de gagner un ...

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        "grep hitler" pour tenter de décrédibiliser le propos avec des mèmes éculés. À

        C'est triste ton point de vue sur les mémés.

  • # Facebook == petites annonces

    Posté par . Évalué à  -1 .

    Facebook est un annonceur privé qui te permet de publier des encadrés de texte sur ses pages. Comme pour les journaux, si tu envoies une petite annonce douteuse, le journal va probablement avertir la police. Si tu veux faire de l'humour c'est de ta responsabilité que ça ne puisse en aucune façon être compris comme sérieux.

    • [^] # Re: Facebook == petites annonces

      Posté par . Évalué à  1 .

      Une petite annonce n'a rien d'une correspondance privée (c'est de ça qu'il est question, et rien d'autre).
      Mais de plus responsabilité du journal est engagée lorsqu'il publie des petites annonces. Pas celle de facebook pour ce qu'il y a sur les murs (ce n'est pas publique).

      Rien à voir donc.

      Sinon, la liberté d'expression est garantie dans tout les pays libres. Ça veut dire que l'humour est légal. Sauf cas prévus par la loi (fausse alertes à la bombes et cie). Et encore une fois, il s'agit de correspondances privées.

      Please do not feed the trolls

      • [^] # Re: Facebook == petites annonces

        Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 14/07/12 à 10:45

        « Non, Facebook n’est pas un espace privé. C’est, à l’inverse, un lieu de publication.  » blog juridique

        Tu remarqueras que les FAI/compagnies de téléphone ainsi que les Postes sont soumises à des règles spéciales dans la mesure où elles transportent des communications privées. Le mail a été introduit dans ces lois récemment, mais le cas est toujours un peu ambigü (l'employeur a le droit de visualiser tes mails professionnels, mais pas tes mails privés, cependant il ne peut pas savoir qu'ils sont privés à moins de les lire…). Facebook n'est pas inclus dans ces lois.

        Ça veut dire que l'humour est légal. Sauf cas prévus par la loi (fausse alertes à la bombes et cie)

        Tu es libre de faire de l'humour, et en cas d'ambigüité la police a le devoir de venir te poser des questions pour vérifier que c'est bien de l'humour. C'est le jeu.

        • [^] # Re: Facebook == petites annonces

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          « Non, Facebook n’est pas un espace privé. C’est, à l’inverse, un lieu de publication.  » blog juridique

          Ça n'a rien à voir avec le sujet. Facebook propose un système de messagerie et un autre système de publication, il parle du premier et toi tu cite un article qui parle du deuxième.

          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: Facebook == petites annonces

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Facebook n'est pas inclus dans ces lois.

          Explique-moi la différence entre XMPP (le système utilisé pour la messagerie Facebook) et les mails et en quoi le second est plus de la communication privée que le premier.

          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

  • # Français

    Posté par . Évalué à  -2 .

    C'était si compliqué de trouver un article écrit en français comme référence pour ce journal ??

    • [^] # Re: Français

      Posté par . Évalué à  2 .

      si c'est aussi simple, pourquoi ne pas donner cette référence dans ton commentaire ?

  • # contrôle démocratique

    Posté par . Évalué à  3 .

    Ce qui me travaille le plus, c'est pourquoi est-ce que tant de gens tolèrent et même plébiscitent ce genre d'initiatives venant d'une entreprise étrangère soumise à d'autres lois, échappant à tout contrôle démocratique, alors que si le dixième venait de leur propre gouvernement, sur lequel ils ont le contrôle. il y aurait une levée de bouclier.

    Si ce n'était pas vendredi, j'aurais juré que tu étais sérieux !

    Pour rappel :

    http://owni.fr/2011/01/19/lois-securitaires-42-vla-les-flics/
    http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2012/05/27/la-liste-des-gens-honnetes-qui-voulaient-ficher-tous-les-francais/#xtor=RSS-32280322

  • # Qui a peur du Grand Méchant Bouc ? (sur l'air du Grand Méchant Loup)

    Posté par (page perso) . Évalué à  -2 .

    Je me demande comment je vais faire pour supprimer mon compte, je n'ai pas pensé à en créer un.

    Par contre ça c'est un bon paradoxe:

    Le fichage étatique est dangereux, pour des raisons que l’histoire nous enseigne. Mais l'État a des compte à rendre, les hommes qui s'occupent de ce genre de choses sont assermentées

    Ben, vous avez visité la page Facebook de François?
    Je ne vais pas pouvoir aller la lire, je ne suis pas inscrite au Club. :-(

    (Y aurai-il un rapport entre ce choix curieux et des rumeurs relativement récentes de cyber attaques ? (Conclusion de ce commentaire pour un trollday:) Le réseau social serait-il plus sécurisé que le site de l'Élysée ?

    • [^] # Re: Qui a peur du Grand Méchant Bouc ? (sur l'air du Grand Méchant Loup)

      Posté par . Évalué à  3 .

      Ben, vous avez visité la page Facebook de François?
      Je ne vais pas pouvoir aller la lire, je ne suis pas inscrite au Club. :-(

      Oui, mais non. Le contenu est accessible que l’on ait un compte FB ou pas.

      Depending on the time of day, the French go either way.

    • [^] # Re: Qui a peur du Grand Méchant Bouc ? (sur l'air du Grand Méchant Loup)

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ben, vous avez visité la page Facebook de François?
      Je ne vais pas pouvoir aller la lire, je ne suis pas inscrite au Club. :-(

      Aujourd'hui la plupart des politiques, candidats, institutions, sont sur les réseaux sociaux. C'est devenu presque un passage obligé. On peut le regretter, mais ceci dit on n'y trouvera rien qui ne soit pas déjà accessible partout ailleurs dans les médias, ou sur les sites officiels.

  • # Liberté de choix

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Ce qui me travaille le plus, c'est pourquoi est-ce que tant de gens tolèrent et même plébiscitent ce genre d'initiatives venant d'une entreprise étrangère soumise à d'autres lois, échappant à tout contrôle démocratique, alors que si le dixième venait de leur propre gouvernement, sur lequel ils ont le contrôle. il y aurait une levée de bouclier.

    J'ai l'impression qu'on a plus facilement le contrôle sur une entreprise, même étrangère, que sur un État. Avec l'entreprise tu es consommateur, tu es fréquemment sollicitée, et tu peux choisir de collaborer avec l'entreprise ou non (tu choisis de lui acheter des trucs ou pas, de lui faire de la pub ou pas). Comme disait Coluche, il suffit que les gens n'achètent plus pour que ça ne se vende pas. Tu choisis également de te soumettre aux conditions de l'entreprise. Comme le dit le DLFPien commun, pas bon service, changer service.
    Alors qu'avec un État, ta capacité de pression se résume à déposer un bout de papier dans une urne tous les X ans, et le choix est généralement très limité. Tu peux aussi difficilement échapper aux règles fixées par l'État. Et il est bien plus facile de créer une nouvelle entreprise (ou une nouvelle association qui fournit un service) que de créer un nouveau parti politique ou un nouvel État.

    Sinon, ils se félicitent d'avoir très peu de faux positifs

    Ça m'a fait penser à ça :

    Voting Machines

    • [^] # Re: Liberté de choix

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Alors qu'avec un État, ta capacité de pression se résume à déposer un bout de papier dans une urne tous les X ans, et le choix est généralement très limité. Tu peux aussi difficilement échapper aux règles fixées par l'État.

      Je rebondis dessus.
      Dans un État, tes choix d'actions sont nombreuses, le fait de n'aller voter est la plus simple mais se contenter de ça est la preuve que la population ne comprend pas le principe d'une démocratie.
      Tout d'abord tu as l'action militante, tu peux fonder une association ou club autour d'un thème politique pour en discuter avec ton député/maire/président/tout ce que tu veux sur les sujets de ton choix et à l'échelle du pays de ton choix. Participer activement à l'APRIL ou à la Quadrature du Net peut être une forme de pression sur l'État car tu peux influer les décisions. Le lobbying n'est pas qu'une affaire d'entreprises, le particulier ou associations peuvent le faire (et ça peut très bien fonctionner). Tout le monde peut contacter son député avant une élection, d'ailleurs le caractère local du député le rend plus sensible à la pression de ses électeurs.

      Tu peux aussi, dans le meilleur des cas, te présenter. Si se présenter aux présidentielles demande un grand investissement politique durant de longues années pour avoir une bonne visibilité, pour te présenter en tant que député ou maire de ton coin c'est bien plus accessible. Et cela peut influer les choses. Faire campagne pour un candidat dont tu apprécies les idées est aussi un autre moyen de faire valoir tes idées au reste de la population.

      Après la démocratie, c'est accepter que la majorité demande un truc qu'on ne souhaite pas personnellement, et si vraiment cela est insupportable (pour une raison ou une autre), il faut soit changer de pays ou alors supprimer la loi (ce qui revient aux étapes précédentes) car rien n'est acquis à jamais.

      Je pense qu'il est donc essentiel de se rappeler de ces éléments.

      • [^] # Re: Liberté de choix

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 15/07/12 à 10:40

        il faut soit changer de pays […]

        Sauf qu'il n'y a pas de "libre marché des pays" comme il y en a pour les entreprises. Quand un service fourni par une entreprise ne te satisfait pas, tu peux toujours dire "Pas bon fournisseur de service, changer fournisseur de service, et si aucun fournisseur de service n'est bon, j'en fais un moi-même.". Avec les pays ton choix est limité à environ 200 États dont la moitié sont des dictatures, l'autre moitié sont des oligarchies. Le seul pays qui se rapproche d'une vraie démocratie est l'Islande, le choix est donc assez limité.
        Et on ne peut pas se dire "j'en fais un moi-même", parce qu'il faut un territoire pour cela, et pour obtenir un territoire, même ridiculement petit (il y en a qui ont essayé) il faut passer par la violence physique, ce qui n'est pas acceptable.

        Edit: Je pensais que le Royaume-Uni avait repris le Sealand, mais en fait non :

        cette idée fut rejetée par le Premier Ministre à cause du risque de pertes en vies humaines ainsi que celui d’un désastre juridique et médiatique

        • [^] # Re: Liberté de choix

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          J'ai oublié de dire qu'on n'a pas non plus toujours la possibilité de changer de pays. En France on peut être condamné à une interdiction de sortie du territoire (en gros : tu présentes un danger pour la société dans le pays dans lequel tu vis, donc on va t'obliger à y rester - très bizarre comme logique). Et ce n'est pas difficile d'être condamné à cette peine : il suffit de mettre en place un serveur IRC et de laisser Anonymous s'y connecter.

          • [^] # Re: Liberté de choix

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            (en gros : tu présentes un danger pour la société dans le pays dans lequel tu vis, donc on va t'obliger à y rester - très bizarre comme logique)

            Ce n'est pas vraiment bizarre, en France, on peut surveiller ce que tu fais, si tu pars ailleurs (potentiellement pour préparer un mauvais coup, vu que tu es un danger), c'est bien plus difficile de te surveiller.

            « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Liberté de choix

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Dans ce cas allons jusqu'au bout de la logique et faisons expatrier en France tous les admins des serveurs IRC d'Anonymous vivant à l'étranger.

              • [^] # Re: Liberté de choix

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                Plus qu'à convaincre les états étrangers. J'ai un gros doute que ça marche, surtout qu'ils vont demander la réciprocité.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

          • [^] # Re: Liberté de choix

            Posté par . Évalué à  1 .

            C'est un peu plus compliqué que ça. Dans l'attente d'un jugement, on demande au monsieur de rester à la disposition de la justice. Ce n'est pas une condamnation, et c'est pour éviter précisément qu'il prenne la fuite…

        • [^] # Re: Liberté de choix

          Posté par . Évalué à  3 .

          Avec les pays ton choix est limité à environ 200 États dont la moitié sont des dictatures, l'autre moitié sont des oligarchies.

          Oui, tandis qu'il y a, par exemple, beaucoup plus d'opérateurs de téléphonie mobile en France, ou bien de fournisseurs d'électricité, par exemple.

          • [^] # Re: Liberté de choix

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Oui, tandis qu'il y a, par exemple, beaucoup plus d'opérateurs de téléphonie mobile en France, ou bien de fournisseurs d'électricité, par exemple.

            Pour continuer dans le sarcasme, on pourra ajouter que l'état français a tout fait pour maintenir une saine concurrence, libre et non faussée sur ces deux marchés, n'est-ce pas ?

          • [^] # Re: Liberté de choix

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Il ne dit pas qu'il y a plus de boîtes privées (pouvant rendre n'importe quel service), il dit que c'est plus facile de créer une alternative à une boîte privée que de créer une alternative à un pays. Aujourd'hui il y a ~200 pays, et c'est plus ou moins le maximum qu'on pourra avoir, à moins qu'un conflit majeur explose ou qu'un pays se scinde en plusieurs parties. Et là encore, m'est avis que c'est plus compliqué à faire que de créer une boîte privée alternative.

            • [^] # Re: Liberté de choix

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              On notera quand même que pour créer un nouvel opérateur de téléphonie mobile en France, il faut soit passer par le système des MVNO, soit attendre que le Roi de France ait un malaise vagal et en profiter pour signer le contrat en douce.
              On pourrait imaginer - soyons fous - un scénario conspirationniste avec un protagoniste machiavélique qui irait jusqu'à dégrader l'état de santé d'un dirigeant pour apporter un nouvel acteur décent à un marché verrouillé, et là effectivement il y aurait usage de violence.
              Créer un nouveau pays serait encore plus violent, et plus compliqué, mais j'ose espérer qu'il existe des pays où il est un peu plus simple de créer un opérateur de téléphonie mobile. :)

              • [^] # Re: Liberté de choix

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                J'en doute. Le problème est que les bandes de fréquences sont limitées. Du coup, il faut bien limité sinon tout le monde se marche dessus. On pourrait imaginer un seul opérateur qui ne s'occupe que de l'infrastructure et qui délègue les ventes aux autres mais on ne va pas importer les trolls des autres journaux.

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: Liberté de choix

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  Le problème est que les bandes de fréquences sont limitées.

                  Certes, mais dans le cas de free, je ne pense pas qu'une pénurie de bandes de fréquences soit la cause principale des difficultés faites par l'État à l'arrivée d'un nouvel acteur sur le marché.

      • [^] # Re: Liberté de choix

        Posté par . Évalué à  0 .

        Après la démocratie, c'est accepter que la majorité demande un truc qu'on ne souhaite pas personnellement, et si vraiment cela est insupportable (pour une raison ou une autre), il faut soit changer de pays ou alors supprimer la loi (ce qui revient aux étapes précédentes) car rien n'est acquis à jamais.

        Et non ! La démocratie ça n'est pas la loi de la majorité ! La démocratie c'est le peuple qui dirige, et quand on parle du peuple c'est tout le peuple et non pas 51 personnes qui en emmerde 49. Et c'est pour cette raison que tout n'est pas voté par le peuple non plus.
        Si c'était le cas, la peine de mort serait toujours d'actualité en france !

        • [^] # Re: Liberté de choix

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          La démocratie c'est le peuple qui dirige, et quand on parle du peuple c'est tout le peuple et non pas 51 personnes qui en emmerde 49. Et c'est pour cette raison que tout n'est pas voté par le peuple non plus.

          Je ne vois pas où est la logique dans ce que tu dis. En quoi le fait que tout ne soit pas voté par le peuple implique que c'est tout le peuple qui décide ?
          Pour moi au contraire, moins il y a de choses votés par le peuple directement, moins le peuple décide…

          Quant à la majorité on n'y peut rien c'est comme ça. Si en connaissance de cause et après murs réflexions et débats, 51 sont d'un avis et 49 de l'autre, alors la politique adoptée sera celle votée par les 51, il n'est pas question d'emmerder ou non mais de prendre des décisions.

  • # /o\ Les Noobs !

    Posté par . Évalué à  3 .

    Moi pour éviter qu'une grosse société scanne toute mes communications et fasse du profilage, je vais plutôt sur google plus !

    Oh attendez…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.