Forum général.cherche-logiciel Cherche licence pour mes projets

Post√©¬†par¬† . Licence CC¬†By‚ÄĎSA.
√Čtiquettes¬†:
3
21
jan.
2023

Bonjour Nal,
Je cherche une licence qui me plait pour mes divers projets, mais je ne trouve pas. Comme je ne suis pas juriste, je ne pense pas avoir la capacité d'en écrire une correcte.
Voici mes exigences :
- Tout le monde peut voir le code,
- Je ne donne aucune garantie sur le code, tous est à la charge de l'utilisateur,
- Le code est réutilisable et modifiable librement pour un usage personnel,
- Si ce code est r√©utilis√© dans un projet public non commercial, ledit projet doit √™tre sous une licence qui permet de voir le code source dudit projet, et l'auteur du code r√©utilis√© doit √™tre cr√©dit√© par son nom et le nom √©ventuel du projet d'o√Ļ est tir√© le code,
- Si ce code est réutilisé dans un projet commercial ou à source fermée, l'auteur du code doit personnellement donner son accord pour que son code soit réutilisé, et peut donner des conditions spéciales (pas de modification, crédit, rémunération, etc)

Par "code", j'entends tout ce qui peut être produit (code source, image, son, etc).
Un projet "public" est un projet dont le code source est consultable par tous.
L'"auteur" est la ou les personnes à qui appartiennent les copyrights.

Si tu avais une idée de licence qui correspondrait, Nal, fais-moi signe !

  • # deux licences

    Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†8.

    Je pense que tu cherches deux licences : une pour l'utilisation non-commerciale que tu donnes √† ¬ę¬†tout le monde¬†¬Ľ et une pour l'utilisation commerciale qui va varier au cas par cas. Dans tous les cas c'est pas libre ou open source donc je sais pas trop.

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: deux licences

      Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†9. Derni√®re modification le 21/01/23 √† 18:15.

      Je dis pareil, deux licences. En gros tu dis que ton projet est en GPL par exemple, mais √ßa ne t'interdit pas de donner des droits suppl√©mentaires √† certaines personnes, √† partir du moment o√Ļ tu as les droits sur tout le code ou que les autres contributeurs l'aient explicitement accept√©.

      C'est par exemple ce qui est fait par Qt, qui est utilisé par KDE, mais c'est loin d'être le seul.

      Par contre tu ne peux pas interdire aux gens d'utiliser ton code dans un projet commercial sans utiliser une licence non libre. En prenant l'exemple de Qt, ils autorisent tout le monde à utiliser leurs outils dans des logiciels commerciaux, par contre ils demandent à ce que ces logiciels soient libres (parce que libre ne veut pas dire non commercial). Si tu veux utiliser les bibliothèques Qt dans un logiciel non libre (commercial ou non), il faut passer à la caisse.

      Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

      • [^] # Re: deux licences

        Post√©¬†par¬† . √Čvalu√©¬†√†¬†2. Derni√®re modification le 23/01/23 √† 16:33.

        Merci beaucoup pur ces réponses et ses éclaircissements.

        J'ignorais qu'on pouvait mettre deux licences sur un même code.

        Il y a 10 sortes de gens dans le monde ‚Äď ceux qui comprennent le ternaire, ceux qui ne le comprennent pas et ceux qui le confondent avec le binaire.

  • # Exemple de licence et un petit "dommage"

    Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†8. Derni√®re modification le 22/01/23 √† 22:21.

    • Si ce code est r√©utilis√© dans un projet commercial ou √† source ferm√©e, l'auteur du code doit personnellement donner son accord pour que son code soit r√©utilis√©, et peut donner des conditions sp√©ciales (pas de modification, cr√©dit, r√©mun√©ration, etc)

    Tu vas avoir 2 licences :
    - 1 "publique" : CC-NC-ND.
    - 1 "privée" : la, c'est personnalisé ("conditions spéciales"), à toi d'écrire…

    Mais c'est dommage que tu connaisses ce site mais ne t‚Äôint√©resse pas au libre. Peut-√™tre pourrais-tu t‚Äôint√©resser au logiciel libre pour le logiciel (osons : m√™me du logiciel libre permissif) et √† l'Ňíuvre libre pour image son, et essayer de combattre tes pr√©jug√©s sur le commercial, qui n'est pas le mal (en fait, le libre est m√™me plut√īt pas mal, je suis s√Ľr que tu en utilises un peu sans √™tre limit√© par l'aspect commercial).

    Ici, les sp√©cialistes de licences sont plut√īt sp√©cialistes en licence libre du fait du th√®me du site, tu devrais chercher des sp√©cialistes de licences non libres si le non libre est ton objectif (d√©sol√©, mais m‚Äôint√©ressant au libre je ne connais pas trop les licences non libres, √† part celle cit√©e).

    • [^] # Re: Exemple de licence et un petit "dommage"

      Post√©¬†par¬† . √Čvalu√©¬†√†¬†4.

      Je me suis peut-être mal exprimé, mais je voulais en gros une licence libre, mais non envahissante pour tout ce qui est non commercial et autre chose pour ce qui est commercial.

      Tant que Bob fait ce qu'il veut dans son coin, il a accès à tout et n'embête personne. (MIT ?)

      S'il veut publier son utilitaire foo qui inclut mon code bar, alors il met quelque part Merci à Alice qui réalisé le code bar. Il doit cependant libérer ses sources, donc utiliser une licence libre comme MIT, GPL, et certaines CC. (CC-BY-NC, avec un petit truc en plus ?)

      S'il veut que les utilisateurs payent d'une manière ou d'une autre pour utiliser toutes les fonctionnalités de foo et/ou s'il refuse de publier ses sources, il doit demander une licence spéciale à Alice, et font leurs magouilles ensembles. Prévoir une clause qui met le code sous une licence libre comme GPL si Alice meurt.

      Ce que je reproche aux licences comme la GPL, c'est qu'elle oblige tous ceux qui veulent réutiliser le code ou le modifier à le faire sous GPL. Et je n'aime pas trop l'idée que des gens se fassent des sous avec mon travail, à mon insu.

      Il y a 10 sortes de gens dans le monde ‚Äď ceux qui comprennent le ternaire, ceux qui ne le comprennent pas et ceux qui le confondent avec le binaire.

      • [^] # Re: Exemple de licence et un petit "dommage"

        Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†8.

        mais je voulais en gros une licence libre,

        C'est impossible, par définition du libre qui interdit de filtrer "commercial" et tu as dit "Si ce code est réutilisé dans un projet commercial ou à source fermée, l'auteur du code doit personnellement donner son accord pour que son code soit réutilisé"

        Je me suis peut-être mal exprimé,

        Peut-être, en mélangeant commercial et non libre peut-être, alors que le libre n’empêche aucunement le commercial.

        Et je n'aime pas trop l'idée que des gens se fassent des sous avec mon travail, à mon insu.

        Tu n'aimes donc pas trop l'idée du libre, et c'est pour ça que je t'invite à regarder de plus près les liens donnés, et à dépasser tes préjugés.
        De plus, avec le libre ça ne peut pas être à ton insu, puisque que tu l'autoriseras explicitement donc tu le sais. Par contre tu ne sauras pas qui fait quoi, et une des libertés fondamentales du libre est justement que tu n'as pas à savoir ce genre de choses. Ce n'est pas un mal, c'est juste que tu dois dépasser tes préjugés sur l'argent et accepter que le code est libre… De toi. C'est tout l’intérêt du libre que d'être libéré de l'auteur.

        Un petit topo sur le libre : tous les usages.

        S'il veut que les utilisateurs payent d'une manière ou d'une autre pour utiliser toutes les fonctionnalités de foo et/ou s'il refuse de publier ses sources, il doit demander une licence spéciale à Alice

        Tu dis tout et son contraire! Cette phrase est incompatible avec le libre.

        Ça veut dire quoi "en gros une licence libre"?
        "en gros" ça n'existe pas légalement. Il faut que tu décides une chose :
        - Tu veux faire du libre
        - Tu ne veux pas faire du libre
        Et ensuite te tenir à ton choix, pas "mais".

        Ensuite :
        - Tu ne veux pas faire du libre: tu devrais te renseigner à un endroit qui aime le non libre, demander de l'aide à des gens qui n'aiment pas le libre et qui pourront alors mieux te renseigner sur le non libre.
        - Tu veux faire du libre : supprime de tes demandes tout ce qui est incompatible avec le libre (donc toute la différentiation commercial ou pas, le libre implique d'être neutre à ce sujet), puis pose-toi les bonnes questions sur ce que tu veux du libre

        Si tu veux du libre :

        Ce que je reproche aux licences comme la GPL, c'est qu'elle oblige tous ceux qui veulent réutiliser le code ou le modifier à le faire sous GPL

        Pour ça, il y a les LGPL. avec tout ce qui fait que j'en suis parti (résumé : plein de cas à la con à gérer).

        En pratique si tu es intéressé par le libre le site https://choosealicense.com/ peut te permettre de choisir une licence libre suivant tes convictions. Par contre ça ne t'aidera pas si tu ne souhaites pas avoir une licence libre.

        quitte √† me r√©p√©ter, je t'invite √† te renseigner sur le libre (en √©vitant certains pi√®ges, attention des gens pas libristes pour un sous mais se disant libristes pourraient essayer de te laisser penser que faire la diff√©rence entre non commercial et commercial aurait un rapport avec le libre, mais √ßa n'en a clairement pas, toute s√©lectivit√© sur une interdiction de commercial est 0% libre) en suivant d√©j√† les liens au dessus et d√©passer ta peur de laisser ton code une libert√© de vivre sans toi. Car le libre, c'est accepter que le code peut vivre sans toi, accepter de ne pas √™tre le centre du monde mais que celui √† qui tu fournis ton code le soit, accepter qu'on te paye plus tard pour tes comp√©tences actuelles et non pas un truc que tu aurais fait dans le pass√©, je suis conscient que ce n'est pas facile dans un monde qui applaudit l'√©go√Įsme mais c'est faisable quand on laisse de c√īt√© ses pr√©jug√©s.

        • [^] # Re: Exemple de licence et un petit "dommage"

          Post√©¬†par¬† . √Čvalu√©¬†√†¬†3.

          Merci beaucoup pour tous ces éclaircissements !
          Je pense que je vais opter pour une licence vraiment libre, peut-être LGPLv3.

          Si j'ai bien compris, l'ajout de la GPL v3 par rapport à la v2 est l'obligation que le code soit bidouillable. Cela signifie qu'il faut fournir une API, n'utiliser que des environnements entièrement reproductibles, ou est-ce encore plus complexe ?

          Il y a 10 sortes de gens dans le monde ‚Äď ceux qui comprennent le ternaire, ceux qui ne le comprennent pas et ceux qui le confondent avec le binaire.

          • [^] # Re: Exemple de licence et un petit "dommage"

            Post√©¬†par¬† (site web personnel) . √Čvalu√©¬†√†¬†7.

            Je pense que je vais opter pour une licence vraiment libre,

            ūüéČ

            l'ajout de la GPL v3 par rapport à la v2 est l'obligation que le code soit bidouillable.

            Non.
            L'√©volution entre (L)(A)GPL v2 et v3 est l‚Äôinterdiction de la Tivo√Įsation dans la v3, en gros et en pratique la v3 interdit d'installer ton logiciel sur un iPhone (car tu ne peux pas remplacer une lib sans que l'iPhone dise qu'il ne veut plus lancer le logiciel), √† toi de voir si tu souhaites interdire √ßa ou pas (perso je d√©conseille la v3 car √ßa limite la diffusion en pratique en faisant peur √† des utilisateurs qui se voient dans l'impossibilit√© d'utiliser la lib partout o√Ļ ils diffusent leur logiciel, mais je comprend ceux qui veulent que leur lib soit modifiable sur n'importe quel mat√©riel, √ßa a une certaine logique de demande de modifiabilit√©).

            Ensuite, tu dois décider du niveau de liberté que tu octroies à celui qui reçoit (tout en restant dans le libre, toutes ces licences sont 100% libres) et en schématisant :
            - MIT : faites ce que vous voulez tant que vous citez mon nom
            - LGPL : mon code reste libre lors d'une diffusion, et citez mon nom
            - GPL : mon code reste libre et celui du code appelant doit être aussi GPL lors d'une diffusion, et citez mon nom
            - AGPL : mon code reste libre et celui du code appelant doit être aussi GPL lors d'une utilisation (penser web, c'est pour éviter par exemple le noyau Linux libre en GPL utilisé par Google qui l'a modifié mais dont tu n'as pas les sources car pas diffusé), et citez mon nom

            A noter, pour ne pas éviter de désillusions, que le libre s’intéresse à celui qui reçoit, pas à celui qui fournit (toi), même en AGPL toi auteur n'a aucun droit de récupérer des modifs si tu n'es pas utilisateur qui reçoit, et c'est voulu (l'auteur est fournisseur, pas centre du monde, dans le libre, et c'est celui qui reçoit, et non n'importe qui dans le monde, qui est le centre du monde).

            Cela signifie qu'il faut fournir une API, n'utiliser que des environnements entièrement reproductibles, ou est-ce encore plus complexe ?

            non, non, et non.
            Tu fournis ce que tu as utilis√© comme code, et c'est tout. M√™me pas besoin que le compilo soit libre, et aucune obligation de reproductibilit√© (c'est compliqu√© : m√™me compilo, pas de date/heure de compilation dans le binaire, etc, c'est un autre domaine), juste que les gens aient le code que tu as utilis√© et si ils ne sont pas contents parce qu'ils n'ont pas le m√™me compilo que toi et que ce n'est pas compatible c'est leur probl√®me (tu peux filer un code compilable que sous Microsoft Visual C++, si une personne r√Ęle parce que le compilo GCC ne compile pas sans modif, ou vice-versa, le libre s'en fout).

            Ce serait mieux, mais ce n'est pas une obligation du libre (certains oublient que le libre ne veut pas dire devoir faire des choses pas utiles pour soit, tu es libre de faire ou pas; après, si tu veux diffuser c'est mieux de faire).

            • [^] # Re: Exemple de licence et un petit "dommage"

              Post√©¬†par¬† . √Čvalu√©¬†√†¬†1.

              Au temps pour moi. Je choisirai entre v2 et 3 selon le projet.

              Il y a 10 sortes de gens dans le monde ‚Äď ceux qui comprennent le ternaire, ceux qui ne le comprennent pas et ceux qui le confondent avec le binaire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.