Forum général.cherche-logiciel Faire un clone bootable de Windows 10 depuis une clé Ubuntu live

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
1
14
déc.
2020

Bonjour,
faisons l'hypothèse que je fasse l'acquisition d'un PC portable d'occasion vendu avec Windows 10 installé sur le disque SSD interne. Et imaginons qu'après avoir utilisé le système Windows pour mettre à jour le BIOS et autres opérations de maintenance, je souhaite installer sur ce disque SSD interne un système Ubuntu LTS 20.04.

Je me demandais si en démarrant sur la clé live/install d'Ubuntu, je pouvais, avant d'écraser le disque interne, en faire un clone bootable (avec des utilitaires Ubuntu donc) sur un disque externe USB. Par clone bootable j'entends une copie sur disque externe à partir duquel je puisse démarrer le PC. On sait jamais, si j'ai besoin d'utiliser une appli Windows un jour.

À moins qu'il existe une appli Windows qui permet de faire cela depuis le système Windows source lui même ? Mes recherches mènent à deux ou trois propositions dont j'ai un peu du mal à déterminer le sérieux.

Sauf erreur de ma part, clonezilla ne permet pas de créer un clone bootable mais bien une image qui nécessite clonezilla pour être restaurée ultérieurement. (Ou alors je crée l'image sur un disque externe A et ensuite je la restaure sur un disque externe B ?).

Merci.

  • # Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

    Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 14/12/20 à 16:21.

    Les outils de base te permettent de faire ça très facilement :

    Tes disques durs sont représentés par un fichier /dev/sdx où x est la lettre associée à ton disque.
    Les chiffres qui peuvent suivre comme /dev/sdx1, /dev/sdx2, … représentent eux les partitions.

    Il est donc très facile une fois que tu sais quelle est la lettre associée à ton disque d'en faire une copie complète, il suffit de copier le fichier avec un programme qui sait faire cela proprement : la commande dd. Il doit être déjà installé et disponible car il fait partie des programmes de base sous linux.

    par exemple :

    sudo dd if=/dev/sdx of=/home/bob/mon_image_disque.img
    

    if= pointe le fichier d'entrée (input file) et of= le fichier de sortie (output file).

    Cela créera donc une copie du disque sdx dans le répertoire de l'utilisateur bob avec le nom "mon_image_disque.img"

    Si tu veux pouvoir suivre l'avancée de la copie il est possible d'intercaler un pipeview entre

    par exemple :

    sudo dd if=/dev/sdx | pv | dd of=/media/bob/mon_image_disque.img
    

    Il faudra installer le programme pv avant de lancer la commande sur ton ubuntu live avec la commande

    sudo apt install pv
    

    Le net ne manque pas de documentations pour t'expliquer comment trouver le bon disque, utiliser dd, monter un disque dur externe et faire un of=/media/… pour écrire sur celui ci plutôt que sur la clé USB qui ne sera pas assez grande pour stocker un fichier qui fera la taille de ton disque dur à moins de le compresser à la volée.

    Il existe aussi des utilitaires plus graphiques comme CloneZilla pour faire ce genre de choses mais ne les utilisant pas je préfère laisser à d'autres le soin de te conseiller.

    • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 14/12/20 à 16:52.

      Sauf erreur de ma part, cela permet d'obtenir une copie bit à bit du système (windos en l’occurrence), mais pas du tout un système bootable. Ayant eu l'occasion de faire ça pour un collègue qui souhaitait changer de SSD, j'avais déduit de l'échec de l'opération — qui fonctionne parfaitement si on utilise un OS de qualité — que mirosoft considérait ce genre de changement de médias comme malvenu de la part de ses victimes.

      PS : l’écosystème privateur comporte une foultitude de programmes plus ou moins louches spécialisés dans l'opération demandée. Mais, sauf erreur de ma part, dd ne permet pas d'y procéder.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

        Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 14/12/20 à 17:21.

        Pour clonezilla je ne sais pas comme dit je ne l'utilise pas.

        Pour dd aucun soucis en prenant le disque complet et non pas uniquement la partition tu as tout : table des partitions et amorce du bootloader.

        Je l'ai encore fait il y a pas trois semaines pour remplacer un disque mécanique par un SSD sur le portable d'un ami qui utilise des logiciels pro sous Windows. Je n'ai eu aucun soucis de licence. J'avais dû réduire la partition principale car le SSD était légèrement plus petit que le disque dur original. Windows n' pas bronché.

        • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 14/12/20 à 17:34.

          De même. Dans ce cas, je ne sais pas ce qui dysfonctionnait dans mon cas. Étrange. Mieux vaut tester avant de modifier l'original en tout cas.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

            Posté par  . Évalué à 2.

            C'est une manip que j'ai faites des dizaines de fois depuis l'époque de windows 2000.

            Il n'y a rien de sorcier une copie bit à bit est une copie exacte.
            Oui il faut travailler en sécurité, si possible directement sur le nouveau disque ou sur l'image et laisser l'ancien tel quel. Sinon une copie de l'image me sert justement de sauvegarde pour te dire à quel point j'ai toute confiance en dd.

            As tu vérifié que ta table des partitions était cohérente avec gdisk après copie ?
            Si c'était une histoire de licence Windows aurait démarré et râlé à ce propos, cela m'est déjà arrivé lorsque le nouveau disque allait sur une nouvelle carte mère ou un nouveau CPU.

            Là on dirait plutôt qu'il te manquait la table des partitions ou l'amorce, les 2048 premiers secteurs du disque.

            • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

              Posté par  . Évalué à 2.

              PS: Sinon dans le cadre d'un remplacement de disque, un problème de paramétrage du BIOS/EFI qui ne boot pas sur le nouveau disque ou encore qui ne trouve pas le fichier d'amorce de la partition EFI. Mais ça se corrige facilement.

        • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

          Posté par  . Évalué à 2.

          Et il est possible de booter windows depuis le disque USB ? Sans passer par une phase de restauration de l'image ? (C'est ce que demande audionuma)
          A ma connaissance, il n'est pas possible de booter Windows depuis un disque dur USB

          @audionuma, est-ce que tu as envisagé la virtualisation ?
          Selon les marques, et selon que tu as mis en route Windows ou pas, il est possible de réutiliser la licence inclus avec l'achat pour activer un windows virtualisé

          Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

          • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

            Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 14/12/20 à 21:35.

            Je n'ai jamais tenté cela, peu de chances à mon avis. Je testerai à l'occasion par curiosité.
            Avant Windows 7 il fallait passer les drivers des contrôleurs IDE sur le pilote generic ide de Windows en cas de changement de carte mère sinon il se vautrait au chargement du système.
            Depuis 7 il se vautre toujours mais fait une réparation du démarrage qui corrige généralement le problème.
            De là à démarrer sur un disque USB je serais vraiment très surpris ^^
            La machine virtuelle est une bonne option effectivement.

          • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

            Posté par  . Évalué à 1.

            Tu peux très bien démarrer depuis de l'usb, Windows 10 s'est bien amélioré.

            Il suffit de cloner la partition de donnée Windows uniquement puis reconstruire les partitions pour le démarrage (partition uefi, puis bcdboot …).

            A mon avis le plus simple est de faire une nouvelle installation de Windows 10 directement sur le disque USB, il n'y a aucun intérêt à cloner l'installation constructeur, mise à part récupérer leurs "outils logiciels" souvent bien pourri.

            • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              Je profite de tomber sur des spécialistes pour ajouter une question connexe à vos contributions : est-il possible de transformer une installation en machine virtuelle ? Avec pour objectif de conserver toutes les …bip… installées sur une vieille machine, mais de la rendre à nouveau utilisable en la faisant fonctionner sous un système moins emprunt de malveillance (ces intentions tellement prégnantes dans l’eco-systeme de mirosoft qu’elles en finissent par ralentir jusqu’au pointeur de souris :-(?

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

                Posté par  . Évalué à 3.

                Faire un migration "Physical to Virtual (p2v)"
                J'avais tenté avec CloneZilla ça avait presque fonctionné, il y avait des manipulations à faire au niveau des pilotes dont je n'avais pas connaissance à l'époque (ce ne sont pas les même d'une machine physique à une machine virtuelle). J'avais fini par faire une installation complète.

                Selon que tu utilises KVM ou Virtualbox ce ne sera pas les même manipulations.
                Je n'ai pas trouvé de tuto simple ou complet là en faisant une recherche mais tu devrais pouvoir trouver quelque chose avec les terme "Physical to virtual" ou "P2V" adossés à KVM ou Virtualbox selon ce que tu souhaites utiliser (et si tu trouves un tuto intéressant, je suis preneur :-))

                Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

    • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Bon c'est une piste. Telle quelle, la commande que tu suggère ne crée pas un disque bootable il me semble ? Si mon disque externe USB apparaît comme /dev/sdb, je peux tenter un

      sudo dd if=/dev/sdx of=/dev/sdb
      ?

      Quid de la taille des blocs et du formatage du disque destination ?

      Effectivement, à la lecture des commentaires, j'en viens à me demander si le plus simple n'est pas une réinstallation de zéro en cas de besoin (il semble que même la notion de disque USB bootable n'est pas évidente sous Windows), je dois vérifier comment la licence est activée.

      Si je pose cette question, c'est que je suis actuellement utilisateur MacOS, système sous lequel il existe au moins deux applications (superduper et ccc) qui permettent cela simplement, y compris depuis le volume de démarrage (à chaud donc).

    • [^] # Re: Si la ligne de commande ne t’effrayes pas

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Bon, au final, je n'avais pas de disque assez grand pour faire un clone avec Clonezilla (ce qui semble en fait être possible d'après la doc) ,je me suis limité à faire une image restorable.

      Merci pour les différentes suggestions et contributions.

  • # Pas un clone mais une VM

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    La solution que j'utilise au cas où j'ai besoin d'un programme ne tournant que sur Windows c'est de virtualiser cet OS. J'ai donc créé une VM Windows en téléchargeant l'ISO officielle chez MS et entré le n° de licence pour l'enregistrer (ça n'est pas obligatoire, on peut l'utiliser pendant 90 jours sans enregistrement). Si comme sur mon dernier PC il n'y a pas l'étiquette avec le n° de licence, il suffit de :

    sudo tail -c +56 /sys/firmware/acpi/tables/MSDM

    pour l'obtenir.

    Je trouve cette solution plus souple qu'un dual-boot ou une clef USB, puisqu'elle me permet de travailler sur les deux systèmes en même temps, de partager des documents entre applications Linux et Windows, et de faire du copier/coller.

    « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.