Forum général.cherche-logiciel [Logiciel PHOTO] : calibration des couleurs d'imprimante

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
2
28
fév.
2021

Bonsoir,

Le logiciel displaycal permet de créer un profil ICC pour calibrer un écran.

Du côté de la calibration de son imprimante, il existe argyll.

Est-ce que quelqu'un utilise argyll ?

Autrement, je me demande si en faisant une calibration avec les logiciels sous windows,

Est-ce que je pourrais utiliser les profils ICC sous linux ?

Merci pour vos retours.

  • # Profil indépendant

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    Le profil correspond au matériel et c'est bien le même sur windows, linux ou mac, que ce soit pour les imprimantes, les écrans, les appareils photos ou les scanners.

    Je m'y était un peu intéressé plutôt pour les appareils photo mais je n'ai que quelques souvenirs donc je ne vais pas pouvoir aider beaucoup. Je faisais avec le logiciel coca qui utilise aussi argyll
    http://www.dohm.com.au/coca/

    Je me rappelle qu'il y a plusieurs type de profils, à matrice plus simple ou à table. J'avais de meilleurs résultats avec les profils à table. Comme je n'avais pas de mire je faisais avec la mire colorchecker 24 patchs du site dpreview pour l'appareil correspondant. Par exemple les dématriceurs de raw basés sur dcraw utilisent un profil à matrice de neufs chiffres.

    Je me rappelle aussi qu'il y a plusieurs espaces couleurs, qu'il vaut mieux utiliser un espace plus grand que le srgb qui va "raboter" quelques nuances de couleurs que l'imprimante pourrait imprimer. Du plus petit au plus grand, rgb, srgb, adobergb, xyz, prophoto.

    Il y a aussi les rendus des profils, perceptuels, colorimétrie relative et colorimétrie absolue. S'il y a des couleurs hors des capacités d'impression chaque mode de rendu va tricher à sa manière, le perceptuel ou colorimétrie relative vont décaler toutes les teintes de la même nuance tandis que la colorimétrie absolue va clipper seulement les teintes hors gamut. Avec la colorimétrie absolue s'il n'y a que quelques pixels hors gamut c'est mieux, s'il y en a beaucoup cela va faire des aplats de couleurs. Avec le rendu perceptuel il n'y aura jamais d'aplats de couleurs mais on décalera toutes les teintes de la même nuance même pour un seul pixel hors gamut.

    En résumé en générant un profil il vaut mieux un profil à table, dans l'espace prophoto qualité moyenne suffit.

    Autant j'étais arrivé à un résultat meilleur avec l'appareil photo + coca, autant pour l'imprimante, j'avais fait quelques tests avec un scanner non calibré et une mire générée en suivant la doc d'argyll, ce n'était pas trop convaincant. Je n'avais pas insisté n'ayant pas de mire pour calibrer le scanner et je n'ai pas franchis le pas d'en acheter une.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.