• # Mon XP avec AWS

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Salut,

    La question peut paraitre intéressante mais ici, ce serait plus OpenStack et pas sûr qu'il existe des certifications ;-)

    Pour répondre à ta question en quelques mots: j'ai été amené à faire beaucoup (trop) d'AWS ces derniers mois.

    Suffisamment en tout cas pour me convaincre que c'était une techno qui:
    * Ne m'intéressait pas.
    * N'étais pas "réutilisable" (tu manipules des concepts 100% AWS, les couches FOSS sous-jacentes sont totalement abstraites).

    Même si demain on me proposait une certification AWS, je ne suis pas convaincu d'accepter…
    Après, c'est très personnel: si tu es un devops, clairement, la techno AWS a la côte et c'est tout bénef' d'être certifié, ne serait-ce que pour ton CV.

    • [^] # Re: Mon XP avec AWS

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Merci pour ta réponse.

      Je me doute, en effet, qu'OpenStack serait plus approprié, notamment si je désire un "meilleur contrôle" dans la conception de mon cloud.

      Après, concernant devops, oui, c'est pour cette raison que je constatais pas mal de certifié chez AWS (y a même une certif pro: aws devops).

      Mais une certif kubernetes, par exemple, m'intéresserait plus qu'une AWS, mais le marché de l'emploi veut qu'on "doit" posséder une certif AWS pour démontrer notre expertise sur le cloud.

    • [^] # Re: Mon XP avec AWS

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      j'ai été amené à faire beaucoup (trop) d'AWS ces derniers mois.

      Côté fiabilité, tu en penses quoi ?
      Surtout comparé à OpenStack qui est très bien, mais dont il faut gérer la sécurité et la fiabilité.

      • [^] # Re: Mon XP avec AWS

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Ca a quand même l'air costaud.
        Ca s'appuie sur des technos opensource éprouvées (Apache, nginx, HAProxy, UWSGI, NFS, etc…).
        De ce que j'ai pu voir, il existe encore quelques incohérence et choses pas très logiques (Obligation de mettre tes certificats SSL dans telle zone géographique pour pouvoir les utiliser avec CloudFront, messages d'erreurs peu clairs, impossibilité de dégager l'instance RDS liée à une instance ELB après coup, etc…) mais dans l'ensemble ça a atteint un beau niveau de maturité.

        Après, concernant la sécurité et la fiabilité, c'est Amazon qui gère tout: c'est le concept de prendre du SaaS ou du PaaS: tu déploies un serveur applicatif, une instance base de données et un frontal web et hop, AWS se débrouille avec les disques dur qui crashent, les alims qui crament, etc… La dessus, rien à redire.

        OpenStack n'est intéressant que si tu veux te lancer dans une activité ou tu as besoin de lancer ton propre AWS-like: hébergeur par exemple.
        Pour se monter une petite infra pour héberger le site web corpo et des outils pour la compta et les dev, un mode de déploiement "à l'ancienne" me parait plus adapté ;-)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.