Forum général.général Procédure(s) de gestion de parc

Posté par .
Tags : aucun
1
14
août
2012

Bonjour à tous et toutes !

Je recherche des infos sur des procédures classiques de gestion de parc pour une structure de taille moyenne (<400 intervenants) et multi-sites (4 au moins).

Il s´agira de gérer un parc matériel et logiciel :

  • identification
  • fournisseur(s)
  • coût(s)
  • dates d´achat et de fin de garantie
  • contrat de support, échéance
  • licence(s)
  • affectation : responsable et utilisateur(s)
  • localisation
  • conditions spéciales

Le but étant de faire le suivi du cycle de vie de chaque matériel/logiciel utilisé : réception, affectation, fin de vie.

Et ensuite, je cherche un outil (libre de préférence ! ) qui permette d'appliquer ue telle procédure.

Merci par avance !

Hop,
Moi.

  • # GLPI & Spiceworks

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour,
    Vous avez en libre et gratuit GLPI auquel vous pourriez ajouter des greffons ou même confectionner les vôtres facilement qui pourraient se rapprocher de votre besoin ou même leur commander un développement !
    En gratuit uniquement mais plus complet et pê plus en correspondance avec votre besoin, vous avez Spiceworks
    Après je vous propose d'utiliser le moteur de recherche de linuxfr pour voir les commentaires sur ces produits et d'autres
    Cordialement

    • [^] # Re: GLPI & Spiceworks

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je dirai même plus OCS Inventory NG et GLPI. OCS Inventory NG va te permettre de remonter automatiquement l'intégralité de ton parc et GLPI va récupérer toutes les info pour que tu puisses y ajouter tout les champs administratif comme les contrats, les garanties et autres informations de décideurs pressés.

      De plus avec OCS Inventory NG tu pourras déployer des logiciels/script/fichiers sur ton réseau et avoir un état de ton parc en temps presque réel (les agents font un coucou une fois par jour par défaut au serveur pour signaler tout changement) et avec GLPI tu auras un helpdesk presque ITIL (il n'est ITIL que si tu organises ton service de façon ITIL).

      C'est les deux outils star de la gestion de parc et en plus c'est libre et gratuit. Les deux outils ont une grosse communauté d'utilisateur à l'internationnal et des entreprises française qui vendent du support niveau 3.

      Sinon 400 machines et 4 sites c'est un petit parc encore :)

      • [^] # Re: GLPI & Spiceworks

        Posté par . Évalué à 2.

        400 machines et 4 sites c'est un petit parc encore

        400 intervenants ; le double ou le triple de machines. 4 sites, c´est pas énorme, en effet.

        Mais pour une première, à monter from scratch, ça fait un peu peur, quand même ! ;-) Heureusement, c´est pas 400 d´un seul coup ; ça va arriver en quelques temps ! :-)

        Je vais regarder tout ça. Merci.

        Hop,
        Moi.

  • # En anglais?

    Posté par . Évalué à 3.

    Si l'anglais ne te rebute pas, tu peux regarder du coté de ITIL et Asset Management (ITAM).

    Une présentation assez bien faite : Google Quickview d'un document Powerpoint

    Si tu ne connais pas, ITIL est:
    > un ensemble d'ouvrages recensant les bonnes pratiques (« best practices ») du management du système d'information. Rédigée à l'origine par des experts de l'Office public britannique du Commerce (OGC), la bibliothèque ITIL a fait intervenir à partir de sa version 3 des experts issus de plusieurs entreprises de services…

    Voir, pour plus d'info: ITIL

    Suivant l'organisation il peut être intéressant de suivre ces "bonnes pratiques", de s'en inspirer fortement ou juste de les avoir en tête, ça peut donner des bases.

    • [^] # Re: En anglais?

      Posté par . Évalué à 2.

      OK, merci à tous pour vos pointeurs !

      J´ai oublié de le dire dans ma question (Aïe, non pas sur la tête), la solution que je recherche doit être assez légère.

      J´ai peur qu´ITIL soit un peu over-kill. La structure sera essentiellement constituée de chercheurs, dans un environnement hétérogène. Il n´est à priori pas {possible,question} d´imposer un environnement logiciel sur les postes des utilisateurs. Dans ce contexte, la gestion de parc se limitera à l´identification des PC portables et autres gadgets mobiles.

      Par contre, pour tout ce qui est plateformes centralisées (serveurs, démos, etc … ), la gestion sera un peu plus poussée (une simple feuille .ods n´est clairement pas suffisante ! ;-) ).

      Bref, encore merci, je vais potasser ITIL, voire si il y a différents niveaux de complexité, et voire ce que GLPI et ses modules additionnels permettent.

      Hop,
      Moi.

      • [^] # Re: En anglais?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        ITIL étant un recueil de bonnes pratiques, il n'est pas à appliquer tel quel, mais il te donnera des repères permettant de le décliner selon ton besoin
        Cela permet notamment d'adopter un vocabulaire commun et c'est toujours cela de pris. Après, le découpage suggéré n'est souvent pas à prendre tel quel, mais à garder à l'esprit pour mettre en évidence des activités diverses de l'IT.

  • # srmvision.com

    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 14/08/12 à 13:17.

    Ce n'est pas libre, certes, mais cela fait tout ce que tu demandes et même plus (cela s'appuie sur les processus itil aussi, cf commentaire précédent).

    Faut être honnête, je prêche un peu pour ma paroisse vu que c'est où je travaille :p
    Du coup je connais assez bien le produit si tu as des questions.
    http://www.srmvision.com

  • # Prestation lié à GLPI

    Posté par . Évalué à -1.

    Bonjour, je prêche également pour ma paroisse… :)

    Nous réalisons des missions diverses liés à l'outil GLPI :
    - Audit/Conseil/Expertise,
    - Intégration/Paramétrage,
    - Développement de greffons spécifiques,
    - formation,
    - support technique.

    Si tu souhaites plus d'informations sur ce que nous réalisons, je te laisse nous contacter : http://www.infotel.com/fr/societe_rennes.html

    H. Hellin

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.