Forum Linux.debian/ubuntu Virtualisation d'une partition physique vers un volume LVM

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags : aucun
1
7
déc.
2016

Bonsoir à tous,

Je suis l'heureux possesseur d'un LENOVO E450 fraîchement acquis. C'est mon premier pc portable personnel ! J'en suis tout content !
J'ai pris ce modèle car fonctionnant avec un chipset/processeur Intel, je pariai que tout fonctionnerait "out of the box" => paris gagné, et j'en suis satisfait.
Dans le prix d'achat est compris Windows 10 que je souhaite conserver afin d'avoir la possibilité de pouvoir connaître les possibilités offerte par l'OS.
Je n'en ferai pas (à priori) mon OS quotidien du fait que j'utilise Debian ou Ubuntu depuis une dizaine d'années (quand j'ai quitté Windows XP - acheté légalement à l'époque), je l'ai toutefois configuré lors du premier démarrage et Windows 10 est maintenant actif et opérationnel.

Du fait que c'est un portable, je souhaite utiliser LUKS sur LVM. Afin d'utiliser Windows10 sans avoir à rebooter (je crains dans ce cas ne jamais l'utiliser), je souhaiterais le virtualiser dans Ubuntu via qemu/KVM sur un volume logique LVM.
Afin d'éviter de perdre/endommager Windows10 suite à de mauvaises manipulations j'ai remplacé le SSD d'origine de 256 Go par un SSD que j'avais en stock (SSD de 256 Go aussi).
J'ai installé Ubuntu sur le SSD interne, choisi à l'installation de créer un conteneur chiffré LUKS et laissé l'installeur faire le job. Tout s'est bien passé.
J'ai mis dans un boitier externe en USB3 le SSD d'origine sur lequel est installé Windows 10 pour pouvoir y accéder par la suite.

Suite à mon installation d'Ubuntu, j'ai réduit le système de fichier (ext4) puis le lv, puis le pv, puis le conteneur luks puis la partition physique pour libérer 70 Go en fin de disque. Pas de soucis lors du reboot sur Ubuntu.
Je pensais utiliser ces 70 Go pour virtualiser Windows10 sur un second volume LVM/LUKS et c'est lors de la virtualisation du disque physique que je bloque.

Windows10 est installé sur 3 partition, une partition EFI de 256 Mo, une partition Microsoft Reserved de 16 Mo et la partition Windows de 50 Go, je l'ai réduite volontairement pour installer Ubuntu - décidément - de façon temporaire, ce qui fait que j'ai une 4ème partition de 190 Go environ pour Ubuntu, une 5ème de 8 Go pour le swap et une 6ème d'un Go pour la restauration Windows10

Ayant utilisé avec succès (une fois) la méthode décrite ci-dessous pour cloner une partition physique contenant un Windows7 fonctionnel et activé vers un lv afin de l'utiliser dans une machine virtuelle KVM, je me lance.
- Je créé sur le vg 3 lv correspondant à mes 3 partitions du disque physique
- Je créé une Machine Virtuelle dans Virt-Manager
- J'y associe les 3 lv et les 3 partitions physique
- Je démarre la machine virtuelle sur un ISO de clonezilla et je clone les partitions physique vers mes lv.
Ça n'a pas marché et j'ai abandonné (trop vite) car je me trouvais avec 3 disques au lieu de 1 disque avec 3 partitions.

Dans la foulée, je me disperse et je pars sur une autre idée, utiliser dd.
Je lance la commande dd if=/dev/sdb of=/dev/mapper/VG-Ubuntu bs=4096 count=100000000 conv=notrunc
je sais pas d'où j'ai inventé le count=100000000 et comme je vois le dd continuer au delà des 55Go (alors que je pensais qu'avec le count=100000000 dd n'aurait copié que les 55 premier Go) je l’interromps avec un control +C.
Pendant que dd bosse, je me dis que j'aurais du utiliser l'option "nocreate" pour ne pas remplacer mon lv par le résultat du dd. Quoi qu'il en soit, en inspectant le résultat avec gdisk, il se plaint à juste titre d'une incohérence entre la taille du "disque" réel vis à vis de la taille annoncée dans le MBR/GPT. Je tente une ou deux actions selon la méthode "rache", après un reboot, plus de lv, plus de luks, plus de VM et pas de partition/disque utilisable dans une machine virtuelle. Pas grave, je n'ai rien perdu d'autre que du temps.

En rédigeant ce post, je pense que je devrais reprendre mon idée 1 en ajoutant une étape.
Je commence par faire une image.IMG du disque physique (sur un HDD de 1To que j'ai en stock par ailleurs) puis je supprime mes partitions Ubuntu/swap et déplace la partition de restauration afin de simuler une disque d'une 50aine de Go que je devrais alors pouvoir cloner selon la méthode machine virtuelle + clonezilla ou bien dd avec l'option nocreate.

Au cas ou la question se poserait, je ne souhaites pas refaire une installation de Windows10 dans la Machine Virtuelle (je ne saurais même pas comment faire pour récupérer mon numéro de licence)

Si vous avez des conseils, remarque ou questions diverses, je serai ravi de vous lire.

  • # Autres solutions

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Le windows 10 récupére la clé directement à partir du matériel/bios. Si tu arrives à virtualiser ton windows d'origine, il va voir que le matériel a changé et va redemander au mieux une activation au pire une clé.
    J'essayerai plutot de recuperer la clé depuis le windows d'origine (il existe plein de petit logiciel pour ça) et de refaire directement l'installation de windows 10 dans la VM. Cela sera beaucoup plus rapide et tu évites en plus de te coltiner tout les outils installés par Lenovo.
    j'ai bien lu que ce n'est pas ce que tu voulais faire mais ça me semble quand même beaucoup plus simple.

    Tu peux également essayer de creer les partitions dans ta VM, copier simplement les données dedans, demarrer la VM sur un disque Windows 10 et tenter une réparation de Windows (automatique puis à la main si ça ne fonctionne pas). Je n'ai jamais tester ce genre d'opération je ne sais pas du tout si cela fonctionne …

    Autre solution (la plus simple je pense), tu demarres ton windows d'origine, tu fais une sauvegarde sur un disque externe (via la sauvegarde windows si c'est un windows pro, via un logiciel genre veeam si c'est un familial) et ensuite tu fais une restauration directement dans ta VM

    • [^] # Re: Autres solutions

      Posté par . Évalué à 3.

      Hello,

      La récupération de la clé Windows peut normalement se faire directement à partir d'un terminal.

      Sinon, je pense aussi que l'option proposé par zedS est la plus simple et la plus rapide, d'autant que tu peux récupérer légalement l'ISO d'installation de Windows 10.

      Tu profiteras ainsi de de tout les avantages de ta solution de virtualisation (snapshots en autres).

      My 2 cents.

      • [^] # Re: Autres solutions

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci pour l'info pour récup la clé à partir de Ubuntu.

        Par contre la commande powershell ne fonctionne pas (on a pas la clé complete) et l'histoire du DVD OEM obligatoire n'est pas vrai sous windows 10. Si on installe un windows 10 à partir de l'iso recupéré chez microsoft il récupére bien directement la clé depuis la machine. Tu peux meme cloner 10 fois le même disque et les mettre dans des PC differents ils se réactivent tous niquels avec chacun sa clé, c'est tres pratique.

    • [^] # Re: Autres solutions

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci à tous les 2, du coup ça m'a donné envie de tester, connaître plusieurs façon de faire la même chose est toujours intéressant et merci pour le lien ;-)
      Je vais faire ça ce week-end !

      Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

    • [^] # Re: Autres solutions

      Posté par . Évalué à 1.

      Hello,

      Un petit update, j'ai réussi à faire un clone de mon ssd d'origine vers un lv (avec dd), j'ai pu bouter ce clone dans qemu/kvm en installant ovmf mais ça n'a pas dépassé la phase de boot, un problème dans l'EFI qui ne trouve pas la partition ou se trouve windows (alors qu'elle est là et que je peux la monter et vérifier l'intégrité des fichiers/dossiers), il s'agit d'un soucis EFI/Windows sur lequel je reviendrais plus tard.

      J'ai donc opté pour la solution 2 à savoir une installation de Win10 dans une machine virtuelle. Tout tourne nickel et je peux bénéficier de mon windows10 dans ma distrib habituelle, le tout sur du luks/lvm. Je suis tranquille, mon SSD est chiffré, avec EFI, je vais même pouvoir définir un mot de passe de boot, en cas de perte/vol de mon portable, personne ne pourra accéder facilement aux données qu'il contient !

      Encore merci à tous pour vos conseils et l'attention portée à ma demande :-)

      Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

  • # Autre solution ....

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Il est aussi possible d'utiliser un outil comme Clonezilla pour faire une image complète du disque d'origine (le remettre avant à sa place, booter sur un CD Clonezilla) puis de restaurer le tout sur la VM qemu/kvm (même principe, booter la VM sur le CD Clonezilla et restaurer l'image).

    • [^] # Re: Autre solution ....

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je pense que la solution de Clonezilla est une bonne idée. Je fais ça pour virtualiser des machines physiques. Boot sur clonezilla, constitution d'une image. Et je restaure l'image dans une machine Virtualbox (la machine virtuelle étant démarrée sur Clonezilla et ayant accès au dossier de l'image disque/clone à restaurer).

      • [^] # Re: Autre solution ....

        Posté par . Évalué à 2.

        Yes, j'avais eu cette idée mais je m'y suis mal pris, il faut que je commence par faire une image que je redimensionne pour pouvoir la caler dans mes 70Go.
        Je mets ça sur ma ToDo pour samedi.
        Au passage un petit coucou genma, on s'est vu à la dernière Ubuntu Party à porte de la villette, j'avais un t-shirt orange XD

        Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

  • # Tuto

    Posté par . Évalué à 2.

    Je pense que cette page peut t'intéresser. Il y a plusieurs méthodes présentées afin de faire du P2V.

    • [^] # Re: Tuto

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci, je mets de côté pour mon samedi après-midi :-)

      Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.