Forum Linux.général formatage DD externe compatible avec Windows, quel format ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
0
17
avr.
2021

Salut à tous

Je dois reformater un disque dur externe que je souhaite pouvoir aussi utiliser sous Windows si cela s'avérait nécessaire.

J'ai pas fait beaucoup de recherches mais il me semble que j'ai le choix entre

  • FAT32
  • NTFS
  • exFAT

FAT32 est vieux et limité de ce que j'ai compris.

Entre NTFS et exFAT, un choix est-il assurément meilleur ou bien c'est kif-kif bourricot la même chose ?

  • # exfat pour moi

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

    Je trouve qu'exfat est un bon choix, car il fonctionne sur Linux, Windows (y compris les vieilles versions) et Mac.

    • [^] # Re: exfat pour moi

      Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 18/04/21 à 09:07.

      Même conseil !

      En tous cas, ne prends pas FAT32, le FS n'est pas resilient et limité à 4Go par fichier.
      NTFS te limite à la lecture seule sur macOS.
      exFAT n'a aucune de ces limitations.

    • [^] # Re: exfat pour moi

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

      ExFAT est un choix pertinent depuis août 2019, où Microsoft ont publié ses spécification et transféré leurs brevets à l'Open Invention Network.

      Avant cela, c'était un système de fichiers à spécification non ouverte et encombré de brevets, bref rien de recommandable.

  • # Formater un disque ou une partition de ce disque

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 18/04/21 à 01:05.

    Bonjour

    … Je dois reformater un disque dur …

    Au lieu de formater le disque dur,
    il vaudrait mieux que tu formates une partition de ce disque.

    Et si c'est du NTFS ou exFAT,
    il vaudrait mieux que ce soit windows qui créé ce système de fichiers.

    • [^] # Re: Formater un disque ou une partition de ce disque

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+2/-0).

      Et si c'est du NTFS ou exFAT, il vaudrait mieux que ce soit windows qui créé ce système de fichiers.

      Mais non. Les outils de formatage libres sont tout à fait bons. Pour NTFS, on pourrait avoir des doutes, mais pour ExFAT qui est maintenant un format ouvert, les outils libres sont probablement au moins d'aussi bonne qualité que ceux de Microsoft.

      À une époque, les outils Microsoft s'avéraient incapables de faire des trucs tout à fait acceptables, comme par exemple formater un volume de plus de 32 Gio en FAT-32, ou quelque chose d'approchant. Et après avoir fait cela avec un outil libre, le système de fichiers résultant était parfaitement utilisable sous Windows.

  • # FAT32, ExFAT, NTFS et… UDF

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+6/-0).

    FAT32 est effectivement un système de fichiers assez antique, très simple, et très déficient : on est sûr de pouvoir le lire à peu près partout, même sur des systèmes assez anciens, mais il est impossible d'y stocker des liens symboliques ou physiques et des fichiers de plus de 4 Gio.

    ExFAT est un successeur de FAT, c'est un format ouvert depuis quelques années. Il est lisible sur à peu près tous les systèmes relativement récents. Il permet de stocker des fichiers de grande taille que FAT-32 refuserait, mais à part ça, il est toujours déficient dans pas mal de domaines (pas de liens symboliques ni physiques, en particulier).

    NTFS est un système de fichiers propriétaire, qui n'a d'intérêt que pour les système d'exploitation Windows. À éviter maintenant qu'on a ExFAT. À noter qu'il est censé supporter les liens symboliques, mais c'est fluctuant selon le système d'exploitation utilisé.

    Enfin, un dernier système de fichier mérite d'être mentionné : UDF. C'est le système de fichiers des DVD, et il est donc, au moins théoriquement, pris en charge sur tous les systèmes d'exploitation actuels. Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, il est tout à fait utilisable en lecture et en écriture sur des supports non optiques. Il a pour avantages d'être une norme ISO et de prendre impeccablement en charge toutes les subtilités unixiennes, comme les liens symboliques et physiques, les propriétaires et les droits d'accès, y compris une notion tout à fait intéressante de propriétaire non défini. L'ennui, c'est que les outils de gestion d'UDF sont très basiques sous GNU/Linux, et que sa prise en charge par le noyau est également assez limitée (on constate par exemple des débits d'écriture pitoyables).

    Aujourd'hui, je ne recommanderais malheureusement pas UDF, pour cette dernière raison. C'est dommage, parce que la solution la plus pertinente, à savoir ExFAT, manque quand même de liens symboliques, alors que c'est tout de même assez utile pour bien ranger ses fichiers.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.