• # Au boulot !

    Posté par . Évalué à 6.

    return std::set(tableau, tableau+taille).size() < taille;

    Plus sérieusement,
    1) il n'y a pas de question, donc difficile de donner une réponse.
    2) je pense que c'est un exercice qui a pour but de te faire apprendre l'algorithmique et la manipulation de tableau en C, Et le mieux pour apprendre, c'est tatonner, se tromper, chercher pourquoi, comprendre, corriger l'erreur, et repartir pour un cycle.

    • [^] # Re: Au boulot !

      Posté par . Évalué à 3.

      1) il n'y a pas de question, donc difficile de donner une réponse.

      Si: "Fais mes devoirs"

  • # Aïe

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 07/03/19 à 10:57.

    Merci pour votre réponse.

    A quelle question?
    Si c'est "ça ne marche pas, pourquoi?", tu as un exo pour apprendre en tâtonnant, relis ton code, comprend le, et tu apprendras (une réponse n'aurait d’intérêt ici que pour des choses compliquées qui demandent de la recherche).

    Sinon, déjà des remarques de base :
    - apprend à lire la "prévisualisation", c'est pas pour le fun que c'est la, sauf si ton but est de d'avoir des rires plutôt que des réponses sérieuses, ton code est illisible car tu as merdé avec le Markdown et c'est agressif envers les lecteurs.
    - Choisis ta langue : "exist" c'est de l'anglais, "taille" du français. Je conseille l'anglais (internationalisation pour quand tu travaillera sur des projets publics, le C est en anglais)
    - "j<=taille-1" --> "j<taille"
    - "cpt=cpt+1" --> "cpt++"
    - la fonction fait un taf, elle n'a pas à faire une interaction (printf n'a rien à faire la, met dans le main)

  • # Re: idem

    Posté par . Évalué à 3.

    déjà un print après un return, ne risque pas d'écrire grand chose.
    ensuite, tu peux débuter le compteur de ta seconde boucle après le compteur de la première, car toutes la valeurs précédentes auront déjà été testées lors d'itérations précédentes.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.