Forum Programmation.php Lyon, Marseille : projet solo cherche PHPman

Posté par .
Tags : aucun
0
19
août
2006
-
Trentenaire de la "com", rescapé du chichon, j'ai bossé dans la production de contenu,
notamment des magazines que j'ai montés de A à Z .
Je cherche un acolyte informaticien afin de mettre en place un projet de site pour musicos.

Les 1 ou 2 qui se maintiennent en frisant presque le SMIC ( yahouu ! ) semblent être gérés comme d'habitude par des hommes-orchestres ayant piqué une crise d'indépendance, et à qui il manque un peu de professionnalisme et d'idée pour être de vrais prestataires.
On va faire bien mieux que ça...

Dans un premier temps il faut se dégager 2 ou 3 centaines d'heures dans l'année où vous serez mes mains pour fabriquer une belle mécanique et la mettre en ligne .
Ensuite on verra combien rentre d'argent; si voulez complètement prendre en charge l'informatique, ou bien vous salarier à mi-temps et faire autre chose.

Pour l'instant on en est loin, ...et avant d'être édité, ...il faut d'abord écrire un livre.

Ni "gardien de forum" ni "graphiste", vous êtes avant tout un technicien pour qui le langage n'est plus un problème.
Votre souci est plutôt d'établir les meilleures solutions, de maîtriser le serveur et la sécurité par des programmes "terriblement-rapides et super-simples-savants", lesquels je vous le dis d'avance : ne se trouvent dans aucune bibliothèque.

Après faudra voir aussi pourquoi tête-de-lard vous n'êtes pas salarié-cadre à 3000 parmois, ...et surtout pourquoi vous voulez risquer de gagner 2 fois moins en travaillant 2 fois plus avec un casse-pieds toujours dans vos pattes...

A priori vous êtes Verseau, peut-être Capricorne ascendant Taureau, Vierge, Balance...
On va tenter notre chance. Concevoir un vrai grand projet.
Etre utile aux professionnels, aux jeunes gens qui espèrent dans la musique,
et peut-être, peut-être gagner durement notre vie.

Tom : 04.72.65.42.07 uniquement.
-

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.