Actualité NetBSD été et automne 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Xavier Claude et Trollnad Dump. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
31
14
oct.
2018
NetBSD

L’été et le début de l’automne ont été riches en nouvelles du côté du projet NetBSD. Comme à chaque trimestre, une nouvelle version de pkgsrc est publiée, mais cette année nous avons eu droit à deux versions de NetBSD : 8.0 et 7.2.

Logo de NetBSD, représentant un drapeau orange

Ces nouvelles versions sont l’occasion pour la fondation NetBSD de fêter les 25 ans du projet (depuis 2018) mais aussi de dévoiler un nouveau schéma de versions.

25 ans de NetBSD : 1993 - 2018

Des aperçus des changements apportés par ces nouvelles versions logicielles, ainsi que la description du nouveau schéma de versions, sont disponible en deuxième partie de dépêche.

Sommaire

Quelques rappels

NetBSD est un système d’exploitation libre, de type UNIX, dérivé de Net/2, 4.3BSD et 386BSD. Il est ainsi un héritier tout droit issu de BSD UNIX et, en réalité, le premier projet à avoir posé les bases de ce qui allait devenir un « projet communautaire ». Ce système met l’accent sur la propreté de son code source, sa lisibilité et, par extension, sa portabilité. Il est aussi connu pour avoir été la base d’OpenBSD.

Quant à pkgsrc, c’est le système de paquets logiciels pour NetBSD, issu d’une divergence en 1997 de celui de FreeBSD. Nos amis au drapeau orange étant adeptes de la portabilité, il est logique que leur système de paquets puisse fonctionner ailleurs et compte toujours plus d’une vingtaine de plates‐formes compatibles, allant des systèmes BSD à Windows (grâce à Cygwin, Interix et Services For UNIX) en passant par GNU/Linux, Mac OS X / macOS et Solaris. Pkgsrc dispose aussi d’un gestionnaire de paquets binaire, pkgin, créé par Emile « iMil » Heitor et maintenu par Jonathan Perkin.

NetBSD 8.0

Sortie le 17 juillet 2018, NetBSD 8.0 est donc la dernière version majeure en date. Ses principales nouveautés sont :

  • une amélioration de la pile USB, ainsi que l’ajout de la prise en charge de l’USB 3 ;
  • un mixeur audio en espace noyau (audio_system(9)) ;
  • une construction du système reproductible (MKREPRO, voir mk.conf(5)) ;
  • PaX MPROTECT (protection de la mémoire) et ASLR ;
  • PIE ;
  • des corrections ou contournement contre Spectre, Meltdown et Lazy FPU ;
  • activation de Nouveau, le pilote graphique libre pour les processeurs graphiques NVIDIA, par défaut ;
  • un chargeur de démarrage (U)EFI.

NetBSD 7.2

Sortie le 29 août 2018, cette version vient apporter à la branche 7 (toujours maintenue) quelques corrections et améliorations pour ceux qui ne veulent ou peuvent pas passer à la version 8.0 actuellement.

Les principales nouveautés de NetBSD 7.2 sont :

  • prise en charge de l’USB 3.0 ;
  • améliorations du système d’émulation Linux ;
  • correctifs dans la compatibilité binaire avec d’anciennes versions de NetBSD ;
  • le pilote iwm(4) pour les interfaces Wi‐Fi Intel fonctionne maintenant pour les gammes 726x, 316x, 826x et 416x ;
  • prise en charge du Raspberry Pi 3 ;
  • correction d’une interruption de configuration pour les machines virtuelles Hyper-V avec d’anciennes cartes réseau ;
  • les sous‐systèmes de compatibilité SVR4 et IBCS2 ont été désactivés par défaut (sauf IBCS2 pour VAX), et ne chargent plus leurs modules automatiquement ;
  • améliorations de la stabilité côté USB ;
  • et bien d’autres correctifs de bogues et améliorations de stabilité !

Fin de vie de NetBSD 6.x

Peu de temps avant l’annonce de NetBSD 7.2, une autre annonce, plus discrète, est celle de l’arrêt de la branche 6. Le principe de conserver deux versions majeures (et de donner un mois à la troisième version après la sortie de la dernière) est donc toujours en vigueur. Les branches suivantes ne sont donc plus maintenues :

  • netbsd-6-1 ;
  • netbsd-6-0 ;
  • netbsd-6.

Il est plus que recommandé pour les utilisateurs d’une version de NetBSD 6 ou d’une des branches ci‐dessus de mettre à jour sans plus attendre vers la version 8.0 ou 7.2.

Pkgsrc 2018Q2

Pkgsrc 2018Q2 est sorti le 9 juillet 2018. Sur cette version, on compte 181 nouveaux paquets, 15 suppressions et 1 995 mises à jour (pour 1 414 paquets uniques).

Les changements notables sont :

  • de nombreuses mises à jour pour X.Org (disponible dans pkgsrc en plus du système de base NetBSD) ;
  • de nombreuses mises à jour dans l’écosystème KDE ;
  • pour les systèmes ARM, mise à jour de u-boot ;
  • Emacs 26 ;
  • Firefox 60 (Extended Support Release) ;
  • Firefox 61 ;
  • GCC 8 ;
  • GIMP 2.10.2 ;
  • pkgin 0.11.3 ;
  • Rust 1.27.0 ;
  • Xfce4 4.12.0 ;
  • suppression de nodejs4 (les versions plus récentes sont toujours disponibles ;
  • postgresql92 (même remarque).

Pkgsrc 2018Q3

Pkgsrc 2018Q2 est sorti le 5 octobre 2018. Si les statistiques sont légèrement en baisse (161 ajouts, 25 suppressions et 1 321 mises à jour sur 996 paquets uniques), les objets des modifications restent marquants.

Ainsi, les changements notables sont :

  • Asterisk 15.4.1 (la version 1.8 est retirée) ;
  • BIND 9.11.4pl1 et 9.12.2pl1 (la version 9.9 est retirée) ;
  • Clang/LLVM 6.0.1 ;
  • Firefox 62.0 ;
  • GCC 8.2.0 ;
  • Go 1.11 ;
  • Lua 5.3.5 ;
  • de nombreux émulateurs Libretro ;
  • MySQL 5.7.23 ;
  • Nextcloud 13.0.5 ;
  • Node.js 6.14.4, 8.12.0 et 10.11.0, accompagnés de npm 6.4.1 ;
  • ownCloud 10.0.9 ;
  • Perl 5.28.0 ;
  • PHP 5.6.38, 7.0.32, 7.1.22 et 7.2.10 ;
  • pkgin 0.11.6 ;
  • PostgreSQL 10.5, 9.3.24, 9.4.19, 9.5.14 et 9.6.10 ;
  • Python 3.4.9, 3.5.6, 3.6.6 et 3.7.0 (la version 2.7 est toujours là) ;
  • Ruby on Rails 5.1.6 ;
  • Rust 1.29.1 ;
  • SQLite 3.25.1 ;
  • vim 8.1.0390 ;
  • Xen 4.11.0.

Un changement d’envergure a lieu ce trimestre pour les paquets Go, qui sont à présent versionnés : au lieu de lang/go, il y a dorénavant lang/go110 (Go 1.10) et lang/go111 (Go 1.11). Selon le système d’exploitation, la version la plus appropriée est choisie, mais les deux peuvent être installés simultanément (un peu comme lang/python27 et l’une des versions 3.x).

Nouvelle numérotation de NetBSD

Le 25 juillet 2018, soit peu de temps après la sortie de NetBSD 8.0, Søren Jacobsen a publié sur le blog du projet le nouveau schéma de numérotation pour les versions futures de NetBSD. Bien entendu, celui‐ci s’applique dès publication, et concerne NetBSD 8 ainsi que les versions futures. A priori, NetBSD 7 conserve l’ancien schéma de numérotation.

Le premier changement est la disparition des teeny branches (par exemple netbsd-8-0), en faveur de la branche « stable » (dans notre cas netbsd-8), qui sera donc la seule. Cela a pour effet, au niveau de la numérotation des versions, de passer à deux chiffres au lieu de trois. La prochaine version de NetBSD 8.x sera donc 8.1, et non 8.0.1 comme c’était le cas auparavant. Ces teeny branches ne contenaient que des correctifs de bogues et de sécurité, alors que la branche « stable » amènera aussi de nouvelles fonctionnalités et améliorations.

Les bénéfices suivants pour les utilisateurs sont annoncés :

  • des nouvelles versions plus fréquentes ;
  • un meilleur support sur le long terme, puisqu’il n’y aura qu’une branche à corriger par version majeure ;
  • une apparition plus rapide des nouvelles fonctionnalités dans les livraisons binaires (lors du fonctionnement précédent, il n’y a pas eu plus de deux versions semi‐majeures, nommées « feature updates »).

Le billet d’annonce se veut rassurant sur les potentielles perturbations que pourraient apporter l’utilisation de la branche stable, et signale que cette branche a toujours été gérée de manière conservatrice. Il est aussi rappelé que les changements créant des problèmes de compatibilité ascendante ne sont pas autorisés.

Aller plus loin

  • # Usage

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0).

    NetBSD était connu pour être dans de nombreux composants réseaux. Est-ce toujours le cas ? De mon coté, je vois que tous les commutateurs basculent petit à petit sur un OS GNU/Linux. Un constructeur m'a même dit qu'il le faisait à la fois pour le long terme mais aussi pour des raisons de communication. On leur demandait constamment si c'était sous Linux et c'en est devenu un argument commercial.

    Du coup, que reste t-il à NetBSD coté réseau ?

    • [^] # Re: Usage

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

      JunOS est basé sur FreeBSD, je n’ai pas trop entendu parlé d’OS basé sur NetBSD dans le matériel réseau. Tu as des exemples ? (pour le Linux, il y a NXOS, Cumulus, OpenSwitch…).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Usage

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Dans les commentaires des dépêches précédentes, on peut trouver que NetBSD se trouve :

        • dans les commutateurs Force10 de Dell ;
        • dans les points d’accès Airport Express d’Apple.

        Il avait été question aussi que la libc d’Android, bionic, se base sur celle de NetBSD plutôt que d’emprunter des bouts de multiples OS.

      • [^] # Re: Usage

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Non pas d'exemple avec NetBSD mais de mémoire, c'est ce qui se disait dans les forum que NetBSD était facile à adapter et à modifier sur tout type de matériel…

        Pour Linux, effectivement, la liste s'allonge chaque année. Cela ne va pas être facile dans quelques années de faire un OS de commutateurs non Linux et de tenir le cap face aux autres (même pour CISCO je pense).

        • [^] # Re: Usage

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

          Cela ne va pas être facile dans quelques années de faire un OS de commutateurs non Linux

          Avec des trucs comme Cumulus ou Openswitch. Je pense que ça va justement être plus facile d'installer facilement son OS dans n'importe quel switch (c'est le business model de Cumulus).

          (même pour CISCO je pense)

          Cisco le fait déjà avec NXOS que j'ai cité.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Usage

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          Non pas d'exemple avec NetBSD mais de mémoire, c'est ce qui se disait dans les forum que
          NetBSD était facile à adapter et à modifier sur tout type de matériel…

          Oui, même un grille-pain.

          Blague à part, je l'ai trouvé par hasard dans un rétroprojecteur évolué ( avec connections et partages réseaux, diaporama et commandes moteurs à distances etc.).


          Oui, bon, en fait de hasard, je fouillait un peu la bête pour le savoir si un OS tournait dessus et lequel.

  • # NetBSD 7.2 avant la 8 ?

    Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

    N'y a t'il pas eu une erreur dans l'ordre de sorti ?

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: NetBSD 7.2 avant la 8 ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 14/10/18 à 18:59.

      Non, la 7.2 est bien sortie après la 8.0. Chez NetBSD, les 2 dernières branches majeures sont maintenues, donc une nouvelle 7.x peut sortir après une 8.x. D’une manière similaire, RHEL 6.10 est sortie bien après RHEL 7.0 ;)

      • [^] # Re: NetBSD 7.2 avant la 8 ?

        Posté par . Évalué à 4 (+4/-1).

        Merci pour l'explication, je comprend mieux maintenant. :)

        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.