Emacs 22 est déclaré stable

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
4
juin
2007
GNU
Emacs est un éditeur de texte souple, extensible, personnalisable et auto-documenté. Il est disponible sur toutes les plateformes courantes (GNU/Linux, *BSD, Unix, Mac OS, MS DOS, MS Windows...) et sur des dizaines d'autres plateformes moins communes.

La version 22, qui est en réalité une version 1.22, vient de sortir ce 2 Juin sous la révision 22.1, plus de 2000 jours après la version 21. Cette version très attendue apporte son lot de nouveautés, de corrections, et d'améliorations, parmi lesquelles :
  • Une nouvelle interface en Gtk+
  • Le support du glisser-déposer
  • Une meilleure gestion de l'Unicode et des systèmes d'encodage en général
  • De nombreux modes nouveaux ou intégrés par défaut (python, tramp...).
Emacs dispose de nombreuses extensions pour proposer des fonctionnalités qui habituellement sont réservées à des programmes externes. De plus, il est hautement configurable. C'est généralement ces deux points que ses utilisateurs apprécient et que ses détracteurs lui reprochent. Au-delà des goûts de chacun en matière d'utilisation des outils, on peut techniquement apprécier que l'architecture de emacs lui permet une extensibilité indépendante de la plateforme par son langage, l'eLisp. Ainsi, emacs se présente comme un sous système totalement portable au niveau de ses applications et de sa configuration, offrant une cohérence totale quelle que soit la plateforme sur laquelle il est exécuté. En d'autres termes, l'utilisateur qui fera de emacs sa plateforme de travail pourra retrouver exactement son environnement de travail sur toutes les plateformes supportées. Cela inclue bien évidemment l'éditeur de texte et tous ses modes (C, ruby, LaTeX, conf, etc.) mais également par exemple le client mail, le système d'impression, le navigateur de fichier, le shell, l'agrégateur RSS, le client Jabber et bien d'autres. Parmi les nouveautés de cette version, on notera :

INSTALLATION
  • les paquets LISP ont été mis à jour
  • nouvelles icônes en mode graphique
  • interface Gtk+
  • nombreuses nouvelles traductions du tutoriel emacs, dont une française
  • traduction française du "Guide de survie pour emacs"
  • nouvelles architectures supportées

ÉDITION
  • la taille maximum des buffers à été doublée, passant à 256 Mo
  • navigation circulaire dans les buffers avec C-x C-(gauche|droite)
  • undo-only est une annulation qui n'annule pas d'annulation, voir fonctionnement du "kill-ring" :)
  • l'opération de collage après copie élimine automatiquement les propriétés inutiles du texte
  • le format de papier par défaut pour l'impression PS est déduit des locales
  • le comportement souhaité des commandes intervenant sur le texte est maintenant d'opérer sur la sélection si elle existe, et sur le buffer complet sinon

AIDE
  • C-h e pour le buffer *Messages*
  • C-h d pour apropos-documentation
  • C-h r pour le manuel emacs
  • C-h C-f affiche la FAQ
  • C-h c, C-h k, C-h w, et C-h f prennent en compte les commande re-attribuées
  • nouvelle commande `describe-char' (C-u C-x =) pour donner des informations sur un caractère, son encodage, etc.

FICHIERS
  • respect de la propriété lecture seule des fichiers même en tant que root
  • C-x s (save-some-buffers) a une nouvelle option d (diff) pour afficher les changement buffer/fichier
  • fonction `write-region-inhibit-fsync' pour ne pas forcer la synchronisation sur le disque dur après écriture, par exemple pour laisser le disque dur en veille sur les portables

MINIBUFFER
  • nouvelle apparence de la police, bleuté par défaut pour le prompt
  • dans les complétions proposées, emacs surligne les parties communes

AFFICHAGE
  • les espaces insécables sont signalées
  • le défilement horizontal automatique est réglable
  • défilement intelligent pour les images plus grandes que le buffer, par exemple pour le preview-latex mode
  • les lignes qui font exactement la largeur du buffer ne sont plus coupées

MENU
  • nouvelle entrée 'Montrer/Cacher' pour les éléments de emacs

SOURIS
  • les liens sont cliquables avec le bouton 1
  • le texte réactif au passage de la souris est mis en valeur
  • en graphique, la molette est activée par défaut

ENVIRONNEMENT MULTI-LANGUES
  • gestion externe de l'unicode
  • l'environnement et les encodages par défaut respectent mieux les locales
  • `revert-buffer-with-coding-system' (C-x RET r) permet de réouvrir le fichier du buffer avec un autre encodage
  • `recode-region' relit une région avec un encodage spécifié
  • `ucs-insert' insère un caractère donné par son code unicode
  • `set-file-name-coding-system' (C-x RET F) permet de spécifier l'encodage à utiliser pour les noms de fichier
  • nouvel environnement 'français'

MODES
  • le mode Dired utilise une nouvelle apparence, compare les dossiers, copie les noms de fichier etc.
  • la compilation intégrées a été améliorée
  • le mode grep est devenu autonome
  • ERC, un mode IRC très complet entre officiellement dans la distribution
  • newsticker, un agrégateur RSS, entre également
  • savehist permet de sauvegarder les historiques du minibuffer d'une session à l'autre
  • fileset pour créer des collections de fichiers
  • Calc, une calculatrice performante en emacs-lisp, entre dans la distribution
  • iBuffer est un remplacement plus puissant et plus sexy à buff-menu
  • image-mode ouvre automatiquement les images
  • CUA-mode est officiellement intégré, mais non actif par défaut
  • org-mode entre dans la distribution
  • nouveau paquet dns-mode
  • mode longlines pour éditer des fichiers dont les lignes sont longues de manière plaisante et moins intrusive que auto-fill
  • paquet 'printing' intégré
  • SES, un tableur pour emacs, entre ainsi que 'table', un mode mineur pour créer des tableaux dans un texte
  • tumme, un mode d'édition de collection d'images
  • tramp entre également, il s'agit d'une abstraction du système de fichier permettant d'éditer naturellement un fichier distant sur FTP, ssh, http mais également un fichier système via sudo
  • conf-mode saura mettre en valeur efficacement la syntaxe de milliers de fichiers de configuration
  • nouveau python-mode
  • ...

De nombreux modes ont été améliorés.

MODE GRAPHIQUE
  • support du drag'n'drop
  • Alt et Meta peuvent être permutés

MODE TEXTE
  • - gestion plus complète des encodages des couleurs

Aller plus loin

  • # et les \r \n ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Est-ce emacs va gentiment oublier les "^M" à la fin des buffers quand on travails dans un environnement mixtes (windows/unix) ?

    Genre j'écris le mode que l'on m'indique mais je lis les 2 sans broncher. C'est franchement laid à gérer ce problème.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: et les \r \n ?

      Posté par . Évalué à 1.

      apparemment, tu as besoin d'encoder ton fichier dans le style DOS/Windows. Si ce fichier n'est destiné qu'a être ouvert avec emacs, ou interprété avec Ruby ou LaTeX par exemple, rien ne t'empêchera de le mettre en style normal (pas de \r).
      Sinon, tu pourras toujours choisir l'encodage et le format de lecture de ton fichier si tu as une mauvaise surprise à l'ouverture avec revert-buffer-with-coding-system (ou C-x RET r)
      Tu peux aussi choisir le format/style de sauvegarde avec set-buffer-file-coding-system (ou C-x RET f)

      Donc à priori, oui il va "gentiment oublier (...)" et sinon c'est gérable depuis toujours avec les commandes ad-hoc :)
      • [^] # Re: et les \r \n ?

        Posté par . Évalué à 3.

        J'imaginais bien que c'est gérable. Et merci pour les commandes.

        Mais cela reste un comportement super chiant.

        "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: et les \r \n ?

      Posté par . Évalué à 5.

      En fait Emacs se débrouille bien lorsqu'il y'a seulement \r\n, seulement \n, ou encore seulement \r, mais s'emmêle un peu les pinceaux quand il y'a les deux dans le même fichier. Normalement tes fichiers devraient être soit au format Unix, soit au format Windows, soit au format Mac, mais certains éditeurs ne modifient que les lignes qui ont été éditées, ce qui mène à ce genre de problèmes.
      Pour corriger ça rapidement dans un fichier, tu peux taper la séquence :
      M-% C-q C-m RET RET !
      ce qui remplacera les ^M par rien.
      • [^] # Re: et les \r \n ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Il ne peuvent pas gérer un \n \r ou \r\n comme un seul retour chariot (à l'affichage)? C'est pourtant simple...

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: et les \r \n ?

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est simple, mais on peut aussi penser que si dans un fichier il y a des lignes en \r\n et d'autres en \n, cela a un sens qu'il n'appartient pas à l'éditeur de determiner, mais à l'utilisateur.
          • [^] # Re: et les \r \n ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Euh.. 99.99 % du temps on ouvre un fichier text. Et pour les 0.001% restant, on passe ensuite en hexl-mode.

            Donc, d'après la règle du "moins étonnant", le comportement par défaut devrait masquer ces "^M" de m...

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: et les \r \n ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Et si justement, ces ^M provoquent des erreurs à l'utilisation du fichier ?

              Je crois que rpmbuild ne les aime pas quand ils sont dans un fichier .spec (je ne m'en souviens plus trop, j'utilise une slack), mais ça m'est déjà arriver de devoir passer un dos2unix. C'est toujours bien de pouvoir constater de visu qu'un fichier texte est "propre".
              • [^] # Re: et les \r \n ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Certe. Mais si il pouvait utiliser un caractère visuellement moins agressif... ou bien juste avec une icone en bas ("dos", "unix" ou "mixte")

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: et les \r \n ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Carrément, d'ailleurs à quand l'encodage multiple utf-8/latin1/... dans Emacs, ça commence vraiment à manquer ;)
                  • [^] # Re: et les \r \n ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je sens un pointe d'ironie. Tous les autres éditeurs que je connais fonctionne sans afficher de caractères spéciaux.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: et les \r \n ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      C'est bien pour cela que j'utilise emacs !

                      Je suis en permanence dans un environement où les fins de lignes sont en \n, si il y a des \r qui trainent, j'ai envie d'être au courant.
                • [^] # Bon allez, j'ose ... désolé.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  :set fileformat=dos ou :set ff=unix

                  Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # erreur de calcul

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              0,001% + 99,99 %=99,991 %

              Question: Que faisons nous pendant les 0,009% de temps restant ?
  • # screenshots

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Où sont les screenshots ? c'est quand même incroyable qu'un logiciel majeur tel qu'emacs ne fasse pas plus d'efforts pour etre sexy et attirer le chaland. La moindre des choses c'est de même quelques screenshots aguicheurs (surtout si il y a maintenant du gtk et de l'utf8, y'a moyen de faire quelque chose de beau).
  • # comme ca, ca ira

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Voila, capture d'ecran, c'est assez sexy (non, je reste soft, vous pouvez cliquer)

    http://www.nongnu.org/thumbs/images/screenshot01.png

    Et trinquage avec la cochonne :o
    • [^] # Re: comme ca, ca ira

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      tain le modeline est toujours aussi immonde :)
    • [^] # Re: comme ca, ca ira

      Posté par . Évalué à 1.

      Euh, emacs, c'est pas un éditeur de texte à la base ???
      • [^] # Re: comme ca, ca ira

        Posté par . Évalué à 4.

        Attention à l'ordre des mots : à la base emacs est un éditeur de texte mais emacs est loin d'être un éditeur de texte de base
      • [^] # Re: comme ca, ca ira

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        non, c'est un OS.

        blague a part, c'est un outil largement plus transverse qu'un simple editeur de texte, et de nombreux modules permettent de l'etendre.
      • [^] # Re: comme ca, ca ira

        Posté par . Évalué à 8.

        Je sais pas, je me suis arrêté à l'époque ou ce n'était encore qu'un OS
        Ca a dû sûrement évolué depuis
        • [^] # Re: comme ca, ca ira

          Posté par . Évalué à 3.

          il s'agit de gtk 1 sur le screenshot, il y a aussi le support de gtk2 qui est bien plus sexy encore!
    • [^] # Re: comme ca, ca ira

      Posté par . Évalué à 1.

      Et sinon est ce qu'il y'a Word dedans ?

      ok --->[ ]
    • [^] # Re: comme ca, ca ira

      Posté par . Évalué à 1.

      Euh, ça gère les images depuis quand ?
  • # Impressionant

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    "Le support du glisser-déposer"

    Emacs devient enfin un concurrent sérieux au bloc-note de windows !


    (Je sais, c'est pas bien de vi-lipender Emacs comme ça ;-) )
  • # Vim rulez !

    Posté par . Évalué à 10.

    Fallait bien que quelqu'un le fasse de toute façon et cette personne se fera méchamment incendier alors aujourd'hui je suis en forme, de bonne humeur alors je me dévoue !
  • # 2000 jours...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Et il y a encore des gens pour critiquer Debian...
    • [^] # Re: 2000 jours...

      Posté par . Évalué à 2.

      Il faut quand même reconnaitre que pour les gens qui attendent de voir emacs22 dans stable le temps commence à devenir long.
    • [^] # Re: 2000 jours...

      Posté par . Évalué à 1.

      Parce que tu penses qu'il y a encore des gens qui utilisent Xemacs sur une autre distribution que debian ? =)
  • # Chouette alors une nouvelle version d'Emacs!!!

    Posté par . Évalué à 5.

    Toujours pas de support pour 3dfx?
  • # Paquet ubuntu feisty

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Une bonne ame a l'URL des paquets / depots de la bête pour ubuntu feisty ?
    • [^] # Re: Paquet ubuntu feisty

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai tenté de recompiler les sources mais sans succès (feisty)..

      Qqn as réussi ?
    • [^] # Re: Paquet ubuntu feisty

      Posté par . Évalué à 1.

      simplement :
      apt-get install emacs-snapshot-gtk

      et voila :)

      Ok, c'est pas la toute belle version dite stable, mais depuis le temps que je l'utilise, je ne suis pas sur de voir la différence...
      • [^] # Re: Paquet ubuntu feisty

        Posté par . Évalué à 3.

        sinon, pour avoir la version avec antialiasing, rajouter :
        deb http://debs.peadrop.com feisty backports
        dans le /etc/apt/sources.list
        • [^] # Re: Paquet ubuntu feisty

          Posté par . Évalué à 1.

          juste au cas où... existe-il un backport pour xemacs 21.5 (avec xft et antialias) ?

          j'ai pas trouvé...
  • # L'ergonomie...

    Posté par . Évalué à 3.

    Le seul truc -- de taille -- qui cloche avec Emacs c'est l'ergonomie. Vous savez ce truc qui permet à un conducteur de prendre en main l'automobile de son voisin. Et c'est vraiment dommage car l'outil est fabuleux mais absolument inaccessible.
    • [^] # Re: L'ergonomie...

      Posté par . Évalué à 3.

      pour poursuivre l'analogie avec la voiture de ton voisin, l'ergonomie c'est aussi ce truc qui fait que tout ce qui différent de ce que tu connais déjà te semble "absolument inaccessible" dans le meilleur des cas, et techniquement inférieur le plus souvent. C'est aussi ce qui fait que on tape tous sur des claviers azerty/qwerty alors que cette disposition est sciemment pensée pour être contre-productive. Le Dvorak est meilleur mais bon, c'est différent donc si tu utilises ça, tu ne peux pas utiliser instantanément le clavier de ton voisin si c'est pas du Dvorak.

      Alors non, emacs n'utilise pas les CUA par défaut. Oui, emacs est pataud à la sourie. Non, il n'existe pas de fonction "refaire". Oui, sa courbe d'apprentissage est plus longue que celle du bloc note. Non, il n'y aura probablement pas de support pour Beryl ni pour le Whizz dans la version 23 :)
      • [^] # Re: L'ergonomie...

        Posté par . Évalué à 2.

        Attendre la version 24, avec le support de l'IPV6 et le compilateur UML.
      • [^] # Re: L'ergonomie...

        Posté par . Évalué à 5.

        Emacs n'est pas si inaccessible que ca. Je reconnais que les raccourcis claviers sont assez compliques mais il est possible de les apprendre en douceur. Il suffit de faire M-x et de taper une commande dans le mini buffer (avec completion s'il vous plait) et le raccourci est rappele.
        Par exemple:
        M-x end-of-line
        envoie le curseur a la fin d'une ligne et affiche dans le mini buffer: " You can run the command 'end-of-line' with C-e ".

        Si on n'aime pas la ligne de commande et les raccourcis claviers, on peut trouver mieux qu'emacs evidemment. Pour ma part, j'ai l'impression de jouer a un jeux video avec et je m'eclate avec les C-x 4 f, les C-x r k, etc...

        Bon c'est l'occasion de rappeler une citation bien connue des amis des "fortunes":
        " Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. " Sénèque
        • [^] # Re: L'ergonomie...

          Posté par . Évalué à 4.

          Le problème c'est que rien ne justifie qu'un néophyte à Emacs ait des difficultés pour ouvrir un fichier ou le sauvegarder. Sur certains plans Emacs n'a tout simplement pas évoluer depuis 25 ans. C'est dommage car Emacs est un super outils une fois qu'on le connaît.
          • [^] # Re: L'ergonomie...

            Posté par . Évalué à 1.

            Emacs n'a tout simplement pas évoluer depuis 25 ans.

            J'ai surtout l'impression qu'Emacs pêche par son côté "seul au monde". Le fait est que les progrès dans la standardisation des applications 1) sont extrêmement lents et 2) sont la plupart du temps issus de Windows. Emacs existait avant, et ses concepteurs voient certainement avec un certain mépris la normalisation des commandes sous Linux, Windows et Mac. Je ne vois pas ce qu'il y a de compliqué à implémenter Ctrl-X Ctrl-C Ctrl-V dans Emacs. D'ailleurs, on trouve un peu partout des forks qui le font. Mais c'est plus un problème de philosophie qu'autre chose...
            • [^] # Re: L'ergonomie...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Le probleme c'est que tu imagines bien que ces raccourcis ont déjà été assignés dans emacs. En particulier le ctrl-c

              Note aussi que bon nombre de raccourcis de emacs sont "standards" dans le sens où ils marchent aussi dans ton shell (ctrl-A, ctrl-E, ctrl-K, ctrl-Y, ctrl-H, ctrl-D, ctrl-F, ctrl-B, ctrl-T, etc..) ainsi que dans les widgets natifs de macos X (j'étais agréablement surpris de decouvrir ça :)
              • [^] # Re: L'ergonomie...

                Posté par . Évalué à 2.

                Effectivement ce sont aussi les raccourcis utilisés par readline.

                Et si vous tombez amoureux de ces raccourcis, il n'est pas très difficile de les rendre plus standard:
                - pour avoir ces raccourcis dans gtk, ajoutez gtk-key-theme-name = "Emacs" dans ~/.gtkrc-2.0 (voir: https://linuxfr.org/tips/298.html)

                Firefox utilisant les préférences gtk, les raccourcis sont alors aussi configurés pour firefox (garanti pour les versions <2.0).

                - pour Eclipse: menu Windows -> Preferences -> General -> Keys -> tab Modify -> Scheme: selectionnez emacs
        • [^] # Re: L'ergonomie...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > et je m'eclate avec les C-x 4 f, les C-x r k, etc...

          Moi je ne m'éclate pas toujours ... car hélas de temps en temps j'oublie que je ne suis pas sous emacs ;-)
          Effet garanti.

          Adhérer à l'April, ça vous tente ?

  • # emacs 23

    Posté par . Évalué à 2.

    Perso je reste en emacs-23 (emerge emacs-cvs powa !) qui me va tout à fait et ne plante jamais. ++

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.