Formation libre sur Linux embarqué: un an après

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
15
oct.
2005
Doc
Après la première publication de sa formation libre sur Linux embarqué en octobre 2004, la société azuréenne Free Electrons publie un point sur les nombreuses améliorations apportées en 1 an à cette formation.

Cette formation est bien-sûr destinée à des sessions en entreprise (qui constituent sa source de financement), mais elle est également conçue pour être utilisée par toute personne souhaitant se former par elle-même.

Enfin, même si sa cible principale est le développement de systèmes embarqués, cette formation inclut de nombreuses ressources utiles aux développeurs et aux utilisateurs de GNU/Linux et autres systèmes d'exploitation libres: ligne de commande, noyau Linux et développement de pilotes, outils légers, audio, multimédia, outils de développement...

En fonction de la demande, certains de ces cours seront bientôt donnés gratuitement par leur auteur aux adhérents de Linux-Azur (à suivre sur le lien ci-dessous). Si vous souhaitez contribuer à ce travail, vous pouvez le faire:

En envoyant des corrections, suggestions ou même de nouvelles pages
En participant à la traduction des documents,
En faisant connaître ce travail à toute personne qui pourrait être intéressée,
Enfin, en ajoutant sur vos pages web des liens hypertexte vers ces ressources, pour accroître leur visibilité sur les moteurs de recherche.

Un dernier scoop: les prochaines présentations à paraître dans les mois qui viennent devraient aborder les sujets suivants: temps de boot et d'exécution des programmes, taille du noyau et des exécutables, réduction de la consommation et le système libre ultra-léger eCos.

Aller plus loin

  • # periphériques ouverts ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'avais lu la 1ere doc, elle etait tres bien faite et meme encourageante.

    Par contre je suis surpris de voir peu de SDK fournis avec les peripheriques tournant sous linux (a part QTupia , Opie...
    et meme pour certains j'ai l'impression que la seulle API proposé est j2me...)

    Conclusion faut il se (re)faire tout from scratch ?

    gpg:0x467094BC

    • [^] # Re: periphériques ouverts ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour des systèmes tout petits, il est en effet parfois souhaitable de tout créer "from scratch". Ainsi, on est sûr de n'avoir que ce dont on a besoin, et cela permet aussi de bien comprendre le fonctionnement du système.

      Pour nuancer, des systèmes comme Scratchbox ou Buildroot te fournissent un système de fichiers racine de base contenant tous les entrées nécessaires dans /dev, quelques utilitaires (comme ssh ou busybox), et des scripts d'initialisation. Il n'y a plus qu'à compiler les applis dont a besoin ton système.

      Enfin, il est toujours possible d'utiliser des distributions à base de paquetages, comme Familiar, concue pour les PDA mais parfaitement réutilisables sur d'autres appareils. Quant à Debian pour arm ou mips, mieux vaut se tourner vers EmDebian (projet en gestation). Sinon, on récupère des paquetages trop gros (contenant la doc, par exemple), et avec trop de dépendances (outils compilés avec toutes les options possibles).
    • [^] # Re: periphériques ouverts ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Ah ? j'ai plutot l'impression inverse,

      On a Qtopia/Opie, Gpe, Maemo, etc. pour les environnements graphiques finaux, OpenEmbedded, scratchbox, buildroot, embedix ... pour les environements de developpement & toolchains, et c'est sans parler des solutions commerciales, qui se mettent à fleurir (chez metrowerks, lynuxworks, montavista, windriver ...). Au final on a souvent beaucoup (pour ne pas dire trop) de choix concernant ce qu'on va mettre (et comment le mettre) dans le ventre de son périphérique.

      Evidement, les constructeurs de telephones (et les opérateurs) préfèrent pousser l'API j2me parce qu'elle leur permet de changer facilement ce qu'il y a en dessous...
  • # Bravo

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Salut,

    Voici encore un exemple, bien concret, qui illustre que le libre permet de gagner sa vie. A transférer aux personnes qui ne pensent que par le "modèle économique" actuel ;-)

    Bravo Michael !

    Yann
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Merci Yann!

      En effet, pour moi le côté libre de mes supports de formation est un très fort avantage, presque déloyal:

      Ces supports sont bien connus des ingénieurs dans les boites. Ce sont en général ceux-ci qui me contactent pour une formation dans leur entreprise, plutôt que leurs responsables formation. Du coup, je n'ai eu à faire aucun démarchage jusqu'ici. Je recois des demandes spontannées.
      Mes futurs clients peuvent vérifier si la formation correspond à leurs besoins ou non, avant de s'engager.
      Et bien-sûr, je bénéficie de relectures, de critiques et de traductions.

      Par contre, j'avoue qu'une partie du succès de ces formations est que je suis un des premiers à travailler comme cela. Quand tout le monde fera pareil, la concurrence sera plus rude, il faudra sans doute faire du démarchage, mais la différence sera fera surtout sur la qualité de la formation, pour le plus grand bénéfice de tous.

      Michael.
      • [^] # Re: Bravo

        Posté par . Évalué à 2.

        Dans logiciel libre, il y a ouvert donc transparence. Par consequent, les meilleurs auront toujours leur place, pour peu qu'ils se fassent connaitre, et evidement tes supports libres le font tres bien !

        Je suis dans l'embarque et c'est clair que le jour ou j'aurais besoin de mettre un pingouin dans ma boite a sardine, je penserais a toi! Par contre, vu la taille des micro que j'utilise dans mon job actuel (16 bits, qq ko ram, qq ko flash) ca ne sera pas pour tout de suite, ou bien alors avec eCos. Pour info concurrence, je recoit regulierement de la pub de ac6-formation.

        Bonne continuation

        Avis au modero : une preuve aussi forte et concrete (pres de chez nous) qu'on peut vivre du libre, ca meriterait pas une 1ere page ?


        A+ David
        • [^] # Malheureusement...

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu écris que "les meilleurs auront toujours leur place". C'est sans compter le marketing outrancier que peuvent se payer certaines boîtes. Il deviendra alors peut-être très difficile de "se faire connaître" et reconnaître dans la multitude des offres parfois extravagantes mais que l'utilisateur ne saura pas décrypter.

          La diffusion de gnu/linux auprès d'un nombre de plus en plus important de personnes sans aucun bagage informatique rendra le marketing que l'on connait dans d'autres domaines d'autant plus facile à mettre en place.

          Regarde le nombre d'ignares qui installent un serveur sous windows! Pourtant il aurait été si logique d'utiliser une bsd ou un linux...
          • [^] # Témoignage

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour compléter un peu car je vois que certains interprètent mal mes propos: le mois dernier je suis passé dans un magasin d'informatique dont je ne citerai pas le nom. Monumental, immense, un énorme chiffre d'affaire. Pourtant, dans les ruelles d'à côté existent plein de petits magasins aux prix très attractifs, et aux vendeurs qui savent de quoi ils parlent.

            Au sav dudit magasin j'ai attendu 2 heures mon tour pour qu'ils veuillent bien passer les 5 minutes pour prendre mon disque endommagé et m'établir un reçu. 3 personnes s'occupaient du sav, à côté une quinzaine de "techniciens" assuraient des prestations (payantes). Étrange, pour ce service il n'y avait pas de queue.

            Un gars est arrivé et a demandé, je cite: "que l'on partitionne son disque dur acheté pour sa fille". Il a probablement déboursé dans les 40 euros pour ça. A un autre à qui on venait de finir la désinfection de son ordi: "votre antivirus n'est bientôt plus à jour, regarder aujourd'hui justement on a une super réduction" au final le gars est reparti avec 60 euros pour la désinfection et 50 (10 euros de réduc, youpi!) pour le fabuleux antivirus.

            J'avais ce contexte en tête quand j'ai lu l'article plus haut. De tels ignares payeraient n'importe quoi, pour n'importe quoi. D'où ma réflexion: le marketing a un pouvoir colossal!. A nous de trouver des méthodes pour le battre.
            • [^] # Re: Témoignage

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              J'avais ce contexte en tête quand j'ai lu l'article plus haut. De tels ignares payeraient n'importe quoi, pour n'importe quoi. D'où ma réflexion: le marketing a un pouvoir colossal!.

              Pour moi ce n'est pas le marketing qui a un pouvoir colossal là : mais l'ignorance des gens!

              Je suis toujours sidéré quand je vois les factures d'entretien automobile des mes connaissances : rien en dessous de 200EUR, même lorsque rien n'a été changé sauf l'huile....
        • [^] # Re: Bravo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Merci David!

          Effectivement, tu ne pourras pas mettre de Linux sur du 16 bits et avec si peu de RAM. Pour Linux, il faut au moins 32 bits. Côté RAM, on doit pouvoir s'en sortir avec 2 Mo, bien qu'on doive pouvoir descendre encore un peu plus.

          Je vais essayer de creuser eCos et de proposer une présentation dans les mois qui viennent!

          Merci aussi pour la précieuse info sur ce concurrent que je ne connaissais pas! Dans ce domaine, il y a aussi OpenWide et Alcôve.

          :-)

          Michael.
    • [^] # Re: Bravo

      Posté par . Évalué à 3.


      Voici encore un exemple, bien concret, qui illustre que le libre permet de gagner sa vie. A transférer aux personnes qui ne pensent que par le "modèle économique" actuel.


      Surtout quand on voit la liste des client de FE. La quantité est encore faible mais la qualité est là :


      Espotel (Finlande)
      Infineon Technologies (France)
      NewLogic (France)
      Philips (Royaume-Uni)
      SDG Systems (USA)
      SMIE (France)
      Texas Instruments (France, Allemagne, Royaume-Uni)
      Thales Communications (France)
      Toulon University (France)

      Atmel (France)
      Philips (Royaume-Uni)
      Siemens (Allemagne)



      Pas mal pour une société aussi jeune !
  • # Et on peut postuler ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Dans la page des contacts je n'ai rien trouvé pour le cas où on voudrait poser une candidature...

    Ca correspond exactement à ce que je recherche alors ce serait dommage de ne pas au moins tenter.
    • [^] # Re: Et on peut postuler ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pas encore... Le volume d'activité et la quantité de trésorerie ne permettent pas encore des recrutements. Cependant, l'avenir est souvent plein de bonnes surprises... N'hésite donc pas à m'envoyer un CV!

      Par contre, je prépare 1 ou 2 sujets de stage sur 3 à 6 mois, sur des sujets comme LinuxTiny ou le temps de boot de Linux (pour participer aux projets de CE Linux Forum... plus de détails sur http://tree.celinuxforum.org/CelfPubWiki). A suivre sur le site dans les semaines qui viennent...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.