Google Life of Code pour Andrew Morton

Posté par . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags :
0
9
août
2006
Noyau
Andrew Morton, le mainteneur de la branche 2.6 du noyau Linux et le mainteneur de la branche -mm, vient d'annoncer qu'il avait été embauché par Google.

La position d'Andrew Morton est un peu particulière, en effet, bien que travaillant pour l'OSDL, il était directement employé par Digeo Interactive. Mais récemment, des changements ont commencé à intervenir "des réorganisations étaient en cours au sein de la société Digeo, qui auraient été susceptibles de détériorer les conditions de travail, et il était temps de bouger".

L'OSDL a ainsi offert d'employer directement Morton tandis qu'il travaillerait depuis chez lui, mais Morton a indiqué qu'il préférait travailler dans un bureau avec d'autres ingénieurs.

Il va continuer son travail normal de mainteneur et il confie que si il a choisi Google c'est pour ne pas aller dans une firme ou il y aurait un risque de conflit d'intérêt avec son travail. Comme Google utilise une version spéciale de Linux ils n'exerceront pas de pression sur lui lors du développement normal du noyau Linux 2.6 : "As Google maintains their own kernel variant for internal use, their interests are largely decoupled from what happens in the kernel.org kernel."

Merci à patrick_g pour son journal.

Aller plus loin

  • # Publicité ou mécénat?

    Posté par . Évalué à 10.

    Je me demande toujours comment interpréter ce genre d'embauches. En gros, des entreprises sont prêtes à se battre pour embaucher un mec qui bosserait chez lui ou n'importe où sur un projet qui ne les intéresse pas directement? Je veux dire que c'est super bien pour le logiciel libre, mais je me demande quelle est l'idée principale des entreprises qui démarchent des "célébrités du libre" : c'est juste un coup de pub? C'est une forme de mécénat? Ça permet de s'attirer les services d'un "super conseiller"? Ça permet de s'immiscer directement au coeur même des listes de discussion cruciales pour le développement des futurs composants principaux des systèmes d'exploitation libres? Ça empêche les autres boîtes concurrentes d'embaucher ces types là?
    • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ben oui tout ça à la fois....
      C'est vrai que les grosses boites emploient pas mal de hackers célèbres en leur laisant la bride sur le cou pour faire ce qu'ils veulent.
      Tant mieux pour le libre !
    • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est pas très français comme concept mais à l'époque des Bells Labs, de la recherche fondamentale était faite en telecom. Les meilleurs mondiaux sont présent au même endroit sur un sujet.

      Google a ainsi un spécialiste de Linux sous la main qui pourra sans doute déploquer des problèmes en 10 minutes, là ou un autre ingénieur mettrait des semaines.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est un peu comme ça que j'imaginais son rôle : une sorte de super-consultant, qui vient aux réunions sans rien dire, et à qui on demande son avis à la fin : "ça c'est de la merde, ça c'est bon". Et vu le bonhomme, on suit les yeux fermés.

        Par contre, je ne le vois pas trop mettre les mains dans le cambouis quand un codeur se retrouve à ne plus trop savoir où il en est.

        Maintenant, ce que je ne comprends pas, c'est qu'en gros, quand on embauche un mec comme ça, on doit forcément penser à le mettre à la tête du département "développement", au moins en ce qui concerne le noyau. Il doit falloir quand même un sacré recul pour se dire "OK, on le paye à prix d'or, mais on préfère l'utiliser avec parcimonie parce que sinon il va se barrer", tout en sachant très bien qui il est et ce qu'il est capable de faire. Ça doit quand même méchamment chatouiller, non?
        • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

          Posté par . Évalué à 10.

          Maintenant, ce que je ne comprends pas, c'est qu'en gros, quand on embauche un mec comme ça, on doit forcément penser à le mettre à la tête du département "développement", au moins en ce qui concerne le noyau

          Pas forcement.

          Il y a plein de gens qui sont tres competents techniquement, et qui sont totalement incapables (ou simplement ne veulent pas du tout) de manager des gens.

          Chez nous par exemple, il y a plein de gens qui sont hierarchiquement en bas, mais qui gagnent 2x plus que leur manager, sont invites aux meetings niveau VP pour les decisions techniques, sont des specialistes dans leur domaine et tout le monde dans la societe sait que quand un serieux probleme se presente la dedans, il faut aller chez eux.
          • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

            Posté par . Évalué à 2.

            je voudrais pas être à la place du manager :-/
            • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

              Posté par . Évalué à 3.

              C'est ce que disent ceux qui ont eu la bonne idée de refuser de devoir diriger les autres.

              Ils n'ont pas à répondre des conneries de leurs subalternes et ca a du leur économiser quelques migraines et autres ucères sur le long-terme.

              (parole d'un mananager ( dans un domaine non-informatique) qui sors de 6 jours de migraine )
            • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

              Posté par . Évalué à 5.

              Au contraire, le manager avec ces gens la, il n'a rien a faire.
              Ces gens la n'ont pas besoin d'etre diriges souvent, ils savent tres bien ce qu'il faut faire, comment le faire, ... au pire ils se rencontrent une fois toutes les 2 semaines pour savoir ou ils en sont, se voient pendant un meeting quelconque de temps en temps et c'est tout.

              Meme moi, qui suis loin d'etre Dave Cutler, mon manager ne me manage pas vraiment, je lui dis ou j'en suis, de temps en temps il me passe des infos utiles, rarement me remet dans le bon chemin et c'est tout. Quand t'es la depuis un moment et que tu sais ce que tu fais, le manager finit par etre la uniquement pour faire le lien avec le management plus haut et les autres teams.
          • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

            Posté par . Évalué à 8.

            En france, il n'y a pas de vrai filière expertise. Si tu veux monter, tu va dans la hierarchie point.

            Je pense qu'il serait impensable d'avoir un subalterne qui gagne plus qu'un manager.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

              Posté par . Évalué à 4.

              Si ce que tu dis est vrai (je ne connais pas assez le milieu) c'est incroyablement lamentable. Mais c'est vrai qu'on dirait que les boites adorent faire des hiérarchies. Que les gars qui sont ambitieux adorent devenir chefs et ils croient que de commander est plus valorisant que de bosser. Chacun son point de vue.
              Un point tout de même pour contredire ce que je viens moi même de dire (!) est qu'un bon chef commande à plusieurs personnes. Son effet est multiplicateur. Alors qu'un bon tecos (ou un bon chaudronnier, un bon menuisier, un bon serveur de bar) fait son travail, point. S'il participe à des choix techniques (des choix d'architecture par exemple) son apport est démultiplié. Il "rayonne". Mais pas s'il se cantonne à faire du consulting un peu hype.
              • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

                Posté par . Évalué à 4.

                > Si ce que tu dis est vrai

                C'est vrai en France je pense.

                > un bon chef commande à plusieurs personnes

                Un mauvais chef aussi, et ce n'est pas ce qui manque..
                • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  En France, amha, l'élite ne veux pas se mêler à la masse, et elle la méprise. Résultat, les problèmes ne remontent pas et les manager théorisent.

                  Ca implique de grands problèmes d'organisation parce qu'il suffit qu'un chef, dans la hiérarchie, soit peu un peu bordélique ou attentionné à l'organisation du travail et de l'outil de travail pour que la productivité chute jusqu'à un point critique.

                  Je ne sais pas si c'est un hasard, mais j'ai partout observé la même chose.

                  « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

            • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

              Posté par . Évalué à 9.

              Il existe aussi des filières expertise en France. Dans les boites de conseil, tu as souvent des dénominations "experts" qui signifient quelque chose. Dans ma boite, sur 500 consultants, tu as 2 experts dans un domaine particulier et c'est un poste à part au niveau hierarchique (cad leur seul responsable est le PDG). Sur le fond, je suis entièrement d'accord avec toi : les experts ne sont pas assez reconnus en France.
              • [^] # Re: Publicité ou mécénat?

                Posté par . Évalué à -1.

                Les experts qui disent n'importe quoi mais auxquels on obéit sans discuter mais avec l'âme légère de se décharger de toute responsabilité...c'est vrai quel beau concept...
  • # et les sources?

    Posté par . Évalué à -1.

    Si je me trompe pas, toutes modification du noyau Linux impose la diffusion des sources.

    Mais où sont les sources du noyau Linux que Google utilise?
    • [^] # Re: et les sources?

      Posté par . Évalué à 6.

      Une modification n'impose pas la diffusion des sources. Ils peuvent faire ce qu'ils veulent s'ils ne redistribuent rien.

      S'ils redistribuaient un binaire contenant la version du noyau modifiée alors ils devraient rendre les sources accessibles.
    • [^] # Re: et les sources?

      Posté par . Évalué à 9.

      Tu te trompes.

      Tu dois juste fournir les sources à la demande des clients auquels tu fournis le résultat de tes modifications. Google modifie le noyau pour ses propres besoin, c'est donc à la fois le modificateur et le client. Il peut donc se demander à lui même les sources modifiées, mais je crois qu'il les a déjà.
    • [^] # Re: et les sources?

      Posté par . Évalué à 4.

      Si je me trompe pas, toutes modification du noyau Linux impose la diffusion des sources.

      Tu te trompes.
      C'est la *diffusion* du code et non la modification de celui-ci qui implique la diffusion des sources. Si tu modifies un soft GPL chez toi et que tu ne mets pas en ligne ledit logiciel, rien ne t'oblige à mettre les sources à disposition du public.

      Google ne diffuse pas -à ma connaissance- le code qui est développé en son sein.
      • [^] # Re: et les sources?

        Posté par . Évalué à 3.

        Il ne sont en effet pas obligés de diffuser leur noyau modifier, mais on pourrait s'attendre à ce qu'ils en fassent profiter la communauté non ?
        Bien sûr, ils sont totalement dans leur droit, mais ça serait sympa de diffuser les améliorations qu'ils apportent. A leur décharge, c'est peut-être complètement spécifique à leur utilisation.
        Je dis ça, je n'ai même pas vérifié si Google contribuait à la branche principale du noyau ...
        • [^] # Re: et les sources?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Bah du coup en embauchant Andrew Morton pour bosser sur le noyau comme il le sent, c'est quand même ce qu'on peut appeler "contribuer" non ?

          http://damien.pobel.fr

          • [^] # Re: et les sources?

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            Je ne pense pas que travailler directement sur le noyau Linux pendant ses heures de travail fasse partir de son contrat.
            Relis l'infos, Google utilise une version modifiée de Linux, donc il ne subit pas de pression du genre "ça serait bien de retrouver ceci et cela dans le noyau, tu peux en parler à Linus pour le boite ?"

            En tout cas, c'est comme cela que je l'interprète.
            • [^] # Re: et les sources?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Euh ...

              Andrew Morton a été embauché chez Google pour continuer à bosser sur le noyau Linux comme avant. En gros, Google lui donne des sous et un bureau, et il fait ce qu'il veut.

              Ca n'est pas que ça fait partie de son contrat, c'est qu'il a été embauché pour faire ça a plein temps !!
  • # théorie des leader

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Google a comme objectifs d'être un leader incontesté sur pas mal de place.

    Ils leur faut donc les meilleurs des meilleurs, c'est à dire, des leader dans leurs domaines.

    De plus la présence d'un leader attire d'autre leader (qui eux serons peut-être plus directement lié à l'entreprise)

    Bref, Google se monte une dream Team, comme toute équipe qui vise la première place dans une compétition serrée.


    Le reste me parais clair
    1/ Google à tout interet à ce que Linux se développe (si je me rappel bien, c'est un peu une guerre ouverte avec MS, par exemple)
    2/ C'est une société qui a prouvé qu'elle savait mettre de l'argent dans la recherche non ?
    3/ Je pense qu'une grande entreprise qui investit dans son secteur sans attendre de retour financier direct ca ne choque bien que les Français.

    Baptiste
    • [^] # Re: théorie des leader

      Posté par . Évalué à 3.

      3/ Je pense qu'une grande entreprise qui investit dans son secteur sans attendre de retour financier direct ca ne choque bien que les Français.

      Perso ça ne me choque pas, au contraire. Et en fait je ne pense pas que ça choque tant que ça les Français. Par contre, ceux qui sont dans le culte de l'immédiateté, de l'actionnariat spéculateur, oui, ça doit choquer ("Quoi ! Du développement qui mettra cinq à dix ans à être rentabilisé ! Sacrilèèèège"). Mais ce n'est pas spécifique à la France.

      Regarde les grosses boites US. Les Bell Labs n'existent plus ; le Xerox park ? Couic. Etc. Il y a encore quelques boites qui font de la recherche plus ou moins "fondamentale" en info, mais plus tant que ça.
      • [^] # Re: théorie des leader

        Posté par . Évalué à 2.

        Peut-être le meilleur moyen de faire de la recherche fondamentale en info, c'est de cofinancer des travaux universitaires : ca permet de mutualiser les risques, de payer moins tout en bénéficiant de structures efficaces et de compétences qu'aucune boîte ne pourrait regrouper, et surtout de faire tranquillement payer par l'état la formation de gusses avec qui on collabore pendant leur thèse pour les recruter par la suite.
        • [^] # Re: théorie des leader

          Posté par . Évalué à 3.

          Pas sûr. Le problème, c'est que pour continuer de fonctionner correctement, certains organismes (ACM, IEEE, etc.) font payer l'accès aux articles publiés dans le cadre de conférences. Et autant te dire que le ticket d'entrée est assez élevé, sauf si tu es un étudiant.
          • [^] # Re: théorie des leader

            Posté par . Évalué à 2.

            même si tu es un étudiant.
            Un étudiant qui peut se permettre d'acheter une norme iso /un papier ieee à 300 ¤ parce que ca l'interesse j'en connais pas beaucoup.

            Mais heureusement il y a les drafts \o/ (pré versions , qui sont souvent mis en ligne publiquement, et qui ne diffère souvent que peu de la versions finale, toujours mieux que rien)
            • [^] # Re: théorie des leader

              Posté par . Évalué à 2.

              Je pensais plutôt aux papiers de recherche et autres abonnements (par exemple, pour pas trop cher, on peut avoir un abonnement à l'ACM pour 1 un en tant qu'étudiant, et du coup, il y a accès à tous les articles dont l'ACM détient les droits).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.