HappySchool, logiciel de gestion scolaire

Posté par  . Édité par Ysabeau, Davy Defaud, yPhil, Pierre Jarillon et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
23
8
déc.
2020
Éducation

HappySchool est une application Web de gestion à destination des écoles primaires et secondaires. Fruit d’une expérience de terrain, elle se veut simple d’utilisation et modulable afin de s’adapter aux particularités des établissements scolaires. Happy School est un logiciel libre, est similaire à RosarioSIS ou encore ZeusEdu. HappySchool s’appuie sur une série de projets libres dont les cadriciels Django et Vue.js.

Sommaire

Applications

HappySchool est constitué de plusieurs applications indépendantes qui peuvent être activées et désactivées selon les besoins :

  • un annuaire des élèves et des enseignants qui permet de trouver une personne par nom ou classe et d’afficher des informations la concernant, de générer un trombinoscope par classe, ou encore d’avoir un rapide aperçu des données aux autres applications ;
  • un dossier des élèves qui permet d’assurer un suivi des élèves, notamment des informations personnelles et des sanctions — cette application permet également de gérer le suivi des sanctions et de leurs demandes, d’organiser des conseils disciplinaires et de vérifier la présence des élèves lors des retenues ;
  • un suivi des absences des élèves qui fonctionne sur tablette hors connexion — deux interfaces ont été développées, une pour les éducateurs et une pour les enseignants ;
  • une gestion des entrées et sorties de l’infirmerie avec une notification automatique par courriel aux différents responsables de l’école ;
  • une gestion des appels au travers de notifications, par exemple en notifiant un éducateur qu’un élève sera absent pour cause de maladie suite à l’appel d’un parent ;
  • un suivi des absences des professeurs pour la gestion administrative ;
  • un suivi des changements d’horaire des enseignants afin d’avoir une connaissance centralisée d’où se trouvent les élèves — l’application prévoit l’affichage des changements d’horaires sur grand écran.

L’application avec l’annuaire des élèves et des enseignants est au cœur de Happyschool. C’est la seule partie obligatoire de l’application. Les autres sont modulables en fonction des besoins des utilisateurs.

Une fiche d’élève avec son identité, les moyens de contact, les informations médicales et d’autres plus générales ou personnelles :
Une fiche d’élève

Le dossier des élèves, pour leur suivi :
Dossier des élèves

Le relevé des présences, ces dernières sont notées par demi‑journée :
Prise des présences

Gestion des données sensibles

Afin d’avoir un meilleur contrôle de la gestion des données sensibles, il est possible de fonctionner avec deux instances indépendantes, une avec toutes les données sensibles et une autre avec un minimum d’informations confidentielles (nom des personnes, prénom, classe). La première instance pilote la seconde avec une API. En pratique, cela peut être un serveur sur le réseau local de l’école inaccessible depuis l’extérieur et un autre, dénudé, externalisé (VPS, serveur dédié, etc.).

Historique

Je travaille depuis cinq ans dans une école belge primaire et secondaire (6 à 12 ans et 12 à 18 ans, respectivement) de la Fédération Wallonie‐Bruxelles. À mon arrivée, l’école utilisait déjà des applications faites sur mesure à base de fichiers Excel, afin d’assurer des traces écrites, et une communication par courriels entre les différents responsables. Malgré les qualités de la solution, certains aspects restaient compliqués à gérer, en particulier l’utilisation mono‑utilisateur d’un fichier Excel. Après un certain temps, je me suis attelé à la tâche de réécrire ses applications en une application Web à l’aide de Django et Vue.js. Cela a permis d’introduire de nouvelles fonctionnalités, comme une gestion fine des permissions accordées aux utilisateurs mais aussi de faciliter la maintenance du logiciel. Dès le début, le but était de développer un logiciel libre utilisable et surtout adaptable aux particularités de différentes écoles. Pour le moment, il est tout de même assez spécifique au fonctionnement des deux écoles dans lesquelles je travaille. HappySchool est encore en développement, mais j’espère qu’il pourra déjà profiter à d’autres.

En particulier, le logiciel est pour le moment pensé dans une optique d’importation des données des élèves et professeurs plutôt qu’un ajout manuel de celles‑ci. En effet, les écoles où je travaille (enseignement libre francophone) doivent utiliser un logiciel officiel où toutes les informations de l’école se trouvent. Il m’a donc semblé plus simple de créer des scripts de synchronisation et d’importation (fichier CSV). Mais j’espère pouvoir faire évoluer ce logiciel en fonction des besoins et demandes d’autres utilisateurs. Par exemple, il est possible de s’authentifier avec un compte Google, Microsoft ou avec son propre serveur LDAP en plus du système interne.

Une autre limitation vient également de la définition d’une classe. En effet, celle‑ci doit pour le moment être définie par un chiffre (l’année) et une série de lettres. J’imagine qu’il peut être intéressant de lever cette contrainte pour d’autres systèmes scolaires.

Si vous êtes intéressé, une instance de test est disponible à l’adresse suivante : https://test.happyschool.be. Vous pouvez vous y connecter avec le couple d’identifiant « directeur/happyschool ».

Projets en cours

Deux applications sont en cours de développement et de test, dont :

  • une application de retard qui permet de prévenir les éducateurs et/ou les parents par courriel, d’imprimer un ticket de retard et de créer automatiquement une sanction ou une alerte après un certain nombre de retards ;
  • un suivi individuel d’apprentissage (PIA, pour Projet Intégré d’Apprentisssage), par la mise en place d’une série d’aménagements et d’objectifs — il s’adresse particulièrement aux élèves en grande difficulté et/ou avec des troubles d’apprentissage (dyscalculie, etc.).

Par la suite, il est également prévu de pouvoir introduire les horaires des élèves et enseignants à partir d’une exportation de programme comme EDT ou Untis.

Aller plus loin

  • # Des fautes de français dans les captures d’écran

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 08/12/20 à 14:45.

    Je ne l’avais pas remarqué lors de ma passe de relecture, mais dans la deuxième capture d’écran, on a deux messages d’une seule phrase avec chacune une faute de français indigne d’un professeur :

    • « Zoé tire les cheveux de ses camarades, je lui expliqué que c’était mal. » ;
    • « Aurélie à des problèmes avec sa famille ».

    :-/

  • # Merci pour le partage !

    Posté par  . Évalué à 3.

    Par pur curiosité et pour être sûr de bien comprendre, l'application est uniquement destinée à une gestion interne et n'est donc pas ouverte aux élèves / parents d'élèves ?

    • [^] # Re: Merci pour le partage !

      Posté par  . Évalué à 2.

      Oui, pour le moment c’est uniquement pour la gestion interne. Dans certaines applications, il est possible de notifier les parents, pour les retards par exemple.

      À un moment il existait une application d’envoi en masse de courriel aux parents. Et j’ai également voulu mettre en place la génération automatique de formulaire pour les parents sans qu’ils doivent se connecter (à travers un lien unique par parent fourni dans le courriel). Mais il faut alors fournir un support conséquent pour la gestion des courriels des parents, s’assurer de la fiabilité de toute la solution et je n’ai clairement pas le temps de m’occuper de tout ça. Ceci-dit le code est là et fonctionnel même si jamais testé en production (pour la partie formulaire), peut-être qu’un jour cela reviendra au goût du jour.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.