Kernel Recipes 2017 : les inscriptions vont bientôt démarrer

25
29
août
2017
Noyau

C’est devenu presque une tradition. Avec la fin de l’été, hupstream est fier de vous présenter la septième édition de Kernel Recipes. Elle aura lieu à Paris du 27 au 29 septembre 2017.

Pour cette septième édition, nous avons tenté encore une fois de vous proposer une liste d’intervenants qui viendront du monde entier : Greg Kroah‐Hartman, Brendan Gregg, Benjamin Tissoires, Steven Rostedt, James Bottomley, Kees Cook, Andrea Arcangeli, Thomas Gleixner, Maxime Ripard, Johan Hovold, Sasha Levin, Werner Koch, Jens Axboe, Kevin Hilman, Hans Verkuil, Sjoerd Simons, Éric Leblond.

Logo Kernel Recipes

Comme les années précédentes, la conférence se propose d’aborder des sujets aussi variés que la sécurité, la gestion de la performance, les outils de tests, les conteneurs… Pas loin d’une vingtaine de conférences sur trois jours, mais aussi des lightning talks. Vous pouvez d’ailleurs encore proposer une intervention sur un de vos sujets favoris.

Un certain nombre d’événements sont prévus pour les soirées des 27 et 28 septembre pour poursuivre les discussions entamées dans la journée.

Enfin, nous avons décidé cette année de soutenir le projet GnuPG, un des outils essentiels notamment pour le projet kernel.org. L’inscription aux trois jours de conférence étant gratuite, vous aurez la possibilité de faire une donation qui sera reversée au projet. Werner Koch, un des principaux développeurs du projet sera là pour évoquer la feuille de route et les dernières évolutions de l’outil.

Pour terminer, un grand merci à Mozilla Paris, qui nous donne l’occasion d’organiser cette conférence dans un lieu incomparable, Gandi, notre partenaire, et à nos sponsors, Collabora, HaproxyTech, BayLibre. Cette édition sera couverte par LWN.net.

Les inscriptions démarreront le 31 août 2017. Attention, le nombre de places est limité !

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.