KISS, le double effet

Posté par . Modéré par Xavier Antoviaque.
Tags : aucun
0
9
déc.
2003
Audiovisuel
Après avoir libéré la partie logicielle de leur platine, voilà que Kiss propose quelque chose de moins positif (à débattre...).

En effet, le fabricant de platines DVD/DivX prépare actuellement de nouveaux firmwares pour ses platines, afin qu'elles puissent gérer le DRM (Digital Right Management). Cette prise en charge permettra de proposer, en partenariat avec un fournisseur de contenus, des films en téléchargement payant. Les possesseurs de platines Kiss dotées d'un port Ethernet et d'un disque dur pourront donc prochainement télécharger certains films, à des prix qui seront déterminés en fonction des droits qui seront donnés sur les fichiers téléchargés (nombre de copies possibles, nombre de lectures possibles...).

Le succès de ce service dépendra des films proposés et surtout des prix auxquels ils seront vendus, mais pour connaître ces détails il faudra encore patienter un peu...

Aller plus loin

  • # Re: KISS, le double effet

    Posté par . Évalué à 6.

    Cela voudra-t-il dire qu'une plateforme supportant le DRM sera disponible en GPL ?
    Ca serait une grande avancee pour le libre et l'interoperabilite.
    • [^] # Re: KISS, le double effet

      Posté par . Évalué à 3.

      Que je sache, Kiss n'a rien mis en GPL, à par ce qui l'était déjà.
      Je ne pense pas qu'un quelconque soft de DRM soit mis en GPL, et encore moins par Kiss.

      Une telle plateforme en GPL serait facilement modifiable, en tout cas en user mode Il faudrait qu'elle soit en kernel mode et que le noyau gravite autour...
      • [^] # Re: KISS, le double effet

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Un code DRM peut-être libre, sous GPL.

        Si j'ai bien compris, c'est le binaire (une fois compilé donc) qui doit se voir certifié...

        Donc, tu modifie le code source libre..., c'est cool... mais du coup, le binaire ne correspond plus et tu l'as dans l'OS... C'est à dire que le hardware ne t'aide plus à décrypter le média :(

        Oui, heu... si c'est bien ça, alors c'est pas très difficile à comprendre, non ?
  • # Re: KISS, le double effet

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    et dire que ça leut fait encore de la pub ça...

    déjà, dans la précédente news (http://linuxfr.org/2003/12/04/14717.html(...)), on a pu voir qu'on s'était emballé en pensant que tout le code source était sous licence GPL...
    et là, ils en viennent aux DRM...

    Kiss, tu sors !
    • [^] # Re: KISS, le double effet

      Posté par . Évalué à -4.

      we mais sa voudra dire que les gens qui si connaisse pourron peut etre reusir a virer le DRM.
      non ???
      • [^] # Re: KISS, le double effet

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Sans doute : Ils pourront supprimer la possibilité de lire des vidéos protégées.

        Tout comme il est possible de supprimer les parties non libres d'un logiciel. Tu perds les fonctionalités.

        Ca ne résoudra surement pas les problèmes du DRM par contre.
  • # Re: KISS, le double effet

    Posté par . Évalué à 8.

    Ben je ne vois pas ce qui gènent avec les DRM dans ce cas. Celui qui n'aime pas cela, il a toujours le choix d'aller au video club pour louer un dvd ou bien d'acheter une séance à une chaîne du câble ou satellite.
    On a donc le choix (c'est vrai qu'on pourrait demander de pouvoir télécharger un film gratuitement, de pouvoir le conserver, le dupliquer et le refiler mais cela me donne l'impression de vouloir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière).
    • [^] # Been ouais c'est pas génant de payer sa consommation

      Posté par . Évalué à -6.

    • [^] # Re: KISS, le double effet

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est vrai. Imagine un peu ce que ça donnerait si on faisait ça pour les logiciels: pouvoir les télécharger gratuitement, les conserver, les dupliquer et les refiler... Et pourquoi pas les modifier pendant qu'on y est?
      • [^] # Re: KISS, le double effet

        Posté par . Évalué à 6.

        Rien ne t'empêche de faire ton propre film, de le mettre à disposition en téléchargement, et pourquoi pas le modifier pendant qu'on y est :).
        • [^] # Re: KISS, le double effet

          Posté par . Évalué à -1.

          Rien ne t'empêche de faire ton propre film, de le mettre à disposition en téléchargement, et pourquoi pas laisser d'autres personnes le modifier pendant qu'on y est :).
          • [^] # Re: KISS, le double effet

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Rien ne t'empêche de faire ton propre film, de le mettre à disposition en téléchargement, et pourquoi pas laisser d'autres personnes le modifier pendant qu'on y est :).
        • [^] # Re: KISS, le double effet

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Matrix relouaded GNU :

          Boudiou, c'te néo il est fort,
          quel carambar va t-il prendre ?

          A vous de modifier le bonbon utilisé, c'est open ;-)

          [moua]
      • [^] # Re: KISS, le double effet

        Posté par . Évalué à 7.

        C'est vrai. Imagine un peu ce que ça donnerait si on faisait ça pour les logiciels
        C'est étrange de vouloir tout rammener aux logiciels... il n'y pas que l'informatique qui existe sur terre :-)

        Mais d'une manière pragmatique: comment financer les films ? Sauf si on demande aux monteurs, caméramen, cadreurs, doubleurs, acteurs et pleins d'autres personnes de travailler que pour l'art et de bosser au macdo le reste de temps.

        Et pour revenir à ta comparaison, je respecte le droit d'auteurs et le choix de personnes. Si une personne fournit un programme en GPL ou en BSD, elle a choisit de le faire. Si elle préfère faire du proprio, je respecterai également son choix. A moins que le but de la communauté est d'imposer ses idées aux autres mais dans ce cas, elle n'est pas mieux que MS et autres SCO.
        • [^] # Re: KISS, le double effet

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est vrai, je suis d'accord. Le mouvement Creative Commons est à ce titre très intéressant et permet le choix entre différentes licences, comparables à la licence propriétaire, à la BSD, la GPL, etc. Va-t-on voir la même bataille sur le terrain artistique que celle qui se déroule sur le terrain des logiciels?
          • [^] # Re: KISS, le double effet

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Oups, en me relisant, on peut lire ma réponse comme de l'ironie à la première partie de la tienne. Je répondais au dernier paragraphe, bien sûr.

            Pour le premier, on peut quand même dire que le mouvement du LL est à l'avant-garde du débat sur la propriété intellectuelle, non? Les autres domaines de l'immatériel s'inspirent d'ailleurs de cette expérience pour évoluer.
        • [^] # Re: KISS, le double effet

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est bien ce que je pensais lorsque j'ai fait ma remarque :). Le cout de production d'un film est beaucoup plus important que le coup d'un logiciel. Bien qu'en théorie n'importe qui peut faire un film sous le modèle des LL, je pense qu'en pratique c'est beaucoup plus difficile.
          • [^] # Re: KISS, le double effet

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ca demande surtout des équipements, des bonzhommes mobilisables simultanément au même endroit, des professions très différentes.
            Certains types de films doivent être accessibles aux amateurs bénévoles, mais la pluspart demandent a mon avis de passer dans le monde professionnel et rémunéré.

            Le développement de logiciels n'est pas dans le même cadre, il peut beaucoup plus s'étaler dans le temps et les moyens techniques nécessaires ont beaucoup diminué en valeur avec la démocratisation (dans les pays riches) de la micro-informatique.

            Par contre, au niveau coût... quelqu'un a estimé le coût de développement d'une distrib Linux (noyau + softs), ça doit pas être négligeable.

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

            • [^] # Re: KISS, le double effet

              Posté par . Évalué à 1.

              Il faut aussi trouver des acteurs corrects qui acceptent de jouer dans le film pour rien (J'imagine mal Julia Roberts ou Keanu Reeves jouer pour rien. Je m'imagine également la tête du film avec le beauf du coin en acteur principal ... ). A moins de se cantonner aux documentaires animalier/nature (dans ce cas tu fais des économies d'acteurs).

              Celà dit, peut-être qu'un jour il sera possible matériellement de faire un film avec des acteurs virtuels (style Shrek ) avec un simple PC (on peut rêver).
  • # Re: KISS, le double effet

    Posté par . Évalué à -1.

    Ce qui serait bien, c'est que KISS, dès le départ, laisse le choix à l'utilisateur, càd propose deux lignes de firmware, l'une avec DRM pour ceux qui voudraient "profiter" de cette fonctionnalité, et l'autre sans pour ceux qui s'en méfieraient comme de la peste, et, si possible, pour cette dernière, entièrement en GPL.

    Je ne sais pas si c'est réalisable, mais ce serait dommage pour ce constructeur de s'aliéner l'une ou l'autre partie de la clientèle potentielle, non ?
    • [^] # Re: KISS, le double effet

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Pour le désactiver suffit de ne pas s'en servir ... donc de ne pas acheter ou utiliser de média sous DRM : le résultat sera le même.

      Le problème n'est pas que ta platine ou la mienne supporte DRM. À ce niveau il vaut toujours mieux le plus de support pour l'interropérabilité. On est toujours capables de ne pas s'en servir, ça n'est qu'une possibilité.

      Par contre ce qui peut éventuellement être gênant c'est que les platines de tous les voisins supportent techniquement le DRM, donc qu'il devient viable pour le distributeur de dire "DRM ou rien". Et là dedans un switch perso n'aide en rien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.