La dérive de SourceForge

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
12
nov.
2001
GNU
Ces derniers mois, la plateforme de développement SourceForge, qui héberge un grand nombre de projets Logiciels Libres, a changé de politique. Des fonctionalités permettant d'extraire des projets de SourceForge ont été supprimées. L'implémentation reposait auparavant exclusivement sur du Logiciel Libre; elle s'appuie désormais sur du logiciel non libre. Enfin, VA Linux a pris des mesures plutôt détournées pour s'approprier le travail des contributeurs.



Note du modérateur: je me permets de couper l'article de Loic qui est très long, et se trouve en ligne sur le site de la FSF France (voir liens). Allez le lire pour comprendre les problèmes qui se dessinent avec SourceForge.

Aller plus loin

  • # La dérive de VA Linux

    Posté par . Évalué à 10.

    Le problème ne vient pas seulement de SourceForge, c'est VA Linux dans son ensemble qui pose problème. C'est pas la première fois que la société est sous les feux de la communauté open source.
    Bien sûr, il ne faut pas s'affoler aveuglément devant la "dérive" commerciale de VA. Après tout, une de leurs décisions est de prendre Oracle 8i à la place de MySQL dans SourceForge Enterprise 3.0, C'est une décision qui peut se comprendre. Mais le revirement de politique de VA est franchement déplaisant et inquiétant.

    Pour finir, et pour faire un peu peur, on peut citer quelques sites qui font partie de l'OSDN (Open Source Development Network) qui appartient à VA Linux: freshmeat, kuro5shin.org, newsforge, slashdot et d'autres...
    On peut se demander si la politique de plus en plus inquiétante de VA ne va pas peser sur ces sites. D'ailleurs, Slashdot n'a pas encore répandu la nouvelle alors que ce sont les premiers au courant sur ce genre de nouvelles, non?

    Si certains utilisent SourceForge, je vous conseille de regarder savannah ( http://savannah.gnu.org/(...) ) à deux fois...
    (C'est un SourceForge LIBRE, lui au moins)

    Idem pour l'équivalent libre de freshmeat dont je ne me souviens plus de l'url, si qqun pouvait la donner...
    • [^] # Re: La dérive de VA Linux

      Posté par . Évalué à -2.

      >l'équivalent libre de freshmeat ?

      Bah c'est LinuxFR -rubrique "Autres"-, d'ailleurs il parait que WindowMaker0.70 est sorti ;)


      --
      Oui, je sais : -1
      • [^] # Re: La dérive de VA Linux

        Posté par . Évalué à -8.

        Mais non, il voulait parler d'apt-get. Sauf que ce n'est pas équivalent mais 2553,2 fois mieux (estimation basée sur les travaux d'éminents chercheurs vietnamiens travaillant pour le KGB).
    • [^] # Re: La dérive de VA Linux

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour info, Kuro5hin ne fera plus partie de l'OSDN d'ici quelques moi (fin janvier 2002) [1].

      Kuro5hin n'est d'ailleurs plus listé du tout sur la page "Network" d'OSDN.com [2].

      Concernant la dérive "propriétaire" de VA Linux, on peut également rappeler qu'ils souhaitent changer leur nom en VA Software [3] de façon à "refléter leur créneau actuel" (plus tellement en rapport avec Linux, donc).

      Concernant la politique de VA, on en a aussi vu quelques effets récemment sur Slashdot, avec l'apparition d'une barre myOSDN (bien qu'il soit possible de l'enlever, elle est désormais là par défaut) et l'annonce de l'arrivée prochaine de l'utilisation de nouveaux formats de publicités, tels les grands carrés utilisés sur ZDnet et C|net, notamment [4].

      [1] http://www.kuro5hin.org/story/2001/10/31/15654/175(...)
      [2] http://www.osdn.com/gallery.pl?type=gallery(...)
      [3] http://linuxfr.org/topic/Commercial/5726,0,-1,0,1.php3(...)
      [4] http://slashdot.org/article.pl?sid=01/10/22/1814211&mode=thread(...)
      • [^] # Re: La dérive de VA Linux

        Posté par . Évalué à 10.

        we will also have some sort of subscription system where you can pay a fee to disable them honestly. (No I don't know how much yet!)

        Chouette! j'ai toujours rêvé de payer pour ne pas avoir de pubs !

        nobody is forcing us to make these changes: The navbar. The new ad formats. The subscription system. I could just say 'No' to changes like these. But Slashdot is now four years old ... and I want it to still be here four years from now.

        En gros ils sont pas forcés d'accepter les changements, sauf s'ils veulent que slashdot continue d'exister? bien! ça sent bon l'indépendance!

        --
        Laurent, dégoûté...
        • [^] # Re: La dérive de VA Linux

          Posté par . Évalué à 8.

          Il faudra peut-etre finir par comprendre un jour que le benevolat a des limites, qu'on ne peut pas tout avoir gratuitement et qu'il est normal de demander une participation aux frais.

          Slashdot ca consomme une bande passante particulierement elevee, ca demande du hardware pour que le site tienne la charge, il faut que quelqu'un paye pour ca. VA Linux l'a fait tant qu'ils en avaient les moyens, mais ils sont de plus en plus a sec, il faut donc trouver d'autres types de financement, il n'y a pas de miracle. L'argent ca ne tombe pas du ciel(en tout cas pas vers chez moi) et il faut bien le trouver quelque part pour payer les factures.
          • [^] # Re: La dérive de VA Linux

            Posté par . Évalué à 10.

            Donc mieux vaut faire plein de petits "sourceforge" qu'un seul gros...

            savanah existe. ce qu'il serait bien, ce serait d'en creer d'autres. Si tous les projets sourceforge débarquent sur savanah, ca ne risque pas de durer lontemps...
            • [^] # Re: La dérive de VA Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              mais c'est toujours le meme problème et la boucle sans fin...

              Tu crées plein d'autres sourceforge, tous petits, et personnes ne les connait tous... donc certains projets passent inaperçu...

              Ensuite, ceux dont les projets sont les plus connus : la bande passante augmente et le coup de maintenance soft et hard augemente en meme temps...

              Donc le moyen de faire de la pub est peut-etre encore le moyen le moins contraignant : au moins, tu peux toujours avoir les meme services, et la pub, tu ne t'en occupes pas !
              • [^] # Re: La dérive de VA Linux

                Posté par . Évalué à 9.

                un sourceforge en peer to peer ?
                pour regrouper tous les petits serveurs ?
                • [^] # Re: La dérive de VA Linux

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Faire un programme qui est capable de faire un mirroring automatique de site web, cela serait marrant non ?

                  "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: La dérive de VA Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Et pourquoi pas une BDD des logiciels libres avec lien sur le CVS qui le contient. Donc plein de peits CVS partout mais une BDD pour le référencement.
              • [^] # Re: La dérive de VA Linux

                Posté par . Évalué à 8.

                Ce n'est pas parce que les projets sont regroupés dans un seul et unique site qu'ils sont moins connus.

                Un bon moyen de contourner ce probleme de bande passante et d'augmentation de prix serait de faire un systeme de mirroring entre les sites de types savanah et autres sourceforges like.

                Un site a qui il reste de la bande passante en cede un peu pour l'autre projet, qui lui dépasse son quotta.

                De plus, les "gros" projets utilisant sourceforge, il n'y en a pas beaucoup. la plupart utilisent leur propres systeme. kde n'utilise pas sourceforge, ni même gnome et le kernel. mozilla non plus.

                Donc pour ton projet de 300 Ko, faire ton petit sourceforge chez toi sur ta ligne adsl, c'est tout a fait envisageable non ?

                Et dans ce cas là, pas de pub.
                • [^] # Re: La dérive de VA Linux

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Ce n'est pas parce que les projets sont regroupés dans un seul et unique site qu'ils sont moins connus.

                  Heu j'ai dis plutot que les petits sites ne favorisent pas la connaissance des projets...
                  Donc un gros site permet de connaitre mieux les petits projets (système d'annonce, mise à jour, nouveautés...)

                  Donc pour ton projet de 300 Ko, faire ton petit sourceforge chez toi sur ta ligne adsl, c'est tout a fait envisageable non ?

                  Mais comment faire pour ce faire connaitre... Par ce que passer une news sur LinuxFr entraine un trafic qui je pense, peut mettre à plat ta ligne ADSL en quelques temps...
                  Et puis tout le monde n'a pas l'ADSL (moyens techniques ou financiers).
          • [^] # Re: La dérive de VA Linux

            Posté par . Évalué à 3.

            Il faudra peut-etre finir par comprendre un jour que le benevolat a des limites

            Ca n'a rien avoir, c'est un probleme de manque d'argent. Le bénévolat c'est des gens qui donnent de leur temps.
            • [^] # Re: La dérive de VA Linux

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Ah, parce que tu fais un site web comme slashdot avec juste du "temps" toi ? Sans hardware, sans software, sans bande passante ? T'es trop fort toi :-).

              Quoiqu'avec cette méthode, c'est sur que tu ne dois pas y passer beaucoup de temps non plus, donc tu t'y retrouves :-).
        • [^] # Re: La dérive de VA Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > Chouette! j'ai toujours rêvé de payer pour ne pas avoir de pubs !

          Tu sais, les sites web qui vivent d'amour et d'eau fraiche, y en a pas des masses.

          Le Net n'a jamais été gratuit, simplement ça n'étaient pas les usagers de base qui payaient. Maintenant on va leur demander de participer un peu et c'est plutôt mieux comme ça.

          Mon projet est hebergé sous Source Forge, je n'aurai aucun problème à payer une facture (raisonnable) si ils me le demandaient. Je paye aussi pour mon site web, qui du coup n'a pas de pub, et c'est parfaitement normal.
  • # Sites bénévoles proposant une liste de logiciels libres:

    Posté par . Évalué à 10.

    Afin de moins utiliser Sourceforge et Freshmeat (qui appartient lui aussi à VA) voici des sites bénévoles proposant une liste de logiciels libres:

    LSM Linux Software Map
    http://www.ibiblio.org/pub/Linux/welcome.html(...)

    FSF Free Software Directory
    http://www.gnu.org/directory/index.html(...)

    et bien-sûr l'équivalent libre de sourceforge
    https://savannah.gnu.org/(...)

    ajoutons pour la France TuxFamily
    http://tuxfamily.org(...)

    Pour éviter les problèmes liés aux brevets, à la crypto et aux couts d'hébergement d'un site web, l'utilisation du Freenet Project pour partager du code source semble judicieuse !
    http://freenetproject.org(...)
  • # fork

    Posté par . Évalué à 10.

    Les projets libres hébergés sur SourceForge n'ont pas trop de soucis à avoir.
    Les programmmes possèdent une licence que tout le monde doit respecter et seuls les détenteurs du projet peuvent l'adapter.
    Il ne me semble pas non plus que SourceForge est changé de politique d'hébergement pour le Libre.
    Ils l'ont adaptée de manière à se réserver le droit d'héberger du soft proprio, quant au Libre, on respecte les licences
    et on reste sur des bons sentiments:
    our goal is to improve quality of service and functionality to our users.
    Rappelons que VA Linux n'est pas l'ogre MS qui voudrait manger le Libre.
    Je doute qu'il en ait les moyens, je ne pense pas pas qu'il en ait l'intention.

    L'enjeu n'est donc pas dans la pérennité des projets
    mais dans la qualité de l'infrastructure qui les supporte.

    Et là, on voit émerger deux stratégies opposées pour implémenter cette infrastructure:
    l'une propriétaire et l'autre libre. C'est un fork. Généralement, les forks nous apportent
    toujours des bonnes choses: ca améliore la qualité générale, ca cristallise les options,
    ca embête les décideurs.

    Faut-il migrer ? Etudiez les deux programmes et essayez de voir comment ils vont
    évoluer. Quels avantages compenseront les coûts de migrations. Je pense que les
    coûts sont sans doute très liés à la taille des projets et au nombre de contributeurs.
    • [^] # Re: fork

      Posté par . Évalué à 10.

      «Les projets libres hébergés sur SourceForge n'ont pas trop de soucis à avoir.»

      Je ne suis pas trop d'accord : ils vont avoir des problèmes, oui, mais pas de propriété intellectuelle : ils vont avoir des problèmes liés aux fait qu'ils sont «enfermés dans SourceForge». C'est ce qui est expliqué dans l'article : lorsqu'ils vont vouloir quitter SourceForge, il va leur falloir récupérer leurs archives CVS, mailing-lists, bug tracking, forums, web,... et c'est là que le bas blesse. SF ne fournit aucun moyen d'extraire toutes ces infos. On ne peut pas se connecter directement et interactivement sur le serveur de bases de données pour récupérer ce qui y est stocké, pas plus que sur le serveur de mailing-lists pour récupérer les archives et en faire un tarball, pas plus qu'on ne peut se logger sur la machine CVS pour faire une seule archives de son arborescence de projet. Résultat des courses : le coût de migration peut s'avérer énorme, car de l'historique est perdu...
      En fait les logiciels ne vont pas avoir de problèmes en eux-mêmes, par contre les projets si.

      «Rappelons que VA Linux n'est pas l'ogre MS qui voudrait manger le Libre.»

      Certes, ils n'ont pas une taille suffisante pour exterminer le libre, mais ils ont un pouvoir de nuisance potentiel qui est plutôt énorme...

      «L'enjeu n'est donc pas dans la pérennité des projets
      mais dans la qualité de l'infrastructure qui les supporte.»

      L'enjeu est à mon avis dans la pérennité de ces infrastructures. Le libre assure la pérennité par sa licence, d'une part, mais c'est surtout son état d'esprit qui fait la différence. L'option de formats ouverts est un autre aspect ultra-important qui est véhiculé par la Communauté. On se rend compte aujourd'hui avec SourceForge qu'il y a aussi un autre truc important : l'accessibilité des données ouvertes.
      Oui, peu importe que V.A. Linux exploite les données des utilisateurs sur des serveurs faisant tourner GNU/Linux et tutti quanti, si les données ne sont pas accessibles lorsqu'on veut partir de SourceForge pour migrer vers un autre hébergement du projet : on est bloqué !


      «Faut-il migrer ? Etudiez les deux programmes et essayez de voir comment ils vont
      évoluer. Quels avantages compenseront les coûts de migrations. Je pense que les
      coûts sont sans doute très liés à la taille des projets et au nombre de contributeurs.»

      Oui, il est indispensable de réfléchir à cet aspect, qui est le vrai point bloquant. Cependant, il me semble évident que plus on reste sur une plate-forme qui dérive, même si on ne ressent pas d'urgence à quitter le navire, plus on accumule du passif qui rendra la migration plus douloureuse plus tard.
      Alors, selon moi, migrer rapidement sur une plate-forme ouverte est indipensable.
      J'ajouterai, au risque de ne pas être populaire, à prôner plutôt une migration vers une plate-forme ouverte au sens de l'accessibilité des données, plutôt que vers une plate-forme qui tourne sur du logiciel libre (si on doit faire un choix et établir des priorités). Cela me semble important d'apporter cette précision car si aujourd'hui on assiste à cette distanciation de certains acteurs du logiciel libre, ce n'est pas que parce que le logiciel faisant tourner SouceForge n'est pas libre. Les autres considérations sont tout aussi importantes.
  • # hummmm

    Posté par . Évalué à -5.

    c'est étrange, le lien "SF propriétaire" ne fonctionne pas...

    "Document not found"
  • # Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

    Posté par . Évalué à -5.

    Je sais pas, mais le fait que VA heberge des solutions non libre, qu'est ce que ça peut foutre !

    Va t-on incendier VA pour autant ?

    Je pense que VA a fait pour Linux bien plus que tous les participants de ce Forum reunis !

    Et puis VA doit vivre, ce sont pas des etudiants idealistes qui travaillent dans cette boite, mais des gars simples qui doivent nourir leur famille.

    Certains parlent de "Services".
    C'est facile a dire quand on est etudiant ou fonctionnaire, mais la réalité est tout autre ! Mis a part les boites comme SAP ou IBM il est impossible de rentabiliser un logiciel que part des services. Qui souscrirait a un service payant pour utiliser Photoshop ou Quicken sachant qu'il y a plein d'aide sur le Net ?

    Faut etre realiste, et arreter de defendre ce genre de news, ça donne une tres mauvaise image de notre communauté...
    • [^] # Re: Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

      Posté par . Évalué à 10.

      Je ne pense pas que cette news fasse integriste.
      Elle evoque de maniere moderee des problemes rencontres avec VA Linux et SourceForge. Le but n'est pas d'appeler au lynchage de SF mais plutot d'envisager des solutions de remplacement.
      Il ne faut pas oublier que le logiciel libre est une philosophie avec ses concepts qu'il faut savoir respecter ( rappel : http://linuxfr.org/redirect.php3?i=10021(...) ).
      Le probleme dans le cas de VA Linux justement, c'est qu'il s'agit d'une societe commerciale et qu'il faut que ses employes se nourrissent (et je n'ai rien a redire la dessus, bien au contraire), mais malheureusement qu'arrivera-t-il si la communaute du libre se repose trop dessus et en devient dependante ? Par exemple si VA Linux fait faillite (ce qui n'est pas a exclure), que deviennent tous les projets heberges par SourceForge ? Attendre une eventuelle publication en GPL du code de la plateforme SF et d'un repreneur bienveillant ? Chaque projet doit il "perdre" du temps a mettre en place ses propres solutions pour retrouver le confort apporte par SF?
      Comme tu peux le constater, cela place la communaute du libre dans une situation fragile.

      Le propos de Loic par ailleurs n'est pas "d'incendier" VA Linux mais plutot de presenter une solution de remplacement qui se construit peu a peu au sein du projet GNU (savannah) et dont il est un des contributeurs principaux.
      Il s'agit d'un projet tres ambitieux et tres interessant qui a le merite de vouloir apporter une solution intelligente et performante au developpement cooperatif de logiciels libres. Ce projet merite tout notre soutien (ou en tout cas de tout supporter de la philosophie du libre).
    • [^] # Re: Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

      Posté par . Évalué à 10.

      Je suis d'accord sur le fait qu'il faut bien faire vivre les employes de la boite.
      Pourquoi dans ce cas, ne serait-il pas possible de faire payer l'hebergement d'un projet (enfin de maniere raisonnable)? Apres tout, j'aime linuxfr, je fais un don. J'ai developpe un projet, je soutiens la boite qui m'aide a le faire decouvrir au reste du monde.
    • [^] # Re: Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

      Je sais pas, mais le fait que VA heberge des solutions non libre

      Je ne pense pas ke ce soit le plus inketant .. Mais je ne sais pas si tu as lu l'article, mais dans la partie "Appropriation du travail des contributeurs", les maneuvres obscures de VA Linux que decrit Loic me font penser a de l'esclavage modern. Vous savez le histoires de personnes sans papier ki travaillent pour des diplomates ... Du genre je te nouris et je t'heberge (comme VA Linux) et en contre partie tu travail pour moi.

      Je sais la comparais est un peu extreme ...

      En ce qui concerne l'alimentation de la famille ... quels sont les sources de revenu de VA Linux?
      • [^] # Re: Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

        Posté par . Évalué à 7.

        Euh... il me semble que le français comporte un peu plus que quelques syllabes phonétiques... pour se faire comprendre par tous, à la première lecture. Tu ne paies pas ta connection au caractère, au moins ?
        Sinon, relativement à ton commentaire, je n'ai pas compris l'intégralité du fond de ta pensée...
        Oui, on peut héberger du libre et du non libre, mais si on reprend le mot d'ordre de départ, on y lisait "Open Source Community", et le but de SF était de fournir une plateforme aux développeurs de Libre.
        Il s'agit bien d'une dérive... à mettre sans doute en relation avec les derniers changeents de license, des projets n'étant pas à l'origine en GPL (GUTENBERG, IPF, etc...)
        Méfiance, donc, ça ne change rien pour l'utilisateur... pour l'instant. Mais un changement de politique vers du non libre est toujours à surveiller de près...
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

      Posté par . Évalué à 6.

      Le probleme n'est pas l'hebergement de solutions non libres. Le probleme, c'est que sourceforge lui-meme (le soft qui gere les listes de diffusion, le bug tracker, cvs...) devient non-libre.
      Par le passe, sourceforge soutenait clairement le libre. Les changements recents laissent craindre que leur philosophie a radicalement change. Voila pourquoi Loic encourage tous les programmeurs du libre a ne pas garder tous leurs oeufs dans cet unique panier.
    • [^] # Re: Vous pensez pas que cette news fait Integriste !

      Posté par . Évalué à 5.

      Tout d'abord, permets-moi de faire remarquer que tu fais des remarques sur bien des sujets, et à plusieurs niveaux sans jamais argumenter plus, ce qui fait que le tout est un peu (trop) approximatif.
      Bien que tu dénigres un tant soit peu ce statut (apparemment), tu fais un peu étudiant sur les bords (ce qui n'est pas très péjoratif à mon sens, pas de flame SVP).

      «Je sais pas, mais le fait que VA heberge des solutions non libre, qu'est ce que ça peut foutre !»

      Je pense que tu as mal lu l'article de Loïc et que tu es un peu (beaucoup) hors sujet : le propos de Loïc ne porte pas sur les licences des logiciels dont le projet est hébergé sur SourceForge et qui seraient avec des licences non libres. Il parle de sujets un peu plus préoccupants, comme l'accessibilité des données entrées via les interfaces de SourceForge. Comme le tout est fermé (c'est à dire inaccessible), les utilisateurs de ce services sont enfermés dans ce système d'hébergement, et ne peuvent pas migrer aisément.

      «Je pense que VA a fait pour Linux bien plus que tous les participants de ce Forum reunis !»

      Affirmation un peu gratuite...


      «Et puis VA doit vivre, ce sont pas des etudiants idealistes qui travaillent dans cette boite, mais des gars simples qui doivent nourir leur famille.»

      Ceci est une excuse qui peut te permettre de justifier n'importe quoi...
      Ils ont fait un foin pas possible en lançant SourceForge.net : pour le libre, avec du libre. Maintenant ils font marche arrière. Là on est en droit d'être mécontents, car les utilisateurs des services de SourceForge.net pensaient faire un investissement sur la durée, et n'envisageaient certainement pas de se retrouver ainsi avec leurs projets pris en ôtages...
      J'accuserais plutôt V.A. de manque cruel d'imagination. Ils réagissent en se recentrant dans des activités qui sont beaucoup plus classiques (Société de Service en Ingénierie Informatique), ce qui prouve qu'ils n'ont rien capté au Logiciel Libre.
      Pour qu'une entreprise survive en ayant une activité principalement basée sur du logiciel, il n'y a pas que la solution «éditrice de logiciels propriétaires» qui soit viable ! Il faut arrêter de penser ainsi, et reproduire des schémas déjà vus et bien balisés !
      Lis «Le chaudron magique» : http://tuxedo.org/~esr/writings/magic-cauldron/(...) (ou
      http://www.linux-france.org/article/these/magic-cauldron/magic-caul(...) si l'anglais te rebute), qui expose plusieurs «business models» autour du libre, et il en existe bien d'autres !

      «Certains parlent de "Services".
      C'est facile a dire quand on est etudiant ou fonctionnaire, mais la réalité est tout autre !
      »

      Loïc n'est ni étudiant, ni fonctionnaire. Il vit du logiciel libre (ce qui est une «réalité») depuis bien des années, sans être lui même employé par un SAP ou un IBM (et même avant que ces boîtes n'aient entendu parler de Logiciels Libres)...

      «Qui souscrirait a un service payant pour utiliser Photoshop ou Quicken sachant qu'il y a plein d'aide sur le Net ?»

      Là encore, tu te mets dans une situation où il n'est question que de vendre un service tel qu'il en existe déjà.


      «Faut etre realiste, et arreter de defendre ce genre de news, ça une tres mauvaise image de notre communauté...»

      Je connais pas mal de gens qui vivent du logiciel libre (dont moi) et je suis convaincu que ce n'est pas juste un hobby pour étudiant ou fonctionnaires (bravo l'imagination pour les boucs émissaires ! :-), qui n'auraient rien d'autre à faire.
      Il y a de plus en plus de logiciel libre développé dans le monde, et non pas parce qu'il y a de plus en plus d'idéalistes, mais parce que le logiciel libre est une source de logiciels potentiellement de qualité.
      Encore une saine lecture : Why Software Should Be Free ( http://www.gnu.org/philosophy/shouldbefree.html(...) ).
      Là, Richard Stallman explique pourquoi le logiciel devrait être libre. Il ne s'agit pas de gratuité, mais de liberté.
  • # Savannah un projet a suivre

    Posté par . Évalué à 10.

    Je me suis engage dans une lecture passionante (de mon point de vue) de l'article de Loic. J'ai surtout ete impressionne par la proprete de la definition des objectifs du projet savannah qui si il aboutit devrait mettre a la disposition de la communaute du libre d'un outil de developpement cooperatif tres agreable et surtout tres puissant.

    Je resume ce dont j'en ai compris sans revenir sur tous les objectifs mais plutot en me concentrant sur les developpements actuels : le point de depart de savannah est phpGroupWare car apres tout le developpement cooperatif d'un logiciel est un cas particulier de GroupWare. Pour l'instant les developpements se concentrent sur coopx le systeme de definition de projet qui devrait permettre la migration aisee d'un projet d'une plate forme d'hebergement a une autre et aussi la distribution d'un projet sur differentes plate-formes. Parmi les participants a coopx, il y aurait savannah et tuxfamily (et donc indirectement vhffs leur projet de packages debian pour la mise en place d'un service d'hebergement sur le modele de TuxFamily).
    Cependant la participation de vhffs signifie t'elle qu'ils vont proposer leur propre solution compatible avec coopx ou bien qu'ils integreront savannah a leur solution d'hebergement ?

    En tout cas bon courage aux developpeurs de tous ces projets ! Je trouve cela tres encourageant.

    pour ref:
    vhhfs : http://www.vhffs.org/(...)
    specification savannah : http://savannah.gnu.org/docs/savannah-plan.html(...)
    phpGroupWare : http://www.phpgroupware.org(...)
  • # Advogato

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un article sur Advogato qui ets plutôt complet:
    http://advogato.org/article/376.html(...)

    ...et dans les commentaires, on peut trouver:
    http://www.sourcefubar.net/(...)
  • # Des réponses d'OSDN et de SourceForge ...

    Posté par . Évalué à 3.

    Toujours sur Advogato, où Loic a également posté son article en anglais, on peut lire les réponses de Patrick McGovern, qui dirige SourceForge, et de Chris DiBona, de l'OSDN.

    Ces réponses sont lisibles ici, en bas de page: http://advogato.org/article/376.html(...)

    Autant la réponse de Patrick McGovern est consensuelle (et oublie en chemin de répondre à une bonne partie des problèmes), autant celle de Chris DiBona est agressive. La réponse de Patrick McGovern (également recopiée sur SlashDot) reste avant tout du blabla qui noie des demi-réponses dans un blabla commercial sans doute destiné à impressionner le lecteur.

    A lire aussi, un article des créateurs d'Advogato, parlant peu ou prou de la même chose, c'est à dire de se séparer de SourceForce.net : http://advogato.org/article/357.html(...)
    • [^] # Re: Des réponses d'OSDN et de SourceForge ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Personnellement je trouve la réponse de McGovern assez satisfaisante, et celle de DiBona pas particulièrement agressive.

      Peut-être est-il un peu enervé par les donneurs de leçons qui n'ont semble-t-il pas la moindre idée de ce que représente la gestion d'un site de la taille de sourceforge et qui les accusent de "conspirer" contre la communauté.

      SForge a plein de défaut. La gestion des mailing lists (admin et archives) est complètement séparée du reste (heureusement qu'ils y travaillent, il serait temps), beaucoup de features sont trop compliquées à utiliser, et au lieu de regler ces problèmes ils se sont amuser à rajouter des "thèmes", ou autre features à la con comme le rating des développeurs. Et toutes les personnes qui ont essayé d'installer sforge chez eux disent que c'est un bordel monstre.

      Mais au moins ça marche pas trop mal, et quand je demande au support de renommer un directory CVS ils le font dans les 24h.

      Au fait, l'assignation de copyright que VA a demandé de signer à Loic est parfaitement standard pour autant que je sache. La FSF te fait signer la même si tu veux leur assigner ton copyright aussi (en tout cas j'ai signé un contrat avec exactement la même clause pour du code que j'avais contribué à GNUStep en 97).


      A part ça, oui, il faut des alternatives, bien sur. Mais si on pouvait arrêter les théories de conspiration à 2 balles...
  • # Prémonition ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Limite prémonitoire (de cette news au moins :p)

    http://phpgeek.free.fr/stories.php3?story=01/10/18/7971597(...)

    Hop, -1 :p

    Ta mère

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.