La France et la Chine poursuivent leurs relations commerciales: L'Open Source en argument de vente

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
13
oct.
2004
Commercial
Le CEA (Commissariat à l'Énergie Atomique) et le Ministère des sciences et des technologies de la Chine se sont rencontrés à Beijing/Pékin pour conclure à un accord de développement d'une plate-forme Open Source en commun.

« Conçue à partir du système d'exploitation Linux et d'un système distribué ouvert, celle-ci est destinée à être opérationnelle en environnements multiples : PC, serveurs et terminaux personnels (PDA...) afin de faciliter l'interopérabilité et le déploiement d'applications communicantes et de nouveaux services en ligne.

Les deux sociétés françaises STMicroelectronics et Bull ont été sélectionnées pour réaliser cette plate-forme « ouverte ».

Rappelons également qu'il existe une distribution Linux spécialement construite par la Chine, Red Flag Linux. Disponible en version serveur et en version desktop (v4.1).

Aller plus loin

  • # Commission ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Ce n'est pas très grave mais il s'agit du "Commissariat à l'Energie Atomique" et non d'une commission.
  • # mod

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    modérateurs Beijing c'est Pékin en français :)
    • [^] # Re: mod

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ça dépend de la transcription choisie, mais oui c'est la même ville au final.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Beijing(...)
      • [^] # Re: mod

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Comme tu le vois toi-même dans Wikipédia, la transcription française c'est Pékin, je ne vois pas de raison de ne pas l'utiliser. Ça ne fait qu'introduire une confusion et c'est inutile. Les sinophiles et chinois connaissent le nom chinois de cette ville, et de toutes façons la prononciation en chinois n'est sûrement pas "béïdjinngue".
        • [^] # Re: mod

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > la prononciation en chinois n'est sûrement pas "béïdjinngue".

          Ben si, c'est presque ca. Si tu dis 'Pekin', les chinois ne comprendront pas de quelle ville tu parles alors que si tu dis Beijing, ils comprendront.

          J'en profilte pour etaler ma science: si tu parles un jour de Shanghai, en chinois, ca se prononce "Shan Hai". Et pour Canton, c'est "Guan djo"
          • [^] # Re: mod

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Rah ce que je veux dire c'est que c'est une appromixation de la prononciation. On ne peut pas écrire en français les fameux 4 différents "sons" (voyelles ?) chinois par exemple.
            • [^] # Re: mod

              Posté par . Évalué à 1.

              ce que je veux dire c'est que c'est une appromixation

              Farpaitement !
            • [^] # Re: mod

              Posté par . Évalué à 2.

              Pékin, vien d'une notation de colons^M^M moines Européens il y a quelques siècles, et de la prononciation en vogue à l'époque.

              (à l'époque ou on disait flançoés pour dire français à la cour du roi. :)).

              On ne peut pas écrire en français les fameux 4 différents "sons"

              le probleme est avec les tons, pas les sons :)
              Dans de nombreuses langues asiatiques, des langues africaines, et meme certaines langues européennes anciennes, il y a ce que l'on appelle des tons. La hauteur du son (appellé tonalitée en français) varie en fonction du ton. Il faut pas s'étonner que les chinois soit pratiquement tous doués pour le chant (ça et le Karaoké ;) ).

              beijing, c'est bien la transcription en pinyin (mais sans les tons), faite et utilisée par les chinois de la RPdeC eux même, et qui sert pour l'apprentissage de la prononciation. En RdeC on utilise les BoPoMoFo (caracteres chinois de quelques traits, utilisé pour le même usage).
            • [^] # Re: mod

              Posté par . Évalué à 3.

              Pour faire un peu redondant, "Beijing" est bien la retranscription pinyin de la prononciation chinoise. Après, il faut juste savoir comment se prononcent les différentes lettres phonétiquement parlant ('b' == "p", 'ei' == "éi", 'j' == "tch" et 'ing' est un 'in' anglais très nasal)

              Bref, pas de pb niveau prononciation, sauf que personne ne connaît le pinyin :-)
              (et pour les 4 tons, c'est pas très grave de ne pas les connaître en français)
        • [^] # Re: mod

          Posté par . Évalué à 2.

          et de toutes façons la prononciation en chinois n'est sûrement pas "béïdjinngue".
          ben si justement :)
          enfin entre beijingue et peijine (a propos c'est la capitale du nord, celle de la RPdC).
          comme Nankin, nanjing (capitale du sud, la capitale officielle de la République de Chine (Taiwan), mais c'est en Chine Métropolitaine).
          Ou bien Tokyo, dongjing (capitale de l'ouest, celle des Japonais), bien que ca s'ecrive pareil, les francophones ont pris la prononciation japonaise, ce qui est normal, et les chinois, voyant des caracteres chinois, le prononce... à la chinoise.
          • [^] # Re: mod

            Posté par . Évalué à 1.

            euh ... capitale de l'est, tu voulais dire, non ?
          • [^] # Re: mod

            Posté par . Évalué à 3.

            En l'occurence Tokyo est bien la "capitale de l'est" mais pas par opposition a Pekin/Beijing qui n'a jamais ete capitale du Japon ; par rapport a Kyoto qui etait capitale avant que Edo ne deviennent Tokyo.

            Enfin en tout cas les japonais disent aussi Pekin pour parler de la capitale chinoise, il y a des raisons historiques au fait que les villes aient des noms differents d'une langue a l'autre, ce n'est pas si grave.

            --
            Erwan, qui a deja eu a troller sur Pekin/Beijing lors du proof reading des traductions en anglais/francais/allemand/italien d'un telephone mobile pour une grande marque japonaise :)
    • [^] # Re: mod

      Posté par . Évalué à 4.

      S'il est vrai qu'on dit Pékin en français (Beijing étant anglophone), je trouve dommage de ne pas conserver/respecter le nom employé par ceux qui en sont à l'origine. Il y a certes des noms difficilement prononçables, mais ils ne sont tout de même pas à ce point nombreux. Pour les noms propres issus d'origine d'alphabets différents du notre, il y a une conversion phonétique qui existe. Alors pourquoi ne pas la respecter. Ce serait toujours cela de gagné.
      Par la suite, on pourrait même imaginer qu'avec les échanges internationaux grandissants, notre éventail de sons prononçable s'élargisse à des langues qui nous semblent imprononçables aujourd'hui, mais qui au fur et à mesure, nous apparaitraient plus famillières. Ah rêver...
      • [^] # Re: mod

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        On peut regretter la réalité telle qu'elle est (et je la regrette dans plein d'autres domaines mais ce n'est pas le sujet), mais c'est stupide d'utiliser un terme différent du terme admis dans la langue que tu utilises. Ca introduit une confusion inutile (j'ai lu tout un article sur Guangzhou dans Courrier International en me demandant pourquoi je n'avais jamais entendu parler de cette ville avant, pour finalement à la fin me rendre compte que ça devait être Canton).
        • [^] # Re: mod

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          En classe terminale, en France, en cours de géographie, nous utilisions Beiking et Guangzhou en tout cas.

          Sinon pour continuer à discuter à côté du sujet de la dépêche, il y a La Haye/The Hague (Pays-Bas) et La Hague/La Hague (France).
      • [^] # Re: mod

        Posté par . Évalué à 3.

        S'il est vrai qu'on dit Pékin en français (Beijing étant anglophone), je trouve dommage de ne pas conserver/respecter le nom employé par ceux qui en sont à l'origine.

        Comme Londres/London plus près de chez nous.

        Je pense que la différenciation est d'origine historique. Je suppose que les premiers français ayant entendu parlé de ces villes ont retranscrit "comme ils ont pu" le nom des villes. Vu la difficulté qu'on a encore aujourd'hui à prononcer correctement des nom étrangers, la différence ne m'étonne pas plus que ça.

        Et corriger aujourd'hui ce genre d'erreur est loin d'être facile !
        • [^] # Re: mod

          Posté par . Évalué à 2.

          Exactement, c'est comme le nom des rois. Jean ou John, Charles ou Karl, Louis ou Ludwig, ou encore l'empereur César qui a donné le terme russe tsar...
        • [^] # Re: mod

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est d'ailleur pour ca que tu as thé et tchaé deux tentatives de prononciation d'un meme mot. Comme les marchands utilisant la mer pour le transport utilisaient thé et ceux par la terre tchaé ont a maintenu deux noms différents pour des produits presquent pareil, alors que les vendeurs d'origines n'y voyaient pas de differences.

          Je suis pas tres clair la... desole, je me leve
    • [^] # Re: mod

      Posté par . Évalué à 4.

      Et pourquoi avoir oublié 北京 ?
      • [^] # C'est bien Beijing

        Posté par . Évalué à 3.

        A mon tour d´etaler ma science (pompee comme tout le monde sur wikipedia[1])
        Comme le systeme des ideogrammes est largement inferieur au modele phonetique, pas moins de 3 ecritures phonetiques ont ete inventes pour ecrire le chinois-mandarin phonetiquement :
        - celui de Wade-Giles du debut du 20° siecle base sur l´alphabet latin
        - Zuhyin qui n´est pas base sur un alphabet latin est encore utilise a Taiwan
        - et enfin Pinyin, base egalement sur l´alphabet latin (mais differemment evidemment) introduit dans la Chine populaire pour simplifier l´ecriture des signes et qui tend a s´imposer comme standard international[2]

        Pour corser l´affaire, le chinois-cantonais a ses propres variations

        C´est grace a ces ecritures differentes qu´on a le droit a des noms propres differents : Pekin (Wade-Giles) versus Beijing (Pinyin), mais egalement Mao Wedong versus Mao Tse-Tong



        [1] http://de.wikipedia.org/wiki/Chinesische_Schrift#Lautumschriften(...)
        [2] gc< a donc tort, le nom international de la capitale chinoise est donc Beijing ;-)
        • [^] # Re: C'est bien Beijing

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu oublies le systéme qui était encore le plus important il y a quelques années en France, l'EFEO, ou système de transcription des Ecoles Françaises de l'Extrème-Orient dont la transcription en alphabet occidental était adapté pour les français: par exemple en Wades-Giles on écrit sh pour le son ch et ch pour le son tch , par toujours facile pour un français. Et je ne parles pas de la lettre u (comme dans rue) qui est rendue par eu en Gides du fait de la non-existence de ce son en anglais.

          Bon enfin maintenant il faut oublier tous ces systèmes, les seules ayant encore cours étant le pinyin pour le chinois simplifié ( on l'utilise même en France) et le zhuyin, système bizarre abandonné par la Chine continentale et donc la seule raison du maintien de ce système assez complexe à utiliser à Taiwan et la volonté de se démarquer de la "république populaire".
        • [^] # Re: C'est bien Beijing

          Posté par . Évalué à 1.

          A l'école j'ai appris qu'on écrivait avant "Mao Zedong", mais que en fait c'était "Mao Tsé-Toung" qu'il fallait écrire en bon français.
          • [^] # Re: C'est bien Beijing

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Revolution->Simplification des caracteres->changement de la prononciation.
            En chinois (dans chaque dialecte respectif) les caracteres ont une prononciation et une seule me semble t-il, contrairement au japonais, ou le meme caractere peut avoir entre une et trop de lectures différentes (ca j en suis sur).

            Ensuite, selon que l on transcrive du mandarin, du cantonnais ou d un autre dialecte, ca peut changer radicalement. Et on repose encore sur des sytemes de transcriptions différentes selon les "écoles".

            Toutefois, il est interessant de se rappeler que le chinois est une langue ecrite commune, mais que la prononciation varie du tout au tout selon les regions ( d'où l appelation des "dialectes").

            Pour répondre a ton message, "Mao Tse Tung" s'ecrit donc en caracteres chinois :)
            • [^] # Re: C'est bien Beijing

              Posté par . Évalué à 1.

              oui, mais il a inversé
              Mao tsé toung, c'est la transcription de l'ecole francaise d'extreme orient qui date pas d'aujourd'hui (et qui est proche de la wade-gilles qui a ammené tant de confusions, du genre tai ch'i chuan ou ' disparait un peu trop facilement et donne une prononciation tres éloignée et des confusions sémantiques, (pour taiji quan en pinyin)). Mao ze dong, c'est la transcription pinyin (encore elle), utilisée en Chine a peu pres depuis mao justement, et que tout les traducteurs utilsent maintenant dans le monde, car claire, evitant les confusions, et la plus utilsée (vu le nombre de chinois de la RPC intramuros et expatriés).
          • [^] # Re: C'est bien Beijing

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est marrant, j'ai appris exactement l'inverse !
            Ah, la valse des programmes scolaires, deux pas en avant, un pas en arrière ...

            <hors sujet>
            par exemple, en 1993 Jospin avait supprimé les sciences physiques en 6e et 5e, et maintenant on se demande pourquoi il y a moins de monde dans les facs de sciences.
            Et hop, entre temps on a remis la physique en 5e.
            </hors sujet>
            • [^] # Re: C'est bien Beijing

              Posté par . Évalué à 1.

              Euh oui c'est bien l'inverse, je m'est trompu :D Mais c'est si loin l'école...
    • [^] # Re: mod

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ill me semble que le gouvernement chinois souhaite qu'on ecrive Beijing et pas Pekin, ou d autre transcription.
      toutefois, impossible d en retrouver la source. Je demanderai a des amis étudiants en chinois si on ne me contredit pas avant (on si on me le certifie).
  • # c'est pas gagné, à moins que...

    Posté par . Évalué à 4.

    Il y a de cela quelques années, à l'époque des processeurs graphiques Kyro I/II, STMicroelectronics et Hercules (le distributeur des cartes basées sur ces GPU) étaient questionnés quand au support de ses puces sous gnu/linux. Réponse simple et très courte : "Nous ne supportons pas Linux." (de mémoire). D'ailleurs, quel était le sens à prendre avec cette formulation...
    • [^] # Re: c'est pas gagné, à moins que...

      Posté par . Évalué à 3.

      Réponse simple et très courte : "Nous ne supportons pas Linux." (de mémoire). D'ailleurs, quel était le sens à prendre avec cette formulation...

      Ben s'ils parlaient français, ils voulaient dire qu'ils avaient des boutons dès qu'ils apercevaient un Linux. Il faut dire à leur décharge, qu'il est insupportable ce Linux. Moi-même je supporte mal les anglicismes douteux.
  • # Mais que vendent-ils ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    C'est toujours un plaisir de voir avec quelle allégresse et quelle joie un commercial vend un produit dont il ne connait pas grand chose et encore moins les limites et la durée de vie...

    Qu'est-ce que la France va donc pouvoir vendre à la Chine si d'ici quelques mois, ou même quelques années, toute cette belle technologie tombe, morceau par morceau, sous le coup de brevets ?

    Peut-être que les politiques pourraient, mais c'est juste une idée hein, éventuellement, s'assurer que la marchandise vendue vaudra encore quelque chose d'ici l'an prochain... ou, au moins, sera utilisable sans risquer un procès.

    Allez, courage, ils vont bien finir par s'en rendre compte....
    • [^] # Re: Mais que vendent-ils ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suis assez d'accord et je me demande aussi si avant de vendre une technologie à l'étranger, on devrait pas avant la developper (l'étendre) au sein de notre propre pays.

      J'ai un peu l'impression qu'on a vendu un truc en se montrant des dieux dans ce domaine alors qu'on est pas capable de l'utiliser chez nous. En même temps peut-être que ça va permettre un developpement plus massif en France et que ça va faire reflechir certains (brevets?opensource?!). Esperons....
      • [^] # Re: Mais que vendent-ils ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il semble y avoir un gros problème de communication en fait.

        D'un coté on tient un discours promotionnant l'utilisation du libre dans l'administration, de l'autre on est toujours à deux doigts de valider des horreurs au niveau européen.

        C'est à croire que certains passent leur temps à faire croire à nos gentils politiques que ce n'est pas grave et que les deux choses ne sont absolument pas liées.
        • [^] # Re: Mais que vendent-ils ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Si la technologie n'est pas utilisé chers nous pourquoi devriont nous la laisser prendre la poussiére dans les armoires du CEA ? Avec un peut de chance et un detour par la chine elle peut revenir en meillieur forme pour une utilisation en france ( exemple concret le recyclage du plastique ).

          C'est à croire que certains passent leur temps à faire croire à nos gentils politiques que ce n'est pas grave et que les deux choses ne sont absolument pas liées.

          Tous simple parce que effectivement il y a pas mal de defenceur des brevets logiciel qui sont assez fort en grand ecart et qu'ils sont assez doués obtenir l'attention de nos politiques.
          L'une des stupidités qui revient assez souvant de la part de ces partisent aux brevets c'est la mutualisation des depots de brevets pour les developpeurs independant et les petites structures qui doit soit disant maintenir un equilibre entre les petits ( les developpeur open source ) et les multinationnal.
          • [^] # Re: Mais que vendent-ils ?

            Posté par . Évalué à 0.

            On me souffle dans mon oreillette que, sous Linux, il existe aussi des correcteurs orthographiques...
          • [^] # Re: Mais que vendent-ils ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis assez d'accord. Le libre est indépendant de la politique ; meme si un pays l'utilise pour ses accords commerciaux, son influence politique etc.. le libre ne peut pas en patir (c'est peut-être ce qui fait sa force face à l'industrie depuis quelques années).

            Par contre ça le fait connaître, ce qui est positif. Et puis, je ne me fais pas trop de soucis.. de toutes façons les chinois ne concoivent pas d'acheter une licence pour un soft, libre ou pas. Le monde entier essaie d'être pote avec eux, courbettes et tralala, et prêt à n'importe quoi.. le libre s'en fout, les industries et politiques y seront toujours de leur poche.

            Boah, on verra bien. je n'y vois (ou veux n'y voir) que du positif pour le libre.
      • [^] # Re: Mais que vendent-ils ?

        Posté par . Évalué à -1.

        De toute facon, ce que veut vendre Chirac^M^M La France, c'est surtout des armes. Donc, un projet CEA pour faire avancer la recherche nucléaire? Transmettre le savoir militaire? Peu apres le petit rdv a la tour eiffel entre J. Chirac et Hu Jintao, les chinois avaient dit etre plus interressé par les technologies que par les armes elles meme. Donc, voila, a defaut de leur vendre des armes, les institutions d'état vont leur vendre du savoir. Il vaut mieux acheter la façon de fabriquer une arme que l'arme elle meme, surtout à l'échelle de la Chine. C'est comme la différence entre acheter un logiciel et les sources :).

        L'open source a mon avis est un pretexte pour faire gentil, et en tout cas une exigence de plus en plus grande de la Chine. C'est comme le fait de dire que c'est pour implanter des investisseur/entreprise en Chine... La Chine sait tres bien le faire par elle même. En tout cas au moins au pres des Chinois d'outre-mer, et la les moyens deployés par la Chine sont impressionnants, chaque ville fait une promotion pour ses grandes zones d'activitée, sa haute technologie, ses quartiers luxueux, les facilitées de transports, les paysages, la culture locale etc... à coup de grands dépliants en couleurs, de DVD dans de magnifiques emballages (presque?) fait main, de spectacles culturels, de voyages organisés etc...

        Enfin, perso ca me fait plutot flipper ces grandes villes avec des grattes-ciels partout et des echangeurs d'autoroute dans tous les sens :(.
  • # Faut voir...

    Posté par . Évalué à -1.

    Le site du CEA fait un annonce officiel concernant Linux.
    Bizarre quand même pour un site qui tourne avec un serveur Microsoft.
    J'ai vraiment l'impression, quand fait, ils ne se sentent pas vraiment concerné, mais plutôt obligé de passer une annonce de ce genre.
    • [^] # Re: Faut voir...

      Posté par . Évalué à 1.

      le CEA n'a-t-il pas été à l'origine de la licence CeCILL avec l'INRIA et le CNRS ? Donc il ne faut pas tout confondre : site web (le superficiel, joli avec plein de zigouigoui et pas grave s'il faut rebooter de temps à autres -ce n'est pas un site de comerce-) et le fond, sur lequel ils sont très exigeants...
      • [^] # Re: Faut voir...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En continuant de tirer encore un peu, on va finir par reprocher la licence non-libre de Scilab fait par l'INRIA dans une dépêche sur le CEA et la Chine. Jusqu'où s'arrêteront-ils ?
    • [^] # Re: Faut voir...

      Posté par . Évalué à 4.

      Le CEA c'est un peut comme le CNRS, c'est une grosse mahine tentaculaire, ou la personne qui est chargé de la recherche en info n'est surment pas la même personne qui s'occupe de l'infrastructure informatique, et c'est peut étre une SSII qui s'occupe du serveur web ...

      Donc cela n''est pas vraiment etonnent que leur site tourne sur du MS.
      • [^] # Re: Faut voir...

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est sûr, ce n'est pas les équpes de support qui vont travailler pour les chinois. Il n'empêche que même si la maintenance quotidienne des serveurs est sous-traitée à des SSII, les choix techniques sont bel et bien fait par le CEA, pour les serveurs et les postes client..
        Tous les postes sont sous Windows (comme dans beacoup de boites). Lorsque vous parlez de Linux , on vous fait comprendre que c'est Microsoft, point barre. Linux, c'est pour les geeks. OpenOffice ? C'est quoi ? Ah Oui, c'est bien mais s'il faut tout réexpliquer à la secretaire comment taper son texte... L'intranet n'est pas lisible avec Mozilla ? De toute façon, le standard au CEA est Internet Explorer...avec toutes ses failles de sécurité !
        A chaque fois qu'il faut faire le choix d'un logiciel, on ne retient que ce qui est propriétaire et payant. A croire que c'est un choix délibéré. Alors on paie : un gros chèque chaque année à Microsoft, un autre à SAP pour leur bouzin infâme, ...on a même droit à Winzip !
        Bref, j'espère que le CEA va vraiment apporter quelquechose aux chinois et que cela fera avancer les mentalités des responsables IT CEA. Pour le moment c'est plutôt faite ce que je dis, pas ce que je fait.
  • # ST impliqué dans l'open source ???

    Posté par . Évalué à 2.

    Je ne sait pas trop ce qu'il en est pour Bull mais jusqu'à récement, ST n'était pas particulièrement impliqué dans l'open source.
    J'ai des contacts chez eux et c'était plutôt M$ ou système propriétaire.
    Enfin, les temps changes ...
    • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

      Posté par . Évalué à 2.

      Bull présentait déjà, à la linux expo de février 2003, des solutions open source "clef en main". Avec CMS, groupware et tout le toutim.

      Cf : http://www.linuxfrench.net/article.php?id_article=1163(...)

      Bull a egalement travaillé avec Mandrakesoft et l'INRIA sur CLIC (linux pour des clusters de calcul).

      C'est pas tout à fait des débutants en résumé...
      • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour Bull, il me semble qu'ils sont à l'origine du consortium ObjectWeb ( Jonas, Enhydra, JOTM, Lomboz, etc... la liste sur http://forge.objectweb.org(...) ). D'ailleurs, en cherchant un peu, c'est dit là http://consortium.objectweb.org/consortium.html(...) :

        The ObjectWeb consortium is embodied by an Assembly of Members. The Consortium Agreement was signed in February 2002 by the Founding Members: Bull/Evidian, France Telecom R&D and INRIA. It defines the rules of the ObjectWeb Consortium.
      • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

        Posté par . Évalué à 3.

        Dans le departement ou je suis, on travaille sur Linux pour ce qui est des serveurs HPC sur Itanium64. Et on est ici bien impliqué dans le développement de Linux ...
        De plus, Bull contribue beaucoup au developpement de JOnAS, et surement à d'autres projets.
        Maintenant, je n'ai pas entendu parler de cet accord, je suis surement pas au courant de tout ...
    • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

      Posté par . Évalué à 2.

      Mais si, mais si... Ils utilisent du libre, surtout dans les outils de dev qui ne sont pas leur coeur de métier (ce sont des fondeurs avant tout), et d'abord dans les trucs style libc par exemple.

      Remarque, quand tu demandes les sources, ils refusent sous pretexte que c'est sous licence d'une tierce partie, ben une fois j'ai eu le nom de ce tiers, ben il s'appelait BSD :) (j'espère au moins qu'ils n'ont pas payé pour ça...)
    • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bull au Pays-Bas supporte KDE en offrant des services sous cet environnement.
    • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      jusqu'à récement, ST n'était pas particulièrement impliqué dans l'open source.
      C'est vrai, tout ce qu'ils sont capables de libérer, c'est les anciens employés des usines bénéficiaires qu'ils ont décidé de fermer (sur motif économque).
      Par contre, les subventions publiques dont ont bénéficié ces usines, ils en restent propriétaires :o
    • [^] # Re: ST impliqué dans l'open source ???

      Posté par . Évalué à 1.

      Personnellement je dirais plutôt que les temps sont cycliques, car j'étais en relation avec eux au début du millénaire, pour de l'embarqué sous Linux... donc...

      ++
  • # J'aurais attendu au moins un commentaire disant...

    Posté par . Évalué à 10.

    ... que la Chine sapusaipalibre.

    [] -> []
    • [^] # Re: J'aurais attendu au moins un commentaire disant...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      FREE TIBET !
      • [^] # Re: J'aurais attendu au moins un commentaire disant...

        Posté par . Évalué à -2.

        Bof, pour remettre les assassins que sont les Dalaïs Lamas et leurs amis (passés au pouuvoir en massacrant à l'aide des Mongoles)., ca sert a rien. Au passage les chinois ont remis au pouvoir le Panchem Lama (celui qui était avant le Dalaï). Ca métonnerais qu'il soit mieux, mais au moins, il se coltine pas avec ceux qui font la guerre en Irak.

        En Chine, Jiang Zheming n'est plus au pouvoir, ca devrait (éspérons le), résoudre pas mal de problèmes. Mieux vaut pousser à la démocratisation (il faudrait le faire pour la France aussi au passage).
  • # Hors sujet: Ça mérite une chanson

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce qui est bien avec les Monty Pythons, c'est qu'ils ont toujours une chanson adéquate:

    I like Chinese:

    The world today seems absolutely crackers.
    With nuclear bombs to blow us all sky high.
    There are fools and idiots sitting on the trigger.
    It's depressing, and it's senseless, and that's why...

    I like Chinese,
    I like Chinese,
    They only come up to your knees,
    Yet they're always friendly and they're ready to please.

    I like Chinese,
    I like Chinese,
    There's nine hundred million of them in the world today,
    You'd better learn to like them, that's what I say.

    I like Chinese,
    I like Chinese,
    They come from a long way overseas,
    But they're cute and they're cuddly, and they're ready to please.

    I like chinese food,
    The waiters never are rude,
    Think of the many things they've done to impress,
    There's Maoism, Taoism, I Ching and chess.

    So I like Chinese,
    I like Chinese,
    I like their tiny little trees,
    Their Zen, their ping-pong, their yin and yang-ese.

    I like Chinese thought,
    The wisdom that Confucious taught,
    If Darwin is anything to shout about,
    The Chinese will survive us all without any doubt.

    So I like Chinese,
    I like Chinese,
    They only come up to your knees,
    Yet they're wise and they're witty, and they're ready to please.

    I like Chinese,
    I like Chinese,
    Their food is guaranteed to please,
    A fourteen, a seven, a nine and lychees.

    I like Chinese,
    I like Chinese,
    I like their tiny little trees,
    Their Zen, their ping-pong, their yin and yang-ese.

    I like Chinese,
    I like Chinese...

    http://www.mwscomp.com/sounds/mp3/chinese.mp3(...) pour les fans

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.