Le Venezuela vient de faire le pas!

Posté par (page perso) . Modéré par DAGAN Alexandre.
0
30
août
2002
Communauté
Linux Today nous gratifie d'un article a propos d'une nouvelle politique du gouvernement vénézuelien qui demande exclusivement l'utilisation de programmes Open Source dans l'administration (licence GPL).

La raison majeure est que dans les fonds consacrés aux achats de licences, 75% partent à l'étranger, 20% dans des sociétés de support étrangères, et 5% seulement aux programmeurs du cru.

Aller plus loin

  • # Félicitations!

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je ne félicite pas le gouvernement Vénézuelien pour obliger les administrations à n'utiliser que du GPL, je préférerais en effet que le libre s'impose grâce à ses qualité plutôt que par des lois. Mais si c'est le seul moyen pour imposer le libre face à un certain immobilisme...
    Si je les félicite c'est pour essayer de mieux utiliser leurs programmeurs, raison majeure invoquée.. Comment voulez-vous que l'industrie de pointe émerge dans un pays où les gens ayant des capacités sont évincé aux profit d'entreprise étrangéres aussi grosses que MS, IBM...?
    Ce genre de lois, même si elle sont en soi insuffisantes, devrait permettre à ces pays d'avoir plus facilement une entreprise viable dans des domaines relativements pointus. Ca devrait également éviter la fuite des cerveaux vers des pays ayant une industrie plus performantes.
    Par contre, inutile de se faire des illusions, ce genre de choses ne peut fonctionner que dans des pays n'étant pas dans une totale pauvreté

    Juste une question: qu'en est-il des brevets logiciels dans ces pays? Il serait dommage que de telles initiatives soient avortées à cause de brevets idiots autant qu'iniques.
    • [^] # Re: Félicitations!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      A priori, ils ne forcent l'utilisation de la GPL que pour les endroits ou c'est possible, dans le cas contraire ils acceptent le propriétaire...

      Il y a pas mal de choses intéressantes à noter
      (en parallèle du fait principal) : par exemple, le fait qu'ils demandent que les logiciels de compta "officiels" du gouvernement soient GPL ;)

      Ils se servent aussi de cette loi pour lutter contre le piratage des logiciels, et comme tu l'as dit, également dans une optique de favoriser le développement logiciel national.

      Ils comptent aussi promouvoir un programme d'accès à internet utilisant des postes sous linux.

      Bref, tout ça me semble quand même très logique et défendable pour un état, en restant dans une démarche coopérative intéressante (un des conseillers du ministre est le président d'un lug national) ...

      Pourquoi dis-tu que ce genre d'initiatives ne peut marcher que dans des "pays n'étant pas dans une totale pauvreté" ?
      • [^] # Re: Félicitations!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Pourquoi dis-tu que ce genre d'initiatives ne peut marcher que dans des "pays n'étant pas dans une totale pauvreté" ?
        La volonté du gouvernement est de se doter à plus ou moins long terme d'une industrie informatique sinon florrissante, du moins sereine. Cela nécéssite quand même un certain effort en ce qui concerne l'éducation, on ne se fait pas informaticien sans un certain bagage, il faut au moins savoir lire, écrire et compter. Et l'éducation, dans les pays les plus pauvres est, malheureusement, loin d'être une priorité.
        Je ne dit pas que ce genre de démarche ne peut fonctionner dans un pays d'une extréme pauvreté, ce seras juste beaucoup plus long à mettre en place. Si on considére de plus que les pays les plus pauvres sont également souvent des dictatures, c'est pas gagné.
        De même, lorsque tu dit:
        Ils comptent aussi promouvoir un programme d'accès à internet utilisant des postes sous linux.
        On intéréssera pas une population à internet si elle n'a rien dans l'estomac.
        Se doter d'une industrie informatique doit venir aprés la nourriture et l'éducation.
        • [^] # Re: Félicitations!

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          On intéréssera pas une population à internet si elle n'a rien dans l'estomac.
          C'est encore plus compliqué. Internet peut être un instrument d'éducation permettant par voie de conséquence de lutter contre la misère. Pour les plus démunis, c'est la lueur d'espoir sans laquelle les peuples ne peuvent envisager le futur.
          Le gros problème, c'est que ces peuples, bien souvent, n'ont pas l'électricité...
          • [^] # Re: Félicitations!

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Internet a évidement une dimension que n'a pas un livre ou tout autre écrit "matériel", il est moins facilement controlable ( attention, je ne dit pas qu'il n'est pas controlable)et de ce fait peut évidement être une aide précieuse dans la lutte contre un tyran ou plus simplement un accés plus facile à l'éducation. Seulement, son accés nécéssite plusieurs choses: du matériel (donc l'électricité), mais aussi une certaine culture, une certaine éducation... Et c'est justement ce qui manque aux pays les plus pauvres. Plus que l'électricité, c'est une vie un peu plus confortable qui fait défaut.
            Qu'irais faire un enfant sur Internet s'il travaille pour pouvoir manger? A mon sens, pour apprécier internet, il faut d'abord manger à sa faim, ensuite être scolarisé, et ensuite seulement avoir le matériel nécéssaire. Si ces trois choses peuvent être obtenue simultanément, tant mieux, mais ce n'est malheureusement pas toujours le cas.
            Par contre, si un peuple à dépassé le stade d'une vie purement destiné à la recheche de la survie, oui Internet est une lueur d'espoir et un moyen pour faire reculer la misére, mais pas avant.
            Maintenant, si une ONG décide de fournir nourriture ET éducation ET accés internet dans le même temps, tant mieux, leur action n'en seras que plus bénéfiques.
          • [^] # Re: Félicitations!

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Pas toujours. Chose etonnante, des fois ils ont une parabole mais pas l'eau courante...
          • [^] # L'invention du téléporteur...

            Posté par . Évalué à 4.

            A ce proposs, je trouve que ce chapître http://www.confessions-voleur.net/confessions/node2.html(...) (Confessions d'un voleur - Laurent Chemla) parle très bien du potentiel d'une circulation libre de l'information au sein d'un communauté marginalisée.
            Il s'intitule l'invention du téléporteur, à lire absolument.
        • [^] # Re: Félicitations!

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je ne sais plus tres bien ou, j'avais trouve un mec decrivant une experience tres interessante qu'il avait menee: une boite d'informatique etait implantee juste a cote d'un bidonville. Le type en question, un developpeur, decide de tenter une experience: il monte une sorte de poste internet blinde avec un ecran, une souris, un clavier et la connectivite internet. Il a place le poste juste a l'exterieur a l'arriere de la societe, contre un mur (connectivite + hardware oblige), avec une camera pour filmer ce qui se passerait. Le poste etait alimente 24/24. Bien sur, tout ca etait sous linux.


          Il n'a donne aucun indice, aucun mode d'emploi, pas meme un panneau pour dire ce que c'etait. L'experience a ete tres instructive. Les enfants, puis les adultes se sont approches du poste et ont commence a l'utiliser. Bien sur pour utiliser un outil informatique, il faut savoir lire et comprendre un certain nombre d'abstracion (fenetre, curseur, bureau, ...). Au bout de plusieurs semaines, il a note que les enfants avaient appris a utiliser l'ordinateur sans probleme. Ils savaient surfer sur le web, rechercher des informations et avait assimile toute la connaissance necessaire pour utiliser un ordinateur. C'etait un peu plus difficile pour les adultes.

          Ce genre d'experience est hyper interressante. Certe, quand on a le ventre vide, il est difficile de s'interesser a internet. D'un autre cote, quand on a pas de boulot et qu'on ne connait que son pauvre univers, internet devient un formidable outil d'evasion et d'education.
  • # De bonnes raisons

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cela me rappelle aussi la réponse de monsieur NUÑEZ, membre du Congrès de la République du Pérou :
    http://www.aful.org/politique/perou/rescon-fr.html(...)
    C'est un texte magnifique qui vaut la peine d'être lu et relu.

    Ce que j'espère, c'est que les dirigeants du Vénézuela ne se feront pas corrompre et resteront sur leurs positions. Ceci leur sera d'autant plus facile que le pays est ruiné, comme l'Argentine, le Brésil et tous les autres pays de la zône dollar situés au sud des USA. Dire qu'ils étaient assez riches avant !
    • [^] # Re: De bonnes raisons

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est quand même dingue, le monde du libre :
      Ce politicien a écrit une longue lettre très intelligente, très bien tournée et très bien argumentée à un représentant de M$, et du jour au lendemain il est devenu une référence du libre ! Ce qui est tout à fait mérité, je ne suis pas du tout en train de critiquer, au contraire.
      Je trouve ça génial, c'est une belle preuve que si le libre ne récompense pas beaucoup en espèces sonnantes et trébuchantes, il récompense en termes de renommée. Et *surtout*, il récompense proportionnellement à son propre mérite, pas à celui de son département marketing.

      Voilà, juste deux-trois trucs qui me traversaient la tête. Maintenant je retourne me coucher.
    • [^] # Re: De bonnes raisons

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce que j'espère, c'est que les dirigeants du Vénézuela ne se feront pas corrompre et resteront sur leurs positions. Ceci leur sera d'autant plus facile que le pays est ruiné, comme l'Argentine, le Brésil et tous les autres pays de la zône dollar situés au sud des USA. Dire qu'ils étaient assez riches avant !

      Donc un pays ruiné ne risque pas d'être tenté par l'argent facile ? Après ce qui c'est passé au Venezuela (tentative de renversement, désinformation, ...) ces derniers mois tu dervrais revoir tes positions au sujet de la corruption... et de ta dernière phrase.

      -1 parce que ça parle pas de ll :-)
  • # Le Pérou par contre...

    Posté par . Évalué à 10.

    ... grace au loobying plus ou moins direct de la fondation Gates et de l'ambassade US, aura du windows dans ses écoles... (source: http://www.symlink.ch/article.pl?sid=02/08/29/1128257&mode=nest(...) ). Alors qu'on parlait d'une loi obligeant l'utilsation de l'open source... :(
  • # Le Brésil aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Enfin, un des Etats de la fédération Brésilienne; ce fut d'ailleurs la toute prémière fois qu'une loi en faveur du libre était votée.

    C'est très bien que le Vénézuela suive l'exemple du Brésil; j'espère que les pays européens suivront un jour...
  • # Esperons que cette loi tienne.

    Posté par . Évalué à 0.

    il me sembkle que le Perou avait une loiprevue dans le meme sens, et que grace a de genereuses baisses de tarfi, et des avantages consequent, l'administration peruvienne a renonce a favoriser les LL.
    • [^] # Re: Esperons que cette loi tienne.

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Tel que le Vénézuéla a prévue son coup, il est plus difficile à de grosses boites de logiciels de se rattraper aux branches: il ne s'agit pas ici de faire des économies sur les licenses, mais pouvoir utiliser des logiciels tels que les informaticiens du cru puissent participer à leur élaboration. Les logiciles propriétaire et fermé ne permettent pas cela.
      Pour que microsoft (par exemple) puisse arréter ce mouvement, il faudrait que windows deviennent au moins open source, ou qu'une section soit délocalisée au Vénézuéla et embauche des autochtones.
      Les logiciels libres leurs permettent de partir d'une base saine pour créer (ou améliorer) des logiciels qui leur seront vraiment utiles sans se soucier des licenses.
      • [^] # Re: Esperons que cette loi tienne.

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu devrais lire (ou relire) cette lettre d'un député du Pérou a Microsoft :
        http://www.aful.org/politique/perou/rescon-fr.html(...)

        Ce n'est pas pour faire des economies sur les licenses que le Pérou comptait legiferer sur le libre. Mais bien pour mettre en place une transparence qu'elle ne pouvait pas avoir en utilisant du logiciel propriétaire. Je serais intéressé d'avoir la position de ce meme député apres le retournement de situation qui a eu lieu au Pérou.
    • [^] # Re: Esperons que cette loi tienne.

      Posté par . Évalué à 3.

      Esperons que cette loi tienne.
      oui le venezuela a une longue histoire de stabilité:
      http://blogs.salon.com/0001330/2002/08/22.html(...)
      et les etats unis sont toujours la pour les soutenir les democraties d'amérique latine:
      http://www.csmonitor.com/2002/0617/p07s01-woam.html(...)
      • [^] # Re: Esperons que cette loi tienne.

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a fort à parier que le gouvernement Chavez aura à coeur d'implementer cette loi comme il faut, elle me semble assez bien correspondre à son idéologie (pour en savoir plus, allez voir le monde diplo: http://www.monde-diplomatique.fr/index/pays/venezuela(...) ): indépendance nationale, refus de payer une taxe à un pays etranger...
        Par contre les US ne masquent pas leur agacement vis-à-vis du "dictateur" Chavez, et les opérations semblent en cours pour le destabiliser.
        Les remplaçants prévus par les US semblent, eux, de bons dirigeants sud-américans comme on en voit dans Tintin ;) le poids des lobbies de grosses sociétés deviendra plus fort, et donc exit le choix du libre dans l'administration.
        • [^] # Re: Esperons que cette loi tienne.

          Posté par . Évalué à 1.

          ce que je voulais montrer c'est que la situation du pays est conflictuelle et trés loin de la sérénité qu'exige une entreprise comme celle la. Donc il faudra juger des résultats (ou de l'abscence de résultats) dans ce contexte.
  • # GPL : Développement, pas utilisation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Salut,

    L'article de linuxtoday n'est pas très clair, mais il y a peut-être quelques précisions à apporter :

    Le texte dit que les logiciels dont le développement est financé par le gouvernement vénézuélien devront être sous license GPL.
    Concernant la license des softs utilisés, c'est plus nuancé : il faudra au maximum favoriser l'open source (il ne s'agit plus de ici de GPL) autant que possible, et de n'utiliser des logiciels propriétaires qu'en cas de nécessité.

    D'autre part, il y a un programme d'accès à internet entièrement basé sur des machines Linux.

    Les buts affichés sont :
    - donner plus de boulot aux développeurs locaux, afn que l'argent dépensé par le gouvernement reste dans le pays, et ne parte pas à l'étranger. Actuellement, 95% des montants dépensés iraient à des entreprises étrangères.
    - réduire le piratage des logiciels.

    Y a-t-il des buts non-affichés ? En effet, il semblerait qu'il soit à la mode actuellement pour les gouvernements de s'afficher clairement pro-Linux ou pro-opensource, afin d'avoir de grosses réductions sur leurs factures M$. A confirmer.

    Yann.
    • [^] # Oui mais...

      Posté par . Évalué à 0.

      salut Yann et tous,

      Y a-t-il des buts non-affichés ? En effet, il semblerait qu'il soit à la mode actuellement pour les gouvernements de s'afficher clairement pro-Linux ou pro-opensource, afin d'avoir de grosses réductions sur leurs factures M$. A confirmer.

      Bah, même si le but final était d'avoir une baisse conséquente des softs de microsoft (pas cool, car ils seront toujours "water-closed"), il en reste que les Vénézueliens connaissent maintenant une alternative "possible" aux soft de redmond (qui ne sont plus synomyme de seul os pour pc). Et je ne crois pas que les Vénézueliens soient aussi abrutis pour ne pas faire la comparaison entre les deux mondes, et faire le bon choix garant d'une informatique libre de toute emprise extérieure. Vu les troubles en Argentine, le gouvernement vénézuelien va réfléchir à deux fois avant de rouler pour bill.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.