Migration de Jira à Tuleap : nouvelle fonctionnalité

Posté par  . Édité par Xavier Teyssier, Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
33
7
nov.
2020
Technologie

Cela faisait un moment que la communauté le demandait, alors l’équipe R & D de Tuleap l’a fait : une importation simple et rapide des issues (tickets, artefacts) de Jira vers Tuleap.

Importer vos données de Jira vers Tuleap

Petit rappel au cas où : Jira et Tuleap sont des solutions de gestion de projet et de suivi des artefacts. En complément d’outils de gestion agile, Tuleap inclut d’autres fonctionnalités pour le développement logiciel collaboratif, la gestion des tests, la gestion des documents, etc.
Jira est propriétaire et sera bientôt uniquement disponible dans le cloud, d’après un communiqué récent. Tuleap est libre (licence GPL), installable sur un serveur ou disponible en tant que service dans le cloud, pour ceux qui ne veulent pas s’occuper de l’installation ou de la maintenance.

Pour ceux qui souhaitent basculer de Jira vers Tuleap, la nouvelle fonctionnalité permet d’importer les tâches, stories et bogues depuis un projet Jira vers un projet Tuleap. En quelques clics, un nouveau tracker Tuleap est créé avec les entrées.

Soutenez les quatre propositions de l’April à la mission sur la politique publique des codes sources

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik et Ysabeau. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
26
4
nov.
2020
Communauté

En complément de son audition par la mission « Politique publique de la donnée », l’April a publié quatre propositions sur la plate‑forme publique de contributions. Nous appelons toutes les personnes soucieuses d’une meilleure prise en compte du logiciel libre dans les politiques publiques à se créer un compte et à soutenir nos propositions d’ici le 9 novembre 2020.

Le Premier ministre a confié au député Éric Bothorel la conduite d’une mission d’information ayant pour objet d’analyser les opportunités stratégiques et financières et les freins à lever pour favoriser l’ouverture par défaut des données et des codes sources publics. La mission mène des auditions — l’April a été auditionnée le 15 octobre 2020 — et a ouvert une plate‑forme publique de contributions qui prendra fin le 9 novembre. Toute personne peut contribuer en faisant des propositions, en soutenant celles existantes et/ou en les commentant.

Lors de la préparation et des débats pour la loi pour une République numérique (promulguée en 2016), l’April s’était mobilisée pour faire inscrire une priorité au logiciel libre dans le secteur public. La rédaction finale de l’article 16 de la loi — appelant les administrations à encourager l’utilisation des logiciels libres — est dépourvue de valeur normative. Modifier la disposition en faveur d’un principe de priorité, normatif, enverrait un signal politique fort. Une telle priorité nécessite des moyens humains dédiés pour accompagner les administrations sur l’utilisation, la publication et la politique de contribution aux logiciels libres. Concernant la publication, actuellement la quasi‑totalité de ces codes sources sont publiés sur la plate‑forme privatrice GitHub soumise, de plus, aux restrictions de la politique étrangère américaine. Les codes développés par l’administration doivent être publiés sur une forge publique, gérée par l’administration. En 2016, l’April s’était également mobilisée pour que les codes sources soient considérés en tant que documents administratifs communicables. Malheureusement, l’alinéa 3 de l’article consacrant ce statut avait introduit une exception pour « la sécurité des systèmes d’information des administrations ». Exception disproportionnée qui s’ancre dans le fantasme de la sécurité par l’obscurité.

En conséquence, l’April fait quatre propositions sur des points essentiels et directement actionnables :

L’April appelle toutes les personnes soucieuses d’une meilleure prise en compte du logiciel libre dans les politiques publiques à se créer un compte puis à soutenir nos propositions. Si l’on a pu constater depuis 2016 et le projet de loi pour une République numérique une tendance forte à l’usage de plates‑formes de consultations publiques sans réel suivi, celle‑ci a le mérite d’être cohérente avec son objet d’étude, et des signes encourageants en termes de suivi ont déjà pu être remarqués, comme l’organisation d’un échange en visioconférence à inscription libre.

N. D. M. : dépêche sur le même sujet avec les propositions du CNLL.

Contribuez à la consultation ouverte sur la politique de la donnée et des codes sources de l’État

20
2
nov.
2020
Administration système

Dans le cadre de la mission parlementaire démarrée en juin 2020 par le député Éric Bothorel ayant pour objet la politique de la donnée et des codes sources, une consultation est ouverte jusqu’au 9 novembre. La consultation vise à récolter des avis sur les freins actuels à l’ouverture des données, des codes sources et des données d’intérêt général, et les solutions à mettre en œuvre pour libérer le potentiel de la donnée et des codes pour la société et l’économie française.

Le CNLL a rédigé plusieurs propositions, notamment un constat et une solution :

Vous êtes donc invités à participer, à voter pour les propositions du CNLL si elles vous semblent opportunes (ou pour d’autres, ou de rédiger vos propres propositions), afin de mettre le sujet du logiciel libre au cœur de cette mission.

N. D. M. — Dépêche sur le même sujet avec les propositions de l’April.

La Commission européenne dévoile sa stratégie sur le logiciel libre pour 2020-2023

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Ysabeau et ted. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
43
22
oct.
2020
Justice

La Commission européenne a publié le 21 octobre sa stratégie sur le logiciel libre pour la période 2020-2023.

Dans un document en français de seize pages, on peut prendre connaissance de la vision de la Commission : « [exploiter] la puissance de transformation, d’innovation et de collaboration du code source ouvert en encourageant le partage et la réutilisation de solutions logicielles, de connaissances et d’expertise, afin de fournir de meilleurs services européens qui visent à réduire les coûts pour la société et l’enrichissent », de son lien avec la stratégie de la Commission en matière de souveraineté numérique (« il est encore temps pour parvenir à une souveraineté technologique dans certains domaines technologiques essentiels »), de sa volonté de partager et de contribuer (« Nous partageons notre code et rendons possible les contributions incidentes aux projets à code source ouvert associés. […] Nous nous efforçons d’être un membre actif de l’écosystème diversifié du code source ouvert. »), et enfin des leviers et actions concrets envisagés par la Commission, dont, par exemple :

  • privilégier les solutions « open source » lorsqu’elles sont équivalentes en matière de fonctionnalités, de coût total et de cybersécurité (ce principe a déjà été adopté par la Commission en 2018 et discuté dans ce communiqué) ;
  • adopter une culture de travail fondée sur les principes du code source ouvert, le partage et la réutilisation ;
  • s’assurer que les codes utilisés et partagés sont exempts de failles en appliquant des tests de sécurité continus ;
  • encourager des normes et spécifications ouvertes qui sont mises en œuvre et diffusées selon le principe du code source ouvert ;
  • mettre en place un bureau de programme open source (OSPO, Open Source Program Office) qui agira en tant que facilitateur pour toutes les activités décrites dans la stratégie et le plan d’action ; il aidera les spécialistes des différents domaines concernés, encouragera les directions générales et contribuera à équilibrer les priorités internes et les activités externes.

Journal OpenJDK est désormais hébergé chez Github tout en se donnant les moyens de l'indépendance

Posté par  . Licence CC By‑SA.
28
11
oct.
2020

Ça y est, le code d'OpenJDK est désormais versionné avec Git et hébergé chez Github ! Cela avait été rapidement abordé dans la dépêche sur Java 15. Cela ne concerne que le code : les tickets et le wiki resteront auto-hébergés sur l'infrastructure OpenJDK.

C'est une grosse nouvelle (à mes yeux du moins) car :

  • La réflexion autour de cette migration (nom de code Skara) a été lancée il y a plus d'un an.
  • Pour celles et ceux (…)

Journal Au revoir Google - 1

Posté par  . Licence CC By‑SA.
2
11
août
2020

Bonjour Journal,

ça fait longtemps que je me dis que je vais contribuer à linuxfr.

Je pense avoir trouvé le bon sujet pour me lancer : le renouvellement de mon ordiphone.

Je me suis rabattu sur un Fairphone 3 commandé chez /e/foundation.

C’est à travers toi que je vais partager mon expérience.

Aujourd’hui, c’était l’achat sur le site esolutions : rien de bien extraordinaire, achat en ligne très simple.

Prochaine étape : la livraison.

Journal Postgresql, un retour d'expérience

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
107
15
mai
2020

Un petit peu de contexte

J'ai rejoint une grande banque asiatique, à Londres, il y a de cela 10 ans, pour travailler sur un de leurs systèmes, une grosse application financière en C++. Quelques années plus tard, les affaires n'ayant pas fonctionné comme prévu, ils décident de se débarrasser de l'équipe à laquelle j'appartenais. Heureusement, une petite institution financière européenne s'est montrée intéressée par le système et l'équipe, et plutôt que je devoir payer des indemnités de licenciement, mon ancien (…)

Journal Confinement, recyclage et *pof* ça marche pas.

Posté par  . Licence CC By‑SA.
14
31
mar.
2020

Plop les moules !

Voila, je suis comme beaucoup d'entre vous bloqué chez moi. J'ai deux petits gars qui aiment bien appeler Grand'Ma pour faire des «activités». J'ai pas de PC sous W, donc c'est ma femme qui utilise son portable pour lancer Skype pour que les enfants puissent chacun leur tour faire le quart d'heure de discussion.

Problème, les concours sont finis, et les correcteurs doivent corriger les copies (dont ma femme). Comme les copies sont dématérialisées, l'ordinateur ne (…)

Forum Linux.debian/ubuntu Migration OwnCloud

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
2
9
oct.
2018

Salut,
J’ai depuis pas mal de temps un nextcloud sur un kimsufi. Je viens d’en prendre un nouveau pour avoir plus d’espace, plus de RAM…

Je voudrais donc migrer nextcloud du kimsufi_old au kimsufi_new. Je n’arrive pas à trouver de tuto clair sur le sujet. Je soumets donc la procédure que j’imagine à la critique pour réussir :

  • Installation des paquets nécessaires sur kimsufi_new.
  • Configuration nginx, base de donnée…
  • Arrêt nginx sur le serveur kimsufi_old
  • copie du /…/nexcloud de kimsufi_old (…)