Les modèles économiques des logiciels libres (séminaire)

Posté par  . Modéré par Benoît Sibaud.
Étiquettes :
0
5
oct.
2004
Communauté
« Les modèles économiques des logiciels libres », c'est le sujet du séminaire Aristote qui se tiendra à l'école polytechnique à Palaiseau (mais aussi retransmis en direct sur Renater et l'Internet) le 21 octobre.

Le but de ce séminaire est de faire le point sur l'économie du logiciel libre et la place des différents acteurs dans le paysage logiciel actuel. Il tentera, par exemple, de répondre à la question "Richard Stallman, le fondateur du projet GNU et de la Free Software Foundation, avait-il également pour objectif de proposer un nouveau modèle économique pour l'industrie du logiciel ?"

La palette d'intervenants de haut niveau est vaste (SSLL, université, éditeur de logiciels propriétaires) et la journée se conclura par une table ronde. Je vous retranscris ici le programme complet de la journée :
Elle est organisée par Xavier Lemesle (Ingénieur Chercheur à EDF R&D Clamart) et Jean-Pierre Laisné (Président du Consortium ObjectWeb).
9h : Accueil

1) Introduction

Présentation des interventions de la journée et des enjeux essentiels.

2) Modèles économiques des acteurs de l’offre de produits et de services

Debian : « De quelles ressources dépend la pérennité d’une communauté comme Debian ? »

Linagora : « Y a-t-il un modèle économique pour les SSLL distinct de celui des SSII ? »

Microsoft : « Valeurs du logiciel libre et création de valeur - vers une coexistence durable des modèles libres et propriétaires ? »

Mandrakesoft : « Comment commercialiser du logiciel libre en gardant son âme ? »

Adullact : « L’argent public peut-il jouer un rôle important pour soutenir et développer l’économie du logiciel libre ? »

13h 00 : Déjeuner

3) Retour d'expériences et analyse

CHU de Tourcoing : « Le choix de Linux et d’Open Office est-il rentable s’il faut financer la migration, la formation et l’assistance des utilisateurs ? »

ENST-Bretagne : « Synthèse de l’étude RNTL sur les modèles économiques du logiciel libre »

4) Table Ronde

Thèmes principaux :
En plus des questions diverses de la salle, on veillera à ce que les points suivants soient abordés :
- Quel impact, dans la durée, du choix de la licence pour les logiciels libres pour les développeurs, les éditeurs et les utilisateurs ?
- Quels sont les modèles économiques réellement en accord avec l’esprit de l’open source et du logiciel libre ?

17h15 : Fin

Aller plus loin

  • # Présence habituelle et répétée de Microsoft

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Une fois de plus, Stéphane Kimmerlin, monsieur « anti-Linux » chez Microsoft a réussi à être présent à une conférence sur le logiciel libre. On se demande un peu ce qu'il vient y faire, et aussi pourquoi c'est toujours Microsoft qui sert pour épicer les débats, et pas n'importe quel autre gros éditeur propriétaire.

    Voir aussi http://www.01net.com/article/234844.html(...) « Microsoft règle ses comptes avec Linux »
    • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      microsoft joue sur les deux fronts :

      - un coté "oui, j'ai envie de collaborer, de toute façon on est les meilleurs et les clients s'en rendent bien compte, c'est pour cela qu'on nous choisit"

      - un autre "oui, linux n'est pas sur, il n'est pas performant, il est trop cher, il y a des problemes de brevets, de propriété intellectuelle, il va y avoir des procès"

      Bref, de l'hypocrisie :)

      http://about.me/straumat

      • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

        Posté par  . Évalué à 6.

        > Bref, de l'hypocrisie :)

        ou en d'autres termes, du marketing agressif à l'américaine...

        C'est compréhensible. Dans leur situation et avec leurs moyens, il faut qu'ils soient présents sur *tous* les fronts. Normal. Business is business.

        Le titre de leur intervention semble effectivement de l'hypocrisie pure et dure comme on en a rarement vu. Je serais vraiement interessé d'en connaitre le contenu, et c'est bien le but recherché de la société en question : attirer les gens, faire parler d'eux, matraquer les esprits avec leur marque, prendre des contacts, etc.

        Comme beaucoup (j'imagine) j'ai ouvert des yeux tous ronds en voyant leur nom au menu !?! gni ?!? Ai-je bien lu ? Au final j'ai du relire deux fois leur nom : leur machine marketing est à plein régime et bien rodée.

        Bref, ne cédez pas à la tentation !!!
    • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

      Posté par  . Évalué à 1.

      On se demande un peu ce qu'il vient y faire
      C'est un séminaire pour avoir une idée de faire du business avec le LL. Comme tout business, il peut avoir des concurrents et dans le cas du logiciel libre, c'est bien MS qui monopolise l'attention. Il suffit de voir le nombre de post parlant de MS sur LinuxFr. Dès qu'on parle d'un nouveau produit, on tente de le comparer à un produit de MS. Dès qu'une mise à jour d'un Firefox est dispo, nombreux sont les posts allant parler de IE, etc.
      MS est le grand méchant loup car tout simplement même si des gens parlent du LL, il y a toujours en sous entendu Linux car il est la figure de proue de ce mouvement et Linux est le plus gros concurrent sur PC au niveau des OS. On ne peut donc pas parler du LL sans en venir à MS.
      Et cela est bien qu'ils soient là. Cela permet d'argumenter et de comparer et puis il est toujours plus interessant de s'affronter au plus gros.
      • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

        Posté par  . Évalué à 4.

        > C'est un séminaire pour avoir une idée de faire du business avec le LL.

        MS veut "tuer" le LL qui est son principal concurrent (dexit MS).

        Ce qui est bon pour le LL est bon pour les acteurs commerciaux du libre.
        Ce qui est bon pour les acteurs commerciaux du libre (les vrais type Mdk, SuSE, Red Hat, etc) est bon pour le LL.
        Ce qui est bon pour le LL est mauvais pour MS.
        Ce qui est bon pour MS est rarement (jamais ?) bon pour le LL.

        Tu ne vois pas une contradiction dans la présence de MS ?
      • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        On pourrait aussi inviter Apple pour discuter d'un système propriétaire concurrencé par le libre, ou Adobe pour ses solutions PDF très répandues ou pour son logiciel de graphisime, ou Oracle pour ses bases de données propriétaires qui se font tailler des croupières, ou Sun pour son système ou son environnement de développement, ou ... (n'importe quel produit connu du grand public). Bref pourquoi toujours Microsoft ? Simplement parce qu'on est sûr que cela déclenchera des polémiques et que ça amènera plus de monde.

        Opposer logiciels libres à Microsoft, c'est déjà orienter les débats. Pour être honnête, il faudrait soit inviter plusieurs représentants du logiciel propriétaire (y compris l'association des auteurs de graticiels et partagiciels par exemple), soit n'inviter aucun représentant du logiciel propriétaire. Au minimum ne pas tout le temps inviter la même boîte propriétaire. Le logiciel libre n'a pas à servir de vitrine et de tribune à Microsoft en particulier.

        Toujours inviter le même parce qu'il est connu parce qu'il est en position d'abus de monopole (cf les procès aux États-Unis et en Europe) ne fait que le conforter, et supprime une partie du débat (en réduisant l'« opposition » à Microsoft).
        • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

          Posté par  . Évalué à 2.

          En France, pour les boîtes commerciales qui utilisent le LL, c'est toujours le même qu'on a : Mandrakesoft. Mais le problème n'est pas là. Pour le theme du séminaire, la présence de Sun ou IBM a du sens par exemple. La présence de MS n'a aucun sens.
        • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

          Posté par  . Évalué à 10.

          Pour moi, la présence de Microsoft à ce séminaire s'incarnera de deux façons possibles, par deux stratégies bien différentes en fonctions des circonstances, et surtout du type d'auditeur :

          1. Revalorisation de Microsoft aux yeux des décisionnaires compétents techniquements dans le monde professionnel : Microsoft essayera de démontrer que les logiciels libres ne sont en rien une menace pour eux, car leur produits rivalisent tellement sans problème, qu'ils n'ont même aucune raison de s'opposer aux LL, bien au contraire .. et que d'ailleurs ils ont ouvert la source de machin accessible par X .. qu'ils ont aussi développé bidule qui était tellement à la pointe de la technologie que ça a été repris par la communauté du libre, mais en moins bien .etc... Le tout agrémenté de statistiques auxquels ils feront dire que malgrès la gratuité de leur concurrents libres, ils ont fait Windows Truc Server, IIS, SQL Server, .NET, etc qui dominent le marché avec une forte progression alors que openmachinfree stagnent ...

          2. Discréditation des LL aux yeux des décisionnaires commerciaux : Microsoft va chercher à démontrer par A+B (faut toujours simplifier au max quand on parle bizness et bénéf.) que les LL ça coute super plus cher que les logiciels proprio, à cause qu'il faut payer encore plus cher plein d'employés en plus (ils savent super bien surfer sur la mode des économies de salaire), en démontrant aussi par cosin(A)*exp(D) (termes techniques innaccessible à un commercial, pour qu'ils acquiessent sans chercher à comprendre, en se disant juste qu'au moins y'a une raison super compliqué qui démontre la conclusion de MS) que les logiciels libres ne sont pas pour autant plus performants que les soft de MS ... Le tout agrémenter de documents qui montreront qu'un MainFrame Linux coute plus cher qu'un 486 Windows Server, et que telles sociétés qui ont basculé sur du libre ont vite fait marche arriére, et que telles autres qui y sont restés ont déposés le bilan ...

          1 et 2 : La "fameuse" collaboration proprio/libre, Pour qu'ils puissent justifiés leur présence à ce séminaire : "Faut bien encourager tout ces petits réveurs, pis d'ailleurs, certaines initiatives ne sont pas si mauvaises : Microsoft avait fait truc, qui a été repris par la communauté du libre (en moins bien quand même), mais qui a ouvert la voie aux technologies MS aux pauvres dinosaures qui persistaient à ne pas croire en nous" ou "La communauté du libre a développé machin, et comme on est grand seigneur, on a décidé de l'intégrer pour que ce soit accessible au grand public" ...

          ... Bon, je suis excessivement sarcastique ... Mais tout ça pour dire que Microsoft est en train de changer sa communication, ils ont compris qu'ils ne pourront pas éternellement ignorés une communauté grandissante intégrant des professionnels de l'informatique qui vont peser de + en + lourd soit dans la prise de décision directe (les décisionnaires sont techniciens), ou indirecte (les décisionnaires sont commerciaux, mais se font conseillés) ...
          S'ils vont à ce séminaire, ce n'est pas pour titiller les Linuxiens, ou s'afficher partout comme Sarko, c'est pour embellir leur image et "corrompre" les esprits de leur ... consommateurs, dans une communauté qui en intégre donc une part de + en + significative.
      • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

        Posté par  . Évalué à 3.

        Comme tout business, il peut avoir des concurrents et dans le cas du logiciel libre, c'est bien MS qui monopolise l'attention. Il suffit de voir le nombre de post parlant de MS sur LinuxFr.

        Oui, c'est un problème en soi, cette obsession de Microsoft. On en vient à des situations où (y compris pour certains "associatifs" du libre) la lutte pour le logiciel libre est assimilée à une lutte contre Microsoft, où des gens passent leur temps à rédiger des papiers prétentieux pour expliquer que Microsoft va être tué par le libre, où des webzines populistes font leurs choux gras de pamphlets pro- ou anti-Microsoft, etc.

        Personnellement j'ai quitté Windows il y a trois ans, et je m'en fous un peu de Microsoft. Je ne fais pas du libre pour faire ch* Bill Gates.
      • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Rien que le terme "création de valeur" est un bel exemple de la novlangue néo-entrepreneuriale. Quelle valeur pour un logiciel? La valeur qu'en tire l'utilisateur ou celle que reçoit l'actionnaire de la société qui en est propriétaire?

        En opposant les "valeurs du logiciel libre", sous-entendues uniquement morales, et la "création de valeur" par le modèle propriétaire, cet intitulé nie toute valeur concrète (d'usage ou d'échange) au logiciel libre. Bien joué.
    • [^] # Re: Présence habituelle et répétée de Microsoft

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Microsoft étant présent, ils participeront probablement à la table ronde animée par Laure Muselli de l’INT d’Evry (cf http://www.aristote.asso.fr/sem/semnext.html(...)). D'après http://www.int-evry.fr/trombi/index.php,(...) elle est thésarde à l'INT (c'est peut-être juste pour animer un tel débat). Ça tombe bien ceci dit, « Microsoft et expectra parrainent les promotions 2004-2007 de TÉLÉCOM INT et d'INT Management » (cf http://www.int-evry.fr/news/cp/2004/cpparrains04oct2004.shtml(...) ). Enfin bon, moi je dis ça, je dis rien...
  • # une occasion rêvée ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Salut,

    ne serait-ce pas l'occasion rêvée d'arriver avec quelques maillots jaune fluo écrit "power to the parliament" et quelques ballons gonflables jaune fluo ?

    Ne serait-ce pas le moment idéal pour montrer que nous nous opposons à ce qui se trame en matière de brevets logiciels à Bruxelles ?

    hein ?

    mmh ?

    ...
    • [^] # Re: une occasion rêvée ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      arg, certes, 448,5 ¤ ttc pour y assister "irl" ... pas glop ...
      • [^] # Re: une occasion rêvée ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        tu peux faire un sitting devant ... c moins cher ( aka 2 tickets de RER ) et organiser :

        une chaine humaine entre la passerelle de la gare et l'ecole

        un lancer de ballon avec un sniper qui les fait exploser pour symboliser la destruction des initiatives

        une distribution de gateaux surprises avec des questions sur les brevets à l'interieur


        je retourne me coucher c pas mon jour :)
      • [^] # Re: une occasion rêvée ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        C'est ouvert mais c'est pas libre...

        /me->[]
  • # un modele economique pour le ll: saga of ryzom

    Posté par  . Évalué à 2.

    apparemment il ya a un modele qui devrait marcher dans les mmorpg
    http://www.liberation.fr/page.php?Article=85062(...)
    "Mekensleep, jeune studio parisien, a fait le choix plutôt culotté de se démarquer des modèles de production traditionnels. Olivier Lejade, PDG et fondateur, en est à sa deuxième tentative : «J'ai fondé mon premier studio de jeu, Nevrax, avec deux idées fortes : la création d'un moteur de jeu sous licence libre (que l'on peut reprendre et modifier gratuitement), NEL, et le fait de se passer d'éditeur pour lancer Ryzom, un jeu massivement multijoueur. Lorsque, face à des difficultés financières, les investisseurs ont imposé la présence d'un éditeur, j'ai vendu mes parts. J'avais alors toutes les cartes en main pour développer un nouveau concept, issu de mon expérience des mondes persistants. De l'argent, quelques personnes de Nevrax prêtes à me suivre et NEL, que je pouvais réutiliser. Début 2002, j'ai donc, sur les mêmes principes, créé Mekensleep."

    http://ryzom.fr/(...)
    http://www.nevrax.org/(...)

    une interview du meme
    http://fing.org/index.php?num=4214,4(...)

    mtp target utylise le moteur de ryzom
    http://www.mtp-target.org/(...)

    http://www.mekensleep.org/(...)

    limite si ca ne meriterait pas un article
    • [^] # Re: un modele economique pour le ll: saga of ryzom

      Posté par  . Évalué à 2.

      NEL est le moteur de Ryzom, un MMORPG Frenchy honnette mais franchement pas folichont ( on nous a fait beaucoup de promesse et au final on a un MMORPG on ne peut plus classique, ou la principal activité et de taper des cochons sauvages en attendant la monté de niveau ).

      A ma connaissance il n'y a pas eux de gros engoument pour la technologie NEL, ni formation d'un vrais communauté de developpeur autour.

      Cinon oui, les MMORPG sont un exemple de programme ludique qui pourrait s'accomoder du libre, puisque c'est l'acces aux serveurs de jeux qui est payent sur ce type de jeux.
      • [^] # Re: un modele economique pour le ll: saga of ryzom

        Posté par  . Évalué à 2.

        Dans le monde des MMORPGs, la patience est une vertu. Aucun jeu ne sort jamais sans problèmes techniques ou de gameplay au début, seul le temps permet de distinguer les MMORPG qui sont suivis, qui évoluent, de ceux qui stagnent.
        C'est bien souvent par les premiers patchs et les 2-3 premiers mois qu'on sait si un jeu va tenir ses promesses, rarement à sa sortie.

        Je pense que le succès de NeL ira de pair avec celui de Ryzom, l'un étant la démo technologique à grande échelle de l'autre.
      • [^] # Re: un modele economique pour le ll: saga of ryzom

        Posté par  . Évalué à 4.

        on nous a fait beaucoup de promesse et au final on a un MMORPG on ne peut plus classique, ou la principal activité et de taper des cochons sauvages en attendant la monté de niveau

        C'est pas pire que de taper dans les trolls en attendant la montée des XP :)
  • # Pas d'accord, M$ a sa place dans ce débat

    Posté par  . Évalué à 1.

    [quote]Le but de ce séminaire est de faire le point sur l'économie du logiciel libre et la place des différents acteurs dans le paysage logiciel actuel.[/quote]

    Au vue du but su séminaire, je trouve que M$ a sa place dans ce débat.
    C'est un débat et non une secte ou on invite seulement les intégriste du libre.

    Dommage que ca soit payant car je serais bien allé faire un tour pour voir les différentes opinions de chacun. N'étant pas relié au réseau RENATER, je suis sceptique sur la qualité de la retransmission streamé...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.