Les Robots attaquent la Maison du Japon.

Posté par  . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes :
0
31
oct.
2003
Technologie
Du 28 octobre au 31 janvier, les robots débarquent à la Maison de la Culture du Japon à Paris pour une grande exposition.
Au programme:
-3 colloques réunissant scientifiques et artistes .
-une rencontre entre les meilleurs étudiants des " concours de robots " français et japonais", avec une discussion et une démonstration.
-des démonstrations de robots (asimo, hoap-2, aibo, pino, papero) en présence de leurs ingénieurs.
-des films avec une retrospective "Le robot et son humanisme, d'Astro Boy à Patlabor ", comportant beaucoup de mangas connus (non, il n'y a pas goldorak) comme gundam, evangelion (la fin), patlabor3 (inédit, je crois); 3 documentaires dont un du cnrs et un film de fiction au nom poétique de robokon.
-et aussi des spectacles de musique, de danse et une exposition basés sur ce thême.

Aller plus loin

  • # Re: Les Robots attaquent la Maison du Japon.

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    je pense que vous m'y verrez un jour deambuler dans cette maison :)
    ca m'a l'air tres rigolo voir mmfmmf :)

    pm
  • # Re: Les Robots attaquent la Maison du Japon.

    Posté par  . Évalué à 4.

    Youpi !
    Deuxième bonne nouvelle de la journée :)

    C'est dommage de ne pas donner de lien vers Papero qui est le robot le plus sympathique de l'univers.

    http://www.incx.nec.co.jp/robot/PaPeRo/english/p_index.html(...)

    Regardez sa bonne bouille, ses couleurs popissimmes (NON ! ce n'est pas un collage de vieux tuperware )

    BeOS le faisait il y a 20 ans !

  • # Re: Les Robots attaquent la Maison du Japon.

    Posté par  . Évalué à 3.

    L'adresse n'est pas évidente à trouver sur le site... à moins que cela ne soit un prb
    de frame avec mon browser...

    renseignements : http://www.mcjp.asso.fr/mcjp/rens.html(...)

    plan d'accès : http://www.mcjp.asso.fr/mcjp/local.html(...)
  • # Update

    Posté par  . Évalué à 2.

    Oh le con! j'ai raté ça:
    Papero et Pino finissent aujourd'hui vendredi 31.
    Or, pino est en gpl avec dévelopement et recherche ouverte (et libre).
    En plus, c'était déja passé sur linuxfr:
    http://linuxfr.org/2002/06/15/8626.html(...)
    http://www.symbio.jst.go.jp/PINO/(...)
    Donc si vous voulez le voir fonctionner, c'est cette aprés midi
    15h et 18h.
    désolé.

    Quant au colloque de hier c'était plus une présentation du théme de l'exposition qu'une véritable discussion. Il a d'ailleurs été torpillé par 2 français arrogants et pontifiants. Quelle surprise. Par contre, un des intervenants japonais a apporté pas mal d'éclairage sur les différences entre les 2 sociétés et comment ces différences d'attitudes et de conception de la vie pourraient expliquer l'écart de niveaux industriel entre les deux quant à ce sujet. Pour info, l'europe comme le japon avaient chacun des automates trés perfectionnés au XVIIIé, en Europe ce savoir faire a donné ... rien, au Japon, un des ateliers les plus célébres de l'époque a débouché sur Toshiba.
    • [^] # Re: Update

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je suis pas tout à fait d'accord quand tu dis que ce savoir n'a abouti sur rien en Europe. C'est quand même des automates que sont nées les premières machine-outils. Toute la (première ou deuxième? 'sais plus...) révolution industrielle s'appuie là-dessus.
      • [^] # Re: Update

        Posté par  . Évalué à 3.

        Oui, tu as raison, ma phrase dessert ce que disait Mr Takashina.
        Il parlait de continuité d'une part, toshiba est née directement de cet atelier et existe depuis lors.
        Il parlait de la situation actuelle ensuite, puisque les japonais se lancent à fond dans le "vrai" robot, donc humanisé et porteur d'émotions (d'ame disait le colloque), mais aussi dans les nano technologies, donc le mélange homme/machine.
        et de là Il parlait de la différence de pensée entre les 2 cultures, et là on rejoint ton exemple, l'incapacité des européens à concevoir les robots autrement que comme des machine outils. (Ce que donc ils firent, tu as raison)
        Donc, il ne disait pas que ça n'avait débouché sur rien, il disait que ça n'avait pas été aussi loin dans le domaine de la robotique et dans ce qui commence à en découler, et que c'était dû à des raisons philosophiques: que de par sa conception de l'univers, l'occidental ne peut concevoir qu'une machine soit porteuse d'âme, donc toute entreprise visant à créer un homme machine doit tomber (inconsciemment) dans le schéma de frankenstein.
        Un exemple flagrant était que dans la science fiction japonaise, un auteur a fait un équivalent des 3 lois de la robotiques mais qu'il y a inclus immédiatement les droits du robot.

        Un autre fait frappant et trés démonstratif a été l'attitude des 2 francais participant à la discussion qui ont rejeté en bloc, sans écouter et sans en débattre, cette vision de l'occidental. On a même eu droit à la petite phrase significative "mais non! c'est l'islam qui refuse la personification humaine."
        Un autre fait frappant et significatif a été la même attitude d'un des participants francais à une question d'un jeune chercheur en IA qui demandait "puisque rien ne permet de dire en l'état de nos connaissances qu'un systéme informatique ne peut pas avoir de conscience, ne craignez vous pas que si ça s'avérait possible, que ce soit l'équivalent d'une bombe philosophique?". Il s'est fait grossiérement envoyé sur les roses lui aussi.
        Enfin, plus comique, l'autre francais a donné des cours péremptoire d'industrialisation et de marketing à sony, qui en gros devait abandonner les robots de loisir sinon c'est la ruine! J'attendais le moment ou il allait leur proposer jean marie messier comme directeur.
        Bref, ils ont fait une belle démonstration par l'absurde de ce que disait Mr Takashina, les occidentaux n'arrivent pas à imaginer que les robots soient porteur d'ame; ils ont juste rajouté une petite touche personnelle sur leur capacité à la non-écoute de l'autre. (par ailleurs, certains des points qu'ils soulevaient étaient interressants, comme les dangers d'un excés de mécanisation ou de dépendance à la machine, mais le point central du débat, l'âme, ils n'ont jamais voulu l'aborder).
        Enfin, les occidentaux de cette génération. Le jeune chercheur avait l'air de moins prendre ses apriori culturels pour des vérités universelles.

        Quant à moi, cette soirée a été trés profitable, puisque d'une part j'ai appris pas mal de choses interressantes sur la pensée japonaise, et d'autre part je me suis rendu compte que mon opinion sur l'IA ("pfff ca marchera jamais") était un apriori culturel. C'est pas mal.
        • [^] # Re: Update

          Posté par  . Évalué à 1.

          Waw, j'ai raté quelque chose ;)
    • [^] # Re: Update

      Posté par  . Évalué à 1.

      bon, je continue l'update pour les 2 personne qui s'interressent à la robotique ou à l'ia. Ce n'était pas open pino, c'était pino2 qui n'est ni libre ni open.
      Les organisateurs n'avaient pas prévu le succés de ce genre d'exhibition et la salle de 70 personnes n'a pu accueillir tout le monde. (pas mal d'étudiants sont arrivés tard).
      De même, se retrouvaient dans la même expo, des robots grands public style compagnon familier robotique et donc pino2, un robot destiné à la recherche pour les université et autres labos qui n'ont pas les moyens de se payer des gros robots mais veulent quand même faire travailler leurs étudiants sur un robot humanoïde.
      Bref, l'organisation n' pas satisfait tous les publics, ni probablement les présentateurs des robots.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.