Linux dans une banque Vénézuélienne

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
4
mai
2001
Commercial
Banco Mercantil, une des principales banque du Vénézuela, vient d'annoncer qu'elle allait changer tous ses serveurs actuellement actifs par un Mainframe S/390 équipé de Linux.

Aujourd'hui le Mainframe ne pourra s'occuper que des DNS, Firewall et du partage de fichiers (serveur de fichier) mais cette banque ne cache pas d'étendre l'activité du nouveau serveur sur l'activité du Business en ligne.

Ce qui est vraiment intéressant c'est que 30 serveurs utilisant l'OS Win NT 4 seront remplacés par un seul OS qui n'est autre que SuSE Linux (7 ou 7.1 ?).

Beaucoup avait critiqué ce type de systèmes, beaucoup pensaient que ce type de mainframe n'était pas prêt à s'accomoder de Linux.

Cette nouvelle histoire démontre le contraire et affirme que, si Linux est modifié de façon adéquate, il est capable de s'implanter sur n'importe quel type de plateforme (de l'organistateur personnel au gros Mainframe).

Aller plus loin

  • # Pas d'accord

    Posté par . Évalué à 0.

    On remplace pas 30 serveurs sous nt4 par linux mais pas un mainframe "presque" sous linux nuance.

    Le prix de ce mainframe est a mon avis largement supperieur à 30 serveurs nt.

    Il me semble que le s/390 tourne sous z/os ex os/390 je crois (qui est payant).

    Cet os est capable d'emmuler un grand nombre de machines distinctes qu'on pourrait assimiler à des machines virtuels (appellées partitions). Chacune de ces partitions peu faire tourner un os, entre autre linux.
    Le fin du fin c que l'os gere la répartition de charge entre les partitions, un reseau tcp/ip virtuel hyper rapide puisque interne entre partitions pour les echanges de données etc ...

    Tres bo mais tres cher, trop a mon avis.
    • [^] # Re: Pas d'accord

      Posté par . Évalué à 0.

      <troll> l'avantage d'un seul seveur c qaund il faut recompiler ton noyau pr un trou de securité ca evite de le faire plusieus fois sur plusieurs serveurs </troll>
      bientot un pti compte au venezuela!! ;-)
      • [^] # Re: Pas d'accord

        Posté par . Évalué à 0.

        Je ne sais pas si vous avez deja ete dans une banque venezuellienne mais vu qu'il faut une demi journée pour changer des traveler cheques, passer par 3 guichets et signer une cinquantaine de feuilles, je pense que cela ne peut etre qu'une bonne nouvelle
    • [^] # Re: Pas d'accord

      Posté par . Évalué à 1.

      Le S/390 qui a été installé est en fait un noeud périphérique S/390 "customisé" pour Linux : "son firmware spécifique l'empèche d'exécuter les systèmes d'exploitation traditionnels des mainframes IBM" (traduire 'z/OS' ou 'OS/390'). [libre traduction de la définition de l'IFL (Integrated Facility for Linux), le "S/390" installé chez Banquo Mercantil]

      En gros il est sûr que le coût du remplacement des 30 serveurs NT par ce noeud IFL est probablement supérieur au prix des 30 serveurs NT, mais au moins ils ont une base qui va leur permettre de poursuivre leur fusion de serveur [traduction de "server consolidations"]. Les prochains "perdants" de cette restructuration seront les serveurs Sun et HP. Ils ne disent pas dans l'article d'Enterprise Linux Today le nombre de serveurs Sun et HP qui vont être touchés par cette fusion de serveur, mais à mon avis le coût de l'IFL sera au final inférieur au coût total des serveurs NT, Sun et HP remplacés.
      • [^] # Re: Pas d'accord

        Posté par . Évalué à 0.

        soyez logique le coup a tres peu d'imporatnce ds une banque, la stablité et la securité prime..
        a l'education nationale ,c pas pareil, c trois bouts de ficelles..
        • [^] # Re: Pas d'accord

          Posté par . Évalué à -1.

          Soyez logique, la logique n'a rien à voir la dedans ;-)
          Pour ce qui est des critères qui ont menés Banco Mercantil à changer leurs 30 serveurs NT par une architecture S/390 faisant tourner Linux, je ne suis pas certain que le coût n'ait eu que très peu d'importance pour la banque, sinon ils n'auraient pas migré et auraient continué à utiliser NT avec ses coûts d'administration associés <TROLL>monstrueux c'est certain ;-)</TROLL>, même si les critères de stabilité et de sécurité ont très certainement primé.
    • [^] # Re: Pas d'accord

      Posté par . Évalué à 0.

      Pas exactement .
      Ce genre de boites ont *deja* des mainframes IBM. Machines qui repondent tres bien a leurs besoins de base mais mal adaptés au besoins modernes (internet, ...)
      Utiliser linux dessus leur permet d'avoir le meilleur des 2 mondes.
      Et c'est Sun, HP ... qui en patiront, pas MS.
    • [^] # Re: Pas d'accord

      Posté par . Évalué à 1.

      Il me semble que tes connaissances sur le monde S/390 sont assez limitées; il n'y a pas que z/os pouvant évoluer sur de telles machines. Saches aussi qu'il existe un club b d'utilisateur qui s'appelle IPSO vers lequel tu devrais te diriger il s'est spécialisé dans le systeme d'exploitation VM que tu dois confondre avec z/os quand tu parles de machines virtuelles et linux sur plateforme s/390
      http://www.ipso.org(...)
      quand au prix il y a de grandes discutions à ce sujet voir justement les commentaires du dernier congré d'IPSO
  • # Mainframe S/390

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Hop, un petit lien offert par tonton Th:
    http://linux.s390.org/(...)
    Quel dommage, ce n'est pas mon anniversaire ;(

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Mainframe S/390

      Posté par . Évalué à 0.

      Sympa les photos, on peut voir qu'ils sont ouverts d'esprit : un NT, une Sun.
  • # Sécurité ?

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai entendu parler plus haut de "sécurité" pour qualifier cette migration 30 serveurs NT vers 1 serveur S/390.

    Personnellement, une machine qui fait à la fois (je cite) "DNS, Firewall et du partage de fichiers" et voire "d'étendre l'activité du nouveau serveur sur l'activité du Business en ligne", je trouve ça tout sauf garant de la sécurité.

    Des données sur un firewall, l'idée m'échappe ... surtout pour un serveur de fichiers qui n'a aucun intérêt à être confondu avec un firewall.
    Et c'est pas une question de coût, parce que dans le rôle du firewall, un BSD sur un poste peut suffire.
    • [^] # Re: Sécurité ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Comme il a été dit plus haut, le mainframe fait tourner un grand nombre de linux sur des machines virtuelles ne pouvant pas interagir entre elles. Rien n'empêche donc de mettre le firewall sur la première, le DNS sur la seconde, etc.
      • [^] # Re: Sécurité ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Ok ç ma rassure un peu ...
        Ils disent que linux fonctionne sur sa propre LPAR (partition logique) et qu'il y a des connexion grande vitesse LANs virtuels entre LPARs ou VM et le reste.
        Ca vient de ma méconnaissance totale de l'architecture de cette grosse boite (un schéma aurait pu aider).
        En espérant que ça apporte les mêmes fonctionnalités ... (réseaux différents ?)
        • [^] # Re: Sécurité ?

          Posté par . Évalué à 1.

          etant utilisateur de telle machine (S/390) on peut
          affirmer que le mtbf (duree moyen entre 2 pannes) est actuellement de 67 ans que la creation d'un serveur depuis sa demande jusqu'a son demarrage opérationnel est de 2 minutes 30 avec ses ressources memire dique et processeur
          j'ai fais des test de création de 50 serveurs en moins de 100 minutes graces à un outil qui s'appelle CMS
          jplb@noos.fr

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.