Linux en couverture du Monde

Posté par  . Modéré par trollhunter.
Étiquettes :
0
26
déc.
2001
Presse
Le Monde daté du 26 décembre consacre une page entière à Linux + une annonce en couverture.
Le dossier est composé de 3 articles signés de Stéphane Foucart.
Les titres :
-Linux, l'électron libre qui inquiète Microsoft
-Les géants du secteur s'adaptent
-Le logiciel gratuit face au verrou du brevet
Le dossier est globalement assez exact, à part une bourde dans l'introduction ("né au début des années 1980, Linux...").
Sont cités :
-l'adoption par les universités,
-le support d'IBM, Sun, Oracle, HP, Compaq, Dell, Cap Gemini
-Stallman et la GPL
-la communauté des développeurs, estimée à 300 000 membres
-Bob Young, Red Hat, Mandrake,
-les distributions
-la qualité des développements et la sécurité
-Bernard Lang et l'AFUL sur les brevets (bombe à retardement)
-la prise anticipée de brevets par l'OEB
-Ezratty (Microsoft) qui admet qu'il y a des abus dans les dépôts de brevets
-Le Marois (Mandrakesoft) et Noël Mamère
Conclusion de B.Lang : Linux, c'est l'indépendance technologique de l'Europe

Aller plus loin

  • # Bon article "grand public"

    Posté par  . Évalué à 10.

    la lecture de cet article est sans doute interessante sur un point :

    comment interesser/parler de linux au grand public ?



    (c'est un rapide bilan des deux dernières années)
    • [^] # Mieux que ça:

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      en fait, c'est carrément un super cadeau de Noël pour le Libre ... ;)
    • [^] # Pour les administrations

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Espérons que cela va accélérer le mouvement de migration des administrations vers le libre. Comme y'a pas mal de sociétés qui gravitent autour d'eux pour faire de l'argent, l'effet boule de neige est garanti ;-)
    • [^] # Re: Bon article "grand public"

      Posté par  . Évalué à 2.

      Je n'ai pas l'impression que les lecteurs du Monde puissent vraiment passer pour le "Grand public"
      • [^] # Re: Bon article "grand public"

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        A mon avis il faut comprendre ici "Grand public" par "qui n'est pas du domaine de l'informatique". En lisant cet article, les "décideurs" entendent parler de Linux et des logiciels libres. Ca marque leur esprit. C'est déjà pas mal.

        Pensez à l'environnement avant d'imprimer ce commentaire - Please consider the environment before printing this comment

    • [^] # Linux : un nouveau maronnier ?

      Posté par  . Évalué à 4.

      Vu l'epaisseur du journal, ils ont du trouver un truc pour boucher les trous



      Je ne critique pas la qualité de l'article, mais ils doivent l'avoir en stoc depuis quelques temps en attendant une baisse de l'info
  • # Un bon résumé de la GPL

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    "La GPL garantit la liberté d'utilisation, de copie, de diffusion et de modification de ces logiciels. A condition toutefois que les modifications apportées soient soumises au même régime."



    Ces deux phrases résument assez bien l'esprit de la GPL, et montrent qu'il n'y a rien de viral là-dedans.
    • [^] # Re: Un bon résumé de la GPL

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      pour une fois qu'un article de non spécialiste se plante pas :) Les gens vont ptet arreté de penser que libre ca veut juste dire gratuit et donc que ca pu (je pense que tout le monde ici a deja eu droit a ce raisonement)
      • [^] # Re: Un bon résumé de la GPL

        Posté par  . Évalué à 10.

        J'ai bossé (et je bosse encore) pour une grosse boite de telephonie et d'internet.

        La petite boite pour laquelle je bosse a developpé un système:

        Apache, PHP, Mysql.



        Lors de l'installation j'ai eu droit + d'une fois à:

        "Ah ces logiciles libres, quelle merdre, y'a aucun support !!!"

        Et hop, google, 90% des réponses en - de 10 min.

        Pour le matos, c'etait du sunv avec solaris 8.

        Et bien, on a + vite trouvé sur docs.sun.com qu'avec la hotline ...

        En plus, le seul gros probleme etait du a la compliation LDAP dans php, ceci etant du a 3 ldap.h et 2 ldap.[a|so] différents dans le système (je me souvient plus si c'etait le so ou le a ...)



        Pour a la conclusion entendre:

        "En fait c'est pas mal, il faut avoir quelqu'un qui sait ou chercher"



        Experience vecue cet été.
        • [^] # Re: Un bon résumé de la GPL

          Posté par  . Évalué à 4.

          "En fait c'est pas mal, il faut avoir quelqu'un qui sait ou chercher"



          C'est le syndrôme du STFW !



          C'est malheureux quand même que des professionnels de la chose n'aient même pas encore le réflexe d'utiliser les moteurs de recherche.
    • [^] # Un bon résumé de la GPL

      Posté par  . Évalué à 10.

      Ce qui me plait dans cet article, c'est qu'il prouve qu'un vrai professionnel consciencieux PEUT se documenter de manière correcte avant de pondre un article sur le libre! Les journalistes n'ont plus d'excuses quand ils pondent des conneries!

      En plus à chaque fois qu'on leur écrit pour leur faire part de leurs erreurs, on est traités comme des intégristes susceptibles.
      • [^] # Un bon résumé de la GPL

        Posté par  . Évalué à 10.

        J'espère que les AUTRES journalistes liront ce dossier avant d'écrire quelque chose la prochaine fois (si 01 ou DI ont encore un abonnement au monde, ET QU'ILS LE LISENT...).
        • [^] # Un autre monde

          Posté par  . Évalué à 3.

          Y a surtout moins de pub pour qui on sait dans Le Monde.
      • [^] # Re: Un bon résumé de la GPL

        Posté par  . Évalué à 10.

        Il y a tout de même une chose qui me dérange dans

        toutes ces réactions, on s'aperçoit en lisant les posts, que même les utilisateurs du système "GNU-Linux" ne sont pas forcement d'accord sur l'application des differentes licenses, alors pourquoi passer son temps a observer à la loupe afin de voir si le journaliste c'est trompé en mettant 1980 au lieu de 1990, c'est le même cirque pour chaque article.

        Lorsqu'il y a vraiment une grosse connerie OK, genre linux c'est moins secure que Windows, ou linux ne possede pas d'interface conviviale...

        Mais se prendre la tête pour une date....
        • [^] # Mais! il n'y a pas d'erreur

          Posté par  . Évalué à 1.

          Sans vouloir me prendre la tête avec ça, le logiciel libre existe depuis le début des années 1980.

          Il ne faut pas confondre naissance de linux (qui lui est bien du début des année 1990) et naissance du logiciel libre au début des années 1980.

          Enfin c'est ce que j'ai lu dans le FreeBSD handbook (qui est génial) où il est clairement expliqué la naissance du libre du coté de BSD.
  • # modele culturel

    Posté par  . Évalué à 10.

    tout simplement, j'aime vraiment le "c'est un modèle culturel opposé au sien que craint la firme de Bill Gates."



    Le modele culturel, that's all folks !
    • [^] # Re: modele culturel

      Posté par  . Évalué à -10.

      ouah l'autre

      j't'avais pas reconnu avec ton new login



      !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    • [^] # re : modèle culturel

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      L'ennui c'est qu'un modèle culturel ne fait pas d'argent. Une société qui ne fait pas d'argent est morte d'avance. Et même les gens du libre, faut bien les payer pour qu'ils puissent se payer leurs machines, un local, et accessoirement de quoi manger et se loger ;-)

      Pour faire de l'argent, il faut du service. Pour faire du service, il faut diffuser la techno. Pour diffuser la techno il faut des produits supérieurs, même pour les gens qui n'y connaissent pas grand chose. Et surtout faciliter la migration. Les couts de migration sont énormes pour une petite société. Et même les plus grandes n'ont aucune raison de changer leurs systèmes si l'état actuel donne satisfaction.
      • [^] # Re: re : modèle culturel

        Posté par  . Évalué à 6.

        L'ennui c'est qu'un modèle culturel ne fait pas d'argent. Une société qui ne fait pas d'argent est morte d'avance.



        C'est vite dit. Dans un modèle basé sur la coopération, quand tout le monde coopère, il n'y a pas besoin d'argent pour que ça marche. L'informatique c'est un outil. La mise en commun de cet outil par du logiciel libre n'empeche pas de l'utiliser, et c'est cette utilisation qui est productive. Le logiciel n'est qu'un outil, ce n'est pas une fin en soi, il ne sert à rien s'il n'est pas utilisé.



        Avoir un logiciel de traitement de texte libre, ca n'empeche pas d'écrire des documents qui eux ont de la valeur, peuvent etre vendus, etc. Et s'il n'y avait qu'un unique logiciel de traitement de texte, libre, adapté/adaptable à tous les OS, ça réduirait globalement les couts, et sa réalisation, meme en libre, est profitable à tout le monde. Un modèle qui ne fait pas d'argent directement (par ses produits) peut tres bien en faire indirectement (par l'utilisation de ses produits), il est donc intéressant, mais il nécessite coopération. Et c'est quelque chose qui est encore différent des services.
        • [^] # Re: re : modèle culturel

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Ca profite aux entreprises qui utilisent des logiciels mais ça condamne les sociétés qui les développent. Ca crée du chômage.
          • [^] # Re: re : modèle culturel

            Posté par  . Évalué à 3.

            Ca profite aux entreprises qui utilisent des logiciels mais ça condamne les sociétés qui les développent. Ca crée du chômage.



            Pourquoi faudrait-il des sociétés entièrement dévouées à les développer ? Il n'a pas été nécessaire d'en avoir pour démarrer GNU, Linux, Debian, et bien d'autres projets.



            Si les sociétés voient un intéret à mettre du monde à bosser sur un projet commun, coopératif, elles le font dans leur intéret. Elles participent à la création de l'outil avec lequel elles feront du profit.



            D'autre part, le logiciel libre crée du chomage par rapport au logiciel proprio, oui, mais c'est inhérent au système. Quand on factorise le travail, on réduit les besoins en nombre de personnes. Mais on ouvre aussi des possibilités. Robotiser aussi ça fait du chomage, par rapport au travail à la chaine. Et alors ? C'est le systeme qui va autour qui n'est pas bon. Mettre en commun les outils pour travailler à plus haut niveau, ça a toujours été un progrès. Quand une entreprise a accès à un très grand nombre de logiciels libres, et pas seulement à quelques logiciels proprio hyper-chers, elle bien plus de possibilités, et pourrait fournir plus de travail. Quand elle ne le fait pas, c'est qu'elle abuse du progrès et ne le rend pas à la société, c'est un problème économique, ou politique (peut-on tolérer la libre entreprise face à ça?), mais on sort du domaine dans lequel on était.
            • [^] # Re: re : modèle culturel

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              <i>Si les sociétés voient un intérêt à mettre du monde à bosser sur un projet commun, coopératif, elles le font dans leur intérêt. Elles participent à la création de l'outil avec lequel elles feront du profit.<\i>



              Connais-tu une seule société qui ait une seule fois adopté cette attitude ?

              Pour ma part, je pense que ça doit être très rare. Mettre du monde à bosser sur un projet pour une boite de développement informatique, ça coûte chère, pour une boite d'un autre secteur, c'est tout simplement impensable. Quand bien même ce serait rentable, les boites n'adopteraient pas cette logique car elles sont trop étriquées d'esprit. Si un budget n'est pas justifié par un gain financier concret, il n'est pas débloqué.



              <i>D'autre part, le logiciel libre crée du chômage par rapport au logiciel proprio, oui, mais c'est inhérent au système. Quand on factorise le travail, on réduit les besoins en nombre de personnes.<\i>



              La perte d'emploi n'est pas uniquement due à la factorisation du travail mais surtout au fait que le développement des logiciels libres est essentiellement bénévole.



              <i>Mais on ouvre aussi des possibilités. Robotiser aussi ça fait du chômage, par rapport au travail à la chaîne. Et alors ? C'est le système qui va autour qui n'est pas bon.<\i>



              Certes mais le système est constitué ni plus ni moins que des modèles économiques qu'on applique.



              <i>Quand une entreprise a accès à un très grand nombre de logiciels libres, et pas seulement à quelques logiciels proprio hyper-chers, elle bien plus de possibilités, et pourrait fournir plus de travail.<\i>



              Croire qu'une entreprise va générer plus d'emploi parce qu'elle profite des logicielles libres, c'est un peu naïf non ? Le but des entreprises, c'est de produire toujours plus à moindre coût, c'est-à-dire avec le moins de salarié possible (d'où la robotisation et l'informatisation (qui n'est après tout que la robotisation du secteur secondaire)). Ca ne me dérange pas tellement qu'un logiciel soit hyper-chers ( et encore, ça reste à prouver) si cet argent est redistribué dans le système économique par le biais de salaires, au contraire.

              Comme tu dis, c'est un problème économiquo-politique, la libre entreprise est-elle compatible avec la philosophie des logiciels libres ? « mais on sort du domaine dans lequel on était » quoique...
              • [^] # Re: re : modèle culturel

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

                putain merde, j'me suis planté d'balise...
              • [^] # Re: re : modèle culturel

                Posté par  . Évalué à 2.

                Connais-tu une seule société qui ait une seule fois adopté cette attitude ?



                Très peu, mais ça ne remet pas en cause le modèle (je me placais bien dans le cadre de coopérations, ca implique de la bonne volonté). Je suis bien d'accord qu'on le rencontre peu, mais quand on parle d'un nouveau modèle, c'est bien qu'il n'était pas utilisé avant, et ce n'est pas ça qui détermine sa qualité. Amha pour ce modèle il ne faut pas des boites qui bossent exclusivement sur le projet commun, cf exemple ailleurs du noyau linux. Et comme tu l'as dit : "Quand bien même ce serait rentable, les boites n'adopteraient pas cette logique car elles sont trop étriquées". Mais ça, ce n'est plus notre problème quand on parle du modèle. Il a sa valeur, ses avantages, ses inconvénients, qu'il soit suivi ou non c'est autre chose et je ne parlais pas de ça.



                La perte d'emploi n'est pas uniquement due à la factorisation du travail mais surtout au fait que le développement des logiciels libres est essentiellement bénévole.



                Si le travail est bénévole, il est quand meme récupéré par les gens qui utilisent le logiciel. J'appelle aussi ça de la factorisation, mais effectivement ce n'est plus au sein de la boite, c'est global.



                > > Mais on ouvre aussi des possibilités. Robotiser aussi ça fait du chômage, par rapport au travail à la chaîne. Et alors ? C'est le système qui va autour qui n'est pas bon



                > Certes mais le système est constitué ni plus ni moins que des modèles économiques qu'on applique.




                Héhé, exactement, je suis tout à fait d'accord ! Les modèles économiques appliqués actuellement ne sont donc pas bons. Meme s'ils sont bons pour quelques uns, ceux qui en profitent, ils sont déplorables globalement.



                Croire qu'une entreprise va générer plus d'emploi parce qu'elle profite des logicielles libres, c'est un peu naïf non ?



                Oui, et d'ailleurs je ne le crois pas : je le regrette. Je suis bien d'accord avec ce que tu dis sur la réalité actuelle. La libre entreprise n'est sans doute pas compatible avec les logiciels libres, puisqu'elle se base plus sur la concurrence que sur la coopération. L'obsession du profit existe, et comme tu dis il faudrait que l'argent soit correctement redistribué. J'ai l'impression que c'est de moins en moins souvent le cas.



                Donc pour revenir sur la coopération, le développement de logiciels libres, amha c'est très efficace, ça donne de bons logiciels avec un minimum de travail redondant (meme s'il y en a encore beaucoup avec le libre !). Que les entreprises le refuse pour telles ou telles raisons économiques du système actuel (et que ces raisons soient valables ou non), ça sort de mon propos initial. Mais c'est surement un probleme intéressant aussi, et qui ne s'applique pas seulement au logiciel libre, mais à la coopération en général.
                • [^] # Re: re : modèle culturel

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

                  >> Mais on ouvre aussi des possibilités. Robotiser aussi ça fait du chômage, par rapport au travail à la chaîne. Et alors ? C'est le système qui va autour qui n'est pas bon



                  >>> Certes mais le système est constitué ni plus ni moins que des modèles économiques qu'on applique.



                  >>>>Héhé, exactement, je suis tout à fait d'accord ! Les modèles économiques appliqués actuellement ne sont donc pas bons. Même s'ils sont bons pour quelques-uns uns, ceux qui en profitent, ils sont déplorables globalement.



                  >>>>>Héhéhé, exactement, je suis tout à fait d'accord à mon tour ! Mais si les modèles économiques appliqués actuellement ne sont pas bons, c'est parce que les profits générés ne sont pas redistribués sous forme de salaire et le bénévolat du libre ne fait qu'aggraver la chose.



                  >Donc pour revenir sur la coopération, le développement de logiciels libres, amha c'est très efficace, ça donne de bons logiciels avec un minimum de travail redondant (même s'il y en a encore beaucoup avec le libre !).



                  Effectivement, il y en a beaucoup avec le libre, j'ai même l'impression que c'est une de ses caractéristiques majeure. Moi, personnellement ça ne me dérange pas vraiment, au contraire. Le meilleur exemple de factorisation du travail qu'on puisse trouver, c'est Microsoft : une seule entreprise qui produit les logiciels pour le monde entier. Quand j'essaie de convaincre quelqu'un que le libre n'est pas synonyme de chômage, je prends cet exemple. Avec le libre, une petite entreprise peut reprendre les sources d'un logiciel et l'adapter à un besoin particulier. Et, du point de vue de l'emploi, il vaut mieux avoir 100 boites avec 2 informaticiens qu'une boite avec 100 informaticiens. Et en plus le client, il est plus content parce qu'il a un produit qu'est plus fait pour lui. Mais dès lors que les 200 informaticiens sont bénévoles et non pas salarié, le raisonnement ne tient plus.

                  En faite, toi tu défends le fait que le développement coopératif produise de bons logiciels (ce dont je ne doute pas), Moi, j'essaie de prouver que le libre est économiquement viable, mais j'y arrive pas bondieu.
        • [^] # Re: modèle culturel

          Posté par  . Évalué à -2.

          Perso, le RTFM j'appelle pas ca de la cooperation. En vendant le service, non seulement le gars qui te dit RTFM il touche de la thune pour te dire ou est ce manuel et que lire d'interessant dedans, mais en plus t'as un service des fois mieux rendu.
        • [^] # Re: re : modèle culturel

          Posté par  . Évalué à 4.

          Et si il n'y avait qu'un traitement de texte libre, eh ben il y aurait vite quelqu'un qui se dirait qu'il ne repond pas a ses besoins et qui soit commencerait un nouveau traitement de texte soit ferait un fork de l'existant. Et si ca se trouve il pourrait meme y en avoir plusieurs parmis les utilisateurs qui utiliseraient sa nouvelle version car elle fait xyz mieux que l'autre.

          Resultat: il n'y aura pas un seul logiciel de traitement de texte, tout comme il n'y a pas une seule GUI, ni un seul traitement de texte, ni un seul OS,...



          Ca decoule du fait que les etres humains n'ont pas les memes gouts(ce qui est une bonne chose).



          quand au fait qu'il n'y ait pas besoin d'argent, je me demande ou en serait Mozilla aujourd'hui sans les employes payes par Netscape.

          Avoir des gens qui bossent 8h par jour dessus c'est un atout indeniable.

          Entre avoir 20 personnes 8h/j et 80 personnes 2h/j, je preferes l'option 20 personnes, ca fait moins de pertes en coordination, des contacts plus etroits entre les gens,... ce qui fait que le dev a temps plein est un atout, et pour avoir un dev a temps plein, ben faut le payer sinon au bout de quelques semaines il meurt de faim.
          • [^] # Re: re : modèle culturel

            Posté par  . Évalué à -1.

            ben faut le payer sinon au bout de quelques semaines il meurt de faim

            Pas grave suffit d'en prendre un autre une fois que celui la est mort

            Depending on the time of day, the French go either way.

          • [^] # Re: re : modèle culturel

            Posté par  . Évalué à 5.

            Et si il n'y avait qu'un traitement de texte libre, eh ben il y aurait vite quelqu'un qui se dirait qu'il ne repond pas a ses besoins et qui soit commencerait un nouveau traitement de texte soit ferait un fork de l'existant



            J'ai parlé de COOPERATION, pourquoi est-ce qu'encore une fois tu essaies de plaquer le fonctionnement actuel des logiciels proprios sur le modèle coopératif du libre ?



            Pas nécessaire de faire un fork quand on veut quelque chose de nouveau : on l'ajoute car c'est libre, et si des différences fondamentales existent, on garde en commun tout ce qui concerne la sauvegarde/récupération des documents. Au final on a non pas 1 mais un ensemble d'outils sur le thème "traitement de texte" parmi lesquels chacun choisit son préféré, sans contrainte liée aux formats.



            C'est ça qu'on appelle la coopération. Maintenant si tu veux parler d'un autre modèle, tu es hors-sujet, lance un autre thread, éventuellement dans cette news si tu penses que ça a sa place.



            quand au fait qu'il n'y ait pas besoin d'argent, je me demande ou en serait Mozilla aujourd'hui sans les employes payes par Netscape.



            Toujours les memes réflexions, est-ce que le but est de décrédibiliser ? Tu as remarqué qu'il était questions d'un modèle différent ? Les réflexions qui proviennent du modèle proprio n'ont aucune valeur puiqu'on n'est pas dans ce cadre là.



            Dans un modèle coopératif, les gens de Mozilla ne seraient pas payés par Netscape mais par différents acteurs qui auraient besoin de leur travail. Ca existe et ça marche, par exemple avec le noyau Linux : Torvalds bosse chez Transmeta, Cox chez RH, il y a des gens de chez SuSE, il y a des gens de chez Debian dont certains sont bénévoles, d'autres sont payés (pas par Debian, mais par des gens qui y voient un intéret).



            et pour avoir un dev a temps plein, ben faut le payer sinon au bout de quelques semaines il meurt de faim.



            Evidemment. Mais ça n'a pas de rapport avec le sujet. C'est normal que les gens qui bossent gagnent leur vie avec leur boulot. Ce n'est pas une grande nouvelle, d'autant que ça marche aussi avec de la coopération. Alors il faudra détailler si tu prétends que c'est impossible.



            NB. - Regarde la photo de famille des développeurs du kernel, tu verras qu'ils mangent bien ;)
            • [^] # Re: re : modèle culturel

              Posté par  . Évalué à -2.

              Je plaque le modele proprietaire ???



              Les gars qui prennent les sources d'un soft et creent autre chose de different car l'original leur plait pas c'est le modele du libre ca.

              OpenBSD est ne comme ca, si il y a XXX GUI pour Linux c'est parce que ceux qui les ont cree n'etaient pas content avec l'existant,...
              • [^] # Re: re : modèle culturel

                Posté par  . Évalué à -2.

                Je plaque le modele proprietaire ???



                Les gars qui prennent les sources d'un soft et creent autre chose de different car l'original leur plait pas c'est le modele du libre ca.




                Ok, mais tu n'as pas présenté ça comme ça, ton exemple donnait l'impression que tu parlais de réécrire à partir de zéro. Et dans ce cas là il se passe la meme chose avec le propriétaire. D'ailleurs les multiples GUI de Linux, ce n'est pas tellement lié au coté "sources ouvertes" du libre, tout système assez modulaire avec des spécifications ouvertes et du monde à s'y intéresser connaitrait la meme situation.



                Ou je pensais déja à l'autre partie de ton post, puisque l'idée qu'on ne peut manger qu'avec les sous gagnés par la vente de son code, c'est plutot proprietaire que libre...



                -1
  • # 300 000

    Posté par  . Évalué à -6.

    il fait une estimation sur les linuxiens ou sur les moules là ?

    parce que déjà niveau moules on est pas mal .. mais alors linuxiens .. aie aie aie :))



    venez dans mes bras mes frères ...

    oops ça fait ptêt un ti peu secte là !! ;)
    • [^] # Re: 300 000

      Posté par  . Évalué à -10.

      venez dans mes bras mes frères ...

      Ou mes soeur...



      (-1) pour la peine
    • [^] # 300 000 *développeurs*

      Posté par  . Évalué à 10.

      Bah oui, il parle du nombre de développeurs, pas du nombre d'utilisateurs, qui doit tourner maintenant autour de 15 millions... mais c'est tellement dur à chiffrer!
      • [^] # Re: 300 000 *développeurs*

        Posté par  . Évalué à -7.

        tu veux dire que moi aussi en tant que moule il serait bien que je développe ?

        mais je ne sais pas si c'est vraiment très sain vu la propreté de mon code ..

        mais bon si vous insistez je veux bien hein :))



        Hop -1



        P.S.: bordel 15 millions quand meme... c quand meme bien fait :)
      • [^] # 300 000 *développeurs*

        Posté par  . Évalué à 10.

        J'en profite pour passer un message: INSCRIVEZ-VOUS au linux-counter! ( http://counter.li.org/(...(...)) )

        C'est une base de données dans laquelle des linuxiens peuvent s'inscrire, avec leurs machines. Ca permet de faire des stats, actuellement son estimation du nombre d'utilisateurs de linux se monte à 18 millions. (j'étais un peu en dessous!)
  • # Cadeau de Noël?

    Posté par  . Évalué à 10.

    Ce sont effectivement trois bons articles je trouve. D'autant plus que le monde est un journal de qualité, lu par un public large qui dans la plupart des cas connaît peu linux et le LL.



    Comme pour pas mal de sujets, il font une bonne synthèse de ce qui c'est passé ces dernières années et fournissent le minimum d'éléments pour faire comprendre les enjeux du logiciel libre.



    Moi je trouve cela très bien. Je vais les imprimer en nombreux exemplaires et les diffuser au boulot. Juste histoire d'appuyer mon discours sur une référence accessible à tous.



    Je trouve finallement que c'est un beau cadeau de noël que Le Monde nous fait.

    A quand le dossier spécial linux sur plusieurs pages ?
    • [^] # Ouais

      Posté par  . Évalué à -7.

      Maintenant, il faudrait que les autres grand journaux "politiques" en parlent (L'humanité, Libé, Figaro.....<font size=-2>National hebdo</font> . Puis, ensuite les journaux de beaufs.
      • [^] # Re: Ouais

        Posté par  . Évalué à 0.

        (L'humanité, Libé, Figaro.....<font size=-2>National hebdo</font> . Puis, ensuite les journaux de beaufs.



        C'est curieux, j'avais tendance a classer National Hebdo dans les journaux de beaufs, mais bon, j'ai du marcher dans quelques choses la...





        Au fait joyeux Noel a ceux que ca concerne :)

        Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # RE:

          Posté par  . Évalué à -3.

          Pour moi, c plutôt politique. Pour les beaufs, ce serait Minute
        • [^] # Re: Ouais

          Posté par  . Évalué à 10.

          Tant qu'il n'y aura pas d'article dans l'Equipe sur linux, on n'arrivera pas à se faire entendre auprès des français.





          et hop -1
          • [^] # Re: Ouais

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

            Et (restons chez Amaury (non, pas le mec qui poste sur LinuxFR, le patron de presse voyons)) lorsque Linux sera à la une dans Le Parisien, on saura qu'on est tombés au même niveau de nullité que Windows :-)))



            ([+] pour toi, -1 pour moi)

            Envoyé depuis mon PDP 11/70

      • [^] # Re: Ouais

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

        bah si le monde le fait, les autres vont certainement suivre... ca devient la mode :) En plus chuis sur que les gens qui lisent ca vont tenté d'installer une mandrake tout de suite, histoire de pouvoir jouer aux r3b3lZ. Est ce que ca va etre comme y'a pas si longtps ou il fallait installer linux juste par mode ? grrrr. En plus, j'imagine que beaucoup de gens ne voient en ce gnere d'article qu'un truc pour cracher sur MS :(





        Sinon, je suis pour la diffusion de ce genre d'artcile dans Mickey Mag et Picsou mag ...sans oublié 20ans et J&J! Et pourquoi pas Playboy?? Y'a beaucoup de gens qui lisent playboy!
        • [^] # Re: Ouais

          Posté par  . Évalué à -1.

          c'est marrant ça comme une idée, je vois mal lecteur moyen du monde jouer au r3b3lZ !
          • [^] # Re: Ouais

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

            bah, je dois mal voir qui c'est le lecteur moyen en fait. Je voyais bien le gars qui se veut etre a la pointe avec son dernier PIV 1GoRAM avec un WinXP tt frais et tt et tt... Mais a y repenser, je me plante vraiment :)
            • [^] # Le lecteur moyen...

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

              ... ben c'est pas l'utilisateur moyen !



              Difference majeure : l'utilisateur moyen c'est quelqu'un qui ne lis pas (ou peu). La preuve : quand il vois un message du genre "Etes vous sur de vouloir faire cette c*nnerie", il clique sur "oui" sans complexe (ni lecture).



              -- Seb



              Hop, -1 : faut pas pousser, c'est pas en disant que l'utilisateur moyen est c*n que ca va l'attirer.
    • [^] # Cadeau de Noël?

      Posté par  . Évalué à 4.

      Toi qui a lu les articles: est-ce qu'ils sont objectifs, non engagés à notre cause?

      On a beau sortir des arguments honnêtes, les gens restent parfois sceptiques face à tout ça. Si le dossier est réellement objectif il n'en a que plus de valeur...
      • [^] # Re: Cadeau de Noël?

        Posté par  . Évalué à 10.

        J'ai lu les trois articles et ça semble écrit par quelqu'un qui n'a pas grand intérêt dans la chose (pas militant) mais qui s'est documenté.

        Donc c'est du bon, vous m'en remettrez 100g ma bonne dame, merci.
      • [^] # Re: Cadeau de Noël?

        Posté par  . Évalué à 10.

        Toi qui a lu les articles: est-ce qu'ils sont objectifs, non engagés à notre cause?



        Je trouve que dans l'ensemble ce n'est pas si mal. Le mode utilisé pour présenter les arguments est la citation (De Frédéric Lau du Cigref par ex.)

        Ces articles ne font pas de prosélitisme. Les principaux arguments des pro et anti linux sont mis en avant.

        Bon on peut les critiquer mais pour le lambda moyen qui n'y connaît rien cela donne pas mal d'info, et à mon avis assez pour juger.



        Exemples, dans l'article "linux, l'électron libre qui inquiète Microsoft" est cité:

        La stabilité des développement et la rapidité de réaction vis à vis des failles de sécurité, etc...

        Dans les points négatifs, sont évoqués la "viabilité d'une telle économie" qui "n'est pas évidente.", "linux souffre d'un modèle qui oblige à vivre sur les services"...ainsi que "la pérénité des ces communautés, fondées sur le volontariat, n'est pas garantie".
        • [^] # Re: Cadeau de Noël?

          Posté par  . Évalué à 0.

          Ces articles ne font pas de prosélitisme

          prosélYtisme...ok, je sais, je sais...
      • [^] # objectivité

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4.

        - un article n'est jamais « réellement objectif », l'article étant produit par un humain

        - le fait d'être un maximum objectif n'a rien à voir avec le fait d'apprecier une idée ou pas (« non engagé »). On peut défendre une idée en étant au plus objectif .
  • # la Pérénité

    Posté par  . Évalué à 10.

    Article trés sympa.

    Juste un détails :

    "... mais la pérennité de ces communautés, fondées sur le volontariat, n'est pas garantie."



    Bon OK, mais c'est peu dire face a la prérénnité des entreprises commerciales, pieds et poings liés au marchés financiers, qui, elle, n'est pas non plus vraiment garantie.

    Sur ce point, je pense que l'auteur n'a pas assez appronfondi sa réflection.





    --

    "Nous sommes tous victimes des fluctuations boursieres qui destabilisent le marché

    Ouais mec !"
    • [^] # pérénité perenne

      Posté par  . Évalué à 4.

      Bon OK, mais c'est peu dire face a la prérénnité des entreprises commerciales, pieds et poings liés au marchés financiers, qui, elle, n'est pas non plus vraiment garantie.



      Euh, la tu parles de l'indépendance, plutôt, non ?

      Ce qui est justement, d'après l'article, un point fort de linux



      Joyeux ¨Noël, au fait...
      • [^] # Re: pérénité perenne

        Posté par  . Évalué à 6.

        Joyeux Noel oui !



        Je parle bien de la pérénnité !

        c a d, que je crois plus en la survie d'une communauté de passionné qu'en la survie d'une entreprise commerciale.

        J'ai du mal m'exprimer, désolé.



        De plus, que deviens le code source d'une appli propriétaire quand la société possédant les droits mets la clef sous la porte ?

        Si la communauté disparait, le code reste dispo.
        • [^] # Re: pérénité perenne

          Posté par  . Évalué à 4.

          Tu ne t'es pas mal exprimé, c'était pour te faire préciser.

          ;)



          je crois plus en la survie d'une communauté de passionné qu'en la survie d'une entreprise commerciale



          Idem pour moi.

          En ce qui concerne la communauté vs. l'entreprise.



          Pour le ""produit"" (application, OS) lui même je suis un peu plus dubitatif, les développeurs (la communauté) peuvent s'en détourner (faire autre chose, trouver un nouvel OS de passioné, etc...).



          Comme tu le dis (à la fin ;), c'est d'avantage la disponibilité des sources qui donne la pérennité (plutôt que communauté vs commercial).
          • [^] # Re: pérénité perenne

            Posté par  . Évalué à 10.

            Vous n'allez pas assez loin.



            Il n'y a pas QUE la perennité de l'entreprise, il y a aussi la pérennité de ses produits. Une entreprise peut très bien (c'est même relativement courant!) abandonner un produit actuel, et les utilisateurs se retrouvent le bec dans l'eau.



            Exemple: les versions successives de windows qui sont abandonnées l'une après l'autre au rythme des nouvelles versions, alors que des entreprises les utilisent encore.

            Il y a d'énormes entreprises qui utilisent encore windows 3.11 sur des pc d'usines qu'on ne peut pas se permettre de changer ou sur lesquels win95 ne marcherait pas. Il y a aussi le problème par exemple de la gestion des ports série qui est différentes sous 3.11 et 95, pour des pcs qui contrôlent des automates faut réécrire les outils!



            On retrouver le même problème dans linux, après tout il me semble que les patch de sécurité ne sont plus officiellement portés pour le 2.0.x Mais au moins le libre permet de patcher soit-même son kernel, et même si on ne sait pas le faire soi-même il y a des chances que quelqu'un d'autre l'ai fait!
  • # t'as mal lu

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    c'est pas «Le dossier est globalement assez exact, à part une bourde dans l'introduction ("né au début des années 1980, Linux..."). » mais «Né au début des années 1980 dans les milieux de l'enseignement et de la recherche américains, le logiciel libre relève avant tout du mouvement militant.

    » qu'y ya d'écrit. Et ça tombe bien, puisqu'il n'y a pas d'erreur.



    Les doigts ! les doigts

    >PING!<
    • [^] # Re: t'as mal lu

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Dans l intro [ on devait pas lire la meme ] , je lis plutot <<Le système d'exploitation gratuit créé dans les années 1980>> , Linux apparaissant au debut des 90 , il y a bien une erreur dans le debut de l article !
      • [^] # Re: t'as mal lu

        Posté par  . Évalué à 10.

        C'est le noyau qui est né en 91, mais toutes les autres briques (le système GNU) ont été crées à partir de 1984.



        Sachant que l'on parle du système GNU/Linux, c'est pas illogique de parler des annéées 80.
        • [^] # Re: t'as mal lu

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

          Tu crois que les gens du Monde font la difference entre GNU/Linux et Linux? :)
        • [^] # Re: t'as mal lu

          Posté par  . Évalué à -5.

          C'est le noyau qui est né en 91, mais toutes les autres briques (le système GNU) ont été crées à partir de 1984.



          Argh! Big Brother nous regarde! C'est une conspiration *knock* *knock* eh! merde! la police de la pensée!



          -1
  • # Non, c'est juste

    Posté par  . Évalué à 10.

    une bourde dans l'introduction ("né au début des années 1980, Linux...").

    En fait il ne précise pas Linux ici, il parle de GNU qui à bien cet age (il précise plus loin dans l'article que les ligiciels libres, et non Linux, sont nés en 1980).
    • [^] # Zut

      Posté par  . Évalué à -5.

      dascritch m'a souflé ce commentaire à 2 min près.
      • [^] # soufflé n'est pas joué

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -5.

        nierk!

        (bonnes fêtes)



        ceci dit, effectivement, l'erreur était dans le chapeau, pas dans le corps de l'article. Ce qui me confirme l'idée que le chapô est écrit par un relecteur-correcteur.
    • [^] # Re: Non, c'est juste

      Posté par  . Évalué à 4.

      La bourde se trouve dans la version papier, en tout début de l'abstract.

      Désolé de te contredire, mais je ne confonds pas GNU et Linux.

      Je n'ai pas dit non plus que l'article ne différencie pas Linux de GNU et parle du Système d'exploitation Linux, alors que Linux, pour les puristes n'est qu'un noyau.
      • [^] # If you say no to drugs...

        Posté par  . Évalué à -6.

        you probably won't install Debian GNU-Windows.



        -1.10^1000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000001
  • # Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

    Posté par  . Évalué à -10.

    Contrairement à BeOS qui a succombé à la license OEM de Microsoft, Linux survit grace au marché des serveurs.



    Sur le marché des Desktop Linux est inexistant, et pour cause : Savoir utiliser et Installer Linux demande un minimum d'investissement personnel, chose qu'un homme moyen ne sait pas faire !



    Mis a part les Thinkpad je connais pas de PC vendu avec Linux de préinstallé.



    Mais là ou ça fait mal c'est l'absence de logiciel phare comme DreamWeaver, Photoshop, Winzip, les Micosofteries, les jeux...



    En plus, lire un DVD sous Linux est une gageure : J'ai installé la derniere version de Xine (0.9.7) + le dernier codec DivX (4.11) et quand je veux regarder un DVD sous Linux, je vois la premiere image et ça plante ! (Sous Mandrake 8.1) et sous SuSE 7.2 ça fait rebooter le serveur X !



    Coté Son on a ce qu'il faut, coté Navigateur c'est bon aussi (Je suis tout de meme sidéré par le nombre d'internanutes Utilisant IE 6 alors que d'excellents produits comme NS 6.2.1 ou Opera 6 sont là !!!).



    Corel est Out : comme Apple, elle a été en partie rachetée et on pourra plus voir de CorelDraw, Photopaint, WordPerfect ou Brice (Dommage c'etaient de tres bons produits, sauf qu'ils utilisaient Wine)



    Reste IBM qui developpe en masse sous Linux, Sun est tres tatillon et c'est tout ! (je parle des grosses boites)



    Pas d'Adobe, de Intuit, de Macromedia (sauf coté Serveur et Plugins), et de société qui developpe des produits style Adibou, PrintMaster...



    Mais c'est comprehensible ! - de 0.25 %, c'est la part de marché de Linux sur les Desktop !



    La seule chance pour Linux c'est que les SSII et Universités/Ecoles d'ingenieurs passent au tout Linux, mais malheureusement c'est pas le cas...



    Heuseusement que les serveurs sont là !
    • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      winzip, un logiciel phare ?

      j'en veux même pas.

      une interface graphique pour la compression/decompression de données, c'est peut-etre pas mal si ca reste optionnel, mais l'intégrer comme ca au logiciel, c'est plutot mauvais.



      comment tu fais tes scripts de backup automatique si tu dois rester à coté à cliquer partout ?
      • [^] # Hors sujet

        Posté par  . Évalué à 5.

        comment tu fais tes scripts de backup automatique si tu dois rester à coté à cliquer partout ?



        On parle bien de machine Desktop, non ?



        Je connais pas beaucoup de personnes qui ont fait des script de backup sur leur PC au boulot...
        • [^] # Scripts

          Posté par  . Évalué à 6.

          Ben moi, depuis que j'utilise Linux j'ai justement découvert tout l'intérêt des programmes en ligne de commande pour écrire des scripts, même sur une machine de bureau.

          Allez, un example tout simple, renommer des fichiers, pas besoin de programme spécial, ça se fait en une ligne de commande (avec un petit for).

          Un autre, je fais des études scientifiques et j'ai déjà eu à créer des séries graphiques représentant tous le même type de données, j'ai écrit un petit script qui appellait automatiquement gnuplot pour les générer, j'ai peur d'imaginer ce que ça aurait donné avec un tableur quelconque.

          Encore un autre, j'ai un petit script qui a pour but de m'aider à archiver mes mails (j'en ai beaucoup mais j'aime pas supprimer).

          Je veut juste dire que les possibilités de scriptage sont intéressantes aussi pour une machine desktop.
          • [^] # Scripts

            Posté par  . Évalué à 3.

            Cela reste un point de vue très informaticien.



            Mais quand on parle de desktop, moi je pense a la secrétaire, au comptable, au commercial, au directeur, etc... Et pour eux la puissance des scripts reste sans intérêts. Et je les comprend ce n'est pas leur travail.
            • [^] # Re: Scripts

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              certes, mais cette personne sera bien contente si la personne qui lui a installé son systeme et ses applications lui a mis les scripts utilisés dans la boite, fait par d'autres.
              • [^] # Scripts

                Posté par  . Évalué à -1.

                Et arrivera un moment ou cette personne en aura marre de devoir toujours demander qu'on lui fasse des scripts, auquels elle ne peut pas avoir accès (par manque de connaissance et puis ça lui fait peur, car elle ne maitrise pas et puis apprendre elle n'a pas le temps, elle a autre chose a faire et c'est normal), alors elle voudra son windows et ses petit outils, simple, facile d'utilisation, intuitifs, avec des aides contextuels... Ca lui plaira parce qu'elle aura la sensation d'être indépendante dans son travail...



                Les gens ne changeront pas pour Linux. C'est a Linux de leur montrer qu'il est simple et facile d'accès. Et si Linux peut gardé son côté pointu tout en étant un système populaire, alors la bataille sera gagnée. Les gens qui veulent faire du scripting seront contents, et ceux qui veulent du clickodrome aussi. La liberté, c'est le choix, non ?
                • [^] # Re: Scripts

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

                  *clap* *clap* Bravo ! *clap* *clap*



                  Plus sérieusement, ça commence grave à me gonfler, tous les gens qui expliquent en permanence que Linux c'est plus mieux en prenant l'exemple de « facilités » comme le scripting. Alors, une bonne fois pour toutes : l'utilisateur desktop, les possibilités de programmation de son shell, il en a rien à carrer. Point à la ligne.



                  Soit dit en passant, si pBpG était là, il pourrait vous expliquer que Windows aussi (même le 9x) a un système de scripting puissant, j'ai nommé Windows Scripting Host. Si vous connaissez VBScript (il me semble que JScript marche aussi), vous pouvez tout automatiser sur votre moulinette Windows. Mais LA différence avec Linux, c'est que cette fonction n'est pas mise en avant. Au contraire, il n'y a aucune doc livrée avec Windows, faut tout aller chercher sur le site de MS. Et pourquoi, je vous le demande ? Parce que Microsoft ne tient pas à mettre en avant des fonctions complexes, mais plutôt la facilité d'emploi de Windows ! Le message est simple : si vous êtes un power-user, vous chopez la doc, et vous avez des fonctions avancées. Et si vous ne l'êtes pas, eh ben c'est pas grave, vous pouvez faire sans, ça marchera aussi. C'est un bien meilleur discours que « RTFM » (et soit dit en passant, MacOS X ne fait pas autre chose, et ils font ça mieux que MS)...



                  Il faudrait qu'on arrête d'essayer d'imposer notre point de vue d'informaticiens aux pauvres gars qu'on essaye de convertir. Eux, ils n'achètent pas un ordinateur pour bidouiller, programmer, etc. Ils achètent un ordinateur pour se simplifier la vie. L'argumentaire du prosélyte linuxien moyen tend à leur montrer comment se la compliquer. Il y a là un paradoxe assez bizarre. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis fait rire au nez par des gens à cause de choses aussi simples que la commande mount (« comment ? Sur ta daube il faut taper une commande pour aller dans le CD-ROM ? »). Et on va parler de scripting à ces gens-là ? Un peu de sérieux, SVP...



                  Il faudrait aussi qu'on arrête les exemples idiots (« moi, le beau-frère du chien de mon facteur, il adore travailler en CLI sous ZSH. Vous voyez, le grand public aime donc la ligne de commande »). Non, votre frère, votre copine, ou je ne sais qui que vous avez converti ne sont pas des exemples valables, représentatifs du grand public. Il m'arrive de faire du support technique pour les clients de ma boîte (un petit FAI) et je vous assure que le scripting c'est leur dernière préoccupation au monde. Tout le monde n'a pas la chance d'être entouré d'informaticiens, et ce n'est pas pour autant que ces gens n'ont pas le droit d'avoir un ordi...



                  Bref, il faut avoir différents argumentaires. Pour l'admin, lui vanter les possibilités de script, la flexibilité des systèmes de journalisation, la sécurité accrue, les possibilités des outils serveurs, très bien. Pour les sécrétaires, en revanche, ce n'est clairement pas une bonne idée d'y aller à coup de « tu peux facilement trier tes mails avec quelques règles procmail de derrière les fagots » ou autres « tes mises en page ? Aucun problème avec LaTeX » ! Le jour ou on aura compris ça, on fera beaucoup mieux progresser Linux sur le desktop, croyez-moi...

                  Envoyé depuis mon PDP 11/70

                  • [^] # Re: Scripts

                    Posté par  . Évalué à -3.

                    Franchement si j'avais voulu donner mon avis, ca se serait termine en plagiat de ton post, c'est 110%(incroyable non ?) ce que je pense et essaye de faire comprendre a certains.



                    Soi-dit en passant, je retiendrais surtout: "moi, le beau-frère du chien de mon facteur, il adore travailler en CLI sous ZSH", ca m'a fait exploser de rire :+)
                    • [^] # Re: Scripts

                      Posté par  . Évalué à 1.

                      Non ! La différence, ce que toi, tu essaies de faire croire que:

                      1) La cli ne servirait *que* aux informaticiens (contre exemple: moi)

                      2) Sous Linux, tu serais obligé d'utiliser la cli, ce qui arrangerait bien tes affaires, mais qui est faux. (Contre exemple: le bureau ou bosse mon père)



                      Mais bon, bien sur, ceux qui ne sont pas de ton avis, sont surement des gens qui ne comprennent rien...
                      • [^] # Re: Scripts

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

                        > 1) La cli ne servirait *que* aux informaticiens (contre exemple: moi)



                        Je dis simplement que, si quelqu'un a envie d'utiliser la CLI, les possibilités de scripting etc., eh bien d'accord. Il doit juste *ne pas y être obligé*, si l'on s'adresse au grand public ce ne doit pas être les arguments mis en avant...



                        > 2) Sous Linux, tu serais obligé d'utiliser la cli, ce qui arrangerait bien tes affaires, mais qui est faux. (Contre exemple: le bureau ou bosse mon père)



                        Ah mais non, ce n'est pas ce que j'ai dit (et je ne vois pas en quoi ça m'arrangerait d'être obligé de faire quelque chose). J'ai dit que l'on mettait trop souvent ces arguments (la CLI, etc.) en avant. Très très différent. En réalité, j'ai l'impression que tu me réproches de critiquer Linux (? ! ?) alors que je critique les arguments utilisés pour le promouvoir. Nuance.



                        > Mais bon, bien sur, ceux qui ne sont pas de ton avis, sont surement des gens qui ne comprennent rien...



                        Je suis désolé que mon post t'aie donné cette impression, ce n'était vraiment pas l'effet recherché...

                        Envoyé depuis mon PDP 11/70

                        • [^] # Re: Scripts

                          Posté par  . Évalué à -1.

                          En fait, c'est parce que je répondais à PasBillPasGates ;)

                          "Tes affaires" = le baratin de MS "Linux, c'est pour les informaticiens qui maitrisent la cli"

                          "gens qui ne comprennent pas": le ton de PbPg qui se croit supérieur et que ceux qui ne sont pas d'accord avec lui ne sont que des gens "minoritaires au QI plus faible"



                          'fin voilà, un jour j'apprendrai à poster au bon endroit. C'est dur le l'internet.
                    • [^] # Re: Scripts

                      Posté par  . Évalué à -1.

                      Soi-dit en passant, je retiendrais surtout: "moi, le beau-frère du chien de mon facteur, il adore travailler en CLI sous ZSH", ca m'a fait exploser de rire :+)



                      Tu ne devrais pas être étonné pourtant, tu sais que c'est un surhomme ce beau-frère : tu[1] nous as déja expliqué que ce beau-frère du chien de ton facteur arrivait à installer Windows tout seul.



                      [1] toi ou un autre défenseur de la "facilité" de Windows
                  • [^] # Re: Scripts

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    Non, votre frère, votre copine, ou je ne sais qui que vous avez converti ne sont pas des exemples valables, représentatifs du grand public



                    Je leur expliquerai qu'ils n'existent pas. Jusqu'à preuve du contraire, ce sont des gens capables de juger, de comparer et de dire ce qu'ils préfèrent, autant que tes clients.



                    Il m'arrive de faire du support technique pour les clients de ma boîte (un petit FAI) et je vous assure que le scripting c'est leur dernière préoccupation au monde.



                    Très bien, il suffit de ne pas leur en parler.



                    Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis fait rire au nez par des gens à cause de choses aussi simples que la commande mount (« comment ? Sur ta daube il faut taper une commande pour aller dans le CD-ROM ? »).



                    Monter un CD-ROM ? Un clic, sous n'importe quel window manager.



                    Pour les sécrétaires,(...)



                    Tiens, ils/elles vont encore jouer le role des moins-que-rien, abrutis finis, débiles irrécupérables. Je me demande ce que les secrétaires pensent de ceux qui ont ce discours.



                    en revanche, ce n'est clairement pas une bonne idée d'y aller à coup de « tu peux facilement trier tes mails avec quelques règles procmail de derrière les fagots » ou autres « tes mises en page ? Aucun problème avec LaTeX » !



                    Il y en a à qui ça convient. Il y en a à qui ça ne convient pas. Pour celles et ceux qui n'aiment pas, il n'est pas nécessaire de leur en parler, il suffit de proposer des solutions "graphiques". Ca ne manque pas. Et ce n'est pas une raison pour renier les autres. Sauf si tu considères que tous les gens sont forcément cons par défaut, mais voila, il y a heureusement encore du monde à refuser ce point de vue.
                    • [^] # Scripts

                      Posté par  . Évalué à 3.

                      Tiens, ils/elles vont encore jouer le role des moins-que-rien, abrutis finis, débiles irrécupérables. Je me demande ce que les secrétaires pensent de ceux qui ont ce discours



                      Disons simplement que les secrétaires ont en général autre chose a faire que d'apprendre les script ou autre outil puissant mais non orienté utilisateur. Il y a des outils d'administrateurs et des outils d'utilisateurs.



                      En entreprises, ce qui qui compte c'est le gain de productivité acquit grâce a un logiciel. Peu importe qu'il soit sous tel ou tel OS...



                      Linux, en tant que serveur est interessant. En tant que desktop dans des services style DRH, compta, communication, réseau commercial... Je vois pas trop le gain par rapport à un Win NT (même le cout n'est pas un argument dans les grosse ent. puisque en plus MS leur fait des prix imbattables). Quand Linux pourra être un outils sérieux pour ces directions, alors MS pourra trembler. Mais ce n'est pas encore le cas.
                      • [^] # Re: Scripts

                        Posté par  . Évalué à 0.

                        Disons simplement que les secrétaires ont en général autre chose a faire que d'apprendre les script ou autre outil puissant mais non orienté utilisateur. Il y a des outils d'administrateurs et des outils d'utilisateurs.



                        Mais on ne demandera jamais aux secrétaires d'apprendre les scripts. Ce qui compte c'est qu'ils existent parce que les spécialiste info du coin leur fera des scripts en fonction de leur demande, ou mieux fera tout en prévision de leurs besoins. Ensuite, cliquer sur une icone, taper une commande triviale (allez, 1 mot et 1 paramètre maxi), je pense que c'est à la portée de tout le monde.
                    • [^] # Re: Scripts

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

                      > Je leur expliquerai qu'ils n'existent pas. Jusqu'à preuve du contraire, ce sont des gens capables de juger, de comparer et de dire ce qu'ils préfèrent, autant que tes clients.



                      Ce que je voulais dire, c'est que des gens en contact permanent avec des informaticiens capables de leur expliquer les avantages d'une technologie, de les dépanner le cas échéant, etc. ne sont pas représentatifs : pas tout le monde n'a un Linuxien à portée de main. M'enfin, je dois écrire en Chinois, j'imagine...



                      > Très bien, il suffit de ne pas leur en parler.



                      Put... c'est clair que je ne leur en parle pas, je ne tiens pas à devenir fou. Et je pense qu'on ne devrait pas mettre ce genre de fonctions en avant en général. C'est mon opinion. Et je la partage.



                      > Monter un CD-ROM ? Un clic, sous n'importe quel window manager.



                      Ça j'aime bien les gars qui morcelent les posts pour plonger sur des exemples secondaires. J'aurais pu prendre un autre exemple, c'eut été la même chose ! Et si tu veux l'explication, mon système n'a pas de raccourcis sur le bureau, et en plus je ne lance pas toujours X. Encore une fois, ce n'est pas une critique de Linux, mais de l'argumentaire qui est déployé par certains pour le vanter auprès du grand public. À première vue, c'est assez difficile à comprendre comme concept...



                      > Tiens, ils/elles vont encore jouer le role des moins-que-rien, abrutis finis, débiles irrécupérables. Je me demande ce que les secrétaires pensent de ceux qui ont ce discours.



                      Tu te sens pas un peu hypocrite, des fois ? Le problème n'est pas du tout là : il y a plein de gens qui utilisent une automobile, et qui ne connaissent pas la mécanique (par exemple, les livreurs). Leur vanter une nouvelle camionnette en expliquant que le moteur dispose d'un système de refroidissement perfectionné et d'un contrôle électronique de l'injection, ça ne va leur faire ni chaud ni froid. Mieux vaut leur parler du hayon arrière électrique, de la contenance accrue du véhicule ou de la direction assistée. Tu saisis ?



                      > Il y en a à qui ça convient. Il y en a à qui ça ne convient pas. (...) Sauf si tu considères que tous les gens sont forcément cons par défaut, mais voila, il y a heureusement encore du monde à refuser ce point de vue.



                      Mais bon sang de bon soir, arrêtez un peu la parano les gars ! Tout ce que je dis, c'est : il faut adapter le discours en fonction de la cible. Je ne dis pas « tel groupe est plus con qu'un autre », mais « tel groupe utilise majoritairement telles fonctions dans un ordinateur, il vaut donc mieux vanter ces fonctions à ce groupe ». Mais bon, c'est sûr que l'émotionnel (« regardez, il traite les gens de cons ! ») c'est toujours plus payant en termes d'image...

                      Envoyé depuis mon PDP 11/70

                      • [^] # Re: Scripts

                        Posté par  . Évalué à 0.

                        Ce que je voulais dire, c'est que des gens en contact permanent avec des informaticiens capables de leur expliquer les avantages d'une technologie, de les dépanner le cas échéant, etc. ne sont pas représentatifs



                        Ah, ben ceux dont je parlais ne sont pas en contact permanent avec moi ou d'autres linuxiens... d'ailleurs, s'ils rencontrent un problème, ils sont bloqués que ce soit sous Linux ou sous Windows ou autre...



                        > Monter un CD-ROM ? Un clic, sous n'importe quel window manager.



                        > Ça j'aime bien les gars qui morcelent les posts pour plonger sur des exemples secondaires. J'aurais pu prendre un autre exemple, c'eut été la même chose




                        Il ne me paraissait pas secondaire, il est bon, c'est vrai que s'il faut passer par mount ça rebute. Mais tu peux aussi extrapoler ma réponse : n'est il pas possible, avec Linux, de faciliter pour ceux qui préferent du graphique ? Je ne l'utilise pas comme ça, mais ça peut se faire. Evidemment, il faut avoir tout installé/configuré avant.



                        Encore une fois, ce n'est pas une critique de Linux, mais de l'argumentaire qui est déployé par certains pour le vanter auprès du grand public



                        D'accord, mon point de vue est de ne tomber dans aucun des deux extrèmes. Je pense par exemple que certaines choses sont plus simples en CLI, et que ça dépend de la personne qui va l'utiliser. Perso, pour graver, j'ai eu moins de mal avec les outils en CLI qu'en GUI. Mais pour un débutant, les deux sont inutilisables à moins d'etre préconfigurés. Pour un débutant, un truc sur lequel je ne suis pas convaincu : la présentation graphique de l'arborescence des répertoires. J'ai eu affaire à des débutants du temps de MS-DOS et de nos jours. Ils étaient plus vite efficaces avant. En général 1 ou 2 niveaux de sous-répertoires, pas plus. Depuis son répertoire père c'est pas violent. Alors que les shells graphiques présentent toujours une quantité invraisemblable de choses inutiles, et ça perturbe. Dans ce cas là, je trouve que la solution la plus simple dépend vraiment de l'utilisateur, et qu'il n'y a pas d'a priori à avoir. La GUI sera surtout plus rassurante, et c'est un point fort. Mais montrer la ligne de commande à des débutants qui rament avec la GUI peut etre une bonne solution, de toutes facons ils diront vite s'ils n'en veulent pas.



                        Le problème n'est pas du tout là : il y a plein de gens qui utilisent une automobile, et qui ne connaissent pas la mécanique[snip] Tu saisis ?



                        Oui mais attention à la comparaison, car elle n'est pas directe. Les gens qui utilisent une automobile ont du passer le permis, ils ont un minimum de connaissances. Ils savent ce que sont les vitesses, etc. Idem en info, mais il faut bien situer la limite. On pourrait avec le meme argumentaire dire qu'ils n'ont pas besoin de savoir ce qu'est un fichier, un répertoire, on pourrait avoir des systèmes ne les présentant pas. Amha il faut tenir compte de la personne à qui on s'adresse, je suis bien d'accord qu'il faut éviter toute chose technique inutile ou qui a un équivalent plus simple. Mais pour certains cas/personnes, la facilité n'est pas forcément du coté de la GUI, meme si, quand elle est bien faite, c'est sans doute le cas (je ne parle pas d'ergonomie).
          • [^] # Scripts

            Posté par  . Évalué à 5.

            Encore un autre, j'ai un petit script qui a pour but de m'aider à archiver mes mails (j'en ai beaucoup mais j'aime pas supprimer).



            Bah, ça, le clampin moyen le fait très bien avec Outlook à son bureau. Et sans pondre la moindre ligne de script. Alors va lui installer Linux et lui explique comment fonctionne ton script...



            Je veut juste dire que les possibilités de scriptage sont intéressantes aussi pour une machine desktop.



            Je suis entièrement d'accord avec toi. Mais tout le monde n'a pas envie d'apprendre le scripting.

            Pour moi cela reste (et doit rester) du boulot d'administrateur.



            Le cadre moyen qui veut sortir ses beaux tableaux et ses beaux slides, pour le moment il n'a que Powerpoint et excel...
        • [^] # Re: Hors sujet

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

          > Je connais pas beaucoup de personnes qui ont fait des script de backup sur leur PC au boulot



          Il faudra que je te presente mon pere et ses collegues qui utilisent ce genre de systeme pour synchroniser leurs bases de donnee entre leurs differents postes de travail.



          C'est beaucoup plus frequent que tu ne le penses.



          Bon, bien sur, ce n'est pas eux qui ont ecrit le petit script qui fait ca.
          • [^] # Hors sujet

            Posté par  . Évalué à -1.

            systeme pour synchroniser leurs bases de donnee entre leurs differents postes de travail



            C'est un cas précis et particulier.

            Effectivement le script facilite certaine choses, mais en complique aussi d'autre, pour ceux qui n'ont pas forcement besoin de maitriser le scripting.
        • [^] # Machines Desktop:

          Posté par  . Évalué à 7.

          C'est le problème:



          Avant que MS ne flambe un milliard de dollars pour lancer Windows95 en grande pompe, les gens étaient habitués à lancer le DOS, à utiliser pkunzip, à lancer -éventuellement- W3.11 lorsqu'ils en avaient besoin.



          On avait besoin d'une bonne base de données ? On utilisait dBase. Il fallait écrire un bout de code, définir ses champs etc. et tout le monde trouvait cela normal.



          Avant cela, il y avait les terminaux Unix dans les universités et les grandes entreprises, et les gens s'envoyaient des mails en utilisant write, mail et Ctrl-D, et cela ne posait de problème à personne.



          Si aujourd'hui les gens ne savent plus le faire, c'est un retour en arrière.



          On utilise des machines 100 fois plus puissantes à elles seules que l'ensemble des calculateurs qui ont envoyé le premier homme sur la lune, et elles ne servent que de machines à écrire.





          Pourquoi ? Parce que l'origine même des systèmes Unix et Windows sont complètement différents. Unix fût créé dans le même esprit que le langage C par les mêmes personnes, dans les Bell Laboratories. Ils s'agissait de créer, si j'ose dire, le concept même de système d'exploitation. En tout cas d'établir une fois pour toute un standard vraiment fiable.



          Windows est né après tous les autres systèmes et est chronologiquement la dernière des interfaces graphiques à être apparue. Sa seule raison d'exister est de rapporter de l'argent. En effet:



          - Un logiciel, comparé à d'autres produits industriels, coûte relativement peu à produire, ne serait-ce que parce qu'il peut-être dupliqué à l'infini sans nécéssiter de matière première (on vends des licences plus chères que des voitures).



          - C'est un produit particulièrement adapté à la gestion des données, activité qui forme la sève même des entreprises.



          - C'est un milieu que le public connaît encore mal. Donc il est très facile de manipuler les gens à coups de FUDs foireux.



          N'importe quel escroc voit son influence multiplié e par 20 dans un tel environnement.



          Moralité, faire de Windows un produit stable ou fonctionnel ne sera jamais une priorité, car ce n'est pas sa raison d'être. Win et tout ce qui en découle est un PRODUIT DE GRANDE CONSOMATION. Ce qu'il faut c'est



          1: Lancer l'effet de mode

          2: Faire en sorte que les gens ne sachent plus utiliser autre chose.



          Par contre il n'est pas nécéssaire que ce soit vraiment utile. Si MS pouvait convaincre la planète entière qu'utiliser une "mini-imprimante ultra-miniaturisée avec clavier intégré qui tient dans la poche pour pouvoir régiger des documents n'importe où", c'est mieux que le stylo, il ne s'en priverait pas.



          La conséquence c'est qui si Windows cesse d'être rentable, il perd tout bonnement sa raison d'être. Typiquement, c'est ce qui ne pourra jamais arriver à Linux.
          • [^] # Re: Machines Desktop:

            Posté par  . Évalué à -4.

            Oh que c'est mignon ca.



            Windows ne sert donc a rien et ne fait que rapporter de l'argent a MS.



            Alors ca franchement c'est surement la plus grosse connerie que j'ai jamais lue sur linuxfr.org, et pourtant il y en a eu des conneries de dites ici. Dis directement que tous les consommateurs sauf ceux qui ont un Unix sont des idiots qui craquent a la moindre publicite televisee, ca sera plus simple.



            Tu arrives a m'expliquer ce qu'est un produit de grande consommation ? un produit qu'enormement de gens achetent c'est ca ? pourquoi ils l'achetent ? ils mangent les boites de Windows95 ? est-ce que par miracle ils l'installeraient sur leur machine et l'utiliseraient ? OUI??? mais ca veut donc dire qu'il est utile alors !



            En 1995 tu utilisais quoi comme OS sur ton PC pour surfer le web, taper tes textes et faire des graphes avec un tableur ?

            DOS ? surement pas, pas multitache et pas de zolis graphiques possibles pour le web

            OS/2 ? pas assez de softs

            MacOS ? tourne pas sur PC

            Linux ? fallait etre informaticien plus qu'interesse pour l'utiliser a l'epoque.



            Eh, faut croire que Windows remplissait un besoin alors.



            A te lire on dirait que DOS+Win3.11 c'est genial et que Windows95 a ete un retour en arriere, faut arreter le delire quand meme...



            Note, pour suivre ta logique:

            Linux est apparu apres Windows, de meme que les GUI pour Linux, et contrairement a Windows il ne rapporte meme pas d'argent a son createur, je dois faire le meme cheminement que toi et en deduire qu'il ne sert a rien ? Ou bien tu te rends compte que tu as dis une annerie enorme ?
            • [^] # Re: Machines Desktop:

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4.

              Laisse tomber, quand tu vois le nombre d'erreurs factuelles qu'il y a dans son post, c'est pas la peine de discuter. Il plane complètement dans sa petite bulle rose, autant l'y laisser.
            • [^] # Re: Machines Desktop:

              Posté par  . Évalué à -2.

              OS/2 ? pas assez de softs

              Il me semble qu'IBM OS/2 avait un emu MSwin31, nan ?

              PbPg, faut arreter de te leurrer, c'est pas par choix que les gens ont privilégiés MSWin31 aux autres OS, c'est parce que MS était en monopole !

              Je doute qu'en allant demander à ces utilisateurs de MSWin31 pourquoi ils ont choisi cet "OS", ils seraient capables de sortir un argumentaire comparable au tient ! A mon avis, ce serait plutot un "c'était là par défaut et je connais rien d'autre". J'ai d'ailleurs retrouvé un vieux numéro de PC Expert (qui n'est pas, contrairement à ce que son nom suggère, un magazine d'experts) daté de 1992 dans

              lequel ils trouvaient que IBM OS/2 était nettement meilleur que MSWin31

              Le seul avantage de MSWin31 par rapport à MacOS n'était justement pas du à MS: le prix de l'archi où il tournait.

              Dire que c'est ce qui remplit le mieu un besoin parce que tout le monde l'utilise, ca me parait un raisonnement bizarre
              • [^] # Re: Machines Desktop:

                Posté par  . Évalué à -3.

                Un truc que tu n'as pas encore compris il semble: un emulateur n'est pas une solution valable. Ca permet de depanner, mais ca ne remplace jamais l'original.



                Le besoin que remplissait Windows c'est qu'il faisait tourner les softs dont les gens avaient besoin a un prix defiant toute concurrence, c'etait ca ses atouts, c'etait pas ses qualites techniques(qui etaient proches du zero).
                • [^] # Re: Machines Desktop:

                  Posté par  . Évalué à 0.

                  Nous sommes donc d'accord: sa seule qualité était d'avoir été mis en monopole ! (par IBM, pas par Microsoft)



                  [Un truc que t'ignore il me semble: (j'en doute, mais c'est juste pour utilser le meme ton que toi) Il me semble qu'Apple a fait sa transition de CPU avec un emulateur, justement. Et autre chose, si l'émulateur fait tourner correctement 90% des programmes, c'est une solution viable pour la plupart des gens ! (surtout que MSWin31 lui meme, n'était pas vraiment viable pour faire tourner les progs MSWin31)]
                  • [^] # Re: Machines Desktop:

                    Posté par  . Évalué à -4.

                    Apple emulait le CPU, par l'OS, et l'emulateur etait fait par la societe qui fait l'OS, ca n'a rien a voir.



                    Et sinon, sa seule qualite n'etait pas d'etre en monopole comme tu te plait a le repeter non stop, mais d'avoir des softs et d'etre moins cher que la concurrence, c'est ca qui en retour a cree son monopole.
          • [^] # Re: Machines Desktop:

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4.

            L'informatique est le seul domaine que je connaisse où des gamins naifs et ignorants peuvent tenir des raisonnements de vieux cons réactionnaires et conservateurs. :-)
            • [^] # Re: Machines Desktop:

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              A contrario, l'informatique n'est pas le seul domaine que je connaisse où des « élites » (entrées sans preveniir) croient qu'insultes et dénigrement peuvent faire office d'argumentaire valable en se posant en adultes matures progressistes.
              • [^] # Re: Machines Desktop:

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

                Excuse-moi mais pour les arguments j'ai la flemme, il dit quasiment une connerie par ligne, c'est pas difficile à verifier. Même toi tu dois pouvoir en relever la moitié.



                Ceci dit tu as raison, ma critique n'apporte rien au débat, et ne le fera surement pas réfléchir. Y a que le temps et l'expérience pour ça, on est tous passé par là, moi le premier :-).
          • [^] # Machines Desktop

            Posté par  . Évalué à 4.

            les gens étaient habitués à lancer le DOS, à utiliser pkunzip, à lancer -éventuellement- W3.11 lorsqu'ils en avaient besoin



            De quelles gens parles-tu ? Parce que en entreprise, DOs+Win3.1X était courant. Pour le particulier, un PC ne signifiait rien, à moins de s'interesser un peu à l'informatique...



            Avant cela, il y avait les terminaux Unix dans les universités et les grandes entreprises



            Ok, pour les universités. Mais de quelles gdes entreprises parles-tu ?

            Dans les banques et les assurances, avant le PC avec emulateur puis les clients graphiques (sous Win), il y avait le terminal passif monochrome Bull ou IBM pour le transactionel. Unix n'était même pas envisagé car ne tenait pas la charge.



            les gens s'envoyaient des mails en utilisant write, mail et Ctrl-D, et cela ne posait de problème à personne



            Avant 95, l'e-mail était inconnu du gd public. En entreprise, généralement, aussi...



            Si aujourd'hui les gens ne savent plus le faire, c'est un retour en arrière



            Ne savent plus faire quoi ? Bidouiller l'Autoexec.bat et le config.sys après chaque install de logiciel ?

            Bidouiller le Win.ini ou le System.ini... Laisse moi rire.

            Tu ne peut pas critiquer le fait que l'informatique doit devenir plus accéssible, non ?



            Globalement, avant l'avènement de Win95 et de tout le concept multimédia/internet, la micro-informatique en entreprise c'était nada. A la maison c'était pareil. Quelques uns avaient les PC amstrad 1512 et frimait devant la famille avec le dernier jeux sur disquette 5 pouce 1/4.



            Le coup du c'était mieux avant, ne prend pas. Surtout pas en informatique. Mais si tu veux reprendre ton vieux DOS et t'amuser avec tes fichiers de config, vas-y, ne te gènes-pas pour nous.
      • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        De toute façon winzip c'est «as been », faut utiliser winrar maintenant, c'est le top... à ceci près que bz2 compresse mieux et en 2 fois moins de temps. A mon avis, le problème c'est que les logiciels avec interface graphique n'exploitent pas 10% des possibilités qu'offre Linux. Comment ce fait-il que les gestionnaires de fichier ne permettent pas de compresser des fichiers au format gz ou bz2 d'un simple clic droit de la souris ? Même les fenêtres d'enregistrement des toolkits comme GTK+ devraient offrir cette possibilité. Le cas de la compression de donné n'est qu'un exemple parmi tant d'autre, il existe plein de commandes très puissantes qui, si elles étaient exploitées par les interfaces graphiques seraient connues par les novices comme moi, c'est dommage.
      • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

        Posté par  . Évalué à 1.

        tu as besoin du codec DivX pour lire des DVD toi ?
    • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Sur le marché des Desktop Linux est inexistant, et pour cause : Savoir utiliser et Installer Linux demande un minimum d'investissement personnel, chose qu'un homme moyen ne sait pas faire !



      Faut-il comprendre que nous sommes tous des surhommes? Arrêtons de nous jeter des fleurs, c'est un peu facile.



      Mais là ou ça fait mal c'est l'absence de logiciel phare comme DreamWeaver, Photoshop, Winzip, les Micosofteries, les jeux...



      Et Bluefish, The Gimp, ca pue? Les microsofteries, soyons sérieux, ça attirerait plus d'emmerdes qu'autre chose. Et puis KDE, Koffice et compagnie peuvent être facilement confondues avec un Windows par un débutant. Quand aux jeux, sachant que gamer=pirate, c'est pas un mal de ne pas les avoir. Ils n'apporteraient rien d'intéressant. Pour les joueurs honnêtes, il y a déjà pas mal de titres, même si j'avoue qu'un portage systématique serait le pied.



      Le marché du libre se porte pas trop mal, et on n'a pas attendu les grosses boites pour développer. Ce ne sont pas elles qui ont écrit les logiciels phares. Certes, elles aident à la distribution (je pense à Redhat, Mandrake), mais tant qu'il y aura une communauté active, qui est autrement plus importante qu'une boite, je ne me ferai pas de soucis.
      • [^] # Poisson bleu

        Posté par  . Évalué à -3.

        Pour Gimp, ok.

        Mais l'exemple de Bluefish, est limite. Y a même pas les numéro de ligne des documents édité.



        KDE ressemble de plus en plus a windows, la lourdeur avec...



        Plus globalement, les microsofterie sont nécessaires pour un PC de bureau. C'est bête mais c'est comme ça. Et tant que sous Linux il y aura pas de petits outils bien jolie et facile d'utilisation ( et sans fichier ~.qqchose a faire soi même), Linux n'est pas près de squatter le bureau des secrétaires, des comptables ou des commerciaux...



        On est pas des surhommes, mais on touche quand même en informatique. Ce qui fait de nous des spécialistes.



        Le type qui veut sortir des tableaux, et faire des belles présentations pour le prochain comité de direction, c'est pas encore avec Linux qu'il va le faire sans se prendre la tête...
        • [^] # Re: Poisson bleu

          Posté par  . Évalué à 3.

          > Le type qui veut sortir des tableaux, et faire des belles présentations pour le prochain > comité de direction, c'est pas encore avec Linux qu'il va le faire sans se prendre la > > tête...



          Ah bon ?



          Je fais tout ça TRES bien avec koffice, sans éprouver la moindre difficulté (et pourtant, je suis tout sauf un passioné de bureautique), ma copine aussi d'ailleurs (bien qu'elle ne connaissait rien d'autre que windows et office avant).



          Et si tu n'aimes pas kde, koffice marche aussi avec window maker (WM 0.70 est sorti au fait) ou même xterm. Il y a aussi star office qui est une copie fidèle de ms office.



          Bref, on répète très souvent ça mais si quelqu'un cherche un Desktop convivial et puissant, KDE est déjà là.



          Linux EST utilisable en tant qu'OS de tous les jours par des non-informaticiens, j'en ai fait l'expérience avec de nombreuses personnes.



          La seule "race" encore inaccessible est celle des gamerz mais bon:



          gamerz==warez

          or gamerz==windowz

          donc windowz==warez



          cqfd



          L'OS sérieux, convivial, puissant, professionel et sécure, c'est Linux. L'OS des pirates juvéniles, c'est windows. Et comme les pirates juvéniles ne paient pas leurs logiciels... Microsoft et toutes les sociétés affiliées n'ont pas d'avenir.



          Qui vivra verra.
      • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

        >> "chose qu'un homme moyen ne sait pas faire !"



        Faux, chose qu'il ne VEUT pas faire. Lire une doc pas à pas tout le monde peut le faire, ca prendra plus de temps au néophyte mais il le peut (certains le font). Par contre le péquin moyen n'a pas envie d'avoir à lire une doc pou installer sont système .... c'est plus une question de choix que de capacité. Désolé mais la majorité des utilisateurs moyens préfèrent que ca s'installe tout tout seul, que ca fasse tout à leur place sans qu'ils le sachent, c'est (aussi) pour ca que linux ne pourra pas prendre la place de windows facilement.



        > "Faut-il comprendre que nous sommes tous des surhommes?"



        hum .. moi oui, vous euh ...je ne sais pas :)

        Sérieusement, comptons combien d'entre nous font des études en informatique, combien ont un boulot qui touche de près à l'informatique, combien sont passionnés. Je n'ai pas de stats mais je doute que le nombre de gens qui ne sont pas passionnés par l'informatique, qui n'en font pas un travail ET qui touche à Linux fasse plus de 1%.

        Nous ne sommes pas des surhommes mais nous sommes des spécialistes (n'y voyez pas un terme disant que nous sommes à la pointe de la technologie, un gars qui appuie depuis 10 ans sur le même bouton dans une usine est un ouvrié 'spécialisé'). Monsieur tout le monde non seulement n'est pas un spécialiste mais en plus il ne veut surtout pas le devenir .. bref, il n'utilise pas Linux (ou alors faut que ce soit un spécialiste qui lui installe, lui configure et que monsieur-tout-le-monde le sache à portée de main pour lui poser des question ou le dépanner). Y'a pas de secrets.



        Le pilote automobile aura tendance à utiliser des voitures que le conducteur du dimanche aura peut etre du mal à maitriser au départ et n'a pas forcément envie d'apprendre à maitriser ... ca n'en fait pas un surhomme pour autant. Linux c'est la même chose à mon avis, quoique ca se simplifie donc c'est eput etre amené à changer, mais ce n'est pas prêt.



        > " The Gimp, ca pue? "

        ben euh ... franchement ?

        C'est bien (tres bien) coté fonctionnalités, c'est gratuit (oui c'est un avantage énorme), mais faut avoué que pour le clickeur de base psp ou photoshop sont plus simples à utiliser non ?



        > "sachant que gamer=pirate"



        Arghhhhh.

        Merde arretons les idées recues.

        et "Linux = OS d'étudiants et de bidouilleurs" ? c'est ca ?

        Oui les jeux se font bcp pirater, mais je ne suis pas sur qu'ils le soient tellement plus que d'autres softs. La plupart des hardcore gamer que je connais piratent pas mal, mais achetent aussi des jeux.

        Les jeux se sont des gros projets, certains de 3 ans, dans des domaines en 3D qui n'ont rien de vieillots, et c'est pas près de finir. Si ca marche si bien c'est que il y en a qui payent (donc qui sont honnetes), et pas qu'un peu.

        <mode polémique> faut dire que si un jeu ne sortaient pas 400 fr meme pas finits (voire avec des fonctions volontairement non activées pour les activer dans une extension à 300 fr plsu tard) avec des patch correctifs à n'en plus finir ..</mode polémique>



        > "il y a déjà pas mal de titres"

        disons quelques uns (pas plus), et si tu met à part les quakes, peu sont les titres phares du marché. C'est pas demain qu'on verra le troisieme volet de myst ou des trucs comme ca.

        quelqu'un qui a le jeu comme loisir (c'est à dire qui n'achete pas qu'un jeu par an) peut difficilement se contenter de linux, il faut l'avouer, sauf s'il fait semblant de ne pas voir les quelques beautés qui sortent sous windows.



        > [dernier paragraphe]

        Déjà tu oublies que nombreux des devloppeurs de softs libre que tu utilises sont payés pour ca par des boites (pas que des boites du libre d'ailleurs). Mdk, rh, suse, ... ne font pas que distribuer, ils payent aussi des developpeurs, et pas que pour leurs interfaces de distrib.

        La communauté n'est pas rien, mais elle n'est pas tout non plus.
        • [^] # au passage

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

          « C'est bien (tres bien) coté fonctionnalités, c'est gratuit (oui c'est un avantage énorme), mais faut avoué que pour le clickeur de base psp ou photoshop sont plus simples à utiliser non ? »



          Pas convaincu du tout.
          • [^] # Re: au passage

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Pareil. Gimp est très bien, convient à 98% des gens et je trouve l'interface meilleure que Photoshop. Bon, il faut aimer les fenêtres, mais Gimp n'a pas à rougir de Photoshop, au contraire.
        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  . Évalué à 2.

          >> " The Gimp, ca pue? "

          > ben euh ... franchement ?

          > C'est bien (tres bien) coté fonctionnalités,

          > c'est gratuit (oui c'est un avantage énorme),

          > mais faut avoué que pour le clickeur de base psp

          > ou photoshop sont plus simples à utiliser non ?



          Utilises PSP et Photoshop et on en parlera après. Ok? Utilises à fond PSP et ensuite gimp. Y a pas photos. Gimp l'emporte sur la facilité et les fonctionnalités.
        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Sérieusement, comptons combien d'entre nous font des études en informatique, combien ont un boulot qui touche de près à l'informatique, combien sont passionnés. Je n'ai pas de stats mais je doute que le nombre de gens qui ne sont pas passionnés par l'informatique, qui n'en font pas un travail ET qui touche à Linux fasse plus de 1%.



          Il m'arrive (de plus en plus) d'installer des systèmes GNU à des amis totalement néophytes en informatique. La raison? Ils ne font que taper leur courrier et aller sur le net avec leur PC (pas de jeux évidemment), et sont sensibles aux idées du libre. Je leur installe une Mandrake ou une Redhat, et ils s'en sortent très bien. Tous sont contents de leur systèmes, beaucoup font eux mêmes les mises à jour et certains sont maintenant capables d'installer une Mandrake tous seuls! Je crois que du haut de nos connaissances informatiques, nous avons tendance à sous estimer les néophytes, qui sont sans doute plus capables qu'on ne veut le croire.



          Le pilote automobile aura tendance à utiliser des voitures que le conducteur du dimanche aura peut etre du mal à maitriser au départ et n'a pas forcément envie d'apprendre à maitriser ... ca n'en fait pas un surhomme pour autant. Linux c'est la même chose à mon avis, quoique ca se simplifie donc c'est eput etre amené à changer, mais ce n'est pas prêt.



          La comparaison avec l'automobile est très pertinente. Quand tu achète une voiture, tu apprends à la conduire. Un ordinateur, c'est pareil, sauf que certains éditeurs profitent de la paresse naturelle des gens pour leur faire croire qu'ils n'ont rien à faire s'ils achètent leurs produits. Ce qui est faux. S'ils ne font pas d'efforts, ils ne tireront jamais rien de leur ordinateurs, avec Windows ou avec Linux. Et je suis maintenant convaincu que KDE est autant à la portée des débutants que Windows, cobayes et témoins à l'appui.



          Oui les jeux se font bcp pirater, mais je ne suis pas sur qu'ils le soient tellement plus que d'autres softs. La plupart des hardcore gamer que je connais piratent pas mal, mais achetent aussi des jeux.



          J'ai mal tourné ma phrase, mais l'idée générale est là. Disons que je ne met pas tous les joueurs dans le même sac, mais quand tu me dis gamer je pense tout de suite au lycéen avec des armoires remplies de CDR, qui utilise sa machine uniquement pour jouer, et qui justement se la joue. Tu lui parle de Linux, il te claque "Ouah pfff Linux c'est naze de toute facon t'peux pas jouer avec, pis Windows j'lai gratuit d'abord moi". Inutile de perdre ton temps à lui parler de ses libertés et de ses droits. Ok, tout le monde n'est pas comme cela, mais c'est un stéréotype que l'on rencontre fréquemment tout de même, assez effrayant.



          <mode polémique> faut dire que si un jeu ne sortaient pas 400 fr meme pas finits (voire avec des fonctions volontairement non activées pour les activer dans une extension à 300 fr plsu tard) avec des patch correctifs à n'en plus finir ..</mode polémique>



          Tout à fait. Maintenant, pour 100 balles tu peux aussi t'offrir les anciens hits, même sous Linux (plein de jeux Linux encore à 9.95$ chez EBGames).



          Déjà tu oublies que nombreux des devloppeurs de softs libre que tu utilises sont payés pour ca par des boites (pas que des boites du libre d'ailleurs). Mdk, rh, suse, ... ne font pas que distribuer, ils payent aussi des developpeurs, et pas que pour leurs interfaces de distrib.



          Certes, mais reconnait que ces développeurs sont largement minoritaires. Maintenant c'est clair que ca donne un bon coup de fouet, et des outils sympa (je pense à Evolution... pas de troll please :))
        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  . Évalué à 2.

          Il faudrait voir les choses dans leur contexte : dans les entreprises les "utilisateurs" ne sont en fait pas autonomes, il ne faudrait pas oublier de prendre en compte les équipes de support technique. Dans ma faculté pour 200 profs, secrétaires et assistants il y a au moins 15 personnes au support technique (acquisition, installation, dépannage, dévirussage!, parmis elles il est vrai certaines sont dédiées à l'intranet pour les étudiants et le support en cours). Je suis maintenant persuadé que si nous fonctionnions avec Linux et des logiciels libres avec le même personnel de support (qu'il faudrait bien sûr former) nous aurions une bien meilleure productivité = moins de temps perdu à cause de problèmes de stabilité et d'incompatibilités suite aux changements continuels de version et aux installations pour le moins futiles de logiciels.
          • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

            15 supports pour 200 utilisateurs ?

            ils sont riches chez toi ?



            Enfin oui, tu as peut etre un peu raison. Là je voyais plus l'utilisateur comme un pere de famille chez lui avec le micro acheté à Carrefour d'apres la pub de noel.

            Ca doit en effet etre moins vrai dans les entreprise, du fait du support mais aussi parce qu'on peut prendre le temps (l'investissement) de passer 2 heures par personne à expliquer le fonctionnement.



            Ceci dit dans mon école il n'y avait peut etre pas 200 profs mais il n'y avait pas 15 techniciens non plus. 15/200 ca fait 1 personne de support technique informatique pour 13 utilisateurs (si je compte bien). C'est énorme non ? Dans la maintenant au jour le jour ca doit plus tourner autour de 4 que de 15 dans pas mal d'endroits, enfin je me fais peut etre des idées
            • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

              Posté par  . Évalué à 1.

              En fait il ne s'agit pas que de techniciens au sens strict, on entretient un intranet et quelques laboratoires utilisés par 4000 étudiants qui disposent pour plus de la moité d'entre eux d'un portable, il y a plus de 2000 prises réseau dans la faculté, des imprimantes payantes pour les étudiants, un dépannage sur place est assuré 10 h/jour pour les étudiants (matériel et reconstruction d'images) ... et un certain nombre d'assistants sont réservés pour l'aide à la réalisation des matériels de cours. Pour les 200 personnes à supporter techniquement il y a je pense 3 personnes, ce qui est déjà beaucoup. Je voulais dire par là que l'environnement humain est loin d'être négligeable et que les habitudes de travail prises par tout le monde ne sont pas faciles à changer (on prévoit 2 jours de formation aux secrétaires pour passer d'office 2000 à office XP!). En fait il n'y a eu qu'une décision : utiliser les TIC puis le recours aux outils M$ est une "non-décision" elle s'est imposée : les nouvelles machines du personnel sont avec W2000 et office XP, qui a décidé? sur la base de quelle étude (je voulais W98 sans office sur mon portable mais j'ai du payer W2000 et office XP que je suis en train de remplacer par Linux et win4lin avec w98 pour rester "compatible"...)? pourquoi le portable des étudiants de cet hiver aura WXP ? personne ne peut le dire, c'est comme ça ... et ça ne changera qu'après la nouvelle campagne de lancement de M$.

              (Voir wwww.fsa.ulaval.ca)
      • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        > Faut-il comprendre que nous sommes tous des surhommes? Arrêtons de nous jeter des fleurs, c'est un peu facile.



        Non, pas des surhommes, mais des gens qui connaissent les paradigmes de base qui régissent le fonctionnement d'un ordinateur, d'une interface, etc. Or, de nombreuses personnes n'ont pas ces connaissances. Si tu en doutes, je te conseille d'aller re-jeter un coup d'oeil aux résultat du test d'utilisabilité de GNOME réalisé par Sun ( http://developer.gnome.org/projects/gup/ut1_report/report_main.html(...)) ), les réactions montrent qu'on a réalisé des interfaces qui correspondent à ce que NOUS attendons d'elles, au lieu de nous demander ce qu'un utilisateur moyen en attendrait.



        Entendons-nous bien : je ne suis pas forcément contre cette approche. Mais il faut juste que l'on se décide clairement. Linux est-il un OS pour techniciens, ou l'OS du peuple tout entier ? Si c'est le premier, il faut repenser la communication qu'on fait autour. Si c'est le second, il faut repenser la manière dont on conçoit les interfaces des programmes Linux, et la manière de gérer une babasse sous Linux. À vous de voir...

        Envoyé depuis mon PDP 11/70

        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  . Évalué à -3.

          Putain ce lien est vraiment tres interressant, y a t'il eu une news pour en parler?

          Je trouves qu'il y a vraiment matiere a debat la

          Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  . Évalué à -1.

          A propos de l'icon du term, qui represnet un ecran avec le "pied" gnome, un des participants:

          and one (P10) said "it looks like someone has kicked the computer".

          Arf, le document est vraiment tres tres bon et je te remercie encore pour lien que je ne connaissait pas, et qui montre vraiment ce que donne Linux, avec GNOME en l'occurence avec de utilisateurs lambda, quelque chose a mediter pour tous les dev

          Depending on the time of day, the French go either way.

          • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            « and one (P10) said "it looks like someone has kicked the computer". »



            Ca me fait un peu penser aux reality shows à l'américaine ou t'entends Marcel qui te fait part de toutes ses impressions, tout ses sentiments, d'un air vachement pénétré du genre « j'ai sincèrement l'impression de raconter un truc hyper interessant ».



            Je n'ai pas lu le document mais je me méfie des « panels représentatifs ».



            T'as pas un exemple de propos un peu plus valable, parce que celui-ci je le trouve pour le moins sans intérêt.
        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  . Évalué à 6.

          les réactions montrent qu'on a réalisé des interfaces qui correspondent à ce que NOUS attendons d'elles, au lieu de nous demander ce qu'un utilisateur moyen en attendrait.



          Le probleme, c'est que l'utilisateur moyen n'attend rien, justement. Il veut seulement qu'on lui colle un truc dans les mains et qu'on lui explique exactement comment faire les 2,3 actions qu'il fait d'habitude (ie. mail, lettres, web)

          A l'époque de l'étude Sun, on avait déjà débattu la dessus, et on avait fait remarquer que MSWin n'aurait pas passé le test avec plus de succes que Gnome. Et pourtant, l'utilisateur moyen utilise MSWin "sans problemes" (facon de parler).
        • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Je suis assez d'accord avec ce que je Benji2 à dit.



          Les utilisateurs lambda que j'ai aperçu confronté à GNOME ou KDE :

          - ceux qui connaissent (bien) windows cherchent une logique à la windows et ça se passe très bien

          - les autres rament, mais ils rament tout autant sur windows.



          Je ne suis pas convaincu que GNOME et KDE soient des interfaces « pour technicien », constatant que tout ceux qui ont des compétences en informatique que je connaisse n'utilise pas GNOME ou KDE, justement.



          D'une manière générale, je crois que dès lors qu'il y'a des logiciels à deux vitesse (un pour les techniciens, un pour les utilisateurs), ça signifie deux choses très simple :

          - le logiciel pour techniciens est trop compliqué à configurer/utiliser mais il est puissant

          - le logiciel pour lambda est simple à configurer/utiliser mais l n'est pas capable de grand chose.



          Je pense qu'il est tout à fait possible d'améliorer les « logiciels pour techniciens » pour qu'ils deviennent simple à utiliser/configurer. Il y'a du progrès du coté d'emacs (diff 20.7 21.1), on pourrait largement améliorer wmaker encore.



          En conséquence, je pense que tu nous oriente sur un faux débat. Il n'y a pas besoin de modifier les interfaces pour les « grand public-iser », il faut juste les rendre plus fiables (problème des logiciels comme abiword). Il n'y a pas besoin de changer l'administration système, il faut juste proposer des logiciels simplifiant la tache.

          Mais c'est déjà en cours de réalisation.



          L'idée qui m'a déjà traversé l'esprit, par contre, c'est l'idée de deux modes de niveaux, initié / spartiate, qu'on choisirait dans gdm ou kdm et qui changerait drastiquement les logiciels:

          lorsque le mode spartiate est choisi, au lieu d'avoir un menu très chargé dans gimp, on met l'essentiel, et on met les éléments en plus dans un sous menu.
          • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM a sauvé Linux !

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            > - ceux qui connaissent (bien) windows cherchent une logique à la windows et ça se passe très bien



            Pas forcément. Entre autres, un exemple du test était le Centre de contrôle de GNOME qui est parfois effrayant (mais bon sang, c'est quoi cette entrée « Types MIME » ? Qui peut comprendre ça ?)...



            > - les autres rament, mais ils rament tout autant sur windows.



            Ça c'est vrai, l'interface de Windows est à chier. Celle qui est vraiment à copier, c'est celle du Macintosh, beaucoup plus intuitive (enfin, bien sûr, tout dépend du point de vue. Pour quelqu'un venant de Windows, ça devient vite horrible, mais surtout parce qu'on s'attend à une copie conforme)...



            > Je ne suis pas convaincu que GNOME et KDE soient des interfaces « pour technicien », constatant que tout ceux qui ont des compétences en informatique que je connaisse n'utilise pas GNOME ou KDE, justement.



            La question n'est pas vraiment de savoir s'il s'agit d'interfaces pour technicien, mais plutôt de savoir s'il s'agit d'interfaces pensées selon les retours des utilisateurs. C'est pour ça que des tests comme celui que je cite, réalisé par des gens dont c'est le boulot, peuvent aider à trouver dans quelle direction s'orienter, beaucoup plus que les exemples très « Café du Commerce » que l'on voit sur LinuxFR...



            > D'une manière générale, * snip * :

            > - le logiciel pour techniciens est trop compliqué à configurer/utiliser mais il est puissant

            > - le logiciel pour lambda est simple à configurer/utiliser mais l n'est pas capable de grand chose




            Bien vu ! C'est exactement ce que je pense. D'où ma démarche pour que les fonctions basiques d'un logiciel soient toujours intuitives à utiliser. Afin que tout le monde ait accès à des logiciels puissants sans pour autant tourner chèvre au bout de 10 mn.



            > Je pense qu'il est tout à fait possible d'améliorer les « logiciels pour techniciens » pour qu'ils deviennent simple à utiliser/configurer. Il y'a du progrès du coté d'emacs (diff 20.7 21.1), on pourrait largement améliorer wmaker encore.



            Exactement ! Mais tes exemples sont très mauvais. Emacs, simple ? Emacs c'est tout de même le soft surnommé Escape-Meta-Alt-Control-Shift :-) Lui rajouter des menus ne changera rien à ce fait. C'est là une erreur commune dans le monde Linux : si on fait une interface graphique à Foobar 0.4.2, celui-ci devient tout d'un coup beaucoup plus accessible. Faux. Archi-faux. Ce que l'utilisateur lambda attend du logiciel (c'est écrit dans le test que je cite), c'est que celui-ci ne dévoile pas si ce n'est pas strictement nécessaire l'organisation des couches sous-jacentes (pour reprendre l'exemple des types MIME, on peut parler d'associer le type de fichier Zip à l'application `ark', plutôt que de demander à l'utilisateur de spécifier ark comme handler pour le type `application/x-zip'). Emacs, avec ses buffers, ses commandes LISP, etc., son tutorial qui vous explique qu'il vaut mieux apprendre à se déplacer avec les touches de contrôle des fois que vous soyez sur un terminal sans touches flechées (MDR, sortez les VT52 :-))) est à l'exact opposé (pour calmer les Emacseux, Vi a des gros problèmes d'ergonomie aussi). Entre autres, voici un principe à suivre : ce qui est accessible par une touche de fonction (ou une suite de touches) devrait être accessible par un menu. Ainsi, ceux qui n'ont pas envie d'apprendre la myriade de touches de raccourcis auraient quand même accès à ces fonctions (et pourraient apprendre les commandes en douceur).



            > En conséquence, je pense que tu nous oriente sur un faux débat. Il n'y a pas besoin de modifier les interfaces pour les « grand public-iser », il faut juste les rendre plus fiables (problème des logiciels comme abiword). Il n'y a pas besoin de changer l'administration système, il faut juste proposer des logiciels simplifiant la tache.



            Non, raté. Plein de logiciels sont on ne peut plus fiables, et pourtant leurs fautes d'ergonomie font qu'ils ne sont pas très utilisés. Il ne s'agit pas de « grand-publiciser » (ne faisons pas dans l'émotionnel) mais de rendre la courbe d'apprentissage moins raide pour les néophytes. Et de bonnes connaissances en ergonomie sont indispensables. Quant à simplifier l'administration, c'est nécessaire. J'ai utilisé GFCC par exemple, pour configurer mon ipchains. Ce truc-là ne fait que reporter en graphique les options de la commande. Aucun intérêt, cf. la règle exposée plus haut : ne pas montrer ce qui se passe en-dessous. Un bon logiciel de configuration d'un firewall devrait disposer d'un mode où on donnerait les services qu'on désire ouvrir, ceux qu'on désire accéder, et configurerait les choses lui-même. Et ceux qui voudraient vraiment toucher à la configuration sous-jacente auraient un mode avancé pour cela.





            L'idée qui m'a déjà traversé l'esprit, par contre, c'est l'idée de deux modes de niveaux, initié / spartiate, qu'on choisirait dans gdm ou kdm et qui changerait drastiquement les logiciels:



            Bravo ! Excellente idée, mais :



            lorsque le mode spartiate est choisi, au lieu d'avoir un menu très chargé dans gimp, on met l'essentiel, et on met les éléments en plus dans un sous menu.



            En fait, il faut aller plus loin que cela : modifier le fonctionnement des outils, proposer des assistants, etc. En gros, l'utilisateur débutant doit se sentir guidé. Le mieux serait un mode qui lui montrerait les étapes qu'il devrait accomplir en mode avancé et que le logiciel accomplit à sa place. Ainsi, lorsqu'il sera prêt à basculer, il aura déjà les informations nécessaires, et il pourra bidouiller avec les options supplémentaires disponibles en mode avancé.



            Voilà, j'espère avoir clarifié ce que je voulais exprimer. Je pense sérieusement que ce défaut (l'ergonomie des softs) est une pierre d'achoppement importante pour l'adoption de Linux comme OS pour les utilisateurs personnels. Ton idée de modes débutant/avancé est en tout cas excellente. Reste à voir comment (si ?) on peut la mettre en pratique...

            Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Re: Le marché des serveurs et IBM _ont _sauvé Linux !

      Posté par  . Évalué à -1.

      Après un cours rapide d'alphabétisation, voici le bon titre.



      Hors sujet implies -1
  • # Cap Gemini

    Posté par  . Évalué à 0.

    de source "sure", le support de Cap Gemini sur linux est une blague.

    D'ailleurs je ne le vois pas dans l'article en ligne. C'est dans la version papier ?



    "Mais c'est surtout l'arrivée des grands du service informatique (CapGemini, IBM) sur ce marché qui permettra vraiment au secteur du logiciel libre de décoller."



    Ca c'est dans la version en Ligne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.