Linux est une "perte d'argent"

Posté par  . Modéré par Amaury.
Étiquettes : aucune
0
27
mai
2004
Microsoft
C'est ce que vient de déclarer Chris Sharp, directeur de la plate-forme stratégique de Microsoft pour l'Asie/Pacifique, aux gouvernements de cette même région.

Pour lui, "se mettre aux standards du Logiciel Libre revient à faire du tort aux éditeurs de logiciels locaux puisqu'ils ne peuvent gagner de l'argent pour le réinvestir en R&D dans leurs propres produits". En effet, selon son argumentation, produire des logiciels Open Source reviendrait à faire don de toute sa propriété intellectuelle, ce qui aurait comme effet de ne plus dégager les bénéfices qui permettent en retour l'amélioration des produits.

Avant de travailler pour Microsoft, Chris Sharp était employé chez Red Hat.

NdM : oui c'est un troll.

Aller plus loin

  • # question existentiel....

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    On en reviens presque toujours à la même chose :

    quel est le plus important :

    Partager la connaissance et permettre son accès au plus grand monde ou cacher la connaissance et la monnayer aux "plus riches" ?

    M.
    • [^] # Re: question existentiel....

      Posté par  . Évalué à 5.

      "quel est le plus important :
      Partager la connaissance et permettre son accès au plus grand monde ou cacher la connaissance et la monnayer aux "plus riches" ?"


      Que les développeurs puissent manger à la fin du mois ? :)
      Après, c'est pas parce que tu fais du propriétaire que tu es sûr de vendre aussi hein ;)
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  . Évalué à 9.

        vas dire ça à RedHat, Novell, Mandrake, Code Lutin, Easter Eggs, etc ..., ils vendent alors que leurs produits ne sont pas propriétaires ...

        L'idée est peut etre de rendre le client confiant et content plutot que dépendant de toi et mécontent des produits.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à -3.

          oups, excusez moi, un sed qui me vire les "pas" traine

          excusez moi, juste le temps de sauter par la fenetre...

          /o/ [ ]
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à 2.

          Pour moi ce sont de socièté qui migre vers le "monde du service". Elle ne vende pas leurs produits mais de la maintenance de la formation et de l'instalation. Et ca devient comme ca de partout. IBM se fait plus de sous comme ca (E-buisness et cie. mes sources c'est des profs consultants chez IBM)
          • [^] # Re: question existentiel....

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            IBM reste un des plus gros vendeurs de licences au monde (plus de $12 milliards en 2000), en deuxième place juste derrière Microsoft !

            IBM adopte par rapport au logiciel libre / Open Source une approche très pragmatique, vis-à-vis d'objectifs purement commerciaux.

            Les éléments de base des systèmes informatiques sont placés en Open Source (Eclipse, etc) ou récupérés s'ils pré-existent (Linux, Apache, Samba, etc). Ensuite, ils font du service dessus ou les intègrent dans des solutions propriétaires du type Websphere (qui intègre Eclipse, Apache et Tomcat). Les logiciels Open Source servent donc l'approche produit d'IBM, produits valorisés sous forme de licences notamment.

            Par parenthèse, si l'on regarde les évolutions de l'approche produit d'IBM, elle tend à privilégier une orientation métier. Ces logiciels métiers resteront propriétaires, valorisés par du service et des licences, et intègreront de nombreuses briques Open Source (comme l'a dit avec humour un consultant de chez Siemens il y a une quinzaine de jours : les logiciels Open Source, c'est comme les OGM, même si tu n'en veux pas, tu en as quand même, car la plupart des éditeurs logiciels les utilisent de toute façon !)

            Autre paradoxe aparent compte tenu de son engagement dans Linux, Apache,... IBM possède un des plus gros (si pas le plus gros) portefeuille de brevets au monde.
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Que les développeurs puissent manger à la fin du mois ? :)
        Si c'est pour manger seulement une fois par mois, je vais changer de métier moi !

        --> [ ] (J'm'en fous, il fait beau aujourd'hui)
    • [^] # Re: question existentiel....

      Posté par  . Évalué à 10.

      [...] cacher la connaissance et la monnayer aux "plus riches"

      c'est le genre de philosophie que l'on retrouve souvent chez MS et surement d'autres editeurs proprietaires.
      J'ai ainsi eu des cours sur Win2k workstation et server par des etudiants/profs d'une grde ecole de Paris. L'un des profs nous a donc expliqué que, lors d'une intervention chez le client il etait important de ne pas lancer les applications directement en passant par le menu mais en utilisant des commandes DOS pour appeller les memes applis.
      Le but ? Eviter de transmettre le savoir et ainsi s'assurer que le client vous rappellera ...

      Mais bon je crois que c'est pas gagné, le principe du libre c'est le partage, le libre accés au savoir, le principe du proprio c'est écraser et faire en sorte pour ne pas se faire écraser.
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  . Évalué à 0.

        "lors d'une intervention chez le client il etait important de ne pas lancer les applications directement en passant par le menu mais en utilisant des commandes DOS pour appeller les memes applis.
        Le but ? Eviter de transmettre le savoir et ainsi s'assurer que le client vous rappellera ..."


        Alors que c'est connu, sous Linux, tu n'utilises surtout pas la ligne de commande et tu peux tout faire avec des interfaces simples d'accès et très fonctionnelles, et surtout pas boguées. :)

        Bon, t'as pas du tester les assistants Mandrake alors, parce que même sans avoir beaucoup de connaissances Linux, je les évite désormais comme la peste et je préfère effectivement la ligne de commande (trop perdu de temps et de fichiers de conf avec ces assistants moches et bogués au possible), c'est bien dommage, car ce doit être le plus gros défaut d'une Mandrake, qui répond parfaitement à la plupart de mes attentes pour le reste.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Heu, autant c'est une remarque valide pour la série des 9.x, autant j'ai rien trouvé à redire depuis la 10.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à 4.

          Alors que c'est connu, sous Linux, tu n'utilises surtout pas la ligne de commande et tu peux tout faire avec des interfaces simples d'accès et très fonctionnelles, et surtout pas boguées. :)

          Je n'ai pas dis ça, c'était pour montrer le problème de philosophie.

          Bon, t'as pas du tester les assistants Mandrake alors, parce que[...]
          En effet, mais j'ai testé les outils sur la RedHat 9, j'ai vite appellé mon editeur de texte favori et mes doigts à la rescousse.

          Tout ça pour dire que : l'argument donné n'est pas le bon, il faut (amha) mettre en confiance le client et non le rendre stupidement dépendant de toi.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à 2.

          Alors que c'est connu, sous Linux, tu n'utilises surtout pas la ligne de commande et tu peux tout faire avec des interfaces simples d'accès et très fonctionnelles, et surtout pas boguées. :)

          Mais sous Linux, on a ~/.bash_history qui permet au client de noter après que tu sois parti les commandes que tu as tapées, donc cela revient au même :-)

          Oui, oui: ->[].
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à 1.

          On parlait d'appeler des outils graphiques, toute la config se fait comme ça sous windows.

          Il n'existe pas de "frontend graphique" pour la bonne raison que les outils en mode console n'existent pas.

          Donc oui lancer des outils graphiques en ligne de commande pour que l'utilisateur ne sache pas ou les trouver est vraiment de l'abus.
          • [^] # Re: question existentiel....

            Posté par  . Évalué à 2.

            ooooh si il y en a. ils ne sont pas toujours installés par défaut (et ce ne sont toujours pas des front-end graphiques, donc), mais il y a beaucoup de choses qu'on peut faire en ligne de commande. c'est assez mal documenté par contre, même si il y a du progrès (faut aller sur technet.microsoft.com pour les détails...)

            Des exemples ? contrôle du serveur web, gestion des permissions et des utilisateurs... bon, pas de fichiers de conf ou si peu, donc c'est pas aussi intéressant que sous les unix-like ;)
      • [^] # Re: question existentielle...

        Posté par  . Évalué à 7.

        Pas que chez eux partout - le coup de la console ou de taper trés vite sans attendre l'affichage du terminal, s'il a du cache - c'est le truc super pour impressionner l'utilisateur et le conforter dans l'idée que tu es un sorcier de l'informatique. Au début tu ne le fait pas exprès, ça vient tout seul, c'est aprés que tu te rend compte que ça te pose en professionnel et que tu Dois le faire et le faire faire, pour que tout roule.
        L'habit ne fais pas le moine mais si au moins les moines ont l'air de ce qu'ils sont, c'est quand mème plus simple.

        Les médecins écrivent mal pourquoi ? Avant ils parlaient latin.
        C'est pareil dans toutes les professions, groupes, communautés.

        Il y a des choses qui puent un peu et qu'on fait tous, si on est en bonne santé, on ne s'en vante pas pour autant, si on est en bonne santé...;o).

        En attendant le discours du type est un sacré ramassis. C'est curieux d'ailleurs. Comme son parcours.
        • [^] # Re: question existentielle...

          Posté par  . Évalué à 2.

          je crois que c'est sur slashdot que j'ai vu la news hier :
          http://yro.slashdot.org/article.pl?sid=04/05/26/0033227&mode=th(...)

          notament un commentaire sur C Sharp :
          http://yro.slashdot.org/comments.pl?sid=108890&cid=9254813(...)

          " I think I have met him once at a RedHat presentation in Sydney - he wasn't terrribly open source centric back then either."

          cqfd
          • [^] # Re: question existentielle...

            Posté par  . Évalué à 4.

            Trés bon lien

            "(RedHat managers ) are more "executives" than evangelists.... They are more business driven..."

            Voilà, c'est une des causes de mésentente entre les "2 mondes", et que Red Hat a su combler en employant des gars dans ce genre, des réfèrences diffèrentes.
            Le gars il raconte le discours officiel de la boite, avec l'argumentaire le mieux qu'ils puissent sortir dans ce contexte.
            Il fait du bizness, en présentant ses arguments. ça plaira à certains déplaira à d'autres mais c'est pas son job de plaire à tous. Son job c'est faire du chiffre et de la marge.

            SI on intègre le piratage, dont une grande partie vient de ...
            Effectivement ils donnent des arguments Forts. Sans proprio pas de piratage.
            Mais il ne peut pas le dire. En le disant quand mème.

            Aprés lui le déluge.
          • [^] # Re: question existentielle...

            Posté par  . Évalué à 5.

            C'est lui qui a donné son nom au C# ?

            OK, je -->[], il fait beau dehors
        • [^] # Re: question existentielle...

          Posté par  . Évalué à 2.

          > Les médecins écrivent mal pourquoi ? Avant ils parlaient latin.

          C'est surtout qu'écrire vite pendant quelques années d'études ca te flingue ton ecriture...
          Je vois pas le rapport avec le latin m'enfin bon.
          • [^] # Re: question existentielle...

            Posté par  . Évalué à 3.

            >> Les médecins écrivent mal pourquoi ? Avant ils parlaient latin.

            >C'est surtout qu'écrire vite pendant quelques années d'études ca te flingue ton ecriture...
            >Je vois pas le rapport avec le latin m'enfin bon.

            peut etre pour rester "obscurs" comme avant avec le latin
            si j'ai bien compris l'argumentaire de jo7

            je ne partage pas vraiment cet avis...

            imbolcus
            • [^] # Re: question existentielle...

              Posté par  . Évalué à 1.

              c'est ça, mais moi qui suis gaucher, ait fait suffisament d'étude pour ne pas trés bien écrire si je m'y mets, ben quand je fais un effort je peux écrire lisiblement et ça me prend pas tellement plus de temps.

              Le rapport avec le latin et là pour le coup, c'est certain, c'est Moliere qui le dit dans le Malade Imaginaire. Entre autre.
              Parce que le latin a été et est resté longtemps la langue universelle du monde occidental, on s'en servait pour nommer les choses d'une manière unifiée, standard, dans toute l'Europe. C'est le coté utile de la compétence.
              Par contre les médecins l'employaient pour se démarquer de ceux qui ne "savaient" pas. Pas que pour des mauvaises raisons.
              • [^] # Re: question existentielle...

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                J'ai fait des études universitaires longues et il n'y a que les pharmaciens qui me relisent bien. Quand on a fait un doctorat, pas forcément en médecine, il est rare que l'on écrive bien, mais par contre, on sait écrire vite, très vite même avec de bons stylos à plume.
          • [^] # Re: question existentielle...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

            ca je le confirme

            en trois ans de droit et de prise de note de plus en plus rapides (et impossible de faire autrement...) ... j'ai une écriture qui s'est franchement empirée...
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  . Évalué à 6.

        Mais bon je crois que c'est pas gagné, le principe du libre c'est le partage le libre accés au savoir

        Certes, mais je ne suis pas sur que parcque Renault utilise un serveur Web apache qu'ils vont te fournir gratuitement une voiture et les plans pour la réparer.

        le principe du proprio c'est écraser et faire en sorte pour ne pas se faire écraser.
        C'est aussi pouvoir vivre de son travail. Il y a plein de petits éditeurs où des types qui bossent comme des malades sans se faire des couilles en or. Loin de là. Malheureusement l'arbre Microsoft cache la forêt.

        En tant que développeur, ce qui m'inquiète à l'heure actuelle c'est que j'ai vraiment l'impression que le partage est à sens unique. On donne beaucoup à d'autres communautés et on reçoit peu (rien?). Et pourtant, je continue à payer mes transports, ma bouffe, mon électricité, etc.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à -1.

          En tant que développeur, ce qui m'inquiète à l'heure actuelle c'est que j'ai vraiment l'impression que le partage est à sens unique.
          Tu n'utilise pas apache, linux, mysql?

          On donne beaucoup à d'autres communautés et on reçoit peu (rien?). Et pourtant, je continue à payer mes transports, ma bouffe, mon électricité, etc.

          C'est le principe du service publique (tout le monde participe un peu par les impots, pour que tout le monde y ai acces (prix actuels des transports inimaginables pour une société privée), idem pour l'électricité.

          Pour la bouffe, il faut attendre que le gvt finisse de ruiner l'état en privatisant tout et vidant les caisses du tresor (les lingos), ca se faira tout naturellement, vu ce que nous propose le gvt actuel.
          Il suffit de regarder l'Argentine par exemple, ca à été exactement pareil il y a quelques années, la bas, il n'y a plus du tout de chemin de fer (ca a commencé en France, à Millau, ils ont coupé les chemins de fer ce mois ci).
          Et aujourd'hui en Argentine, les gens se relaient pour se faire de la bouffe en communauté, benevolement, ca leur permet de tous subsister sans se taper dessus.
    • [^] # Re: question existentiel....

      Posté par  . Évalué à 3.

      en fait je vois pas où y a partage, puisque la connaissance appartient à tout le monde / n'est la propriété de personne :)
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  . Évalué à 3.

        Son acces n'est pas donne/vendu a tout le monde pour autant :)

        Le bonjour chez vous,
        Yves
    • [^] # Re: question existentiel....

      Posté par  . Évalué à 10.

      quel est le plus important :
      Partager la connaissance et permettre son accès au plus grand monde ou cacher la connaissance et la monnayer aux "plus riches" ?


      T'es sur que c'est la vraie question ? Que dans beaucoup de logiciels il y'a un secret de fabrication ?
      Je prends mon cas particulier. Ma boite fait des logiciels de gestion. Y'a rien de sorcier : n'importe quel jeune diplomé est capable d'en faire. Par contre faut du temps. Alors il n'est pas question de partager la connaissance, il est question de fournir le resultat d'un travail. On pourrait developper du logiciel libre : si le developpement coute 1 000 000, le client paierait le prix et il ferait ensuite ce qu'il veut du soft qu'il a acheté. Seulement le client en général ( dans mon cas hein ) il prefere payer son soft 100 fois moins cher et que son fournisseur se demerde pour amortir son developpement sur 100 clients différents.
      Ca me parait pas totalement cupide comme comportement de fournir une solution au client de payer un logiciel moins cher que ce qu'il a couté en developpement ...
      Faut cesser de caricaturer les developpeurs de proprio comme de mauvais developpeurs avides qui rendent leurs clients captifs.
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        Ce raisonnement tient la route et ça fait bien trente ans que c'est sur ce principe que l'informatique a fonctionné et cela aurait pu durer encore bien longtemps si internet n'avait pas été créé. En effet; Internet réduit drastiquement la distance entre le producteur et le consommateur. Dans le cas du logiciel, la distance peut devenir nulle. Il en résulte un retour d'expérience beaucoup plus direct, et dans le cas des logiciels libres, une vitesse d'évolution inconnue jusqu'à ce jour.

        Lorsqu'on veut vendre des logiciels propriétaires, il faut savoir qu'un commercial qui arrive à vendre 100 logiciels dans son année a un coût de 1500€ par logiciel vendu. D'autre part, percer sur un marché demande un investissement énorme.

        Dans le cas du logiciel libre, le créateur peut vendre son expertise. C'est ainsi que MySQL, Sendmail, Apache vivent. Qui est plus qualifié que l'auteur ? Il vaut mieux s'adresser à Dieu qu'à ses Saints dit le proverbe. C'est pourquoi on n'a jamais observé de concurrence se développer sur un bon produit : les gens préfèrent l'original à la copie.

        Dans le cas du logiciel de gestion, au lieu de payer le commercial 1500€, il vaut mieux payer le technicien qui viendra faire la mise en place et la formation. Le client sera mieux servi.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Et comment on fait dans le cas d'un logiciel suffisamment bien concu, pour lequel il n'y a pas de services a vendre ? Imaginons une boite qui fait des logiciels d'usage hyper repandu. Ca pourrait etre un navigateur, un client de messagerie, un logiciel d'astronomie, un editeur de texte ou autre chose. Il n'y a aucun service a vendre donc aucune facon de se faire de l'argent si on vend le logiciel sous licence libre. Le modele logiciel libre ici conduit l'auteur a se chercher un autre boulot. A cote, tu vends le meme logiciel en shareware et tu peux vivre de ton travail si ton logiciel a du succes.

          Je trouve ca hypocrite de raisonner sur le cas specifique des super gros logiciels alors meme que la majorite des logiciels libres sont justement des petits logiciels pour lesquels le modele ne s'appliquerait pas. Prenons un exemple concret: GnomeMeeting est un super logiciel et j'aimerai bien que son auteur puisse passer du temps a le developper. Quel service il pourrait vendre dessus ? Il peut essayer de creer une dependance artificielle a un service global d'enregistrement des usagers sur lequel il se remunererait mais c'est vraiment creer artificiellement une depense et un besoin et c'est meme pas sur que ca marche.

          Si on prend le cas de quelques developpeurs qui arrivent a vivre sponsorises sans passer par une distrib, je ne connais que les developpeurs de Quanta. Eric Laffont ne peut payer que des developpeurs de pays en developpement (pays de l'est, turquie) et encore, ceux-ci avouent qu'ils font de tres grosses concessions sur leur salaire et que ce travail ne leur assure aucune retraite ni securite sociale.

          Donc arretez de vous voiler la face, le developpeur de logiciel libre qui peut vivre de son logiciel libre est un cas plus qu'exceptionnel. Ca doit representer moins d'un 10000e de la population de developpeurs.
      • [^] # Re: question existentiel....

        Posté par  . Évalué à 1.

        ton argument est celui que j'entends le plus du coté des developpeurs qui refusent l'open-source.
        c'est aussi l'argument #1 des logiciels concus au 20ieme siècle.
        Ca a marché, ca continue à marcher mais c'est pas dit que ca continuera toujours...

        L'idée qui persiste est celle de croire qu'on fait des logiciels comme des voitures. Ca se concrétise en exposant des jolis boi-boites dans les rayons des supermarchés. Sur le packaging, c'est ecrit 'repond à toutes les exigences de votre entreprise'.

        Moi, je commence déjà à me poser comme question si une entreprise achéte la même boi-boite que l'entreprise concurrente, je vois mal comment cette entreprise pourrait se démarquer de la concurrence.

        Y a autre chose qui me choque, c'est le côté immatériel de la boi-boite.
        Ce qui coute cher dans tout ca, c'est pas vraiment la boi-boite, c'est le droit d'utiliser le logiciel. La boi-boite, on s'en fout après tout.

        Résultat, les entreprises qui concoivent des logiciels peuvent espèrer gagner le jackpot en vendant un tamagochi à prix de revient quasiment nul.

        En conclusion, je crois qu'il faut privilégier les services : conseils, formation, développement sur-mesure, maintenance, administration
        En tout cas, ca me semble beaucoup moins hypocrite que de vendre ces fameuses boi-boites.
        • [^] # Re: question existentiel....

          Posté par  . Évalué à 1.

          salut

          Moi, je commence déjà à me poser comme question si une entreprise achéte la même boi-boite que l'entreprise concurrente, je vois mal comment cette entreprise pourrait se démarquer de la concurrence.

          Pourtant c'est simple, un logiciel est un outil. Ce qui fait la difference, c'est comment on utilise cet outil. Tout les boulangers utilisent de la farine, de l'eau, du sel et de la levure....

          En conclusion, je crois qu'il faut privilégier les services : conseils, formation, développement sur-mesure, maintenance, administration

          Certes, mais on ne peut pas faire du service sur tout les logiciels (gnomeMeeting par exemple). Comment payer les devs ? je parle pas de faire d'eux des multimillionnaires, juste pouvoir manger et tout ca ...
          • [^] # Re: question existentiel....

            Posté par  . Évalué à 3.

            Pourtant c'est simple, un logiciel est un outil. Ce qui fait la difference, c'est comment on utilise cet outil. Tout les boulangers utilisent de la farine, de l'eau, du sel et de la levure....
            bonne remarque.
            Cependant, le boulanger en question, il a acquis des compétences. Ces compétences c'est justement ce qui fait la valeur du pain. Donc quand on achéte son pain chaque matin, c'est moins la valeur des matières premiéres qui fait le prix que la qualité de fabrication.
            Et puis le boulanger, il est présent tous les matins, ca aussi c'est important. C'est pas comme si il produisait 1 million de baguette en une semaine et il se repose après toute sa vie.
            Donc présence_quotidienne + compétences - matière_premiére= achat_quotidien_du_pain_tous_les_matins
            Je rajoute également que le boulanger n'est pas dépendant du fournisseur de matière premiére, il peut en changer aisément.
            Je crois que ce n'est pas le cas, lorsqu'on veut changer de logiciel de gestion (=>le monde propriétaire)

            Certes, mais on ne peut pas faire du service sur tout les logiciels (gnomeMeeting par exemple). Comment payer les devs ? je parle pas de faire d'eux des multimillionnaires, juste pouvoir manger et tout ca ...
            Oui, tu as raison, il faut trouver un moyen de rémunérer les auteurs.
            Le problème majeur reste que l'on veut plaquer une économie de biens marchants (physiques) sur des oeuvres immatérielles recopiables à l'infini.
            Pour l'instant, personne n'a la solution ultime.
            Mais revenir à un modèle plus simple, comme celui de favoriser les services a au moins le mérite de briser cette hypocrisie ambiante...
            Allez je me lache et je balance des pseudo-solutions complétement utopistes
            • commerce du logiciel à bénéfice plafonnée
              on calcule le nombre d'heures effectuées par l'équipe de développement et on déclare de manière officielle ce logiciel a couté 100 000EUR en R&D, après on vend les logiciels jusqu'à atteindre le quota de bénéfices puis le logiciel devient gratuit et open-source.
            • commerce du logiciel à effet de mode
              pendant un an ou deux, on peut vendre le logiciel mais après ce court laps de temps (<=2 ans) le logiciel devient gratuit et open-source.
            • logiciel gratuit mais manuel d'utilisation payant
              C'est la solution pronée par JBoss !
            • donation aux logiciels libres de manière centralisée
              Tous les ans, les sociétés déclarent utiliser tels ou tels logiciels libres et doivent donner des compensations à la FSF ou autres associations légitimes des logiciels LL. un peu à la manière de la SACEM pour les radios libres...
  • # :alerte: Troll intellectuel

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

    On est d'accord : c'est une question de philosophie qui se cache derrière ce mignon énorme Troll :D
  • # S'il vous plaît...

    Posté par  . Évalué à 8.

    De grâce... On écrit "tort" et non pas "tord". On peut être retors, avoir l'esprit tordu, mais parfois il faut savoir avouer qu'on a tort.

    Et oui, c'est terrible mais le tort tue...
    (Oui, maintenant je sors)
  • # Linux est une "perte d'argent"

    Posté par  . Évalué à 4.

    Il est parfaitement possible que Linux (et le LL en général) occasionne en effet une perte d'argent pour Microsoft - relativement à leur position initiale.
    Après, bon, ils emballent l'info comme ils peuvent, c'est pas très original d'ailleurs.
  • # Il faut de l'argent pour améliorer un produit ???

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Personne ne lui a demandé qui de Microsoft ou de Netscape (ou AOL) investit le plus dans la R&D de son navigateur ?

    Et quand on voit le résultat, je pense que côté innovation, y a pas photo.

    Mais.... Chris Sharp.... C#.... !!!
    Tu m'étonnes qu'il ait été viré de chez RedHat !
  • # pertes et profits ..

    Posté par  . Évalué à 7.

    Linux est une "perte d'argent" pour Microsoft surement.
    pour les autres on pourrait dire Linux est un "gain de liberté"
    • [^] # Re: pertes et profits ..

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      ainsi qu'une perte de clients chez Microsoft

      ...

      Forum Software Reviews: Comparez et testez les logiciels de forums Internet!

    • [^] # Re: pertes et profits ..

      Posté par  . Évalué à 4.

      alors au cas ou certains auraient un doute, les clients se contrefoutent de la liberte de leurs applications. Seul le resultat (ie le cout) compte.
      dans le meilleur des cas, l independance vis a vis du fournisseur peut etre evoquee. mais quelle independance une entreprise peut elle avoir vis a vis des 95% d internet explorer, ou de l omnipresence des fichiers MS-Office? (1)

      Il faut bien comprendre que Microsoft ne joue pas dans la meme cour que nous. les clients non plus. quand on parle de "pertes et profits", liberte est hors-sujet.


      (1)et que dire des etudiants qui * doivent * rendre leur rapports de fin d etudes en .doc et faire des soutenances powerpoint? avant de demander des efforts aux entreprises, ce serait bien que l education nationnale montre l exemple.

      --
      pouet pouet!
      • [^] # Re: pertes et profits ..

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Mon trollomètre avait commencé à descendre, là il retourne dans le rouge.

        En tous cas si ton école était intégriste MS, n'en fais pas une généralité.... En tous cas chez moi je rendais mes rapports sur du papier, et j'affichais mes soutenances sur un écran, le logiciel derrière, onsenfou...

        Selon toi, une fois qu'un monopole est établi, il est indélogeable ? Ca me paraît un point de vue bien pessimiste, et peu vérifié par l'Histoire...
        • [^] # Re: pertes et profits ..

          Posté par  . Évalué à -1.

          >En tous cas si ton école était intégriste MS, n'en fais pas une généralité....

          ce n etait pas "une ecole". c etait la fac. mais effectivement parlons des ecoles, elles ont toutes des accords avec MS, les formulaires a telecharger sont en .doc, des fois les feuilles de notation en msexel. j ai essaye avec less je confirme ca passe pas. et les portables distribues par les conseils generaux, ils sont sous mdk?
          bref si ton ecole te permettait de ne pas utiliser windows, n en fait pas une generalite ;)


          >En tous cas chez moi je rendais mes rapports sur du papier,
          rendre les rapports sur papiers oui, c est vrai, mais quand tu travailles avec des binomes qui ne connaissent (qui ne veulent connaitre) que ms-word, tu n as pas trop le choix. oui tu peux changer de binomes mais la tu te retrouves vite seul. et encore je suis dans l info j ai un peu le choix. par contre je connais une ecole de bio qui n etait que sous linux et ou les eleves ont gueuler pour avoir du windows. et ou les prof refusent autre chose que le word.

          >et j'affichais mes soutenances sur un écran, le logiciel derrière, onsenfou...
          ben j ai essaye de parler d ooo je me suis fait jeter pour ma soutenance de fin d annee.
          j ai converti mes diapo en powerpoint, resultat les png ne passait pas lors de la soutenance. bref je t assure que j ai retenu la lecon.


          >Selon toi, une fois qu'un monopole est établi, il est indélogeable ?
          je pense qu on doit se placer au niveau de l utilisateur. il A son word, il connait word. on lui demande du word, et surtout toute sa base de doumentation est en word. les documents qu on lui demande de telecharger son en word, son cv qu on lui demande denvoyer est en word etc etc je vais pas faire la liste... bref les habitudes ca se change pas comme ca. ( c est stallman qui parlait d inertie ?). va voir un de tes amis et explique lui que le mp3 et que le ogg c est bien. tu me raconteras?

          >Ca me paraît un point de vue bien pessimiste, et peu vérifié par l'Histoire...
          on verra. n empeche que pour le moment je range mon cv latex et j envoie encore mon cv word. je me suis meme installe un windows (je veux pas etre au chomage parce que je ne sais pas comment degriser la touche "eteindre l ordinateur")
          • [^] # Re: pertes et profits ..

            Posté par  . Évalué à 2.

            Arrête word, et donne leur des PDF, au moins comme ça il pourront le lire quelque soit leur version de windows/Office :)

            Pasque pour que le word soit lu il faut la meme version...

            Et ca t'evitera de leur filer ton adresse email et des tas d'autres info confidentielles.

            Je ne crois pas qu'il existe de PC sans lecteur PDF aujourd'hui, c'est au moins installé d'office par les installeurs de peripherique.

            Il existe des tas d'outil pour convertir de tout vers du PDF, qui fonctionne, le format étant libre.

            Un format doocbook serait l'ideal, pour la possibilitée de le convertir en html et autre texte brut, mais openoffice le fait également.
            • [^] # Re: pertes et profits ..

              Posté par  . Évalué à 0.

              il y a même un projet sur sourceforge : pdfcreator qui créé une imprimante virtuelle qui ecrit un fichier pdf de ce que tu imprime (doc a partir de n'import quel programme).
          • [^] # Re: pertes et profits ..

            Posté par  . Évalué à 2.

            Il est faux de dire que toutes les écoles ont des contrats avec MS. De ma propre expérience, l'Ecole Polytechnique (qui n'est pas une petite école) a toute son infrastructure (serveurs, postes, ...) sous Red Hat.
          • [^] # Re: pertes et profits ..

            Posté par  . Évalué à 2.

            >>En tous cas chez moi je rendais mes rapports sur du papier,

            > rendre les rapports sur papiers oui, c est vrai, mais quand tu travailles avec des binomes qui ne connaissent (qui ne veulent connaitre) que ms-word, tu n as pas trop le choix.

            Mauvais binome changer binome

            Autrement personellement pour avoir fait pas mal de doc je suis habitué a bosser avec docbook et je change toujours de binome pour chaque projet (ca commence donc a en faire un paquet).

            Au final
            1/ Un certain nombre on compris l'utilité de CVS/arch et le gain de temps que cela t'apportait.
            2/ La plupart ont compris l'interet de docbook quand tu bosses sur des documents de plus de 3 pages.

            [l'avantage de docbook etant sa syntaxe tres intuitive et son livre de reference en ligne ainsi que des messages d'erreurs compréhensible contrairement a latex du point de vue neophyte.]

            Pour cela il faut tres bien maitriser l'outil pour présenter les fonctionalités sans trop montrer le coté rebutant au début (avoir des Makefile super bien fait pour générer tout tout seul en changeant juste deux variables par exemple). Et montrer les killers features par exemple la facilité de générer du html, pdf, txt et autre. De changer le rendu du document en 10 minutes. De bosser a plusieur sans te prendre la tête (les * offices sont l'horreur pour ca).

            Au final ca passe tout seul.

            Autrement de toutes les facs que j'ai vu (3) au pire un petit nombre de machine etaient sous Windows. La majorité reste linux/solaris. Et les documents doivent etre rendu en TXT/HTML/PS/PDF. Mauvaise ecole changer ecole. On ne m'a jamais forcé a utiliser un format proprio et la seul fois ou un projet devait manipuler un .xls en Java j'ai refusé ce qui m'a été accordé...

            Tu m'as pas l'air tres persuasif :-)
      • [^] # Re: pertes et profits ..

        Posté par  . Évalué à 1.

        Bah aller je vais contre balancer ce que tu dis... si je raisonnais comme toi en généralisant à tout vent, je dirais :
        bon aller, vu que le logiciel le plus répandu que mes élèves utilisent pour faire des rapports c'est word, ce sont tous des nazes qui se contrefoutent de la liberté de leur application.
        Ah oui et aussi je vais arrêter de leur expliquer l'importance de respecter les normes et les standards ouverts, les dangers du proprio, que si la balise ALT est obligatoire dans les tags IMG c'est pas pour rien, mais par exemple pour les tablettes brailles (oui j'aime bien cet exemple car il marque bien) etc.

        Eh ben nan, tout comme je ne pense pas que mes élèves sont des nazes, je ne pense pas non plus qu'ils se contrefoutent tous de tout.

        Et je pense même pas que les élèves sont de moins en moins bon et que le niveau baisse... bah paraît que ça c'est parce que je suis jeune ;-)
        • [^] # Re: pertes et profits ..

          Posté par  . Évalué à 1.

          heu pourquoi vous vous fixez sur le pauvre commentaire en annexe alors je je parlais de linux en entreprise?

          bon pour te repondre meme si le sujet a devie. non tes eleves ne sont pas des nases qui se moquent de la liberte parce qu ils utilisent word. je n ai jamais dit ca et je ne vois pas tres bien comment tu en es arrive la.
          par contre pour suivre ton exemple, va demander a tes eleves de ne plus utiliser word, msn et ie au nom de la liberte. tu verras leurs priorites.

          >Et je pense même pas que les élèves sont de moins en moins bon
          >et que le niveau baisse... bah paraît que ça c'est parce que je suis jeune ;-)

          ;)

          le niveau general je ne dis pas, le niveau de francais si si il baisse.
          meme que les gens ils croyent qu ils parlent encore bien le francais, tu voyes?

          --
          pouet
      • [^] # Re: pertes et profits ..

        Posté par  . Évalué à 5.

        Et c'est là qu'il faut se rappeller que l'informatique ne se résume pas à un seul monde.

        1. Bien sur, pour les soft du style OpenOffice.org, c'est sûr qu'ils séduisent surtout de part leur gratuité, celle-ci combinée à leur forte compatibilité avec un standart propriétaire dominant, qui peut alors être remplacé sans craintes et ainsi libéré du budget. C'est du libre orienté grand public, et le fait d'être open source a un très maigre intérêt pour l'utilisateur, ce qui compte c'est la gratuité. Ici, le libre est juste le moteur de la gratuité, il permet de garantir la continuité du développement ( => un OpenOffice.org identique, mais closed source et freeware, ne marcherait absolument pas !)

        2. Mais, il y a aussi le libre du style Apache ou le noyau Linux. Et là, c'est du libre qui a comme argument de vente sa valeur technique. Ils sont nés libres, continueront d'être développé ainsi, et suggérent ainsi une qualité technique déja difficilement égalable, et qui sera sans cesse accrue. Ici, l'utilisateur (courant) final se fout encore royalement d'avoir accés aux sources, mais par contre, le fait que les sources soient ouvertes, disponibles à d'autres et à tous, lui garantit que le soft continuera d'être développé sous un modèle qui fait toute sa qualité, de par le fait que des milliers de yeux continueront de se balader ici et là dans le code pour traquer les bugs, accroitre la sécurité, et développer toute nouvelle fonctionnalité providentiel qui se révelera très utile.

        3. Et enfin, le libre suceptible d'interresser très particuliérement les organisations d'états, ou tout organisme qui a besoin d'un maximum d'indépendance et de garanties vis à vis de la propreté sécuritaire d'un soft.
        Ici, on a affaire a des entités qui sont prêtes à développer leur propre soft plutot que d'en utilisé un mieux propriétaire, car elle ne peuvent pas se permettre d'utilisé quelque chose dont les mécanismes ne sont pas accessibles, visibles, vérifiables. Cette fois, ce qui interresse, c'est vraiment l'accés aux sources pour l'utilisateur final lui-même, comme garantit de propreté, tout en epargnant de gros efforts, d'importants investissements en temps et en moyens pour réinventer la roue.

        4. Et aussi, il y a ces boites qui ont des besoins tellement spécifiques ou précurseurs qu'aucune solution propriétaire ne peut les satisfaire. On retombe un peu sur le deuxieme point. Au debut, une poignée d'entités qui ont absolument besoins d'un module inexistant, puis une qui le commence, les autres qui participent, puis tout le monde qui l'utilisent. Et bien souvent, en partant d'un soft libre qui existait déja sans proposer ce qui était nécessaire, mais qui au moins permettait de l'ajouter.

        5. D'autres exemples possibles très certainement !


        1. Le Libre ... GRATUIT
        2. Le Libre ... TECHNIQUE
        3. Le Libre ... SECURISE ET INDEPENDANT
        4. Le Libre ... AMELIORABLE
        5. Et j'en oublie !
        • [^] # Re: pertes et profits ..

          Posté par  . Évalué à 1.

          > Et c'est là qu'il faut se rappeller que l'informatique ne se résume pas à un seul monde.
          Dieu merci! :)


          1. c est du pipo on arrete tout de suite. j ai ete force d installer windows et msword pour consulter la doc de mon cours de .... java!! non franchement un document word avec des tables un peu compliquees ca ne passe pas et pourtant j utilisais souvent ooo.

          2. si tu t inquietes, je te rassure windows va continuer a etre developpe, et les licences ne pourront que difficilement etre pire. "de toutes facons je m en fous je l ai cracke mon windows" te dira le windowsien tres fier de lui. quand a la qualite techique oui et non le meilleur cotoie le pire dans le libre et dans linux. quand a la liberte, mouaif je veux pas lancer de troll sur ma nvidia et mon kernel tainted...

          3. completement d accord avec toi (c est un peu ce que je venais de dire :) cela dit ca ne concerne qu un petit marche.

          4. et elles developpent un nouveau soft.. proprio en .NET

          5. on verra :)

          1. Le Libre ... GRATUIT
          2. Le Libre ... TECHNIQUE
          3. Le Libre ... SECURISE ET INDEPENDANT
          4. Le Libre ... AMELIORABLE
          5. Et j'en oublie !

          je suis d accord moi, n empeche que l entreprise elle :

          1. elle veut te faire payer, et je dirais meme qu elle veut un support donc elle veut payer (oui je sais support redhat etc etc, qq continue la dessus je lui parlerai des
          problemes de mise a jour de kernel dans le cas d un contrat de support)
          2. je pense que windows vivra plus longtemps que suse par exemple
          3. on s en fout j ai norton antivirus et mon zonealarm
          4. on s en fout windows longhorn ce sera super ameliore et puis kde c est comme window mais c est moins bien

          bref je ne pense pas que linux concurrence reellement windows pour le moment. tout au plus le marche des unix proprios. de toutes facons la secretaire ca coute moins cher de lui payer son word que de la former a ooo.

          --
          pouet
          • [^] # Re: pertes et profits ..

            Posté par  . Évalué à 1.

            C'est malheureux, mais dans la socitété où je suis, sur 150 informaticiens, on doit être 2 à se passioner pour Linux. Préfèrent payer des licences Networker a plusieurs dizaines de miliers € que d'utiliser Nagios.

            La phrase magique des mes collègues est, effectivement:"M'enfous j'ai jamais payé un outils microsoft".
            No comments...

            Par contre, pour ce qui est de la compatibilité de OOO, j'ai fait un test assez intéressant: Je suis allé sur le site de microsoft et j'ai pris des exemple de classeurs excel et autre pour office 2003 et les ai ouvert avec OOO 1.1.1 et là surprise!!! Tout marche a merveille un coup de chapeau aux développeurs!!!!
            • [^] # Re: pertes et profits ..

              Posté par  . Évalué à 5.

              personnellement, j'en viens a esperer que TCPA/palladium fonctionne bien...
              rien que pour que tous les petits malins qui balancent des "moi je crack mes logiciels" referment leur bouche.

              c'est malheureux a dire mais tant qu'on ne se fait pas taper sur les doigts, on se croit tout permis

              moi, je suis sous linux et je suis vraiment libre
              • [^] # Re: pertes et profits ..

                Posté par  . Évalué à 3.

                Je suis aussi d'accord . L aspect "libre" c'est pas ce qui m'a fait essayer linux . Mais c'est ca qui fait que j ai toujours au moins une machine chez moi qui tourne dessus .

                Vivement TCPA/Palladium !
                Qui va (pourra) se payer son windows + Office (soyons gentil , Word , Excel , Powerpoint je parle meme pas des publisher/Access et autre Visual Studio (pour les dev) ) ?

                Les gens feront quoi ? Ils resteront avec leur vieille version de windows (jusqu a ce quelle ne soit plus supporté , que IE / WindowsMediaPlayer ne se mettent plus a jour).

                Les éditeurs ? prendront ils le risquent de bloquer leur produit aux seuls utilisateurs TCPA/Palladium ? Au risque de perdre des clients ?

                A moins que TCPA/ Palladium ne se fasse craquer (ce qui semble etre loin d etre impossible) , je pense que l'on aura encore bcq de potes/collègues de bureau/voisins/personne de sa famille a migrer a linux le jour ou TCPA/Palladium sortira .

                Pis en plus personne a part les informaticiens (et encore) ne sais ce que c'est palladium .
                • [^] # Re: pertes et profits ..

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  >Je suis aussi d'accord . L aspect "libre" c'est pas ce qui m'a fait essayer linux .
                  >Mais c'est ca qui fait que j ai toujours au moins une machine chez moi
                  > qui tourne dessus .

                  le probleme c est qu on s en fout de l OS. ce qui compte c est le contenu.
                  si demain les institutions francaises publient leurs documents en swx, apres demain tous les particuliers installent ooo.
                  si demain spygames rends son site accessible seulement par mozilla, apres demain tous les joueurs installent mozilla.
                  avoir linux d installe c est bien.
                  avoir windows d installe et publier sa doc en .sxw (par exemple) ses chansons perso en .ogg, ses video en .ogm etc etc c est mieux!

                  pour le moment des les tribunaux administratifs les jugements sont faits en .doc et pour les sites web...

                  quand au "probleme" de tcp/palladium ce n est pas un probleme au niveau logiciel. les logiciels sont contrefaits et ca n est pas pres de changer. pourquoi? parce que 3000francs de msoffice aucun particulier ne va se le payer. les logiciels de MS resteront faciles a contrefaire parce que c est ce que ms fait depuis des annees et que ca marche.
                  Le vrai probleme est toujours au niveau des formats de fichiers. vous verrez, les fichiers divers cryptes pour tcpa, ca marchera sous windows.

                  ce qu il faudrait c est une evolution des mentalites, et alors la, ceux qui sortent un peu en entreprise (voir le post de xavier ci dessous) ou qui frequentent les windowsiens savent que ce n est pas gagne!

                  bonne journee,

                  --
                  pouet pouet
                  • [^] # Re: pertes et profits ..

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                    Le vrai probleme est toujours au niveau des formats de fichiers. vous verrez, les fichiers divers cryptes pour tcpa, ca marchera sous windows.
                    ?
                    Je repondrai a mon correspondant : je n'arrive pas a lire ton fchier.
                    Il me repondra : "installe WIndows XXX"
                    Je repondrai : "OK, tu me le paye, puisque je ne peux pas le pirater"
                    Et ca ira tout seul... Le seul hic actuellement et que la derniere phrase n'est pas vraie, donc en attendant faut faire avec.
                    • [^] # Re: pertes et profits ..

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      Pour moi en tout cas la "dernière phrase" est vraie : je ne peux pas pirater Windows puisque je me l'interdit.

                      BeOS le faisait il y a 20 ans !

          • [^] # Re: pertes et profits ..

            Posté par  . Évalué à 5.

            real_pouet, Je vais être lourd ...

            1. c est du pipo on arrete tout de suite. j ai ete force d installer windows et msword pour consulter la doc de mon cours de .... java!! non franchement un document word avec des tables un peu compliquees ca ne passe pas et pourtant j utilisais souvent ooo.

            Et la faute à qui ? A OOo ?? Les problémes de compatibilité des fichiers au formats word ne concernent pas seulement OOo, c'est souvent pathétique que de constater à quel point l'esthétique d'un fichier .doc est complétement saccagé entre 2 versions différentes de Word ... à ce régime, autant utilisé OOo, histoire d'éviter de se retapper toute la mise en page d'un document aprés avoir déboursé un max dans le prochain pack Office .... Avec OOo on a cette garantie, celle de la compatibilité ascendante/descendante, pas avec Office, M$ l'a suffisement prouvé, et pour moi, c'est un argument qui tourne largement en faveur du libre

            2. si tu t inquietes, je te rassure windows va continuer a etre developpe, et les licences ne pourront que difficilement etre pire. "de toutes facons je m en fous je l ai cracke mon windows" te dira le windowsien tres fier de lui. quand a la qualite techique oui et non le meilleur cotoie le pire dans le libre et dans linux. quand a la liberte, mouaif je veux pas lancer de troll sur ma nvidia et mon kernel tainted...

            Non, je ne m'inquiéte pas du tout. En quoi le fait que le crétin de service utilise un windows cracké changera quoique ce soit au fait que le Libre ait un potentiel de développement technique de loin très supérieur à beaucoup de produits propriétaires ? Et qu'est-ce que la liberté, une valeur humaine, vient faire avec le Libre, une appellation informatique ? Quand a ta NVIDIA, c'est vrai que c'est dommage qu'elle vienne tainted ton kernel, c'est vrai qu'on a pas ça sous Windows avec tous ses pilotes libres ....

            4. et elles developpent un nouveau soft.. proprio en .NET

            Ah oui ? J'ai du rêvé alors, parce que j'étais persuadé qu'Apache c'était + des 2/3 des serveurs web ...
            http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html(...)
            Apache c'est l'un des typiques exemples de l'application open source qui se développe à une vitesse fulgurante parce qu'il permet à tous les interressé de venir y ajouté les modules dont ils ont besoins ... Mais je savais pas que c'était du proprio .NET ...

            je suis d accord moi, n empeche que l entreprise elle :

            1. elle veut te faire payer, et je dirais meme qu elle veut un support donc elle veut payer (oui je sais support redhat etc etc, qq continue la dessus je lui parlerai des
            problemes de mise a jour de kernel dans le cas d un contrat de support)


            Une entreprise qui a les moyens déboursera autant que raisonnable pour éviter la moindre emmerde. C'est clair que le support c'est devenu extrémement important pour une entreprise ... Mais ça ne veut pas dire qu'elle sont toutes trop connes pour casquer aveuglément sans chercher à choisir la solution la plus fiable à la base, parce que quelque soit la qualité du support, c'est pas ça qui va permettre de faire tourné une daube tout juste sortie des services marketings d'une grosse firme. Et Redhat c'est pas le représentant du monde libre non plus, ce n'est qu'une société qui commercialise une distribution. Ya de + en + de ssii (le moteur du modèle français) qui développe un service orienté Linux et Logiciel Libre, parce que de + en + d'entreprise s'informent, s'y interressent, et exige du support, et ça c'est pas pour rien. Les centres de formations proposant du Linux sont très loin de chomé, et les formateurs Linux (abordable financierement, on en est pas dans une nouvelle bulle économique non plus) sont de + en + recherchés .... TOUS les symptomes d'une énormes prise en considération du libre dans le milieu professionnel, et ça date pas d'hier.
            Le support du libre ne viendra pas d'une distribution commerciale Linux, il viendra de toutes les sociétes de service informatique.

            2. je pense que windows vivra plus longtemps que suse par exemple

            Suse c'est une distribution. Windows c'est un systéme d'exploitation.

            3. on s en fout j ai norton antivirus et mon zonealarm

            Ah ouais ? Et ça te permet de vérifier que les sources des applications que tu utilise sont clean ? Wow, je savais pas qu'ils avaient fait de si gros progrés ! Et je supposes aussi qu'ils se checkent aussi mutuellement, puisque tout aussi propriétaire l'un que l'autre ?

            4. on s en fout windows longhorn ce sera super ameliore et puis kde c est comme window mais c est moins bien

            KDE c'est un environnement graphique, Windows c'est un système d'exploitation, quasiment rien à voir.
            Et à propos de Longhorn : je souhaite au maximum que M$ nous ponde cette fois ci un bon produit, histoire qu'il y ait enfin une concurrence technique ... C'est pas bon pour l'innovation, GNU/Linux et son presque-monopole technique qui ne cesse de croitre ....

            bref je ne pense pas que linux concurrence reellement windows pour le moment. tout au plus le marche des unix proprios. de toutes facons la secretaire ca coute moins cher de lui payer son word que de la former a ooo.

            Si tu sais utilisé M$ Office, alors tu sais utilisé OOo. J'ai déja refourgué une quinzaine de OOo à mes amis, et aux amis de leur amis, etc, avec sermons à l'appuie sur la différence entre le warez et la légalité, entre les Licenses qui ruinent et le Libre gratuit, ils ont tous été séduis par OOo et tous en sont + que satisfait, au moins autant qu'ils le seraient avec M$O.
            Sinon, c'est cool, ça marche bien sur toi la propagande M$, comme quoi ils ne claquent pas leur cash pour rien.
            GNU/Linux et le Libre concurrencent ENORMEMENT Windows and co. puisqu'ils sont en train de dé-monopolisé M$, ils ne sont plus seulement une alternative, le Libre devient LA solution dans bien des domaines.
            Et faut arrêté de croire que le Libre ça se résume à faire la guerre à M$. Casser du M$ n'est en rien une motivation majeur pour les développeurs, et c'est bien pour ça que ça marche. Le fait de participé à l'élaboration d'une application de bonne qualité technique, ça ça motive vraiment.
            Si M$ est aussi déstabilisé c'est bien parce qu'il ne peut pas avoir recours à ses tactiques habituelles pour écraser le concurrent, il ne peut quasiment rien faire contre les concepteurs motivés par la passions et le simple plaisir de faire des choses propres, alors ils s'acharnent en propagande chez l'utilisateur, mais ça ça marche moins bien. Le Libre a tout les avantages pour ne connaitre que croissance d'utilisation, M$ ne peut pas le faire reculer, tout ce qu'il peut faire c'est le ralentir chez les utilisateurs finaux.

            Et pour finir, le Libre c'est aussi devenu un MODELE de conception. Des choses qui n'auraient jamais pu se faire en proprio sont ainsi devenu possible. Pour moi, d'ici à ce que nombre d'entreprise prennent part active à la communauté du Libre, en participant vraiment aux développement, il n'y a plus qu'un pas. Les mentalités changent vraiment vite, trop vite pour M$ qui ne s'y attendais pas, et c'est exactement ça qu'ils essayent de contrer en ce moment.

            Voila, j'ai étais bien lourd ...
            • [^] # Re: pertes et profits ..

              Posté par  . Évalué à -1.

              je ne cite que tes reponses sinon il y en a pour deux pages ;)

              Et la faute à qui ? A OOo ?? ...


              alors la je te dis le pdg (et 95% des gens) ils s en foutent. d ailleurs avec le dernier office XP ca marche. tu en veux encore? mac opine s achete un lecteur dvd, elle avait une debian et un windows. dans la debian il n y a pas de libdvdcss donc pas possible de lire son dvd, mais avec son lecteur y avait un powerdvd fourni. resultat avec windows ca marche


              Non, je ne m'inquiéte pas du tout. En quoi le fait que le crétin de service utilise un windows cracké changera quoique ce soit au fait que le Libre ait un potentiel de développement technique de loin très supérieur à beaucoup de produits propriétaires ?


              le cretin de service ca represente 95% de la population equipee en informatique moins ceux qui l ont eu prevendu.

              Et qu'est-ce que la liberté, une valeur humaine, vient faire avec le Libre, une appellation informatique ?

              je ne comprends pas ce que ca vient faire la.

              Quand a ta NVIDIA, c'est vrai que c'est dommage qu'elle vienne tainted ton kernel, c'est vrai qu'on a pas ça sous Windows avec tous ses pilotes libres ....


              heu justement je dis que c est pareil...


              4. et elles developpent un nouveau soft.. proprio en .NET

              Ah oui ? J'ai du rêvé alors, parce que j'étais persuadé qu'Apache c'était + des 2/3 des serveurs web ...
              http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html(...(...))
              Apache c'est l'un des typiques exemples de l'application open source qui se développe à une vitesse fulgurante parce qu'il permet à tous les interressé de venir y ajouté les modules dont ils ont besoins ... Mais je savais pas que c'était du proprio .NET ...


              et apache c est l exemple meme d application opensource developpee par une boite qu aucune solution proprietaire ne peut statifaire (cf ton message:
              4. Et aussi, il y a ces boites qui ont des besoins tellement spécifiques ou précurseurs qu'aucune solution propriétaire ne peut les satisfaire. )


              Une entreprise qui a les moyens déboursera autant que raisonnable pour éviter la moindre emmerde. C'est clair que le support c'est devenu extrémement important pour une entreprise ... Mais ça ne veut pas dire qu'elle sont toutes trop connes pour casquer aveuglément sans chercher à choisir la solution la plus fiable à la base, parce que quelque soit la qualité du support, c'est pas ça qui va permettre de faire tourné une daube tout juste sortie des services marketings d'une grosse firme.


              l entreprise prendra ce qui revient le moins cher. un point c est tout.
              et un service informatique ca revient plus cher qu avoir des windows et un techos pour les reinstaller en boucle. (d ailleurs je m en fous j ai cracke norton ghost c est plus rapide que d installer ta debian que meme le flash c est la merde sous mozilla et ou y a meme pas ie)

              Et Redhat c'est pas le représentant du monde libre non plus, ce n'est qu'une société qui commercialise une distribution.

              je n ai pas du etre clair je n ai pas dis ca. je dis juste oui je sais il y a redhat qui fait du support.


              Ya de + en + de ssii (le moteur du modèle français) qui développe un service orienté Linux et Logiciel Libre, parce que de + en + d'entreprise s'informent, s'y interressent, et exige du support, et ça c'est pas pour rien.


              mouef...

              Les centres de formations proposant du Linux sont très loin de chomé, et les formateurs Linux (abordable financierement, on en est pas dans une nouvelle bulle économique non plus) sont de + en + recherchés ....

              un formateur abordable financierement :)
              tu parles de formation en entreprise? perso je consulte les offres de missions courtes et bien il y a au moins 10 formations office pour une formation linux. enfin c est ue image je n ai pas tenu de compte mais je peux le faire si tu veux :)


              TOUS les symptomes d'une énormes prise en considération du libre dans le milieu professionnel, et ça date pas d'hier.
              Le support du libre ne viendra pas d'une distribution commerciale Linux, il viendra de toutes les sociétes de service informatique.


              oui et non.faudra bien un editeur reconnu pour une distribution reconnue.



              2. je pense que windows vivra plus longtemps que suse par exemple

              Suse c'est une distribution. Windows c'est un systéme d'exploitation.


              je devrais eviter les raccourcis a priori:
              windows = msoffice + mediaplayer + ie + msn + visual dotnet
              suse = ooo + xine + mozilla + jabber (le troll!!!) + anjuta (le troll!!!!)
              bref c est pareil.

              3. on s en fout j ai norton antivirus et mon zonealarm

              Ah ouais ? Et ça te permet de vérifier que les sources des applications que tu utilise sont clean ?


              mais je m en fous j ai spyaware et j ai une version crackee sans la pub. en plus je vais sur www.micorsoft.com/removespyware.asp alors j ai pas de pb. et mon firewall bloque tout alors... (kill billgates)

              Wow, je savais pas qu'ils avaient fait de si gros progrés ! Et je supposes aussi qu'ils se checkent aussi mutuellement, puisque tout aussi propriétaire l'un que l'autre ?

              bon tu m ennuies a plus! (tu viens de perdre ton dernier pote qui avait garde icq pour te parler, il efface icq et va se foutre de toi sur msn).

              4. on s en fout windows longhorn ce sera super ameliore et puis kde c est comme window mais c est moins bien

              KDE c'est un environnement graphique, Windows c'est un système d'exploitation, quasiment rien à voir.


              allez ca je reponds pas tu le fais expres.


              Et à propos de Longhorn : je souhaite au maximum que M$ nous ponde cette fois ci un bon produit, histoire qu'il y ait enfin une concurrence technique ... C'est pas bon pour l'innovation, GNU/Linux et son presque-monopole technique qui ne cesse de croitre ....


              rigole rigole. n empeche qu en 5 ans windows va faire avec xaml ce que netscape/mozilla n a pas su faire en heu 10 ans? y en a qui feraient bien de se reveiller et d aller coder. windows va(a) rattraper tous les points sur lesquels il etait en retard (genre le systeme de fichier par exemple).


              Si tu sais utilisé M$ Office, alors tu sais utilisé OOo. J'ai déja refourgué une quinzaine de OOo à mes amis, et aux amis de leur amis, etc, avec sermons à l'appuie sur la différence entre le warez et la légalité, entre les Licenses qui ruinent et le Libre gratuit, ils ont tous été séduis par OOo et tous en sont + que satisfait, au moins autant qu'ils le seraient avec M$O.


              perso je les trouve aussi peu intuituifs l un que l autre. mais justine de la compta, elle a travaille 30 ans sous ms office et je veux pas lui payer une nouvelle formation avant qu elle parte a la retraite.

              Sinon, c'est cool, ça marche bien sur toi la propagande M$, comme quoi ils ne claquent pas leur cash pour rien.
              GNU/Linux et le Libre concurrencent ENORMEMENT Windows and co. puisqu'ils sont en train de dé-monopolisé M$, ils ne sont plus seulement une alternative, le Libre devient LA solution dans bien des domaines.


              ha. pas le developpement en entreprise en tout cas (cf java et dotnet).

              Et faut arrêté de croire que le Libre ça se résume à faire la guerre à M$. Casser du M$ n'est en rien une motivation majeur pour les développeurs, et c'est bien pour ça que ça marche. Le fait de participé à l'élaboration d'une application de bonne qualité technique, ça ça motive vraiment.


              ca c est vrai! tu as ecrit combien de lignes de codes aujourd hui? tu as combien d utilisateurs? ;)

              Si M$ est aussi déstabilisé c'est bien parce qu'il ne peut pas avoir recours à ses tactiques habituelles pour écraser le concurrent, il ne peut quasiment rien faire contre les concepteurs motivés par la passions et le simple plaisir de faire des choses propres,


              on en reparle quand les brevets logiciels auront ete vote.

              alors ils s'acharnent en propagande chez l'utilisateur, mais ça ça marche moins bien.


              t as raison c est des pourris, kill bilou$$ (USER AGENT: ie)

              Le Libre a tout les avantages pour ne connaitre que croissance d'utilisation, M$ ne peut pas le faire reculer, tout ce qu'il peut faire c'est le ralentir chez les utilisateurs finaux.

              qui represente 95% du marche et qui fait que tu ne peux pas aller sur virgin.fr.

              Et pour finir, le Libre c'est aussi devenu un MODELE de conception. Des choses qui n'auraient jamais pu se faire en proprio sont ainsi devenu possible.


              les modeles de conception on s en fout. ce qui compte en entreprise (on parlait de l entreprise au debut) c est les modeles economiques. d ailleurs l utilisateur il s en fout de ton modele de conception, lui il veut que ca marche

              Pour moi, d'ici à ce que nombre d'entreprise prennent part active à la communauté du Libre, en participant vraiment aux développement, il n'y a plus qu'un pas.


              attendons qu il y en ai une deja ce sera pas mal. enfin une qui ne fasse pas ca pour couler un concurrent, ou se sauver de la faillite

              Les mentalités changent vraiment vite, trop vite pour M$ qui ne s'y attendais pas, et c'est exactement ça qu'ils essayent de contrer en ce moment.


              t as raison! Kill MiKro$0fT!!! moi aussi je suis contre. d ailleurs je lutte contre moi aussi: je n ai pas paye mes logiciels je les ai crackes!


              Voila, j'ai étais bien lourd ...

              non seulement quand tu faisais semblant de pas comprendre (windows != distribution; windows != KDE)


              au passage
              1) mon post est tres ironique (je n ai aucun logiciel contrefait sur mes becanes)
              2) je ne connais pas justine de la compta (mais si elle est blonde...)
              3) fais un effort sur les \'e/er
              4) pas tres adapte pour discuter ce forum...
              5) contrefaire les logiciels, c est mal.
              6) latex c est bien

              allez bonne nuit,

              --
              pouet pouet!
              • [^] # Re: pertes et profits ..

                Posté par  . Évalué à 1.

                Pfiouuuu c'est un peuit long.

                Juste pour préciser des choses quand meme.

                OOo est de plus en plus envisagé comme une solution de remplacement de msOffice.

                Dans ma boite (15000 postes en france) on n'est pas encore passé dessus mais toutes les licences offices sont en 2000 et on ne montera pas (francheement : pourquoi faire...).

                Dans le meme temps on propose openOffice en installation pour ceux que ce interesse (le module d'export swf et pdf fait baver plus d'un utilisateur de ppt par exemple)

                Il n'est pas exclu que dans les années qui viennent (soyons optimiste : 2 ans) le choix d'openOffice soit privilégié pour les utilisateurs "standards" (la secretaire qui tape son courrier, l'utilisateur qui decoure avec stupéfaction la fonction somme sous excel, .....)

                La raison ?? simplement le coût
          • [^] # Re: pertes et profits ..

            Posté par  . Évalué à 2.

            la secretaire ca coute moins cher de lui payer son word que de la former a ooo

            Ca c'est un gros probleme. Les gens se servent evidemment des logiciels qu'ils savent utiliser. En entreprise, il faut maitriser le pack Office. Resultat ? Il faut avoir le pack Office chez soi.

            Pour changer ca, il faut s'attaquer a la racine : c'est vraiment le role de l'education (pas nationale, hein, l'EN n'existe plus depuis mars 2003 : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Visu?cid=609701&indice=1&a(...) )

            Si on forme les gens pendant qu'ils sont au college, au lycee et apres, a utiliser Ooo, Linux, etc. ils prefereront bien sur utiliser ces logiciels plus tard, et a fortiori, en entrerprise. Le gouvernement a donc un role important dans ce processus, quoiqu'aujourd'hui, l'avenir de l'education francaise est plutot incertain...
            • [^] # Re: pertes et profits ..

              Posté par  . Évalué à 0.

              tout a fait d accord. l ecole republicaine ne doit pas former ses eleves sur des outils fermes ou payants. c est contre le principe meme de l acces a la connaissance par tous. il serait d ailleurs temps qu il y ait une vrai formation a l internet pour les eleves. c est a l etat de donner une "culture" generale (informatique dans ce cas), pas a kaza ou a ie.

              a part ca je ne dois pas etre doue, mais je n arrive pas a acceder a la page que tu as mise en lien, laquelle a surement son interet... (Votre session est expirée, etc...)

              --
              pouet pouet
              • [^] # Re: pertes et profits ..

                Posté par  . Évalué à 1.

                Ah oui, desole pour le lien ;) Je disais que l'education n'est plus une priorite pour l'Etat depuis le decret n°2003-181 du 5 mars 2003 (soit juste avant les manifs du printemps 2003 a propos des retraites, de l'education...)

                Dans un premier temps, ce décret transforme le ministre de l'Éducation Nationale, qui était un ministre d'État, en un simple ministre. Cela signifie que l'Éducation Nationale n'est plus une priorité pour la nation.


                Dans un second temps, le décret supprime l'idée d'Éducation Nationale. Ainsi, le « ministre d'État, ministre chargé de l'Éducation nationale, de la jeunesse et des sports » devient le « ministre chargé de l'éducation ».


                Tout ca n'augure rien de bon !

                Le decret en question est consultable sur Legifrance.gouv.fr :

                normalement ce lien (http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENE030004(...) ) devrait marcher, sinon aller sur www.legifrance.gouv.fr puis :

                - cliquer sur Recherche Experte
                - cliquer sur Textes publiés depuis 1990
                - Nature du texte : Decret
                - N° de texte ou NOR : 2003-181

                Puis enfin cliquer en bas sur Rechercher.
      • [^] # Re: pertes et profits ..

        Posté par  . Évalué à 3.

        Tout à fait d'accord: J'ai le bonheur/malheur d'être employé
        dans une société qui à BEAUCOUP D'ARGENT. Et la liberté, ils s'en cognent mes responsables, mais à une point. De plus, pour le développement intranet, pas besoin de se faire chier, un coup de GoLive, pas besoin de vérifier son code, de toute façon IE...

        Je suis un peu démoralisé....


        Ma grande question, juste pour un question de coûts, quel interêt d'avoir des files servers en Krosoft alors que samba fait EXACTEMENT la même chose pour assurément moins cher, réponse de mes chefs: nous on veut du sérieux, on veut des trucs qui marchent, pas de veille téchnologique chez nous.
        Et ne me parlez pas des coût de formations, n'importe quel admin NT/2000, prends 2 heures de son temps, (entre 2 reboot de serveurs :) ) lis un peu la doc et ça aura coûté moins cher à l'entreprise que de l'envoyé pendant 2 jours dans un cours à 2 tickets...


        Tout paraît si simple sans la bêtise humaine...
  • # Troll à deux balles

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Les quelques déclarations de Chris Sharp ne révèlent pas grand chose de neuf du point de vue de MS.

    En revanche, l'article de Techworld démonte assez bien les contradictions internes de son discours (et de celui de Paul Moore).
  • # Dans le meme genre

    Posté par  . Évalué à 1.

    Dans le meme genre chez MS espagne, il y a qq jours :

    La news de /. avec les commentaire

    http://barrapunto.com/article.pl?sid=04/05/25/174254&mode=threa(...)

    ou , quand MS a peur ....

    Linux serait a l´origine d´une breche digital, elle (la representante de MS) n´a pas compris que ce n est qu un seul systeme (Linex pour Extremadura et Guadalines pour Andalousie= Linux), ensuite elle dit que vu que les gens sont formes sur des systemes differents, ils vont uniquement pouvoir travailler ds la region ou ils ont etudies. Sans commentaires.

    Morceaux choisis de l´entretien

    -¿Existen personas interesadas en que no desaparezca la brecha digital?

    -Hay veces que las desigualdades se producen no por culpa de razones económicas sino por mera falta de interés. Es España existe una nueva forma de brecha digital y podría estar provocada por la lucha que se han planteado muchas comunidades autónomas por desarrollar unos lenguajes digitales que sólo se pueden usar en el interior de su territorio. En Extremadura sólo se está impulsando el LinEx y en Andalucía el Guadalinex.

    -¿Y esto es perjudicial?

    -No estamos formando en nuestras universidades al empleado del siglo XXI que sea capaz de trabajar en Andalucía, en Extremadura, en Suiza o en Ucrania. Eso sí que es una brecha digital porque los niños salen alfabetizados tecnológicamente pero con una formación sólo válida en la comunidad autónoma en la que han sido educados.

    desole j ai pas su resister au troll....
    • [^] # Re: Dans le meme genre

      Posté par  . Évalué à 0.

      Bon, autant un post en anglais ça peut passez ... mais un post en espagnol !!! Il faudrait au moins traduire ... une bonne âme ?
      • [^] # Re: Dans le meme genre

        Posté par  . Évalué à 2.

        1 - y a un petit resume en francais
        2 - l´espagnol devient une langue de plus en plus utilise aux niveaux international
        3 - y a une (plusieurs?) news qui ont ete publie sur ládoption de linux en extremadura.
        4 - je vais faire un effort, puisque il me resre 5mn a perdre :-)
        Plusieurs regions d´Espagne (pauvres) on adopte Linux ds les ecoles et ils ont leurs propres distrib linux qui portent des noms differents.
        Dans cette interview, cette representante explique quíl va y avoir une "breche digital " en Espagne a cause de ce genre de comportement (chacun a sa distrib, mais ca reste des outils standards linux)) et meme que les pauvres enfants qui vont etre formes sur ces distrib ne pourront pas aller travailler ds la region voisine et moins encore ds d´autres pays, tant les systemes sont divergents.

        Je pense que ces 2 distribs ont bases sur une debian.

        A toi de juger du ridicule de ce genre de propos et de la methode utilise (au secours au secours mes enfants ne vont pas savoir comment utiliser windows).
        • [^] # Re: Dans le meme genre

          Posté par  . Évalué à 1.

          Tout * fait d'accord avec toi sur le fait que l'espagnol devient (redevient) une langue importante.

          Cela dit, je comprend la frustration de ceux qui ne comprennent pas et qui voient ici un troll leur passer sous les yeux sans pouvoir r*agir.


          PS : La linex est bien une debian-based, l'autre *galement. Comment peut-on dire que si on sait travailler sur une linex, on ne pourrait pas travailler sur une guadalinex, le propos est rendu encore plus trollesque.
      • [^] # Re: Dans le meme genre

        Posté par  . Évalué à 1.

        pour une fois où un post n'est pas en anglais je suis ravi.


        Bon ok je comprends nettement mieux l'espagnol.

        stef
      • [^] # Re: Dans le meme genre

        Posté par  . Évalué à 1.

        Hop, un bout de traduction pour le plaisir ...

        - Il existe des personnes qui souhaitent qu'une br*che digitale perdure ?

        - Il arrive que les in*galit*s se fassent non pas pour des raisons *conomiques, mais plut*t pour un manque d'int*r*t. En Espagne, il existe une nouvelle forme de "br*che digitale" qui pourrait avoir *t* provoqu*e par une lutte entre les communaut*s autonomes (ndt : un peu l'*quivalent des r*gions ici) qui souhaitent d*velopper des langages informatiques utilisables uniquement dans leur propre territoire. EN Extremadure, il y a LinEx, et en Andalousie, Guadalinex.

        - Et cela porte pr*judice ?

        - Nous ne formons pas dans nos universit*s les futurs ing*nieurs du XXIeme si*cle pour qu'ils soient capables de travailler en Andalousie, en Extremadure, en Suisse ou en Ukraine. Oui, c'est une "br*che digitale" parce que les enfants sortent technologiquement form*s, mais avec une formation valable seulement dans la communaut* autonome o* ils ont *t* form*.


        Voil*. Personnellement, j'aimerai bien rencontrer cette personne, *a doit *tre un bon sujet * fortune ... :)=
        • [^] # Re: Dans le meme genre

          Posté par  . Évalué à 1.

          PS : desole pour les accents, probleme de configuration, et links ne me les affiche pas correctement, j'espere qu'ils sont corrects :/
    • [^] # Re: Dans le meme genre

      Posté par  . Évalué à 2.

      J'ai pas tout compris, je ne comprend l'espagnol qu'à partir de mes connaisances en latin !
      mais la représentante de MS espagne a l'air gravement con ou alors elle le fait exprès ce qui n'est pas impossible.
      En effet, il est difficile de se défendre de la mauvaise foi d'une manière d'une manière efficace. Dire que Linex est un "dialecte" local de l'informatique peut faire énormément de tort à Gnu/Linux chez des personnes qui ne saisissent pas l'énormité du propos.
      J'ai entendu la même chose contre OpenOffice vs MSOffice et Mozilla vs IE, quand ils sont énoncés par des gens qui croient ce qu'ils disent, ça fait un mal concidérable.
    • [^] # Re: Dans le meme genre

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Je crois que l'on peut traduire "brecha digital" par fracture numérique.
  • # pfffff

    Posté par  . Évalué à 6.

    pffff...C'est dingue de dire des conneries pareilles.
    je suis développeur dans une boite de software pour des laboratoires de recherche et pour l'industrie.
    S'il est vrai que nous dev. beaucoup pour un système proprio bien connu (sasser à rien de faire de la pub), nous livrons nos codes source avec chaque programme depuis déjà 7 ans!

    Et oui, nous ne vendons pas des contrats de licences bidons (style: en acceptant ce contrat vous appartenez corps et ame à notre sociéte, tout ce que vous pourrez dire ou penser est maintenant soumis à au copyright etc...)

    Nous vendons notre travail, nous le faisons bien, nos clients sont satisfaits et nous vivons plus que confortablement.

    Et maintenant nous travaillons de plus en plus sous Linux.

    Il suffit des gens qui veulent être plus riche qu'encore plus riche.

    Vive le logiciel libre...
  • # Tiens, c'est marrant, MS continue les embauches d'ex-Linuxiens

    Posté par  . Évalué à 2.

    C'est pas le premier ancien d'une société Linux à être passé du côté obscur de la force.

    CS (auto-censuré), ancien « directeur marketing » de Mandrake est devenu patron des services professionnels en France chez MS.
  • # Perte d'argent...

    Posté par  . Évalué à 2.

    Je me disais aussi depuis que je suis passé sous Linux, je suis tout le temps à découvert, faut que j'arrete cette drogue, Linux c tabou, on en viendra tous à bout !! :)
  • # une perte d'argent ...

    Posté par  . Évalué à 1.

    Ca me fait juste penser à un événement actuel avec la snep: le p2p est une perte d'argent pour l'industrie du disque...
  • # L'argent ne fait pas la richesse

    Posté par  . Évalué à 5.

    Le problème, c'est qu'il est criant que tous les grands « entrepreneurs », à l'inverse de tout leur discours sur la « prise de risque », veulent vivre sur le modèle économique de la rente.

    Que ce soit pour les OGM, le disque ou le logiciel, le capitalisme s'encroûte et veut vivre en parasite de la société au lieu d'en être sa force motrice.

    Il ne faut pas confondre « argent » et « richesse » : oui, Linux est une perte d'argent pour les rentiers. Mais il accroît la richesse de la société dans son ensemble.
  • # Local ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    "se mettre aux standards du Logiciel Libre revient à faire du tort aux éditeurs de logiciels locaux puisqu'ils ne peuvent gagner de l'argent pour le réinvestir en R&D dans leurs propres produits".

    C'est sûr, envoyer son argent à Redmon, USA, ça aide vachement l'industrie locale.
  • # L'economie du libre

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Je v résumer la thèse qu'on a exposé lors du conférence sur les LL que l'on a faite dans notre école (Polytechnique Nantes).

    L'amortissement ne se fait plus sur les licences d'utilisation mais sur du service. Cela peut aussi bien comprendre l'installation que la formation, la correction de bugs, ou l'adaptation du logiciel.
    En ce qui concerne le dev, les logiciels des SSLL (Société de Service en Logiciels Libres) doivent être développés non plus comme des usines à gaz (comme le sont les PGI) mais comme un ensemble de micro-module hyper spécialisés. A terme, les SSLL sont payées pour assembler des briques logiciels et éventuellement développer les modules manquant. C'est la thèse du "sur mesure de masse" défendu par Horn, un économiste de l'université de Lille.
    Ensuite, la relation SSLL-entreprise se situe sur le long terme, avec une prise en compte des besoins au fil du temps et une adaptation des logiciels.

    Voila, donc le libre, ca permet de vendre aux entreprises des logiciels en fonction de leurs besoins réels avec des couts réduits puisqu'il y a réutilisation au maximum.

    Le probleme pour l'instant est de lancer le mouvement car ces fameux modules restent à créer.

    http://helpmequ.it: arrêter de fumer pour la bonne cause, http://mapetiteautoentreprise.fr : facturation libre pour les auto-entrepreneurs

    • [^] # Re: L'economie du libre

      Posté par  . Évalué à 1.

      on s'en branle mais je vien à polytechnique nantes le 18 juin pour passer l'entretien :)

      et ça me rassure qu'il y ai des défendeur du libre là bas !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.