L'Université de Lausanne encourage les logiciels libres

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
7
sept.
2005
Presse
Le quotidien romand "La Liberté" nous apprend que l'Université de Lausanne va, dès la rentrée, faire ses cours d'initiation à l'informatique-bureautique sous OpenOffice.org au détriment de MS Office. Les élèves auront aussi la possibilité d'acheter un CD contenant divers logiciels libres et gratuits.

Hormis le fait en lui-même, c'est surtout le fait qu'une prise de conscience a eu lieu qui est intéressant : "Nous sortons d'une logique propriétaire et marchande pour adopter une démarche qui correspond beaucoup mieux à la mentalité académique" (Patrice Fumasoli, responsable du Service aux étudiants au Centre informatique de l'uni).

Nul doute que l'expérience va faire des émules ces prochaines années.

Aller plus loin

  • # En retard

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Bah, j'ai travaillé dans une fac, les postes ont OpenOffice, les salles d'accès libre sont soit sous Linux soit en double boot Windows/Linux, et de plus, les étudiants peuvent amener un cdr/rw afin qu'on leur grave un cd avec OpenOffice, Firefox, Thunderbird, Gimp, ...

    Donc bon, rien de bien extraordinaire tout ca ;)

    Ah oui, on apprend aussi aux étudiants à installer GNU/Linux ;)
    C'est une fac de lettres.

    Je ne donnerai pas son nom, je l'ai déja fait un demi douzaine de fois ici ;)
    • [^] # Re: En retard

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      A l'université de Genève, tous les postes peuvent booter sous Linux (Mandrake 10.1).
      Au choix, sous Linux, on peut utiliser OpenOffice.org ou StarOffice, Lyx, etc.

      Les images iso des dernières Mandrake/Mandriva (entre autre) sont sur le serveur interne, on peut les télécharger ou passer à la division informatique pour se les faire graver.
      Le gars de la division informatique qui s'occupe des questions relatives à Linux (du moins celui que j'ai croisé) est de plus très sypma, ce qui ne gache rien.

      Les postes sous Windows ont tous par défaut Firefox et Thunderbird.
      Pour la bureautique on peut utiliser au choix MS Office ou StarOffice (que l'on peut télécharger avec licence étudiant).

      Que du bonheur!

      Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

  • # Acheter, c'est gratuit

    Posté par . Évalué à 3.

    acheter un CD contenant divers logiciels libres et gratuits

    Libre, d'accord, mais du coups pas gratuit.

    Ok, c'est le support qui est payant, pas les logiciels dessus.

    Ce qui me fait penser que plutôt que de faire des portables à 1¤ par jour aux étudiants, on leur feraient faire plus d'économie en leur fournissant un cd de logiciel libre. Cela éviterai qu'ils achètent des softs supposés indispensable comme le pack office.
    • [^] # Re: Acheter, c'est gratuit

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est aussi le gravage qui est payant, tu bosses gratos toi ?

      Et tu connais beaucoup d'étudiants qui achètent MS office ?


      Ce qui est important dans cette news, puisque vous ne l'avez pas remarqué, ce n'est pas tant que l'uni forme les étudiants sur des LL, mais que cela passe dans la presse locale et que du coup cela cautionne ce que les gens entendent à la radio (RSR) à propos des logiciels libre.
      • [^] # Re: Acheter, c'est gratuit

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est aussi le gravage qui est payant, tu bosses gratos toi ?
        Et la distribution? et les appros? et la conception? Si on va par là...
        Et il faut rénumérer les developpeurs? ... à non, là non...

        Et tu connais beaucoup d'étudiants qui achètent MS office ?
        Peu importe, ils travaillent avec, donc ils finissent souvent par l'acheter et/ou l'imposer autour d'eux.
        • [^] # Re: Acheter, c'est gratuit

          Posté par . Évalué à 2.

          Cette année j'ai vu dans ma classe des personnes avec OpenOffice sur leur portable pour rédiger leur TIPE (en prépa math spé)
          Bon Ok c'était sous windows, faut pas réver quand même. Je dirait plutot que les gens utilisent les soft fournis avec leur portable, et si ils ont pas le soft nécessaire, ils piratent/utilisent des LL.
      • [^] # Re: Acheter, c'est gratuit

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >C'est aussi le gravage qui est payant, tu bosses gratos toi ?

        A lille3, j'ai un pote qui le fait gratos :p Bon, c'est ptet parce qu'il est pas encore fonctionnaire :D .
        hein benodilo ;)
        • [^] # Re: Acheter, c'est gratuit

          Posté par . Évalué à 3.

          On peut aussi commander des cd Ubuntu et les distribuer autour de soit, ça ne coute pas cher!
          • [^] # Re: Acheter, c'est gratuit

            Posté par . Évalué à 2.

            Ouaips du côté de Saint-Étienne, malheureusement le LUG (http://www.alolise.org/)(...) n'existe que depuis l'année dernière et on n'y est pas très nombreux ;{.

            Cependant, cette année on prévoit de diffuser des Unbutu à la journée de rentrée des associations étudiantes.

            Par ailleurs, on nous a demander de venir faire une intervention pour présenter les LL en début d'année (et pas seulement aux informaticiens !) Visiblement, à cette occasion, on diffusera aussi des distrib de logiciels libres windows gratos...

            Finalement, en en tant qu'enseignant d'info, je (et pas tout seul ;)) milite pour que la fac vire à OO.

            à bon entendeur...
  • # [HS] la bibliotheque de Lausane écrit sur le libre

    Posté par . Évalué à 3.

    http://campus.hesge.ch/ressi/Numero_2_juillet2005/numero_courant.ht(...)
    contenu (merci "Berrou Bernard" utilisateur PMB pour l'info)
    - "Le pingouin bibliothécaire : les logiciels libres de gestion de
    bibliothèque"...
    * le mouvement des logiciels libres
    * définition du logiciel libre
    * pourquoi... en bibliothèque ?
    * avantages et désavantages
    * les logiciels disponibles
    * évaluation après utilisation de PMB
    * perspectives

    (page 35 du pdf assez gros)

    Dam

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.