Oracle achète Innobase / InnoDB

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
12
oct.
2005
Base de données
Oracle a annoncé, le 7 octobre 2005, le rachat de la société finlandaise Innobase Oy basée à Helsinki.

Innobase Oy est la société qui développe le moteur de stockage transactionnel InnoDB.

InnoDB est l'un des moteurs de MySQL, on peut donc se demander ce qu'il va se passer par la suite.

Le code d'innoDB est sous deux licences comme celui de MySQL : vous pouvez l'utiliser gratuitement en respectant la licence GPL ou acheter une licence propriétaire sinon.

MySQL a un contrat pour utiliser InnoDB pendant encore plus d'un an donc à court terme rien ne change. Par contre on peut supposer que MySQL investira moins dans InnoDB par la suite.

NdM : merci à Victor STINNER et Rodolphe pour avoir également proposé la news.

NdM2 : Oracle est contributeur de logiciel libre. MySQL fournit une base de données dont vous pouvez adapter les capacités et performances en fonction de vos besoins.

On distingue deux différents types de tables :
- les tables transactionnelles (InnoDB et BDB)
- les tables non-transactionnelles (HEAP, ISAM, MERGE, et MyISAM).

On retrouve d'ailleurs d'autres moteurs.

Le moteur csv
Le moteur de table FEDERATED
Le moteur de table ARCHIVE
Le moteur NDBCluster qui implémente des tables réparties sur plusieurs serveurs

Techniquement rien ne vous empêche de créer votre propre moteur de table. Vous pouvez même utiliser le moteur example pour tester.

Le rachat de la société qui développe le moteur InnoDB amène donc la question de savoir ce que MySQL va faire.

La réponse de MySQL n'a pas tardée. Dans un communiqué on peut lire :

"So what does this have to do with MySQL?
Well, Innobase is the provider of the popular InnoDB Storage Engine in MySQL. One of the things our users appreciate about MySQL is its unique pluggable storage engine architecture. You have the flexibility to choose from number of storage engines including MyISAM, Memory, Merge, Cluster and InnoDB. And with MySQL 5.0, we added the new Archive and Federated storage engines.
Just like the rest of MySQL Server and its Storage Engines, InnoDB is released under the GPL. With this license, our users have complete freedom to use, develop, modify the code base as they wish. That is why MySQL has chose the GPL: to protect the freedom that users value in free / open source software."


Traduction libre :
"Qu'est-ce que cela a à faire avec MySQL ?
Bien, Innobase est le fournisseur du populaire moteur InnoDB dans MySQL. Une des choses que nos utilisateurs apprécient au sujet de MySQL est son architecture unique de branchement de moteurs de stockage. Vous avez la possibilité de choisir parmi de nombreux moteurs de stockage comme MyISAM, Memory, Merge, Cluster ou InnoDB. Et, avec MySQL 5.0, nous avons ajouté une nouvelle archive et avons fédéré des moteurs de stockage.
Tout comme le reste du serveur MySQL et des autre moteurs de stockage, InnoDB est libéré sous GPL. Avec cette licence, nos utilisateurs ont complètement la liberté d'utiliser, de développer, modifier le code de la base selon leur désir. C'est pourquoi MySQL choisi la GPL : pour protéger la liberté que les utilisateurs apprécient dans les logiciels Libres."

Du coté d'Oracle on joue aussi l'apaisement :

"InnoDB is not a standalone database product: it is distributed as a part of the MySQL database. InnoDB's contractual relationship with MySQL comes up for renewal next year. Oracle fully expects to negotiate an extension of that relationship."

Traduction libre :
"InnoDB n'est pas une base de données indépendante: il est distribué comme une partie de la base de donnée MySQL. Le rapport contractuel d'InnoDB avec MySQL doit être renouvelé l'année prochaine. Oracle espère pleinement négocier une prolongation de ce rapport"

Aller plus loin

  • # foreign key

    Posté par . Évalué à 7.

    La fin des foreign key dans MySQL?
    • [^] # Re: foreign key

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Pas vraiment, les FK sont prévus dans le format MyISAM pour la verison 5.1... (Ok la 5.0 est encore en RC).
      • [^] # Re: foreign key

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        J'ai assez souvent discuté avec David Axmark, le leader de MySQL. La dernière fois, c'était aux RMLL à Dijon. Je lui parle toujours des contraintes d'intégrité que j'apprécie et utilise avec Postgresql et il me répond depuis 5 ans que c'est l'un de ses soucis.
        MySQL n'a pas mis tous ses ½ufs dans le même panier (voir http://linuxfr.org/2003/05/27/12602.html(...) ) : SAPDB, le moteur de base de données de SAP est géré maintenant par MyQL.
        David m'a dit qu'il voulait faire converger MySQL de SAPDB de façon à ne faire plus qu'un seul produit. Mais il lui faudra plusieurs années pour y arriver. Je crois qu'il m'avait parlé de 5 ans.
        • [^] # Re: foreign key

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          SAPDB, le moteur de base de données de SAP est géré maintenant par MyQL.
          C'est bien ce qui m'inquiéte dans ce rachat. Il ressemble fort à une nouvelle attaque de Oracle sur SAP. Oracle n'a rien a faire de InnoDB, il veut juste porter des coups à SAP. SAP est son plus gros rival sur un des marchés que Oracle veut dominer depuis longtemps sans y parvenir à savoir les applications de gestion d'entreprise.
    • [^] # Re: foreign key

      Posté par . Évalué à 8.

      non, un fork d'innodb est possible... le problème c'est que si oracle décide de ne pas renouveler la collaboration innodb/mysql, il sera impossible pour mysql de fourguer des licences non-gpl du moteur innodb...
      ... et je vois mal mysql abandonner sa version non-libre...
      • [^] # Re: foreign key

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        A ce que j'ai pu comprendre on peut s'attendre a ce que MySQL créé son propre moteur.
        Mais c'est encore trop tôt pour savoir.
      • [^] # Re: foreign key

        Posté par . Évalué à 1.

        "L'interêt" de la version non libre de MySQL est de contourner la GPL. Le client peut donc inclure et distribuer MySQL avec son produit sans avoir à distribuer son code source.

        Le but de MySQL est d'être ainsi utilisé chez des clients potentiels au niveau support et/ou formation.
        • [^] # Re: foreign key

          Posté par . Évalué à 3.

          Pourtant je me suis relu ...

          "Le but de MySQL est d'être ainsi utilisé chez des clients potentiels afin de leur vendre du support et/ou des formations."

          C'est plus clair ?
          • [^] # Re: foreign key

            Posté par . Évalué à -1.

            "L'interêt" de la version non libre de MySQL est de contourner la GPL.


            non, sans blagues?

            mais où veux-tu en venir?
          • [^] # Re: foreign key

            Posté par . Évalué à 3.

            Mysql revend surtout sa technologie sous une autre license que le gpl pour que des sociétés commerciales puissent intégrer le système db de mysql dans leurs produits sans avoir à publier leur code en gpl.

            Le fait d'avoir un moteur de db de mysql qu'ils ne peuvent plus revendre sous license propriétaire entraînerait vraissemblablement le rejet de ce module de l'arbre de développement officiel de mysql puisqu'ils ne pourraient plus le diffuser via une license propriétaire.

            Et je ne vois toujours pas où tu voulais en venir.
            • [^] # Re: foreign key

              Posté par . Évalué à 3.

              En fait je crois que ce que je voulais dire, c'est que les $$$ que MySQL essaye de se faire, ils le font sur le support et la formation bien plus que sur la licence.

              Cette double licence n'est là que pour empêcher le "rejet" comme tu dis par les "grands comptes" qui sont les gros clients pour les services (supports & formations).
              • [^] # Re: foreign key

                Posté par . Évalué à 3.

                Bon, ok, un cours de lecture s'imposepour toi, je n'ai jammais parlé de "rejet" par des grands comptes...

                Pour ce qui est de la formation, ce n'est absolument pas lié à l'achat d'une license commerciale de mysql, va voir sur le site de mysql ab au lieu de raconter n'importe quoi.

                Il est vrai que chez mysql, le fonctionnement de la license commerciale semble obscure depuis leur site, toutefois, on peut y lire


                Our licensing options include:

                *

                The Commercial License, which allows you to provide commercial software licenses to your customers or distribute MySQL-based applications. This is for organizations that do not want to release the source code for their applications as open source / free software; in other words they do not want to comply with the GNU General Public License (GPL).
                *

                For those developing open source applications, the Open Source License allows you to offer your software under an open source / free software license to all who wish to use, modify, and distribute it freely. The Open Source License allows you to use the software at no charge under the condition that if you use MySQL in an application you redistribute, the complete source code for your application must be available and freely redistributable under reasonable conditions. MySQL AB bases its interpretation of the GPL on the Free Software Foundation's Frequently Asked Questions.


                Donc on voit bien que la license commerciale a un but premier qui est la redistribution d'application commerciales tierces sous une license non-libre. InnoDB fait pareil, et pour que MySQL AB puisse vendre des licenses non libres de MySQL, il faut que tous les composants puissent être redistribués sous les termes de la license non libre. Si du jour au lendemain Innobase/Oracle décide de ne plus vendre de license commerciale à Mysql AB, MySQL AB se retrouve dans l'impossibilité de sous-licensier InnoDB dans la version non-libre de Mysql.
                Pour les entreprises qui ne sont que utilisatrices de mysql, un produit sous gpl est parfaitement acceptable, tant qu'il y a du support.

                Par contre, pour une société qui prend la license commerciale pour revendre mysql dans une application commerciale, c'est un vrai problème, surtout si ils utilisaient innodb. Pour ces clients là, Mysql AB est obligé de remplacer InnoDB au plus vite par quelque-chose de compatible avec la license non-libre.
                • [^] # Re: foreign key

                  Posté par . Évalué à 2.

                  > Pour ce qui est de la formation, ce n'est absolument pas lié à l'achat
                  > d'une license commerciale de mysql, va voir sur le site de mysql ab
                  > au lieu de raconter n'importe quoi.

                  Je n'ai pas dit que la vente était lié, on se retrouve au cours de lecture ?

                  Je dis juste, et désolé si je ne suis pas ultra-limpide, que le pourcentage du chiffre d'affaire de MySQL AB que représente la vente de licence non libre est inférieur (nettement) au pourcentage que représente la vente de service.

                  Pour le reste on est d'accord, y a pas de soucis ragoutoutou !

                  Ils pourront *evidemment* continuer à vendre du support aux entreprises qui utilisent MySQL sans le redistribuer ou l'inclure dans leurs produits.

                  Je veux juste mettre en avant que ce n'est pas la vente de licence non libre qui fait vivre MySQL AB.
                  • [^] # Re: foreign key

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Pour commencer, tu as écrit celà, ce qui a peu de sens dans le contexte où ça a été écrit...

                    "L'interêt" de la version non libre de MySQL est de contourner la GPL. Le client peut donc inclure et distribuer MySQL avec son produit sans avoir à distribuer son code source.

                    Le but de MySQL est d'être ainsi utilisé chez des clients potentiels afin de leur vendre du support et/ou des formations.


                    puis tu as rectifié

                    En fait je crois que ce que je voulais dire, c'est que les $$$ que MySQL essaye de se faire, ils le font sur le support et la formation bien plus que sur la licence.

                    Cette double licence n'est là que pour empêcher le "rejet" comme tu dis par les "grands comptes" qui sont les gros clients pour les services (supports & formations).


                    Ce qui reste à côté de la plaque par rapport au sujet puisque on parlait de la disparition possible d'innodb de l'arbre de développement de MySQL si innodb n'y avait plus de license compatible avec la licence non-libre...

                    Le fait que MySQL AB se fasse des thunes avec la consultance ou la formation n'a aucun rapport avec le sujet. C'est presque comme si je disais "Le dernier asterix n'est pas bon du tout, il serait temps qu'il reprenne un vrai scénariste où qu'il arrète" et que toi tu me répondais "Oui mais Uderzo a mangé un steak ce midi" puis, après que je t'ai demandé le rapport, tu me répondais "ce que je voulais dire c'est que le steak c'est bon".

                    Petit problème de logique, plus que de lecture donc...
                    • [^] # Re: foreign key

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ce qui reste à côté de la plaque par rapport au sujet puisque on parlait de la disparition possible d'innodb de l'arbre de développement de MySQL si innodb n'y avait plus de license compatible avec la licence non-libre...

                      Le fait que MySQL AB se fasse des thunes avec la consultance ou la formation n'a aucun rapport avec le sujet.


                      Ecoute Gérard, si je suis tellement à coté de la plaque, t'es pas obligé de me répondre. Tu cliques sur "inutile" dans la phrase "Ce commentaire est-il pertinnent ou inutile" et basta.

                      MySQL se fait de la thune avec des services (bien plus qu'avec les licences). Pour vendre ces services à des gens qui ont besoin de ne pas utiliser la GPL (et qui sont de gros clients), ils vendent aussi MySQL en licence propriétaire. C'est bien ça leur logique ? Si ils ne peuvent plus inclure InnoDB dans MySQL version propriétaire, ils perdent ces clients qui n'achèteront plus ni la licence ni les services Effectivement c'est ballot pour MySQL ! C'est tout, je voulais juste en rajouter une couche sur ce que tu dis ... Ca va dans le *même* sens que ce que tu disais ! (Si si je t'assure, mais c'est pas grave si t'en es pas convaincu ...)

                      Pour nous autres utilisateurs de la version GPL, on s'en bat, on peut toujours utiliser InnoDB tel quel, ou un fork éventuel ... On peut juste s'inquiéter de la santé (financière) de MySQL AB.

                      (Et ton analogie avec Asterix est pour le moins bancale ...)
  • # Heureusement que c'est plus important !

    Posté par . Évalué à -1.

    Heureusement que les bases de données sont devenus des composants super commun qu'on peut relativement facilement changer.. on avait prévu de refaire un peu de MySQL mais la, c reparti sur postrgreSQL et derby !

    Meme Oracle semble l'avoir compris, avec ses rachats de logiciels (peoplesoft, medecine...), je crois qu'ils commencent à comprendre que les bases de données, c pas l'avenir :D

    http://about.me/straumat

  • # Exemples

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    NdM2 : Oracle est contributeur de logiciel libre.

    Par exemple?

    J'avais demandé sur le stand Oracle à Linux Solutions si Oracle faisait du logiciel libre, ou contribuait au logiciel libre, et ni les commerciaux, ni les ingénieurs présents n'avaient su me répondre.
    • [^] # Re: Exemples

      Posté par . Évalué à 3.

      De mémoire, donc merci de me corriger si je me trompes mais ils avaient pas aidé au niveau des sémaphores dans le kernel ? (en ayant bien sur en tête d'améliorer les perfs de leur produit par la même occasion :D)
    • [^] # Re: Exemples

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Jiel il fallait demander à tes camarades de CLX ;-)

      OCFS est le plus connu... mais il en existe d'autres

      http://oss.oracle.com/projects/(...)
    • [^] # Re: Exemples

      Posté par . Évalué à 2.

      http://oss.oracle.com/
      • [^] # Re: Exemples

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        On dirait une collection de patches pour des logiciels qu'ils ont un intérêt à utiliser. Des patches qui ne peuvent pas être non-libre du fait des logiciels sur lesquels ils s'appliquent.

        De là à dire qu'Oracle contribue au libre, il y a un fossé. Oracle est avant tout un leader du logiciel propriétaire.
        • [^] # Re: Exemples

          Posté par . Évalué à 1.

          Je crois que Oracle contribue pour les mêmes raisons que IBM, HP, BULL, ...
          De plus Oracle fait beaucoup de propagande en faveur de Linux dans 'Oracle Magazine'.
          Les contributions des divers éditeurs ne sont pas négligeables et tout le monde y gagne le libre est les sociétes commercialles.
        • [^] # Re: Exemples

          Posté par . Évalué à 2.

          De là à dire qu'Oracle contribue au libre, il y a un fossé.


          Prétendre ça, c'est de la mahonnêteté.

          Des technologies comme l'OCFS sont très importantes pour les entreprises.

          Oracle leader du logiciel propriétaire? Certainement, mais ce n'est pas une raison pour prétendre à la non-existence de ses contributions au logiciel libre. Ce n'est pas parce que tu ne comprends ni n'as besoin de ces technologies qu'elles n'existent pas.
          Oracle fait évoluer linux pour que ce dernier soit plus compétitif par rapport à Windows et Unix, il n'y a vraiment pas de quoi se plaindre. Oracle aurait tout aussi bien pu publier ses modifications sous license propriétaire pour d'autres systèmes que linux et refuser de supporter ce dernier.

          Si il faut décrèter que tous ceux qui ont fait évoluer le logiciel libre par intéret ne comptent pas, il ne reste plus grand monde dans le logiciel libre.
  • # heu...

    Posté par . Évalué à 10.

    peut être que je me trompe.. mais j'y vois un truc pas super, une attaque d'oracle. laissez moi vous expliquer ce que je pense :

    Le model eco de mysql, c'est la double licence, et surtout la proprio (celle qui lui rapporte du fric quoi)

    Oracle rachette innoDB, qui reste en GPL (bien sur, pas le choix), mais il y aura une negociation pour la licence proprio... mais oracle a tout interret a gener un concurrant (mysql est partenaire de SAP AG, number one des solution ERP, concurent direct d'oracle et de microsoft...je ne sais plus qui a racheté peoplesoft et co.. mais bon, c'est de plus en plus concentré, ya plus rien a racheter)

    je reprend, oracle demande descondition exagéré (hypothese pour l'année prochaine hein) de telle sorte que MySQL ne puisse plus inclure innoDB en proprio, ocasionnat une gêne pour ses clients.

    d'ailleur, je ne vois pas beaucoups d'autre raison d'acheter innoDB, c'est purement strategique.

    ou alors je deviens parano là :)
    • [^] # Re: heu...

      Posté par . Évalué à 3.

      PeoleSoft a été racheté par Oracle. PeopleSoft avait acheté peu de temps avant JD Edwards pour pouvoir grossir et limiter par ce biais une OPA hostile. Mais cela n'avait pas suffi.
    • [^] # Re: heu...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je suis d'accord sur l'analyse. Le scénario le plus probable est que Oracle ait acheté innodb pour le faire disparaitre.
      Cependant, il y a une autre possibilité (à mon avis moins probable), c'est que Oracle qui est positionné dans le haut de gamme veuille aussi se positionner sur le marché des petits serveurs.

      Pour avoir utilisé Oracle pendant 12ans, je reconnais sa robustesse qui est remarquable. Mais depuis 5 à 7 ans que j'utilise postgresql, je lui préfère largement ce dernier.
    • [^] # Re: heu...

      Posté par . Évalué à 2.

      Le seu point où la suppression d'innodb en licence proprio gènerait mysql ab, c'est la revente de mysql en license proprio, c'est à dire l'intégration de mysql comme composant back-end d'une application proprio.

      Pour les entreprises qui ont juste besoin de support, Mysql AB pourrait fournir le produit (Mysql+innodb) sous license gpl en offrant un support payant pour cette version (après tout, la majorité des entreprises a juste besoin que le soft tourne et qu'il y ait du support, les termes de license sont généralement considérés uniquement dans les grandes lignes.

      Peut-être cette histoire obligera mysql à plus de clareté quand aux conditions de license.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.