PlayOnLinux, et les jeux reviennent sur la banquise

Posté par . Modéré par rootix.
Tags : aucun
0
20
nov.
2007
Jeu
Vous en avez assez de devoir vous plonger dans la documentation de Wine pour tenter de jouer correctement à l'un de vos jeux favoris seulement sur Windows ? Nostalgiques, vous n'arrivez pas non plus à jouer à des jeux mythiques comme le tout premier "Prince of Persia" ou "Warcraft II" avec Dosbox ? PlayOnLinux est là pour vous aider.

Il s'agit d'un ensemble de scripts écrits en Bash et Python qui vous permettront, de façon très simplifiée grâce à une interface intuitive, de configurer Wine automatiquement sans vous prendre la tête. Votre jeu possède ensuite sa propre configuration, faite sur mesure et vous permet de jouer avec le plus de confort possible.

Aujourd'hui le projet comporte plus de 50 jeux, extensions, patchs disponibles. Les membres peuvent ajouter leurs scripts, codés dans un langage accessible à tous. Le forum et l'équipe sont disponibles et peuvent satisfaire dans la limite de leurs moyens le support de nouveaux jeux.

PlayOnLinux est un utilitaire sous licence GPL version 3, sa dernière version stable est la 2.0.3.

NdM : PlayOnLinux est un logiciel libre sur plateforme libre... pour faire tourner des jeux propriétaires, que vous aurez acquis de manière légale. PlayOnLinux s'est récemment internationalisé en anglais pour satisfaire les besoins croissants des joueurs linuxiens du monde entier. Une traduction dans d'autres langues est envisageable. Grâce à vous, nous pouvons améliorer le support des jeux Windows sous Linux, toute aide est la bienvenue!

"PlayOnLinux peut tout faire, sauf jouer à votre place."

Aller plus loin

  • # Régressions

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Wine et Dosbox sont très bien, mais j'ai été confronté 2/3 fois à des régressions, la dernière en date étant que Destruction Derby ne fonctionne plus sur le dernier Dosbox. Est-ce que ce projet prévoit ce genre de problèmes en permettant plusieurs versions de wine et de dosbox?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Régressions

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je ne crois pas. Du peu que j'ai essayé, j'ai remarqué qu'il s'appuyait sur la version de wine installée sur mon système.
      • [^] # Re: Régressions

        Posté par . Évalué à 4.

        Si si on peut installer plusieurs versions de wine et spécifier quelle version sera utilisée pour quelle appli.
        J'utilise PlayOnLinux depuis quelques temps, et ça m'a pas mal convaincu. Très simple à utiliser. A vrai dire c'est l'outil qu'il me manquait pour ne plus jamais lancer window$ ;)
    • [^] # Re: Régressions

      Posté par . Évalué à 3.

      PlayOnLinux permet en effet d'installer plusieurs versions de Wine en simultannée. Tout cela depuis l'interface de POL :)
  • # Zut...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Sûr les coups, j'ai cru à une grosse migration des développeurs de jeu sous notre OS favoris...

    Hônte sur moi de l'avoir espéré. Wine est toujour requis.
    • [^] # Re: Zut...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En plus, j'arrive plus a écrire français... J'vais me recoucher en pleurant moi.
    • [^] # Re: Zut...

      Posté par . Évalué à 3.

      Ca ne risque pas d'arriver tant que les utilisateurs de linux n'achètent pas les rares jeux qui sont portés.
      • [^] # Re: Zut...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        rien n'empêche de les mettre en libre pour contribuer à les rendre populaires :p
  • # et Warcraft III ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Nostalgiques, vous n'arrivez pas non plus à jouer à des jeux mythiques comme le tout premier "Prince of Persia" ou "Warcraft II"

    Personnellement, c'est avec Warcraft III que j'ai des problèmes :-(
    Mon fils a reçu le CD en cadeau de son oncle, et je n'ai pas encore réussi à le faire fonctionner sur notre Debian Etch.
    POL apporte-t-il la solution ?

    GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

  • # Abandon-ware

    Posté par . Évalué à 2.


    NdM : PlayOnLinux est un logiciel libre sur plateforme libre... pour faire tourner des jeux propriétaires, que vous aurez acquis de manière légale.


    Genre là : http://www.abandonware-france.org/

    D'ailleurs, quelle est la position des editeurs sur l'abandon-ware? S'agit-il juse de "laisser faire" ou bien est-ce officielement rendu gratuit et redistribuable?
    • [^] # Re: Abandon-ware

      Posté par . Évalué à 4.

      D'ailleurs, quelle est la position des editeurs sur l'abandon-ware ? S'agit-il juse de "laisser faire" ou bien est-ce officielement rendu gratuit et redistribuable ?

      La notion d'abandonware n'a aucune assise légale, c'est juste un terme utilisé par certains pour jouer à des jeux sans en acquérir le droit d'utilisation, sous prétexte qu'ils sont anciens.

      Télécharger, distribuer ou utiliser un jeu pour lequel on n'a pas acquis les droits est du piratage, ça peut coûter jusqu'à deux ans de prison et 150 000 ¤ d'amende.

      Il arrive que certains éditeurs libèrent leurs jeux en freeware¹ ou sous d'autres licences, mais en dehors de ce cas, les jeux sont soumis au droit d'auteur.

      ¹ http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_commercial_games_releas(...)
      • [^] # Re: Abandon-ware

        Posté par . Évalué à 2.

        sous prétexte qu'ils sont anciens.
        Et que tout a fait accessoirement, on ne peut, bien souvent, plus les acquérir sur le marché légal.

        Mais bon comme les majors ont bien ancré que dl un contenu sans en avoir le droit c'est équivalent a aborder un bateau, le piller, violer l'équipage puis le jeter par dessus bord, ce genre de remarque ne m'étonne guère.
        • [^] # Re: Abandon-ware

          Posté par . Évalué à 2.

          ps : visiblement, lors de la discussion de la loi, les peines étaient doublées (3ans et 300 000 euros d'amendes)
          http://www.senat.fr/rap/l05-308/l05-30875.html

          Ils les ont rebaissée ?
          • [^] # Re: Abandon-ware

            Posté par . Évalué à 1.

            Ces peines ne s'appliquent pas au délit de contrefaçon (piratage), mais au contournement de mesures techniques de protection, c'est indiqué en gras dans le titre de l'article.
        • [^] # Re: Abandon-ware

          Posté par . Évalué à 3.

          Et que tout a fait accessoirement, on ne peut, bien souvent, plus les acquérir sur le marché légal.

          Il reste le marché de l'occasion ou la possibilité de contacter directement les auteurs/éditeurs pour acquérir le jeu.

          De toute façon, ça change rien au problème, c'est la loi qui détermine ce qu'on a le droit de faire avec une oeuvre, et le fait qu'on ne puisse plus l'acheter ne rentre pas en ligne de compte.

          C'est pareil que pour la musique, il faut attendre 70 ans après la mort de l'auteur ou 50 ans après l'interprétation pour que ça tombe dans le domaine public.

          Mais bon comme les majors ont bien ancré que dl un contenu sans en avoir le droit c'est équivalent a aborder un bateau, le piller, violer l'équipage puis le jeter par dessus bord, ce genre de remarque ne m'étonne guère.

          C'est pas un problème de Majors là ! Si tu veux que ça change, fait évoluer la loi sur le droit d'auteur. Mais n'oublie pas que toutes les licences libres sont basées dessus...
      • [^] # Re: Abandon-ware

        Posté par . Évalué à 4.

        Le principe, c'est que la plupart des sites demandent à l'éditeur qui ne répond ni oui, ni non. Les jeux Lucas par exemple c'est non.
        Certains éditeurs fournissent le code mais pas les données... Ce qui fait qu'on a un open transport tycoon, mais il faut avoir un officiel pour pouvoir y jouer. Il y a aussi un logiciel qui permet de jouer aux monkey Island, etc si on a les données.

        Il faudrait forcer les éditeurs à ne pas détruire les sources lorsqu'ils abandonnent un jeu, car assimilable à de la destruction de culture. Hélas, on est pas prêt de voir ça.
        • [^] # Re: Abandon-ware

          Posté par . Évalué à 1.

          Le principe, c'est que la plupart des sites demandent à l'éditeur qui ne répond ni oui, ni non. Les jeux Lucas par exemple c'est non.

          Ça m'étonnerait beaucoup que ça se passe comme ça. Pour le site mentionné précédemment, ce n'est clairement pas le cas, voir leur FAQ :

          « Où sont Day of the tentacle, Full Throttle, Monkey Island et tous les autres jeux LucasArts/Lucasfilm ??

          Voyez vous, pendant le mois de juin 2001 nous avons reçu un mail de la dite entreprise nous demandant de retirer ILLICO PRESTO TOUS leurs jeux... Afin de pouvoir continuer à vous offrir le meilleur du reste des jeux d'en temps, nous avons plié à cette requête somme toute légitime. »

          Certains éditeurs fournissent le code mais pas les données... Ce qui fait qu'on a un open transport tycoon, mais il faut avoir un officiel pour pouvoir y jouer.

          Non, OpenTDD est une réimplémentation de zéro de Transport Tycoon Deluxe, les développeurs n'ont pas accès au code source original.

          Il y a aussi un logiciel qui permet de jouer aux monkey Island, etc si on a les données.

          C'est aussi une réimplémentation d'un interpréteur pour le langage SCUMM utilisé par les jeux LucasArts.

          Il faudrait forcer les éditeurs à ne pas détruire les sources lorsqu'ils abandonnent un jeu, car assimilable à de la destruction de culture. Hélas, on est pas prêt de voir ça.

          C'est du grand n'importe quoi ça, ils font ce qu'ils veulent avec ce qu'ils ont codé. Tout comme un programmeur qui met son code sous licence GNU GPL veut qu'elle soit respectée. Comment voulez vous être crédible avec les logiciels libres en réagissant comme ça vis à vis du droit d'auteur ?
          • [^] # Re: Abandon-ware

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour les jeux Lucas, je répète ma phrase : "Les jeux Lucas par exemple c'est non" Je ne vois pas de contradiction avec ce que tu dis. Ou alors j'aurais du remplacer par : "il refuse d'abandonner leurs jeux."

            OpenTTD et SCUMM oui, ce sont des ré-implémentation du code, je voulais en fait insister sur le fait que ce que souvent les données sont plus protégées que le code en lui même.

            Pour le dernier point, ne te méprend pas, je voulais surtout dire que dans 50, 100, 200 ans, des gens seront peut être intéresser par l'histoire du jeu-vidéo, et qu'il serait dommage qu'il ne puissent pas les retrouver car j'estime qu'il s'agit d'une ½uvre d'art au même titre qu'une photo, un livre, ... Dans l'histoire, on a perdu pas mal ½uvre, de livre, etc lors de révolution, ... J'aimerais juste que quelqu'un conserve toutes ces ½uvres pour la postérité. Rien à voir avec le piratage que je ne soutient pas.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.