Qemu 0.8.0 est sorti !

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
0
21
déc.
2005
Noyau
Une nouvelle version du célèbre émulateur Qemu, la 0.8.0, est sortie aujourd'hui 20 décembre. Cette nouvelle version apporte plusieurs améliorations depuis la version 0.7.2, avec en particulier le support de l'émulation système pour l'architecture ARM, le support de l'émulation multi-processeur (SMP), des nouveaux pilotes sons (ALSA et DirectSound), un début de support du bus USB, l'émulation de la carte son PCI ES1370, l'émulation "utilisateur" des architectures MIPS et MIPSel et des améliorations pour l'émulation système de l'architecture MIPS permettant de démarrer le noyau Linux. Qemu permet également maintenant d'utiliser les ports séries et ports parallèles de l'hôte depuis une machine virtuelle (sous Linux uniquement). Les échanges sont toujours très intenses sur la liste de développement, ce qui promet à l'avenir de nouvelles améliorations.

Dans une précédente dépêche, nous rappelions que Qemu utilise une technique de traduction dynamique de code, ce qui lui permet d'offrir une vitesse d'émulation très supérieure à celle que Bochs peut proposer. L'utilisation des accélérateurs Kqemu (non-libre) ou Qvm86 (libre) permettant d'améliorer encore la vitesse d'émulation lorsque l'architecture hôte est identique à l'architecture émulée.

Aller plus loin

  • # Déjà ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je viens juste de compiler le cvs ...
    Enfin, j'espere que le bug de la carte reseau(emulé) non reconnue sous ppc (debian sarge) est corrigé.
  • # Ça progresse.. Cool!

    Posté par . Évalué à 8.

    En attendant les processeur 'qui vont bien' pour booster Xen (aide matérielle à la virtualisation), Qemu est très très sympathique. Le support de l'USB est AMHA la plus grande avançée, cela va grandement faciliter à terme le reverse-engineering de périphs USB ... sans rebooter :-)
  • # ... et PearPC 0.4 !

    Posté par . Évalué à 9.

    Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, PearPC 0.4 est sorti, le 20 décembre aussi, soit plus d'un an après la version 0.3.1.

    PearPC est un émulateur libre de machines Mac G3 et G4 (ppc) assez abouti (suffisament pour permettre l'installation et l'utilisation de Mac OS X, de Darwin ou de GNU/Linux ppc).

    Au menu des principales nouveautés:
    - Le support de l'architecture G4
    - Support de l'utilisation du lecteur de cdrom de l'hote
    - Nombreux correctifs

    à priori le support de l'émulation Altivec n'est pas encore actif par défaut (à vérifier).

    Le site de PearPC: http://pearpc.sourceforge.net/
    Le changelog: http://cvs.sf.net/viewcvs.py/pearpc/pearpc/ChangeLog?rev=1.8(...)


    Bref, tout va pour le mieux dans le monde des émulateurs libres :)
    • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

      Posté par . Évalué à -6.

      Quel intérêt y a t'il à utiliser un émulateur, même libre, si c'est pour utiliser un OS propriétaire. Quant à l'utilisation de Linux PPC, autant utiliser un Linux X86 en natif.

      Le seul intérêt que je vois, c'est pour les WebMestre qui pourraient tester leur site sur plusieurs OS tout en restant sur le même PC.

      J'en conclu, à titre personnel, que c'est un produit très intéressant pour les WebMestre mais sans réel intérêt pour la majorité des utilisateur au vu des performances émulées.
      • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Quel intérêt y a t'il à utiliser un émulateur, même libre, si c'est pour utiliser un OS propriétaire

        C'est nouveau : GNU/Linux ppc (cité par le précédent auteur) est propriétaire maintenant?

        Sans oublier qu'on peut également tester OpenBSD, NetBSD, et j'en oublie sûrement....
        • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

          Posté par . Évalué à -1.

          Tu as du mal comprendre, jamais je n'ai dit que GNU/Linux ppc était propriétaire. Je me demande seulement l'interrêt de faire tourner un OS propriétaire dans un émulateur pour le commun des mortels. Quant à OpenBSD, NetBSD ou autre OS Open Source, autant utiliser la versions propre à la plateforme. Un des interret de l'OpenSource étant justement la portabilité et la disponibilité sur de nombreuses plateforme.
          • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

            Posté par . Évalué à 2.

            L'intérêt est de ne pas changer de machine pour essayer sur d'autre.

            Parfois, une simple recompilation d'un programme ne suffit pas. Le multi-plateforme ayant ses limites, et le budget des informaticiens aussi, avoir un émulateur permet de tester du multi-plateforme sur une même machine.

            Imagine qu'il te faille régulièrement renouveler non pas un PC mais deux voire plus !
          • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et pour vérifier que ton code fonctionne correctement sur plusieurs Archi plusieurs OS libres ??? puisque comme tu le dis :
            Un des interret de l'OpenSource étant justement la portabilité et la disponibilité sur de nombreuses plateforme.
            Il faut bien le tester sur les nombreuses plateformes. C'est pratique de pouvoir émuler ces platformes et infiniment moins coûteux que d'acheter une nouvelle machine à chaque fois.

            Par exemple certains paquageur pour distrib linux utilisent qemu :
            http://planet.gentoo.org/developers/flameeyes?s=qemu&sen(...)

            Qemu est utilisé pour tester/développer Gentoo/FreeBSD sur amd64.

            Moi, je l'utilise pour tester des OS libres avant de les installés sur mes machines, ainsi je garde mes machines fonctionnelles et limite le temps d'indisponibilité à cause d'un OS foireux, etc. Le côté multi archi pour l'émulation m'intéresse car j'ai de l'amd64 et de l'x86.
            • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

              Posté par . Évalué à 1.

              Quelle fiabilité peut-on accorder à ces test, basés sur un émulateur qui par définition n'est pas compatible à 100%.

              Pour moi, ce n'est qu'un pis-allé, ton prog fonctionne avec l'émulateur et le jour ou tu déploi boom, plus rien ne marche.
              • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

                Posté par . Évalué à 2.

                euh... je te rassure quand on design une puce numérique, on simule, on s'amuse pas à produire une centaine de puce pour trouver les bugs...

                "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: ... et PearPC 0.4 !

        Posté par . Évalué à 1.

        Kudo pour les tests d'intéropérabilité !

        (et pour l'ouverture au reste du monde, 'dfaçon skiya sur MacOS, strop nul, même pas la peine d'essayer.)
  • # System On Chip, System C, tout ça...

    Posté par . Évalué à 4.

    Est-ce que quelqu'un a déjà utiliser Qemu dans le but de valider une archi materiel en faisant cohabiter qemu avec un bus logiciel et des composants en SystemC ?

    "La première sécurité est la liberté"

  • # [HS] emulateur PDA?.

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Je profite que le sujet est abordé pour poser ma question.
    est ce que quelqu'un connait un emulateur libre PDA ?.
    Ca existe?.
    Merci.
  • # qemu

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Dans l'article de léa:
    http://lea-linux.org/cached/index/Software-soft_emul-qemu.ht(...)
    je lis:
    L'utilisation de partitions "réelles" présente des risques pour le disque dur, préfèrez les images.
    Quels sont ces risques ?
    y a t'il des progrès à ce sujet dans la nouvelle version ?
    • [^] # Re: qemu

      Posté par . Évalué à 3.

      L'utilisation de partitions "réelles" présente des risques pour le disque dur, préfèrez les images.

      C'est tout simplement que comme tout programme, qemu n'est pas exempt de bugs. Imagine que l'émulation du bus IDE part en vrille, Les données du fichier fourni en argument de -hda, -hdb, -hdc ou -hdd risquent alors d'être corrompus.

      Pour empêcher de corrompre ton disque dur, tu peux cependant utiliser l'option l'option -snapshot (voir la page man).

      Sinon, si tu as créé une partition spécialement pour l'usage de qemu, il n'y a a priori aucun problème. Mais l'utilisation d'une image est quand même plus souple.
      • [^] # Re: qemu

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        il y a eu une reponse de Fabrice Bellard sur la mailing-list (ou peut-etre le forum) a ce sujet. Il recommandait de ne le faire qu'en lecture seule, avant tout pour ne pas bouziller le secteur de demarrage. Si je me souviens bien, il a evoque d'autres problemes possibles (mais ma memoire, hein...).
        C'est vrai que si on ne s'en sert que pour Qemu ca pourrait bien se passer. Mais dans son message ca n'avait pas l'air d'etre sans probleme.
        Mais dans cette utilsation, peut-on encore booter sur un fichier "overlay" ? Un fichier base sur une image de base, ce qui permet de laisser intact votre installation originale, les modifications etant enregistrees dans le fichier.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Bien, bien, bien

    Posté par . Évalué à 4.

    Pour une nouvelle, c'est une bonne nouvelle.

    Apparemment, la page http://fabrice.bellard.free.fr/qemu/status.html prétend que l'émulation sparc32 et mips est opérationnelle. La page http://fabrice.bellard.free.fr/qemu/ossupport.html nous apprend que linux a été démmarré avec succès sur sparc32 et mips émulé par qemu.

    Il va falloir que j'essaye de lancer un bon vieux IRIX ou un Solaris pour voir ce que ça donne... Il y en a qui ont déjà essayé ?
    • [^] # Re: Bien, bien, bien

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai toujours eu un peu de mal a compiler Qemu sous SUN SPARC/Solaris 8. Il faut dire que Qemu n'utilise pas les autotools, d'apres ce que je m'en souviens. Et le script qui joue son role ne fonctionnait pas tres bien avec ma config...
  • # Qemu smp

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Precision sur le suport SMP: il s'agit juste de pouvoir installer dans Qemu un systeme en version multiprocesseur.
    Qemu lui meme n'est pas multithread et ne gere pas les multiprocesseurs.
    Par contre, si vous installez Qemu sur un syteme multiproc (ou un Cluster ?), vous en beneficierez beaucoup: Qemu n'utilisant qu'un seul processeur, l'autre reste libre et la charge systeme n'augmente presque pas. Un bonheur!

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Brothers in Arm

    Posté par . Évalué à 4.

    Un truc que je me demande, au sujet de l'émulation système ARM, c'est si ça pourrait aboutir sur l'émulation d'un Zaurus ou d'un Linksys WRT (entre autres)?

    Parce qu'il y a quand même pas mal de systèmes basés sur des StrongARM ou des XScale, et que ça pourrait être franchement énorme de pouvoir les émuler sur nos machines de bureau.

    Mais j'ignore si la chose est envisageable ou non, et le niveau de complexité (c'est peut-être d'ailleurs déjà prévu, j'en sais rien).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.