QuickSynergy

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
9
mar.
2007
Bureautique
QuickSynergy est l'interface graphique en C/Gtk+/GPL ou Cocoa pour Synergy que beaucoup attendaient fébrilement depuis si longtemps.

Quant à Synergy, c'est un client et un serveur libre de trafic clavier/souris. En d'autres termes, il s'agit d'un logiciel client/serveur de partage de claviers/souris sur plusieurs ordinateurs, ou encore un logiciel multi-plateformes qui permet de n'utiliser qu'un jeu de clavier/souris sur plusieurs ordinateurs à travers le réseau, sans utiliser de commutateur KVM. Au final, c'est une solution logicielle qui permet le multi-écran/multi-machine avec un seul ensemble clavier/souris.

Il permet donc d'organiser de véritables écrans physiques sur un espace de travail (véritable bureau en chêne massif par exemple), en ne conservant qu'un clavier/souris : celui de la machine faisant tourner le serveur Synergy. Les autres machines sont clientes Synergy, donc tous leurs autres claviers / souris sont sous le bureau.

L'interface graphique QuickSynergy n'est disponible que pour les systèmes d'exploitation Linux, *BSD et Mac OS X. Ne vous trompez pas !, Notez bien que
  • Synergy / QuickSynergy ne remplacera pas votre commutateur KVM car vous conservez vos écrans.
  • Synergy / QuickSynergy n'est pas un déport d'affichage comme on le trouve nativement dans X Window ou via des logiciels de type VNC ou rdesktop.
  • Si Synergy / QuickSynergy permet le multi-écran, il n'implémente pas encore leur rotation comme dans Compiz/Beryl.

Une vidéo très claire (mais au format FLV :-( ) est disponible sur le site de QuickSynergy.

Pour en profiter, voici une procédure d'installation résumée
  1. apt-get-yum-urpmi-emerge-yast le paquet synergy
  2. Allez sur le site de QuickSynergy
  3. téléchargez QuickSynergy
  4. dans une console, après dé-tar-(gé)-zippage faites un simple ./configure puis make puis su -c "make install" et enfin /usr/local/bin/quicksynergy & et c'est parti !

Aller plus loin

  • # Oh, le vilain troll

    Posté par . Évalué à 0.


    Dernier détail, l'interface graphique QuickSynergy n'est disponible que pour les véritables systèmes d'exploitation : Linux, *BSD et Mac OS X.


    Les commentaires subjectifs n'ont pas leur place dans une dépêche. Et puis, il y a aussi des utilisateurs de logiciels libres sur Windows et ce n'est pas bien de les insulter.
    • [^] # Re: Oh, le vilain troll

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      D'autant que Linux n'est pas un système d'exploitation.
      • [^] # Re: Oh, le vilain troll

        Posté par . Évalué à 10.

        'me sens pas insulté.. Ok c'est assez malvenu là où l'on cherche un maximum d'objectivité, mais la touche de second degré anti-crosoft de temps à autre sur LINUXfr, ça ne me choque pas vraiment.

        Les goûts, les couleurs, toussa... :-)
    • [^] # Re: Oh, le vilain troll

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En même temps, les utilisateurs de windows ils avaient déjà une interface graphique pour la config de synergy.

      Sinon y'a quand même un petit détail à noter, c'est que ça envoie les données (souris mais surtout clavier) en clair sans le moindre cryptage sur le réseau. Y'a des situations où il faut y penser.
      • [^] # Re: Oh, le vilain troll

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        C'est pour ça que sur le site de synergy on y explique très simplement comment mettre en place un tunnel ssh. Sur ma config personnelle, je lance le serveur sur une machine linux et mon ordinateur portable possède un script qui d'abord lance le tunnel ssh et après lance synergy. 2 lignes de commandes, l'en-tête pour un script bash, chmod +x, copié dans mon ~/bin/ et on en parle plus :)
      • [^] # Re: Oh, le vilain troll

        Posté par . Évalué à 3.

        En même temps, les utilisateurs de windows ils avaient déjà une interface graphique pour la config de synergy.

        Ceux de MacOSX aussi, hein.
  • # Un clavier, des écrans

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    > Au final, c'est une solution logicielle qui permet le
    > multi-écran/multi-machine avec un seul ensemble clavier/souris.

    Un peu plus loin

    > Synergy / QuickSynergy ne remplacera pas votre commutateur KVM
    > car vous conservez vos écrans.

    Bref, la dépêche a effectivement un petit problème de rédaction...

    Un peu plus haut

    > permet de n'utiliser qu'un jeu de clavier/souris sur plusieurs
    > ordinateurs à travers le réseau,

    Donc il faut savoir que tous les PC doivent être dans la même pièce sinon cela me parait inutilisable. Ensuite, chaque PC doit avoir son écran, cela limite quand même l'usage de Synergy car dans une salle serveur, il n'est pas possible de mettre un écran par machine.

    Une question que je me pose, A t'on le partage de souris dès l'initialisation car sur un serveur, je n'ai besoin d'un clavier que si ssh ne marche pas, du style réseau qui ne marche pas ou partition sur le disque qui a besoin d'un check disque...

    Comme je ne vois pas comment Synergie marcherait dans ces cas là, je dois dire que je ne vois pas trop le plus de ce produit par rapport à ssh. Et comme j'ai ssh sur toutes mes machines UNIX...

    Bref, qui aurait un argument pour me faire utiliser Synergie ?
    • [^] # Re: Un clavier, des écrans

      Posté par . Évalué à 1.

      Bah déjà c'est en fonction de X11, donc voila.

      Et comme c'est de façon logicielle, si t'as un serveur qui veut plus booter, t'es mort.
    • [^] # Re: Un clavier, des écrans

      Posté par . Évalué à 7.


      Bref, qui aurait un argument pour me faire utiliser Synergie ?


      En ce moment, j'ai deux machines (un fixe sous linux et un portable sous macosX (oui, je sais , c'est mal)) sur lesquelles je dois travailler alternativement, et je peux te dire que changer en permanence de clavier/souris, c'est particulièrement relou. Avec synergy je garde le même jeu clavier/souris donc, c'est beaucoup plus agréable.

      Deuxième truc sympa : j'ai branché la sortie externe du mac sur la prise DVI de l'écran de mon fixe, et grace à synergy, je peux travailler directement sur le macbook en gardant le clavier/souris/écran 20 pouces (quand même plus agréable) et éviter ainsi les torticolis chiants ou avoir un ordinateur portable qui occulte la vue sur mon écran d'ordinateur fixe.

      Donc personnellement, merci synergy et chapeau aux développeurs.
    • [^] # Re: Un clavier, des écrans

      Posté par . Évalué à 4.

      Synergie n'est pas un outil de kvm... ca n'a meme quasiment rien a voir.

      Ca permet "juste" d'utiliser plusieurs machines disposant chacunes d'un ecran et reliees en reseau avec un seul kit clavier/souris branche seulement sur l'une d'elle.
      Ca permet de passer d'une machine a l'autre (quel que soit l'os <- ca c'est vraiment classe) comme si on utilisait un multiecran sur une seule machine .
      M'enfin, plutot qu'un long discours, il vaut regarder la video, elle est tres parlante.

      L'usage de cette outil est, a mon avis, surtout reserve au desktop et pas vraiment pour des serveurs (et encore moins pour des serveurs sans interface graphique).
      • [^] # Re: Un clavier, des écrans

        Posté par . Évalué à 3.

        L'usage de cette outil est, a mon avis, surtout reserve au desktop et pas vraiment pour des serveurs (et encore moins pour des serveurs sans interface graphique).

        Ca dépend. On trouver parfois des salles serveurs sous windows qui comporte pour chaque serveur un écran et un clavier/souris sur des bureaux avec étagères.
        Dans ce cas, synergie est intéressant si tu regroupes tous les écrans au même endroit (pour faire un mur d'écran). Tu peux ainsi piloter tous les serveurs avec le même clavier/souris, très pratique lorsque tu fais des manipulations sur plusieurs serveurs à la fois.
        • [^] # Re: Un clavier, des écrans

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          A moins de vouloir absolument conserver les écrans pour suivre quelque chose dessus... autant installer un VNC en tant que service (UltraVNC éventuellement), crypter son flux s'il y a besoin. Ca occupe nettement moins de place, et ça évite d'avoir à aller dans la salle des serveurs (froid, bruit toussa).

          Non, le Synergy, je ne vois son utilisation que comme certains l'on cité: ne pas avoir à switcher de clavier/souris continuellement lorsque l'on est amené à travailler sur plusieurs machines sur le même bureau.

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Un clavier, des écrans

            Posté par . Évalué à 2.

            euh...les serveurs windows ont terminal serveur qui remplit très bien son travail.

            Si on a des consoles dans les salles machines, c'est justement pour pouvoir intervenir quand on ne peut pas avoir d'accès à distance (panne réseau, plantage, reboot, etc...). vnc n'apporte aucune plus-value à ce niveau la. Et ce n'est pas non plus le but de synergy2.
    • [^] # Re: Un clavier, des écrans

      Posté par . Évalué à 5.

      Je l'ai utilisé à une époque au boulot avec ma machine perso et une machine de test. Si tu as 2 écran, c'est plus confortable qu'un système d'export du display ou autre.

      ça ne remplace pas un kvm et ça n'a rien à faire dans une salle serveurs. C'est un outil pour des gens qui veulent utiliser plusieurs machines avec par exemple des os différents sans avoir à s'emmêler les pinceaux avec plusieurs claviers/souris tout en permettant d'afficher chaque display sur un écran séparé. ça peut se faire avec un kvm si tu ne l'utilise que pour le clavier et la souris mais tu perds la très sympathique fonction copier/coller.
      • [^] # Re: Un clavier, des écrans

        Posté par . Évalué à 2.

        Salut,

        Je l'utilise à l'instant même entre mon Mac (sur lequel j'utilise pas mal d elogiciels libres... ouf !!) et mon portable windows bref pour dire que le copier coller de textes fonctionne très bien entre les 2 ctrl+C (ou v) sur le PC et pomme+C (ou v) sur le mac

        A quand le passage de fichiers de l'un à l'autre en glisser/déposer ?
  • # Autre vidéo

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Pour celles et ceux qui souhaitent voir un exemple en vraie vidéo (plusieurs formats disponibles, dont xvid, mais pas de ogg/theora), vous pouvez télécharger hak5 : http://hak5.org/wiki/Episode_2x01
    La première rubrique de cet épisode aborde Synergy et en fait une démo avec Windows, OS X et Gentoo Linux.
  • # La commande apt-get-urpmi-emerge .... marche pas :-)

    Posté par . Évalué à 1.

    Sans rire, pour l'installation il en manque un dans la liste : Pacman ! (ou AUR)

    Les utilisateurs de Arch Linux ont eux aussi droit à utiliser quicksynergy.

    Sinon, bonne idée en soit ... peut-être pas utile à tout le monde, mais si ça en interesse certain, c'est déjà très bien.
    • [^] # Re: La commande apt-get-urpmi-emerge .... marche pas :-)

      Posté par . Évalué à 2.


      pkgname=quicksynergy
      pkgver=0.5
      pkgrel=1
      pkgdesc="A graphical interface (GUI) for easily configuring Synergy2"
      url="http://quicksynergy.sourceforge.net/"
      license="GPL"
      depends=('gtk2' 'synergy')
      source=(http://dl.sourceforge.net/sourceforge/quicksynergy/$pkgname-(...)

      build() {
      cd $startdir/src/$pkgname-$pkgver
      rm depcomp
      ln -s /usr/share/automake-`automake --version | head -n 1 | cut -d ' ' -f 4`/depcomp
      ./configure --prefix=/usr
      make || return 1
      make DESTDIR=$startdir/pkg install
      }

      md5sums=('9efa1629f69c7098c7984323000d0594')


      Je ne l'ai pas mis sur AUR, parceque je ne l'ai fait que pour voir ce que ça donnait et que je ne pense pas le maintenir. Si quelqu'un veut le reprendre qu'il ne se gène pas bien-sur. Il vaut ce qu'il vaut mais en tout cas chezmoiçamarche.
  • # x2x

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Sinon pour faire la même chose entre deux serveurs X, il existe aussi x2x : http://x2x.dottedmag.net/trac/do
    Mais il n'a pas le coté multi-plateforme (windows...)
    • [^] # Re: x2x

      Posté par . Évalué à 1.

      Il est toujours faisable d'installer X sous Windows via cygwin...

      Tiens sinon, est-ce quelqu'un sait s'il est possible de configurer 2 serveurs X sur 2 machines différentes comme s'il s'agissait d'un seul (cad un :1.0 et un :1.1), un genre de xinerama mais avec 2 serveurs distincts ?
      Histoire de passer une fenêtre d'un écran à l'autre. Emacs est capable de gérer ça, cad qu'une instance peut se connecter à plusieurs serveurs X ( ça fait toujours son petit effet de lancer un emacs sous Linux, taper qqes commandes et avoir une autre fenêtre sur les mêmes buffer qui apparait sur un serveur déporté, par ex sous Windows... ). Bref, là c'est une solution applicative propre à Emacs, mais est-il possible d'avoir ça en natif dans X ?
  • # En fait...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.