Résonances 2003 : install party Linux et journée "Logiciel libre musical"

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
30
sept.
2003
Audiovisuel
L'Ircam organise dans le cadre de Résonances 2003 deux manifestations distinctes : une install party Linux et une journée consacrée aux logiciels libres pour la musique.

L'install-party Linux est consacrée aux logiciels libres musicaux, pour découvrir les distributions AGNULA et les packages Planet CCRMA.

La journée "Logiciel libre musical" permettra de faire le point sur les logiciels libres dans le domaine musical et audio professionnel, l'évolution de Linux vers plus de facilité d'utilisation, les compatibilités avec les équipements audio, les pilotes audio et MIDI.

Note d'un modérateur : c'est à Paris.

Install Party:

Dates : Samedi 18 et dimanche 19 octobre 2003, de 12h à 20h
Lieu : Ircam, salle Olivier Messiaen
Conditions d'accès :
Entrée gratuite sur pré-inscription

Journée "Logiciel libre musical" :

Date : Jeudi 23 octobre 2003, de 10h à 18h
Lieu : Ircam, Studio 5
Conditions d'accès :
Entrée gratuite sur inscription

Cette journée est organisée avec le soutien du projet AGNULA et de la Commission européenne (programme IST).

Aller plus loin

  • # Re: Résonances 2003 : install party Linux et journée "Logiciel libre musical"

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    ... c'est à Paris
  • # liens

    Posté par . Évalué à 2.

    j'ajoute 2 liens:

    programme complet de "résonnances 2003"
    http://resonances.ircam.fr/rubrique.php3?id_rubrique=44(...)

    freesoftware@ircam
    http://freesoftware.ircam.fr/(...)
  • # Re: Résonances 2003 : install party Linux et journée "Logiciel libre musical"

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Vraiment, ça fait plaisir à entendre ça. Saluons ce magnifique organisme qu'est l'Ircam et sa constance à faire partager à tous un art qu'on pourrait dire élitiste. Et saluons tout d'abord son fondateur, Pierre Boulez.
  • # "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ayant eu à résoudre un problème d'installation de carte audio de très haute qualité, j'ai eu l'occasion de suivre la liste ALSA depuis quelques mois.
    C'est un domaine qui est en train d'émerger et est souvent méconnu.
    Cette émergence correspond à la maturité d'ALSA (Advanced Linux Architecture Sound) qui tend à relèguer le vieil OSS (Open Sound SystemTM) hérité des UINIX commerciaux au rang d'antiquité.

    Les systèmes de traitement de son professionnels à faible latence (low latency) sont maintenant très bien supportés avec JACK, les outils de manipulation du son fonctionnent sur 24 ou 32 bits à 96 kHz de façon à ce que le bruit de quantification reste très loin du seuil de perception et que le résultat final exporté en 16bits à 44.1kHz soit parfait.
    Les applications commencent à fleurir et ce n'est que le début. Linux est en train de se faire une place au soleil dans le domaine du son professionnel ou haut de gamme.

    Quelques liens :
    http://www.opensound.com/(...) : OSS - Open Sound System (TM)
    http://alsa-project.org/(...) : Advanced Linux Sound Architecture (ALSA)
    http://www.linuxsound.at/(...) : Sound & MIDI Software For Linux
    http://alsa-project.org/alsa-doc/(...) : ALSA Soundcard Matrix
    • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

      Posté par . Évalué à 1.

      et c'est tant mieux :p
    • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ouais, mais comme d'hab, on veut du "tout intégré"...

      AGNULA, c'est RedHat ou Debian, or il aurait mieux valu à mon sens faire du packaging de pleins de softs plutôt qu'un distrib améliorée, genre j'intègre le groupe de paquets "applis sons AGNULA" à ma Mandrake...
      • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Le packaging de pleins de softs est PlanetCCRMA pour la RedHat.
        Pour la DeMuDi à mon avis il est possible de récupérer indépendement les packages via apt-get.

        Mais il y a un gros problème avec ALSA.
        En effet les drivers ALSA sont des modules du noyau et de ce fait complètement dépendant (sous leur forme compilée) d'une version du noyau.

        C'est pour cela qu'il faut mieux éviter d'avoir freshrpm en même temps que planetccrma dans son /etc/apt/sources.list
        Car les drivers de ALSA sont compilés pour les noyaux standards de RedHat contrairement à ceux de PlanetCCRMA ou les noyaux sont patchés faible latence et capabilities.
        Si la version du noyau pour lequel les drivers ont été compilé ne matche pas la version du noyau que l'on tourne, il risque d'y avoir un problème de symbol non défini.

        Vivement le 2.6.0 qui aura ALSA en standard ....
        • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          La Mandrake 9.2 (rc2 patchée cooker) intègre bien ALSA avec le noyau 2.4. Je fais avec de l'enregistrement 24 bits avec une carte Midiman Delta 44, le mixer/routeur envy24control et audacity qui travaille en 32 bits.
          OSS est émulé, c'est ALSA qui est maintenant le système de sons.
          Je n'ai même pas eu besoin de JACK (low latency).
          ALSA est un projet actif. Je pense que les solutions professionnelles vont l'adopter assez rapidement.
          • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Le principal intérêt de JACK n'est pas la faible latence mais plutôt de pouvoir "chaîner" les appplications audio les unes à la suite des autres en assurant le temps réel.
            On peut voir un peu JACK comme le pipe de l'AUDIO.
            Du coup il n'est plus nécessaire de construire de grosses applications car on peut construire un système audio à partir de module.
            Pour le MIDI, il y a le ALSA sequencer qui permet de relier entre elles les appplications MIDI.
            Il faut aussi noter que JACK a été porté sous MacOSX par Stephane Letz du GRAM.
    • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      au niveau de l'infrastructure, il est clair que notre OS favori n'a plus grand chose à envier à son "rival" propriétaire...

      mais quand verra-t-on débouler des portages ou des clones d'applications audio aussi complètes et flexibles que Logic Audio, Cubase, Reason, pour ne citer qu'eux?

      n'oublions pas que la simplicité et la souplesse d'utilisation sont les paramètres primordiaux pour un utilisateur dont l'informatique pure n'est pas la passion première (un musicien par exemple)...

      le système Final Scratch qui permet de mixer des mp3 à l'aide de deux vraies platines vinyl, était jusqu'à peu de temps équippé d'un logiciel tournant exclusivement sous linux, ce qui était un grand pas en avant en la matière... hélas la dernière version en date n'existe plus à ma connaissance que sous MacOSX.

      faut-il que des musiciens fassent des pétitions auprès des grands éditeurs de logiciels audio (steinberg?) ou juste attendre et laisser venir à votre avis?
      • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il me semble qu'il y'a maintenant une version osx, mais que la version linux est toujours maintenue. J'ai eu l'occasion de voir final scratch en oeuvre, c'est un truc assez hallucinant. http://www.finalscratch.com(...)

        Par contre c'est vrai que le son sous linux c'est pas encore ca. Il y'a les capacité du systeme, bien reeles, mais quand on cherche des applis... Rien que pour regler les niveaux de sa carte son, il n'y a pas un seul soft qui propose de vu-metres. La plupart des soft evolués sont aussi assez difficiles d'acces, on sent bien que c'est cree par des programmeurs, comme Pure Data ou Max.
        Il y'a quand meme de bonnes applis accessibles a tous, audacity par exemple, mais qui sont bien loin d'un soundforge par exemple. J'aime bien aussi GDAM, qui s'approche de final scratch (mais sans le hard), je m'amuse beaucoup avec.

        Reste le support des cartes son pro, qui integrent des DSP et sorties multiples, qui tant qu'elle ne seront pas supporté sous linux freinera l'adoption de cette plate forme par les musiciens.
      • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le logiciel libre est un rouleau compresseur. Il écrase tous les autres OS, s'impose dans les serveurs de tout poil. À l'étape suivante, les bureaux offrent un choix et un paramétrage et une finition sans égale. Ensuite, c'est le tour de la bureautique qui avec OpenOffice devient un compétiteur plus que crédible. On arrive maintenant aux logiciels de spécialité et aux logiciels métiers. Le rouleau compresseur ne s'arrêtera plus, car plus les logiciels libres s'intéressent aux métiers, plus de gens s'intéressent à eux et les font évoluer. On entre alors dans un cercle vertueux. La musique vient d'y entrer.
      • [^] # Re: "Logiciel libre musical" : l'avenir pour Linux ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Va faire un tour chez ardour. C'est encore en développement mais cela me parait l'une des applications de traitement audio open source les plus avancées actuellement.
        Le site : http://ardour.sourceforge.net/(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.