Résultats des septièmes Big Brother Awards France

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
21
jan.
2007
Communauté
La cérémonie des septièmes Big Brother Awards France s'est déroulée hier soir et les célèbres prix aux « institutions, sociétés ou personnes s'étant distinguées par leur mépris du droit fondamental à la vie privée ou par leur promotion de la surveillance et du contrôle des individus » ont été distribués.

« Jacques Lebrot, sous-préfet "sécurité" de Seine-St-Denis, Sony-BMG & son "rootkit", Paul Anselin, maire de Ploërmel dans le Morbihan, Frédéric Péchenard, directeur de la Police judiciaire et Pascal Clément, garde des Sceaux, ont [...] été primés, cette année, pour leurs promotions de la surveillance et leurs atteintes à la vie privée et aux libertés. Les directeurs d'école qui refusent le fichier "Base-élèves" et Pierre Muller, webmaster de Ordinateurs-de-vote.org (ex recul-democratique.org), ont pour leur part reçu des prix Voltaire de la vigilance. »

Christophe Espern, co-fondateur d'EUCD.info et chargé des relations institutionnelles pour l'APRIL a reçu une mention spéciale pour son travail d'information sur les DRM et verrous informatiques et l'ensemble de son action autour de la loi DADVSI.

La présence de code de VLC dans le rootkit Sony-BMG avait été abordée sur DLFP, ainsi que l'explication de l'entreprise indélicate sur comment contrefaire ses propres dispositifs de contrôle de l'usage (DRM/MTP). Sony avait été poursuivi par l'UFC pour tromperie et vente liée et avait joué du DMCA pour menacer ses clients... Wikipedia dispose aussi d'un article sur le rootkit.

Pierre Muller a expliqué pourquoi « le vote électronique est une fausse bonne idée, et une menace pour la démocratie ». Partant du constat que « le vote électronique est en voie de se généraliser en France, dans un grand silence [et] sans la moindre réflexion de fond » alors que de plus en plus de pays reviennent en arrière au vu des erreurs et problèmes rencontrés en la matière. J'en profite pour rappeler qu'à Issy-les-Moulineaux (et dans d'autres villes), les prochaines élections seront 100% vote électronique... Voir les échanges avec le député-maire André Santini (UDF).

Aller plus loin

  • # Echanges avec Santini

    Posté par . Évalué à 6.

    Bon, visiblement ça a l'air d'être une position généralisée à l'UDF, puisque tu as repéré d'autres députés UDF qui vont dans la même direction.

    Tu pourrais signaler ces échanges au staff de campagne de François Bayrou et montrer que c'est assez contradictoire avec sa position pro-libre. Ca pourrait les amener à changer de position (quand on voit la position de l'UDF sur les brevets logiciels en 2002, c'était pas joli-joli alors qu'aujourd'hui ils se glorifient d'être contre).
  • # How to steal an election by hacking the vote

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est le nom d'un article d'ars qui vous enlèvera tout doute si vous pouviez encore avoir un peu de confiance dans les machines électroniques de vote.
    L'url de l'article: http://arstechnica.com/articles/culture/evoting.ars
  • # Chez moi aussi

    Posté par . Évalué à 3.

    Je viens d'apprendre que la commune dans laquelle je vais voter s'est équipée de machines. Je suis dégoûté.
    Sur le site de Pierre Muller, j'avais vu ma ville dans la liste, avec la mention "autorisation préfectorale accordée", donc je m'aprêtais à rédiger un courrier pour avertir ma mairie avant qu'ils ne passent à l'acte... Maintenant je ne sais plus qu'écrire, sinon exprimer mon dégoût et ma frustration.
    • [^] # Re: Chez moi aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Leur écrire que tu ne voteras pas tant qu'il y aura des machines ?
    • [^] # Re: Chez moi aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Aller au dépouillement et exiger un recomptage correct et garanti.
      • [^] # Re: Chez moi aussi

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Le vote électronique est prévu dans le code électoral. Il n'y a pas de recomptage possible : la machine redonne simplement le résultat autant de fois qu'on lui demande (toujours le même en principe). Le recomptage n'a donc ici aucun intérêt. C'est une des caractéristiques du vote électronique : on ne peut rien vérifier (sauf à imprimer des bulletins papier et à les recompter, et encore sous conditions). Soit les résultats à la fin sont aberrants (négatifs, nuls, républicobananériens ou supérieurs au nombre de votants) et on sait qu'il y a un souci, soit ils sont « plausibles » et on est incapable de savoir s'il y a eu erreur ou fraude sur 1, 2 ou 3% des voix... Et quand bien même on supposerait 1, 2 ou 3% d'erreur/fraude, comment le prouver ? En même temps c'est pas comme si on allait décider qui sera le chef des armées, qui nommera le gouvernement ou qui aura la valise nucléaire... On ne ferait pas n'importe quoi sinon.

        Mais oui cette fois encore je serais présent lors du dépouillement dans mon bureau de vote, je suis d'ailleurs en train de me renseigner pour savoir comment faire pour être assesseur et être présent toute la journée (et pas seulement être scrutateur à la fin). Ça me semble être le seul moyen pour obtenir des éléments de contestation (panne de machines, utilisation non prévue, dysfonctionnements, etc.).
  • # Fichier éducation nationale

    Posté par . Évalué à 4.


    Les directeurs d'école qui refusent le fichier "Base-élèves"


    Je suis surpris de trouver cela dans le palmarès car le fichier "base élève" du secondaire (de la sixième à la terminale) existe depuis 15 ans...

    Vous me direz : "ce n'est pas une raison pour en ajouter une louche", et vous n'aurez pas tort...
    • [^] # Re: Fichier éducation nationale

      Posté par . Évalué à 6.

      Il me semble que ce sont les récents ajouts du type "culture d'origine" qui posent problème.
      • [^] # Re: Fichier éducation nationale

        Posté par . Évalué à 2.

        A ma connaissance, il n'y a pas de rubrique "culture d'origine" mais une rubrique "nationalité".
        Ce qui est également le cas de la base élève 2nd degré que j'évoquais.
    • [^] # Si j'ai bien compris...

      Posté par . Évalué à 2.

      Si j'ai bien compris, les bases élèves de données du secondaires appartiennent aux établissements, et les données ne sont pas croisées entre elles d'établissement à établissement. La nouvelle base élève est nationale. La différence est importante, par exemple, pour la chasse aux étrangers en situation irrégulière.
  • # note sur la cérémonie

    Posté par . Évalué à 1.

    C'était sympathique, mais la BAC (brigade des activistes clown je crois) étaient vraiment lourds avec leur humour digne d'un teen movie.
  • # Lien erroné ?

    Posté par . Évalué à 1.

    L'URL "comment contrefaire ses propres dispositifs" serait plutôt :
    http://linuxfr.org/2005/11/16/19909.html
    Merci

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.