Revue de presse de l’April pour la semaine 25 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
23
juin
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[ouest-france.fr] Rostrenen. Esprit FabLab lutte contre l’exclusion numérique

Le dimanche 21 juin 2020.

« Avec le confinement et la mise en place de la continuité pédagogique, l’association Esprit Fablab, à Rostrenen (Côtes‑d’Armor) a été alertée sur l’exclusion numérique pour certaines familles. »

[ZDNet France] Libre et open source : Hambourg, pseudonymisation Etalab, cloud libre Rapid.Space, mécénat Code Lutin, Smile

✍ Thierry Noisette, le samedi 20 juin 2020.

« Express : l’Allemagne portée sur les logiciels libres, un outil d’IA de pseudonymisation, du cloud 100 % en code libre, mécénat pour projets libres, un VP e‑commerce chez Smile. »

[Leblogauto.com] Volkswagen : l’Open Source pour affiner l’OS du véhicule

✍ Elisabeth Studer, le samedi 20 juin 2020.

« Volkswagen souhaite utiliser une approche Open Source pour affiner les éléments du système d’exploitation du véhicule basé sur un logiciel développé par le constructeur. C’est ce qu’indique Christian Senger, membre du conseil d’administration responsable des services et logiciels numériques. »

[ZDNet France] Pseudonymisation des données : la plate‑forme Health Data Hub sommée d’éclaircir ce point devant la CNIL

✍ Clarisse Treilles, le vendredi 19 juin 2020.

« La plus haute juridiction administrative estime globalement, dans une décision publiée ce vendredi, que le projet de plate‑forme centralisée des données santé France n’a pas lieu de porter atteinte au droit au respect de la vie privée et à la protection des données personnelles. »

Voir aussi :

[Le Monde.fr] La loi Avia contre la haine en ligne largement retoquée par le Conseil constitutionnel

✍ Martin Untersinger et Alexandre Piquard, le jeudi 18 juin 2020.

« Les obligations pesant sur les réseaux sociaux de retirer en vingt‑quatre heures les contenus illégaux n’ont pas été jugées compatibles avec la liberté d’expression. »

Et aussi :

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.