Revue de presse de l’April pour la semaine 31 de l’année 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
24
6
août
2019
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[Futura] Open source Tech

Le dimanche 4 août 2019.

« L’open source est un adjectif donné aux logiciels qui sont développés en respectant les principes de l’OSI, l’Open Source Initiative. La notion d’open source est apparue à la fin des années 1990, lorsque certains utilisateurs de la communauté du logiciel libre ont décidé d’adapter leurs dogmes aux réalités économiques. »

Voir aussi :

[ZDNet France] « LoL, une affaire sérieuse », documentaire sur le logiciel libre

✍ Thierry Noisette, le mercredi 31 juillet 2019.

« Ce documentaire sur le logiciel libre en présente, en une petite heure, la philosophie et les enjeux. Un film à faire connaître. »

[Developpez.com] GitHub confirme avoir bloqué les développeurs en Iran, en Syrie et en Crimée

✍ Bill Fassinou, le mardi 30 juillet 2019.

« Au cours de la semaine dernière, les utilisateurs de GitHub qui sont situés dans les zones comme la Crimée, la Syrie ou l’Iran ont constaté que leurs accès à la plate‐forme d’hébergement de code source avaient été restreints. Ils ont été nombreux à saisir Twitter pour exprimer leur consternation face à cette situation. Ces derniers ne pouvaient plus accéder à certains services de la plate‐forme. Pendant le week‐end, GitHub a annoncé que les utilisateurs de GitHub de ces pays ont été bloqués, car l’entreprise devait se conformer aux restrictions établies par les lois US régissant le commerce, en particulier l’exportation. »

Et aussi :

[La Tribune] Pour en finir définitivement avec le « numérique »

✍ Marcello Vitali‐Rosati, le mardi 30 juillet 2019.

« Soit l’usager est le maître du code et il est donc le maître de la machine, soit il n’est pas le maître du code et il est donc à la merci d’une entreprise privée. »

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.