Revue de presse de l’April pour la semaine 42 de l’année 2020

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
22
21
oct.
2020
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

[ouest-france.fr] Une install party pour découvrir Linux, à Granville

Le dimanche 18 octobre 2020.

« Une quinzaine de personnes s’est présentée à la médiathèque de Granville avec son ordinateur sous le bras, samedi 17 octobre 2020, pour installer sur ce dernier un système d’exploitation libre. »

[L’Essor] Comment les gendarmes se sont passés d’un antivirus trop proche de Microsoft

✍ Gabriel Thierry, le vendredi 16 octobre 2020.

« Sept ans après leur refus de l’antivirus informatique McAfee, trop lié à Microsoft, les gendarmes ont trouvé leur bonheur avec un autre éditeur. »

[Le Monde.fr] On a testé… « /e/ », le système d’exploitation Android mobile « dégooglisé »

✍ Nicolas Six, le vendredi 16 octobre 2020.

« Peut‑on vivre avec un smartphone dont on aurait expurgé toutes les applications et tous les services Google ? Cela ne semble pas impossible avec le travail de la fondation /e/. »

[The Conversation] La lutte pour une agriculture libre : bricoler et partager pour s’émanciper

✍ Morgan Meyer, le mardi 13 octobre 2020.

« Face au verrouillage des machines agricoles et des semences par des industriels, des agriculteurs utilisent les outils des communs pour promouvoir une agriculture libre. »

[Numerama] LibreOffice interpelle Apache OpenOffice : jetez l’éponge et rejoignez‑nous

✍ Julien Lausson, le mardi 13 octobre 2020.

« LibreOffice a pris la plume pour s’adresser à Apache OpenOffice. En substance, il lui est demandé de renoncer à sa suite bureautique et de rejoindre celle qui marche vraiment. »

Et aussi :

[Marianne] Données de santé hébergées par Microsoft : « Il y a un problème d’intégrité des responsables publics »

✍ Alexandra Saviana, le lundi 12 octobre 2020.

« Après un recours au Conseil d’État demandant la suspension du Health Data Hub, le projet de plate‑forme qui centralise les données de santé des Français à des fins de recherche médicale, la CNIL a fait connaître ce 8 octobre sa position sur le sujet : le gendarme de la vie privée demande l’arrêt de leur hébergement à Microsoft. »

Et aussi :

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.