SCO continue son attaque

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
5
mai
2003
Linux
SCO avait déjà attaqué IBM en prétendant qu'ils avaient volé du code Unix dont les droits leur appartiennent.
Puis, même accusation envers RedHat et SuSE.

Maintenant ils s'attaquent directement au noyau Linux lui-même, prétendant que celui-ci contient du code d'UnixWare.

Le site PCLinuxOnline en appel (depuis plusieurs semaines déjà) au boycott de SCO ! Ils disent que Linux contient, à certains endroits, du code recopié tel quel, et à d'autres du code maquillé pour qu'on ne remarque pas qu'il vient d'UnixWare.

De plus, ils refusent de dévoiler quel est le code en question, prétendant que celà permettrait aux développeurs de nettoyer le code (comme s'ils pouvaient faire disparaître les sources se trouvant éparpillés sur des millions de CD et disques durs de par le monde).

Mon avis : SCO est à l'agonie et mord tout ce qui passe à sa portée, vivement qu'il rende l'âme.

NdM : avis de l'auteur de cette dépêche...

Aller plus loin

  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 1.

    Les maichants développeurs de Linux ont mis une boucle for(;;) dans leur code alors que les gentils de chez SCO l'avaient fait avant eux...

    Tant qu'ils ne diront pas quel est le code recopié, je ne vois pas bien l'intérêt de faire de la pub à SCO.
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      c'est beaucoup plus subtil:
      les developpeurs utilisent des mots tels que for, while, et meme parfois struct ... ^_^

      Pour un peu, on pourrait presque les accuser d'avoir utiliser le langage C pour faire le developpement.

      ~set(~score(-1));
      • [^] # Re: SCO continue son attaque

        Posté par . Évalué à 2.

        Encore plus vicieux, les développeurs de linux utilisent les lettres de l'alphabet, et quelques chiffres parmis les plus célèbres, comme dans UnixWare. La croisade de SCO contre l'écriture n'est pas prete de s'arreter.
        • [^] # Re: SCO continue son attaque

          Posté par . Évalué à 3.

          Mais dis-moi, il me semble bien que SCO utilise des bits dans le code d'UnixWare, est-ce qu'ils reversent les royalties légitimement dues aux dessendant (j'ai un doute sur ce mot-là) de monsieur Boole?
  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est vraisemblablement ce qui arrive quand il n'a plus une seule idée novatrice et un peu d'argent dans le cochonnet : on attaque le concurrent sérieux (à savoir linux). C'est une façon peu élégante de demander sa part du gateau... on en saura plus dans qq semaines surement.
  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 4.

    Il est bizarre de voir l'évolution de cette affaire. Récemment (il y a 3ou 4 jours), j'avais lu qu'aucune accusation ne pouvait être lancée contre le noyau Linux et que SCO ne l'envisageait même pas.
    Si quelqu'un, expert en kernel, pouvait donner une explication sur la justification d'une telle "attaque", j'en serais ravi.
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne suis pas expert en Kernel; loin de là. Mais réfléchissons, combien y-a-t'il de lignes de code dans le Kernel ? De façon rudimentaire j'ai compté 'avec find (...)*.[ch]...' un 2.4.20, il y a 4400793, (incluant les lines vides + commentaires) donc si je prends un morceau de code du noyau, le fout dans mon OS. Je pourrais essayer de prétendre que c'est EUX qui m'ont copié. Ou si je trouve un morceau de code RESSEMBLANT au mien...

      La justice américaine c'est comme le poker, il n'est pas question de moral ni de justice.
  • # la suite du projet ultra secret de sco

    Posté par . Évalué à 10.

    quelque part dans une cave en ruine d'un squat pas trés coté:
    -avocat: maitre! maitre! J'ai les phases suivantes de notre plan!
    -maitre du monde de la cave de sco: trés bien! montrez moi!
    avocat:
    1/ attaquer ibm: fait.
    2/ attaquer Red hat et Suze: Fait!
    3/ attaquer Sun, ils font du unix aussi!
    4/ attaquer bsd, j'ai lu dans un magazine que c'est un unix aussi.
    5/ attaquer apple, mac os X serait un unix aussi
    -maitre du monde de la cave de sco: Tiens! Vous êtes sùr?
    avocat: Oui! Oui! Il y a un X dans le nom en plus, c'est la preuve!
    -maitre du monde de la cave de sco: rhaa! trés bien trés bien!
    avocat:
    6/ attaquer redmond! J'ai lu sur internet qu'il y a du code bsd dedans!
    -maitre du monde de la cave de sco: rhooo!! formidable! on va être riche!!!
    avocat:
    7/ ensuite on attaque les éditions uderzo, apparemment ils ont un unix du nom de obelix!
    -maitre du monde de la cave de sco: Ah Oui, il y a le X dans le nom.
    avocat: ?
    8/ ensuite on attaque l'us air force, ce sont eux qui financaient bsd semble t il!
    9/ enfin en dernier, on attaque caldera linux. C'est d'aprés mes sources une distribution linux peu utilisée mais qui appartiendrait à des requins de la finance, donc il y aurait de l'argent à se faire!!
    -maitre du monde de la cave de sco: Génial ce plan, puisqu'il a 9 étapes nous allons l'appeler Plan 9. Avec un nom pareil, ca va être un succés!! Mouhahahahahaha!!!!
  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est très bien, en refusant de décrire quelles parties du code leur appartiendrait, ils se constituent de mauvaise foi...

    ... et peut-être tout simplement qu'ils sont eux-même incapables de dire quels éléments du code leur appartiendrait, dans ce cas leur plainte aurait une drôle de tronche à mon avis;

    D'après tout ce que j'ai pu lire des arguments des deux parties, ce procès est perdu d'avance pour SCO. C'est clair comme de l'eau de roche.
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est très bien, en refusant de décrire quelles parties du code leur appartiendrait, ils se constituent de mauvaise foi...

      Le plus drole, c'est l'explication fournie: ils ne veulent pas que les developeurs linux effacent les preuves. Comme si les developeurs linux allaient modifier tous les kernels sortis depuis la nuit des temps, y compris ceux gravés sur CD, avec la modif de tous les checksum associés et les archives de mail qui vont avec.
      C'est vraiment n'importe quoi.
  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 3.

    Mais SCO vend bien sa propre distribution Linux non ? Dans ce cas même si ils sont proprio d'une partie du code de Linux, alors le fait qu'il le distribue sous licence GPL rend leur plainte ridicule, non ? Ca parrait logique pourtant !
  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 2.

    Scénario catastrophe.

    1- Microsoft rachète SCO

    2- Microsoft attaque tout ce qui bouge en justice pour violation des droits intellectuels sur le code Unix qui leur appartient.

    Moralité : Tant que ce n'est que SCO...
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 5.

      marrant, je pense également à un tel scénario.

      tout ce bazar ne fait que de la mauvaise publicité autour de Linux et d'Unix, et le bénéficiaire en est directement Microsoft.

      en effet, le plan "on colle le procès du siècle à IBM comme ça ils nous rachètent" est à peine moins gros, et SCO (d'avant Caldera) a eu des rapports très proches avec Microsoft, si on fouille un peu l'histoire. Xenix, tout ça...
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 1.

      >Scénario catastrophe.
      >
      > 1- Microsoft rachète SCO
      >
      > 2- Microsoft attaque tout ce qui bouge en justice pour violation des droits >intellectuels sur le code Unix qui leur appartient.
      >
      > Moralité : Tant que ce n'est que SCO...

      fais gaffe tu pourrais leur donner des idées :)
      • [^] # Re: SCO continue son attaque

        Posté par . Évalué à 1.

        Ils sont, hélas ! capables de les avoir tout seuls, ces idées. Ce ne sont d'ailleurs pas des idées, plutôt un mode de fonctionnement orienté procédure.

        Ceci dit, même si ce genre de choses peut sembler plausible, une telle action en justice passerait encore plus mal si elle était menée par Microsoft plutôt que par SCO. IBM ne laisserait sans doute pas passer une telle occasion de croiser le fer contre son ancien allié. Celui qui est la cause qu'un autre que soi devient puissant se ruine soi-même (Machiavel, Le prince).
  • # Re: SCO continue son attaque

    Posté par . Évalué à 2.

    SCO à l'agonie ?
    http://quotes.nasdaq.com/quote.dll?page=charting&mode=basics&am(...)
    L'action a l'air de pas trop mal se porter ...
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 5.

      Que l'action remonte (un peu) c'est assez normal, ils lancent des procès potentiellement très rémunérateurs...
      Aujourd'hui ils s'attaquent carrément au noyau Linux lui-même, quel brio!, quel éclat! Les philanthropes du Nasdaq ne peuvent que saluer cette belle initiative managériale.

      Espèrons que ce joyeux petit monde tellement humain en aura pour ce qu'il mérite, le ridicule, la faillite pour SCO, du potentiel de nuisance en moins pour les boursicoteurs.
      • [^] # Re: SCO continue son attaque

        Posté par . Évalué à 8.

        Et comme le dit si bien Dabeuliou :

        The problem with the French is that they don't have a word for
        'entrepreneur'
        G. W. Bush
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui, SCO est au plus mal et ses jours sont comptes. La seule issue pour est sans doute le rachat par une grosse boite. Certains voient d'ailleurs dans leurs attaques une tentative de se faire racheter par IBM. Les chances pour eux de gagner etant reelles, IBM pourraient en effet preferer racheter pour couper court plutot que risquer de perdre un proces, et beaucoup d'argent...
    • [^] # Re: SCO continue son attaque

      Posté par . Évalué à 1.

      Le cours de l'action n'est pas un bon indicateur de la santé financière d'une entreprise : la spéculation et la Bulle Internet, ça vous rappelle quelque chose?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.