SCOL bientot libre?

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
5
août
2002
Commercial
Suite à la liquidation judiciaire de Cryo Network (filiale de Cryo spécialisée dans le jeu en ligne), Sylvain HUET, son créateur, essaye de passer SCOL technologie 3D pour le web dans une licence "style GPL".
Un bon mouvement, mais est-ce que Cryo n'a pas son mot à dire?

Aller plus loin

  • # ouéé, prems

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    A l'époque où les startup étaient valorisées sur le nombre d'utilisateurs gratuits, la société Cryonetworks a fait le choix d'un business model structuré autour de l'audience d'une application Scol, et a ainsi introduit la notion de connexions simultanées. La bulle internet, en se dégonflant, a démontré l'erreur de ce raisonnement. Un logiciel Scol de simulation d'un groupe d'intervention de dix personnes rend-il moins de service que le 1001ème visiteur gratuit d'un site communautaire ?

    hein ??? qui a compris cette phrase ?

    Ce projet de recherche peut se formuler ainsi, d'une manière certes un peu académique : "techniques et usages de la numérisation du synchrone".

    oui oui....

    Pour moi le deuxieme monde a toujours été un mirc en 3D, j'ai raté quelque chose ??
    • [^] # Re: ouéé, prems

      Posté par . Évalué à -5.

      il est trop fort le mec qui a ecrit ca ... faut l'embaucher pour faire un bingo-reunion :)
    • [^] # Re: ouéé, prems

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On a eu un jour une présentation sur Scol à la fac : c'est pour faire des caramoules en 3D, cad que ça va plus loin que le mirc, le but c'est d'avoir de la pub partout... En 3D...
      • [^] # Re: ouéé, prems

        Posté par . Évalué à 8.

        Tiens c'est marrant moi aussi j'avais eu un gars de Cryo qui était venu nous faire une presentation.

        Ce que j'avais trouvé génial c'était l'idée du magasin en ligne en 3D. Tu vois les rayons avec les boîtes dessus, et comme au supermarché tu cliques dessus pour les mettre dans ton panier.

        J'avais même jeté un oeil sur le kit de développement et j'avais essayé de faire une appli. Mais j'avais trouvé que c'était un peu bordelique. La machine virtuelle SCOL utilise un langage de type fonctionnel (un peu comme CAML je crois): tout y est fonction! Et l'API n'avait probablement été faite sur un processus de développement du type "Idée-Développement-Recette" plutôt que "Besoins-Analyse-Conception-Dev-Test-Recette". Je veux dire que c'était l'oeuvre d'un passioné du développement pur et dur, mais que ça manquait cruellement d'une vision globale et cohérente.

        Ceci n'est qu'une opinion (et mon opinion) établie il y a 3-4 ans (donc probablement obsolète).
        • [^] # Re: ouéé, prems

          Posté par . Évalué à 4.

          Ce que j'avais trouvé génial c'était l'idée du magasin en ligne en 3D. Tu vois les rayons avec les boîtes dessus, et comme au supermarché tu cliques dessus pour les mettre dans ton panier.

          C'est vrai que c'est révolutionnaire ce concept 8-)
    • [^] # Re: ouéé, prems

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour moi le deuxieme monde a toujours été un mirc en 3D, j'ai raté quelque chose ??

      non, avec le deuxième monde, il y avait aussi un énorme aspect communautaire, soutenu par canal +, il y avait de vrais animations, certains animateurs étant même payés par canal. C'était assez ambitieux en fait à l'époque. A niveau de la 3D, c'était pourri mais tout le monde faisait avec. Après cryo et canal se sont fâchés et canal a choisi un truc appelé blaxxun pour supporter le deuxième monde, mais c'était plus ça...

      Enfin bref, tout ça pour dire que le deuxième monde, c'était une vrai communauté où on s'impliquait (parce qu'il fallait quand même acheter la boîte du logiciel...).

      Quand à scol, perso, je l'ai essayé une fois, à l'époque de la fin de la participation de cryo dans le deuxième monde (parce que c'était quand même leur technologie). Enfin c'était du chat 3d (il faut savoir que dans le deuxième monde, à part se déplacer et parler, l'interactivité c'était pas ça) mais je comprenais déjà pas à l'époque ce qu'il pourrait faire de ce truc sans un infrastructure communautaire comme celle du deuxième monde.
    • [^] # Re: ouéé, prems

      Posté par . Évalué à 10.

      Tout a fait, un irc 3D. Mais on peut aller un peu plus loin: Galerie marchande, espace de pub, redirection vers des jeux réseau, etc...
      • [^] # Re: ouéé, prems

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai jamais compris quel était l'interêt d'avoir un personnage tout cubique devant soi pour lui parler en tapant le texte dans une bulle.

        Cependant de ce que j'ai vu, SCOL est assez bien foutu.

        > Tout a fait, un irc 3D. Mais on peut aller un peu plus loin: Galerie marchande, espace de pub, redirection vers des jeux réseau, etc...

        Ouuaah, une gallerie marchande en 3D, ça me rapelle une fameuse start-up: boo.com.

        Ok, -1 mais c'est nul de la part de Cryo Network d'essayer de se faire un peu de pub (sur le dos de l'engoument pour les logiciels libres) pour qu'ils trouvent des gens pour racheter les actifs.
        • [^] # Cryo et LL

          Posté par . Évalué à 2.

          Ouais, sauf qu'il ne s'agit plus de racheter les actifs. La boite est en liquidation. Donc, tout est perdu (ie. il va y avoir une vente aux enchères sur le matos, les produits immatériels sont perdus jusqu'à expir du brevet s'il y en a un).
          • [^] # Re: Cryo et LL

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Si tout l'immatériel est perdu, il n'y a donc plus personne pour faire valoir ses droits.
            Dans ces conditions rien n'empêcherait le développeur de reprendre ses sources, dont il a certainement une copie de sauvegarde, et de remplacer le copyright de Scol par le copyleft GPL.

            J'ai tout faux ou est-ce que c'est vrai ?
            • [^] # Re: Cryo et LL

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Faux, la boite existera toujours par l'intermédiaire du liquidateur. Son rôle est avant tout de renflouer les dettes après liquidation de la société.
              Le matériel est vendu aux enchères par le commissaire-priseur, et l'immatériel par le liquidateur.
    • [^] # Re: ouéé, prems

      Posté par . Évalué à 2.

      hein ??? qui a compris cette phrase ?

      eh eh Sylvain est Polytechnicien de formation :)

      extrait de l'article de NetEconomie :
      Sylvain HUET (GMS pour les intimes)


      lol ! je n'ai jamais eu connaissance de ce surnom, je n'ai pas du être un intime alors.
  • # pour avoir un monde 3d sur le net libre style mirc comme dit ds des posts + haut

    Posté par . Évalué à 10.

    allez voir cette ancienne news de linuxfrench.net
    http://www.linuxfrench.net/article.php3?id_article=830(...)

    ou alors directement le site et application en question:
    http://www.interverse.org/(...)

    et c sous LGPL
  • # Liquidation Judicière

    Posté par . Évalué à 10.

    Cryo n'a pas son mot a dire si cette techno appartient a Cryo Networks.

    L'entreprise étant en liquidation, c'est le liquidateur qui va vendre ca au plus offrant, afin de satisfaire les créanciers...

    Donc c'est un voeux pieu que Sylvain Huet formule, car ce n'est pas lui qui prendra la décision, sauf si il rachète les droits au moment de la liquidation.
    • [^] # Re: Liquidation Judicière

      Posté par . Évalué à 10.

      Exactement, c'est bien là le problème. Avec la loi spécifique aux logiciels qui dit que ceux créés dans le cadre d'une entreprise appartiennent à l'employeur, impossible de faire valoir les droits moraux, hélas.

      Ceci dit, la techno SCOL n'a en soi rien d'extraordinaire. Au coeur il y a : un moteur 3D + une machine virtuelle (entièrement propriétaire). Il est donc possible de la récréer, probablement en réutilisant des briques existantes (le moteur 3D de Nevrax par exemple :-))..
      • [^] # Re: Liquidation Judicière

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le plus souvent les liquidateurs bradent à tout va. Il peut même ne pas s'apercevoir de l'existence de ce logiciel ou le vendre dans un lot de logiciels, le tout pour 100€. Les chances pour qu'il sache apprécier la valeur du logiciel est à mon avis assez faibles.
        • [^] # Re: Liquidation Judicière

          Posté par . Évalué à -1.

          oui il faut essayer de reprendre le logiciel au liquidateur mais j'ai peur qu'il ait un peu de mal à comprendre l'intérêt du logiciel libre!

          il faudrait réussir à insister sur le fait que le logiciel va de toute façon mourir si personne n'est prêt à le développer de façon communautaire!

          à mon sens, le plus simple serait de monter une société dont le seul objectif serait de racheter le logiciel au liquidateur! Cette société n'aurait ensuite plus qu'à passer le logiciel en GPL et zoupla!
          • [^] # Re: Liquidation Judicière

            Posté par . Évalué à 2.

            tu sais combien ca coute de monter une societe en france?
          • [^] # Re: Liquidation Judicière

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Si le liquidateur aprend qu'on a monté une société pour racheter le logiciel, ça va lui mettre la puce à l'oreille et il va inventer un prix adapté !
            Le mieux est de lui suggérer de faire un lot de TOUS les logiciels de la société. Ainsi, il n'y a plus de litige possible.
  • # Sniff :-(

    Posté par . Évalué à 2.

    Bon, c'est vrai, ça avait beau s'appeler "cryo networks", ça n'a jamais été vraiment le top en matière de jeux réseaux. Mais il n'y a pas eu que le "un tantinet relou" deuxième monde.

    Il y eu le génial mankind. Un jeu bourré de défauts mais tellement accrocheur et innovant. J'ai joué presque deux ans. Et je me demande ce qu'il deviendra, car mankind est à mon avis infiniment plus intéressant pour la communauté que SCOL.
    • [^] # Re: Sniff :-(

      Posté par . Évalué à 10.

      Mankind n'est pas fait par Cryo mais par Vibes, un studio indépendant (http://www.vibes.net/(...) ). Si Cryo avait fait un jeu aussi innovant dans les dernières années, ça se serait su ;)
      • [^] # Re: Sniff :-(

        Posté par . Évalué à -2.

        Exact. Grrr... les ptis malins ches cryo networks, z'avaient quand même réussi à placer leur logo au démarrage du jeu ;)
        • [^] # Re: Sniff :-(

          Posté par . Évalué à 3.

          z'avaient quand même réussi à placer leur logo au démarrage du jeu ;)

          Cryo-Networks éditait Mankind dans sa version boite, Vibes n'étant à l'époque qu'un studio de développement sans les moyens nécessaires à la distribution du jeu (ils ont déjà eu assez de mal à exploiter les serveurs de jeu...).
      • [^] # Re: Sniff :-(

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Dune ?

        ok -> [] et -1
    • [^] # Re: Sniff :-(

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Vibes continue le developpement, il vienne meme de rajouté un serveur asiatique et de sortire un nouvelle version.

      dire que le jeu est sorti en 98 ..
      4 ans de fonctionement, c'est une belle réussite
  • # Dune Generation

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Cryo network avait un projet http://www.dunegeneration.com(...)

    un MMORPG dans l'univers de Franck Herbert

    du coup ca tombe à l'eau aussi ?

    en plus c'était en SCOL ..
    • [^] # Re: Dune Generation

      Posté par . Évalué à 2.

      du coup ca tombe à l'eau aussi ?

      Aux dernières nouvelles, oui.

      Je doute fortement qu'un studio étranger consente à racheter le code source en l'état pour achever le développement de Dune Generations. Si tel était pourtant le cas, ce studio a intérêt à avoir un bon dictionnaire Français-Anglais...
      • [^] # Re: Dune Generation

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        il y avait une version alpha en cours de test non ?

        ou le projet etait loint d'etre fini ?

        Ci c'est presque fini une boite peu l'acheter pas cher, finioler et le vendre,

        enfin, ca va surement faire un gros plouf tout ca ..

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.