Slackware 9.0-rc1

Posté par . Modéré par Amaury.
0
3
mar.
2003
Slackware
La sortie de la RC1 de la Slackware 9.0 est imminente. Au programme de cette release, on remarque :
- KDE 3.1
- Gnome 2.2
- Linux 2.4.20
- Gcc 3.2.2
- Mysql, apache, php
- Xfree 4.3...

N'hésitons pas a rappeller que la Slackware est une distribution entièrement libre, maintenue par une seule personne (Patrick Volkerding) et qui se veut très près des systèmes UNIX (notamment avec ses initscripts à la BSD). La première version est sortie en 1993 et elle reste une des distributions les plus appréciées.

Aller plus loin

  • # Attention Cherie ca va troller ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Perso, j'aime bien, j'ai commence avec, j'ai quand meme tendance a penser qu'elle commence a etre un peu desuette (pas au niveau des mises a jour mais plutot sur le fonctionnement).

    Steph
    • [^] # Re: pkgs

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      c vrai que le système de pkg est un peu simplet...
      Il y a néanmoins de nombreuses tentatives pour y remédier:
      http://freshmeat.net/search/?q=slackware+package&section=projec(...)
      :-)
      • [^] # Re: pkgs

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Mouais bof, pat ne veut en intégrer aucun, la plupart de ces projets se bornent a recréer ce qui existe déja dans rpm et dpkg et sont tjs limités par les packages installé a l'origine. Ça ne sert a rien d'essayer d'empiler des briques sur du sable.

        Pat prefere un systeme simple(simpliste meme) qui n'est pas capable de rivaliser en terme de fonctionnalité, de facilité ou meme de vitesse avec les systemes modernes.
    • [^] # Clair que ça va troller

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      La slackware, c'est comme le bon pain : on y revient toujours.

      1- C'est la plus sure des distributions.
      Et oui, c'est la plus simple et maintenue par un seul bonhomme.
      Un pb dans un packetage? ==> hop sur le ftp, repertoire patches.
      Pour info, elle n'a pas été affectée par le bug openssh, elle.

      2- C'est la plus simple des distributions.
      Son processus d'install est lumineux. On choisis ses paquetages et les tag sont la pour te guider. On peut meme reproduire le meme deploiement sur d'autres machines.

      3- C'est la plus légère des distributions.
      Pas de chichi ou de 23eme exemplaire d'un solitaire ou un enieme serveur de messagerie.
      on installe un systeme simple, fonctionnel. Si on a besoin de plus, on le prend sur linuxpackages.net ou on compile soit-meme.

      4- Pas de dépendances.
      a) tu lis ainsi les readme
      b) tu evites de te retrouver avec des dizaines de Mo supperflus et de paquetages dont tu n'as rien a faire sur ta machine

      5- C'est la plus intelligente des distributions
      avec un systeme de script d'initialisation simples et cohérents.

      6- C'est la plus a jour des distributions. Et oui, malgré son vénérable age, on n'a pas besoin d'etre en Sid/Testing/BetaPermanenteMicro$oft pour avoir un système avec les dernieres innovations.
      Ici le current marche et ne bouzille pas ton systeme/config.

      7- C'est la plus polyvalante des distributions : elle seule est livrée avec un zipslack, permettant d'installer un vrai systeme linux de moins de 100Mo sur une partition DOS. Puis permettre de migrer facilement sous ext3 si on est satisfait. J'ai pas testé sur un porte clé USB de 256Mo.

      8- Elle existe, outre pour intel, pour sparc et alpha.

      9- elle permet d'exploiter de vieux portables récupérés même avec peu de RAM.

      10- ça a été ma seule maitresse : Chérie si je t'ai trop delaissé ces années passées c'est que je suis marié et que ma femme sait se servir de la tronconneuse.
      • [^] # Re: Clair que ça va troller

        Posté par . Évalué à -5.

        entierrement d'accord
      • [^] # Re: Clair que ça va troller

        Posté par . Évalué à 10.

        1- C'est la plus sure des distributions.
        La je crois que tu t'avance un peu trop ! Ta Slackware avec Apache, Php, Xfree, KDE etc ne sera pas plus sûr qu'une Mandrake (et pas moins non plus).
        Et de toute façon : "Ce n'est pas l'os qui fait d'un serveur sa sécurité, mais son administrateur..."
        Quand au bug ssh, elle n'a pas été atteinte car non distribué avec la version disposant du "bug" ?

        2- C'est la plus simple des distributions.
        Encore une fois non... Mandrake/Debian/RedHat/FreeBSD ne sont pas particulièrement difficile à installer (surtout Mandrake...)

        3- C'est la plus légère des distributions.
        Non plus, une distrib coyotte Linux va tenir sur une disquette 1.4Mo et si tu parle de rapidité d'execution la on s'enfonce dans des sables mouvant car rien ne permet de dire que ton KDE va être opérationnel plus rapidement sur une Slackware plutôt que sûr une Mandrake, au boot.

        4- Pas de dépendances.
        La je suis d'accord avec toi. Disons que pour certains ça ne pose pas de problèmes mais personnellement quand je recompile un php avec certainnes librairies et qu'il faut que je tatonne à coup de "Bon, "* error 1 machin_header.h not found", il est de quelle lib ce machin_header.h..."
        Je n'imagine pas (et j'avous que je n'ai pas trop envie de l'essayer) le calvaire pour compiler KDE 3.1 sur une Slackware... Vous allez me dire oui mais ce n'est pas nescessaire, il est fournit avec la slackware 9 ! Attendre la sortie d'une nouvelle distribution pour se mettre à jours n'est pas vraiment idéal en 2003, non ?
        Quand aux packages de Linuxpackages.org, à moins qu'il existe 1 et 1 seul package KDE 3.1 à installer, sinon je pense que l'installation des packages et de leur dépendances doit prendre tout de même du temps...

        5- C'est la plus intelligente des distributions
        avec un systeme de script d'initialisation simples et cohérents.
        C'est peut être assez légé (mais c'est vrai que la Slackware selon toi est légère ;) pour parler de l'intelligence d'une distrib non ?
        En attendant j'aime bien quand j'install une quelquonque application que le script d'init s'intall automatiquement, on sait faire de tel script et les installer, mais le faire sans cesse, au bout d'un certain temps c'est lassant, et je préfére utiliser ce temps la à faire autrechose :)

        6- C'est la plus à jour des distributions. Et oui, malgré son vénérable age, on n'a pas besoin d'etre en Sid/Testing/BetaPermanenteMicro$oft pour avoir un système avec les dernieres innovations.
        Encore une fois non... Elle sort tout juste avec Gnome 2.2 et KDE 3.1 alors que concernant par exemple la Debian, ceux ci sont disponible depuis quelques temps... Pareil pour Mandrake etc...
        Et comme je le disais plus tôt, sortir un cd tout les 6 mois pour que sa distrib soit à jours n'a pas de sens, je n'ai pas envie de passer sur tout mes serveurs régulièrement avec un nouveau CD pour upgrader les Linux... De toute façon, la Debian (pour ne citer qu'elle car je la connait bien) est en CONSTANTE mise a jours en Sid, et non pas une fois tout les 6 mois...

        7- C'est la plus polyvalante des distributions : elle seule est livrée avec un zipslack, permettant d'installer un vrai systeme linux de moins de 100Mo sur une partition DOS. Puis permettre de migrer facilement sous ext3 si on est satisfait. J'ai pas testé sur un porte clé USB de 256Mo.
        C'est vrai qu'il est mille fois plus interessant de pouvoir installer une distribution sur une partition DOS que par exemple d'avoir un système de dépendance de haute qualité.. Chacun ses priorités cela dis...

        8- Elle existe, outre pour intel, pour sparc et alpha.
        Voui c'est pas la seule non plus concernant ce point la...

        9- elle permet d'exploiter de vieux portables récupérés même avec peu de RAM.
        Comme beaucoup de distribution installé convenablement... Ce n'est pas exclusif Slackware...

        10- ça a été ma seule maitresse : Chérie si je t'ai trop delaissé ces années passées c'est que je suis marié et que ma femme sait se servir de la tronconneuse.
        Bah, si tu avais une Debian tu passerais moins de temps dans les recompilations/cherchage de dépendances relou et tu aurais pu mieux t'occuper d'elle sans délaisser ta femme ;-)
        • [^] # Re: Clair que ça va troller

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          1- j'installe pas de serveur X sur des serveurs en prod.
          Et encore moins KDE. Toi oui?

          2-tes autres distributions ne sont pas particulierement difficiles a installer mais slack est bien plus simple et intuitive.

          3-je te parle d'une vrai distribution.
          En 100 Mo tu as tout comme services de dispo. Coyotte, je ne penses pas.

          4-tu oublies le current. Bien plus a jour que apt-get machin-oh-merde-j'ai-ENCORE-planté-mon-systeme.

          5- ça marche et point barre. et aucune surprise dans ces scripts. Ils sont clairs et lisible par le premier neuneu venu (moi)

          6- tiens y'a gnome 2 ou kde 3.1 dans ta woody?
          Pour info la branche current n'apparait pas tous les 6 mois. Slackware evolue sans cesse et garde un coté Humain. Regarde un peu debian et son nb de paquages/developpeurs : la frequence de sortie de nouvelles version... woody en kernel 2.2 encore par defaut...on en reparlera dans un an ou deux qd le nobre de paquetage aura complemenet explosé.

          7- oui je te le laisse ton systeme de dependances. S'il te faut une ligne adsl pour faire un apt-get update puis upgrade puis distupgrade a patir d'un truc qui est bourré ras la gueulle de bugs avant d'avoir un os fonctionnel, facun ses priorités.
          Ah oui, j'oublais qu'il fat aussi tirer Xfree et KDE 3.1 depuis un mirroir sid sur ton serveur de prod.

          8- ce n'est pas la seule mais merite d'etre souligné.

          9- installes moi une deb/mdk sur un libretto 100Ct sans cdrom avec son floppy au bios foireux =)

          10- Ma femme te dirait que je n'aime pas la facilité ^^


          =)
          • [^] # Re: Clair que ça va troller

            Posté par . Évalué à 4.

            Au-dessus, tu ne parles pas d'une utilisation sur serveur anémque niveau place disque. Et maintenant tu vomis sur KDE, Debian, etc...
            Mais je suis enchanté de savoir qu'une slackware s'installe sur un libretto 100Ct sans cdrom avec son floppy au bios foireux. C'est vrai que les autres distribes te permettent "seulement" d'installer depuis le CD-ROM, un DVD, le disque dur, disquette et le réseau, et certains offrent des possibilités d'installation et configuration automatique.
            Mais je vai conseiller slackware à ceux qui ont un libretto.

            Sur un serveur il faut X11 même s'il tourne pas. En cas de crise, ça permet, entre autre, de butiner des sites de documentation, de ce connecter au routeur via http, etc...
            Et ça coûte moins cher que d'acheter une bécane pour aller sur le web car il n'y a pas de serveur X11 sur le serveur pour économiser sur le prix des disques dures.
          • [^] # Re: Clair que ça va troller

            Posté par . Évalué à 5.

            1- j'installe pas de serveur X sur des serveurs en prod.
            Et encore moins KDE. Toi oui?

            Non, mais même un serveur avec seulement ssh, apache et php (par exemple) ne sera pas plus fiable sous Linux Debian, Slackware, FreeBSD ou OpenBSD, mis a part si l'on fait exprès d'installer une version disposant de failles sans installer les correctifs..

            2-tes autres distributions ne sont pas particulierement difficiles a installer mais slack est bien plus simple et intuitive.
            Peut être... Il faudra que je test avec un slackware pour m'en assurer, mais quoi qu'il en soit, ce n'est pas le style de truc prioritaire pour moi...

            3-je te parle d'une vrai distribution.
            En 100 Mo tu as tout comme services de dispo. Coyotte, je ne penses pas.

            Debian Potato : 60mo d'installation minimal, pour la Woody un peu plus mais je ne me souviens pas, ensuite apt-get update && apt-get install apache postfix whatever etc...

            4-tu oublies le current. Bien plus a jour que apt-get machin-oh-merde-j'ai-ENCORE-planté-mon-systeme.
            Avec autant de packages que Debian ou RedHat/Mandrake ? J'en doute. Et hmm, sans vouloir être absolument pro Debian, il me parait plus simple de crasher une Slackware en compilant un peu tout et n'importe quoi (truc à besoin de la lib version machin alors que truc la lib version truc mais peut importe, on compile et on verra bien...) que sous Debian avec un bon petit apt-get install qui faut bien.

            5- ça marche et point barre. et aucune surprise dans ces scripts. Ils sont clairs et lisible par le premier neuneu venu (moi)
            Oui mais ça c'est valable pour tout et n'importe quoi, Apache+php sous Windows ça marche aussi, pourtant il ne me viendrait jamais a l'idée d'installer des serveurs de production php sous windows...

            6- tiens y'a gnome 2 ou kde 3.1 dans ta woody?
            Voui, bon j'avous en non officiel, mais quelle importance puisque ça marche et c'est simple ? :)

            la frequence de sortie de nouvelles version... woody en kernel 2.2 encore par defaut...on en reparlera dans un an ou deux qd le nobre de paquetage aura complemenet explosé.
            La philosophie Debian n'est pas la même, ils ne pronnent pas la dernière version avant tout, tout juste cvs izer par le codeur, ils proposent quelque chose de STABLE et éprouvé, le kernel 2.2 est stable et éprouvé, alors que par exemple les version du kernel 2.4 se sont à une époque succédé à une vitesse impresionnante. Via apt-get le kernel kernel-image-2.4.18-686 est disponible il suffit de le apt-get'izer. Mais de toute façon, le kernel, c'est bien la seule et unique chose sur un Linux qui faut recompiler...

            on en reparlera dans un an ou deux qd le nobre de paquetage aura complemenet explosé.
            Certe, mais si le système de package reste le même, mon avis n'aura pas changé...

            7- oui je te le laisse ton systeme de dependances.
            Bah c'est pas le miens, pas la peine de le prendre comme ça, j'essaye juste d'argumenter ma position un minimum...

            S'il te faut une ligne adsl pour faire un apt-get update puis upgrade puis distupgrade
            Non, si je n'avais pas de ligne adsl j'installerais une Mandrake depuis le DVD. Et puis, peut être que tu install des serveur de production sans connection internet, mais pas moi... :-)

            a patir d'un truc qui est bourré ras la gueulle de bugs
            La, je veux bien que tu m'argumente, parceque mis a part les problèmes du aux logiciels *externe* (et donc Debian n'y peut rien), je n'ai JAMAIS rencontré de bug dans Debian, et pourtant je l'ai déployé sur des centaines de serveurs et pas seulement sur un petit serveur personnel ou sur une partition DOS :-)

            avant d'avoir un os fonctionnel, facun ses priorités.
            Et oui comme le disait Bordeaux Chennel (Pas trop sûr de l'orthographe) "La vie est une question de priorité" :)

            Ah oui, j'oublais qu'il fat aussi tirer Xfree et KDE 3.1 depuis un mirroir sid sur ton serveur de prod.
            Bah oui mais ça marche et point barre :-)

            8- ce n'est pas la seule mais merite d'etre souligné.
            Bien sûr, pour le particulier qui veut l'installer sur son serveur perso ou sur sa workstation, c'est le style d'élèment INDISPENSABLE qu'il doit prendre en compte :-)

            9- installes moi une deb/mdk sur un libretto 100Ct sans cdrom avec son floppy au bios foireux =)
            Avec les mains attaché dans le dos et un bandeau sur les yeux ? :-)

            10- Ma femme te dirait que je n'aime pas la facilité ^^
            ça, je n'ai jamais contredit le fait que l'on pouvait correctement s'amuser sur une Slackware :-)
        • [^] # Re: Clair que ça va troller

          Posté par . Évalué à 7.

          En l'occurence d'un point de vue simplicité, je suis assez d'accord sur le fait que la Slack est au final plus simple pour quelqu'un qui triture un peu son système que la plupart des autres distributions dans le sens que les choses y sont organisées de façon très rationnelles. Quand ton script PERL de chez Mandrake ou Red Hat a planté (sans parler de SuSE), c'est pas toujours très simple de savoir ou aller farfouiller, alors que sur la Slack, c'est relativement immédiat, et, surtout, ça respecte les installations typiques des différents projets, ce qui veut dire que les docs desdits projets sont généralement directement applicables, paths et tout, directement avec la Slack.

          Ce que tu dis par rapport à la dépendance montre que tu n'utilises jamais une Slack. Les header sont systémtiquement fournis et si tu compiles un package source fourni par Slackware, tu n'auras aucun problème de dépendance puisque ton système est cohérent. Si tu compiles un source téléchargé sur un site, toutes les distribes te poseront le même problème de dépendances.

          De plus, si tu suis la Slackware-Currrent, tu serais sous KDE 3.1 depuis 4 mois comme moi, et tu serais déjà sous Xfree 4.3 comme moi, utilisant Gimp 1.3.12 comme moi. Volkerding sort généralement des packages en Current dans la semaine qui suit l'annonce officiel du projet, ce qui est pas loin d'être le plus réactif. Pour Gnome 2, c'est un autre problème, il n'aime pas Gnome et fait pas trop d'effort sur ce sujet.

          Enfin bref, je suis loin de souscrire au mail initial auquel tu as répondu, mais je sais que les packages fournis par la Slack sont largement suffisant pour la plupart des utilisations que l'on peut avoir de Linux, et que le système de package de la Slack est tellement simple que faire ses propres packages est accessible au premier venu. Et compiler des sources ne bousillent en rien ta gestion des packages, ce qui est le cas dès que tu fais intervenir des dépendances.
          Donc moi, je suis très bien avec ma Slack, comme tous ceux qui l'utilisent, et je ne vois vraiment pas pourquoi les debianistes à la noix viennent la ramener dans un thread qui ne les concernent pas.
          Et toc.

          Cordialement,
          • [^] # Re: Clair que ça va troller

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci de ses informations, il est vrai que je n'utilise pas quotidiennement Slackware et dispose donc de lacunes à son sujet.
            Quand à mon implication dans ce thread, je trouve stupide et ridicule de proclamer "la distrib que j'utilise c'est la mieux et point final" sans argumenter un minimum. Disons que j'ai l'esprit de contradiction :-)
            • [^] # Re: Clair que ça va troller

              Posté par . Évalué à 1.

              Tout à fait d'accord. Parler de toute façon de "meilleure" distribution est un peu un non-sens, comme parler de "meilleur" éditeur de texte.
              J'ai installé il y quelques jours, sans trop réfléchir, une Slack sur un portable Samsung d'un copain. Quand j'eu fini de tout installer à la main (y compris les pilotes graphiques i845 de chez Intel mais sans avoir réussi à faire fonctionner le modem AC97), je me suis dit : j'aurais mieux fait de lui mettre une Mandrake car je ne suis pas sur qu'il s'en sortira tout seul maintenant. En bref, elle marche bien, mais je crains qu'il n'ait eu un premier contact... "inquiet". :-)
              Donc, la Slack oui, mais pas pour tout le monde. :-)

              Cordialement,
      • [^] # Re: Clair que ça va troller

        Posté par . Évalué à 9.

        > 4- Pas de dépendances.

        quelques ldd
        evolution : 46
        gnucash : 51
        vimx : 23
        xemacs : 37
        galeon : 49

        Avec la complexification actuelle, j'ai besoin d'aide...
        Unix, ce n'est plus noyau => libc => libx11. Heureusement...
      • [^] # Re: Clair que ça va troller

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        tu evites de te retrouver avec des dizaines de Mo supperflus

        Des dizaines de Mo, malheur, tant que ça ?

        Sur un Seagate Barracuda V 120Go (170? sur materiel.net => 1.42? le Go => 0.1 centimes le Mo), ça fait bien quelques centimes d'euros d'économisés, c'est toujours ça de pris.

        Mais bon, si tu en es là, autant laisser ta machine éteinte, elle t'économisera du courant :-).
      • [^] # Re: Clair que ça va troller

        Posté par . Évalué à 2.

        Salut

        ---
        4- Pas de dépendances.
        a) tu lis ainsi les readme
        b) tu evites de te retrouver avec des dizaines de Mo supperflus et de paquetages dont tu n'as rien a faire sur ta machine
        ---

        Je ne me dis pas la meme chose quand je fais
        apt-get update
        apt-get upgrade
        apt-get dist-upgrade

        Ce n'est pas non plus ce que je me suis dit le jour où j'ai vu un slackwarien reculer devant l'installation d'un programme à cause de tout ce qu'il devait installer à coté, comme librairies, et les versions de ces librairies, etc...

        Mais je ne vais pas me lancer dans l'apalogie d'apt, il suffit d'essayer Debian en étant connecté à internet pour comprendre.

        @+
        • [^] # Re: Clair que ça va troller

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est marrant, vous persistez pour mettre en avant votre debian à comparer une installation de packages avec la compilation des sources.
          Quand tu compiles tes sources téléchargées avec ta debian, tu vas avoir les mêmes problèmes que sur la Slack.
          Et quand tu installes des packages avec la Slack, t'as pas de problèmes de dépendances car chaque version est cohérente.
          Par contre, quant le programme que t'as installé qui t'as upgradé plein de packages, tu te rends compte qu'il ne te convient pas, amuses-toi bien pour le retour en arrière. Avec la Slack aucun problème : downgrader une Slack 9.0rc1 en 8.1, c'est une ligne de commande.

          Mais bon, chacun voit midi à sa porte.

          Cordialement,
          • [^] # Re: Clair que ça va troller

            Posté par . Évalué à 1.

            Salut

            C'est marrant, vous persistez pour mettre en avant votre debian à
            comparer une installation de packages avec la compilation des sources.

            Que nenni, je compare ce que j'ai à faire pour installer un programme.


            Quand tu compiles tes sources téléchargées avec ta debian, tu vas avoir les mêmes problèmes que sur la Slack.

            Je n'ai pas dit le contraire...


            Et quand tu installes des packages avec la Slack, t'as pas de

            ... Par contre, c'est un fait qu'il existe beaucoup plus de paquets pour Debian.


            problèmes de dépendances car chaque version est cohérente.

            Les dépendances ne sont pas gérées, alors comment avoir des problèmes avec ? :o))


            Par contre, quant le programme que t'as installé qui t'as upgradé plein de packages, tu te rends compte qu'il ne te convient pas, amuses-toi bien pour le retour en arrière.

            Il suffit de garder une trace des paquets qui ont été upgradés. Et si tu veux revenir en arrière, il suffit de demander leur réinstallation dans la version précédente (stable si on est en testing, testing si on est en sid).


            Avec la Slack aucun problème : downgrader une Slack 9.0rc1 en 8.1, c'est une ligne de commande.

            On parle de l'installation d'un seul programme, meme s'il a tout plein de dépendances, ou de toute la distribution ?

            En gros, et si je comprend bien ce que tu proposes.

            Si j'installe tout plein de choses de la 9, et qu'elles me plaisent bien ; et que je veux installer le dernier-machin-de-la-mort-qui-tue-en-faisant-mourir, je me retrouve dans la situation que tu décris : quant le programme que t'as installé qui t'as upgradé plein de packages, tu te rends compte qu'il ne te convient pas, amuses-toi bien pour le retour en arrière.
            Donc la seule solution est de repasser *toute* sa distribution dans la version précédente ?


            Mais bon, chacun voit midi à sa porte.

            C'est certain ;-)


            Cordialement,

            De meme.

            @+
            • [^] # Re: Clair que ça va troller

              Posté par . Évalué à 2.

              >... Par contre, c'est un fait qu'il existe beaucoup plus de paquets pour Debian.

              Là, je ne peux que m'incliner. C'est assez simple, cela dit, de convertir un package rpm e package slack. Ca marche en général bien, car la traduction des dépendances n'est pas à faire. :-)

              > On parle de l'installation d'un seul programme, meme s'il a tout plein de dépendances, ou de toute la distribution ?

              Sur Slack, c'est plus ou moins la même chose.
              Et non, il suffit de downgrader le package-de-la-mort-qui-tue, sans toucher aux autres.

              Bon, ceci étant dit, tes remarques sont justifiées, bien sur. Si les packages sont bien fait et les dépendances bien prises en compte, un système avec dépendance est plus puissant que les tgz de Volkerding.
              Ceci étant dit, la plupart des utilisateurs de Slackware, je suppose, soit se cantonnent à une version de distribution, soit suivent la Slackware-Current, dans laquelle Volkerding fait en sorte de garder une bonne cohérence d'ensemble. Ce qui fait que je n'ai jamais vraiment rencontré de problème de dépendance, et à la vue d'autres messages dans ce forum, les autres non plus.
              La situation problématique est surement la conversion de RPM ou, là, les problèmes seront peut-être au rendez-vous. Voila probablement pourquoi les utilisateurs de la Slack, à tout prendre, compile les sources. C'est casse-pied pour KDE ou Xfree (mieux vaut attendre les packages), mais pour xine, c'est pas trop de boulot.

              Cordialement,
              • [^] # Re: Clair que ça va troller

                Posté par . Évalué à 1.

                Salut

                Ceci étant dit, la plupart des utilisateurs de Slackware, je suppose, soit se cantonnent à une version de distribution, soit suivent la Slackware-Current, dans laquelle Volkerding fait en sorte de garder une bonne cohérence d'ensemble. Ce qui fait que je n'ai jamais vraiment rencontré de problème de dépendance, et à la vue d'autres messages dans ce forum, les autres non plus.

                C'est l'une des meilleures choses que l'on puisse trouver dans le Logiciel Libre : chacun est libre d'utiliser ce qu'il veut, ce qui correspond à ses besoins :o)

                Ma première réaction a été suscitée par un sentiment de "ton système, il est nul, y'a que la Slack de vraie" qui ne m'a pas trop plu... J'ai donc essayé de faire passer le message "Si si, la Debian me convient, je la connais bien, j'arrive à un système tout à fait correct en l'utilisant, donc je reste avec".

                ;-)

                Tiens, une petite remarque hors-sujet ici, qui m'est venue à l'esprit quand j'ai parlé de Logiciel Libre : on devrait peut-etre commencer à parler d'Informatique Libre, qui serait une notion engloberait le Logiciel Libre, des formats de fichiers ouverts, et du matériel non-TCPA...

                @+
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Mon avis perso sur la slack.

        Posté par . Évalué à 2.

        Bien, étant le véritable débutant en tant qu'utilisateur Linux, je vais me permettre de donner mon avis sur les différentes distrib que j'ai utilisé:
        - Mandrake
        - Slackware
        - Lycoris
        - Red Hat
        - Knoppix

        >1- C'est la plus sure des distributions.

        Je ne vois pas en quoi ! Les autres distributions ne plantent pas plus souvent que la slack ! Et comme déja rappelé, un problème dans un logiciel ne dépend pas de la distrib, mais du logiciel

        >2- C'est la plus simple des distributions.

        Non, au contraire, c'est la plus compliqué à installer de toutes celles que j'ai testé. Je n'ai même pas réussi à avoir la molette de la souris , ni réussi à faire marcher KDE3.0 alors que c'était automatique!!! (Quand je vous dis que j'étais débutant...)
        La plus simple reste, selon moi, de loin la mandrake à installer.

        >3- C'est la plus légère des distributions.

        Cela dépend de ce qu'on installe. C'est bien d'avoir du choix. Rien ne t'empêche de n'installer qu'un éditeur avec une mandrake. Et, cela m'embête de devoir aller chercher ALSA sur le net comme j'ai du le faire pour le slackware...

        >4- Pas de dépendances.

        La, c'est subjectif. Cela m'a déja causé des problèmes de ne pas respecter les dépendances (Bin oui, même avec les .deb/.rpm, je respecte pas souvent les dépendances, c'est pas bien, hein!).
        Les dépendances, c'est toujours facultatifs, mais cela peut être pratique.


        >5- C'est la plus intelligente des distributions

        Pas d'accord du tout. Pour moi, une distributions intelligente, c'est avant tout une distribution qui fait tout toute seule lors de l'installation: qui m'installe correctement ma souris avec la molette et qui installe ce que je souhaite: ALSA en première instance.

        >6- C'est la plus a jour des distributions.

        Encore faux. J'ai rétrogradé en Gnome en passant à la Slack entre autre.

        >7- C'est la plus polyvalante des distributions

        D'autres le font aussi le Knoppix peut s'installer sur une partition DOS, et Débian peut prendre moins de 100Mo aussi.
        Avec un seul CD, on ne trouve pas tout ce que l'on souhaite au contraire avec la Slack.

        >8- Elle existe, outre pour intel, pour sparc et alpha.

        Pareil pour d'autres distribs: débian, gentoo, par exemple.

        >9- elle permet d'exploiter de vieux portables récupérés même avec peu de RAM.

        Pareil pour le débian.

        >10- ça a été ma seule maitresse

        C'est surement la seule bonne raison: on revient toujours à sa première distribution: pour moi, c'était la Mandrake.
        Ceci dit, je suis actuellement sous Débian (merci Knoppix) :-)

        Bon, mon avis sur les distrib que j'ai utilisé:
        - Mandrake
        génial: la plus facile à installer et très complet

        - Slackware
        classique, rien de spécial selon moi, la plus dur à installer

        - Lycoris
        j'ai pas aimé du tout. En plus, le clavier USB ne fonctionnait pas, ce qui rend difficile de se loguer.

        - Red Hat
        Pareil, le clavier USB ne fonctionnait pas, ce qui rend difficile de se loguer. Très complet et très facile à installer comme la Mandrake.
        Les seules reproches concernent les wm modifiés (et cela m'embête de les réinstaller) et ce problème d'USB.

        - Knoppix
        Génial ! C'est très intéssant et impressionant de lancer à partir d'un CD. Et cela m'a permi d'installer Débian sans passer par l'installation difficile (selon moi) de la Débian

        Yelf
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à 10.

    Et pour les petits nouveaux qui hésiteraient à la tester en pensant qu'elle est très difficile à installer à cause de son côté Unix. Sachez qu'il n'en est rien, d'ailleurs, ce fut la première distribution que j'ai installé, et elle est toujours là.
    Son installeur bien que beaucoup moins graphique qu'une Mandrake reste très simple à utiliser.
    JeanDubois, un utilisateur très satisfait.
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 10.

      idem ... elle arrache ... aucun problème avec. très souple, très légère, ...
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Un beau jour il faudra m'expliquer comment une distribution peut être plus légère qu'une autre : c'est les mêmes softs qui tourne dessus.

        Je ne vois pas comment une distrib X avec :
        - gnome 2.2
        - xfree86 4.3
        - libc2.3.1
        - mes logiciels pour bosser

        Peut être plus rapide qu'une distrib Y avec les mêmes soft. Si tu me dis que la distrib utilise un noyau préemptif, du prelinking, nptl ou je ne sais quoi, là oui peut être qu'elle est plus légère.

        Mais bon, c'est pas le système de package qui fait tourner les softs...et les softs lancés au démarrage sont paramétrables sur toutes les distribs que je connais.
        • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Pour le noyau préemptif, à part les distributions freedos, je crois que c'est un acquis ;-)

          Sinon, la "légerté" des distributions est aussi due aux options de compilation. Par exemple, Mandrake est optimisée pour Pentium, mais ne tourne pas sur 386.
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par . Évalué à 9.

            > Par exemple, Mandrake est optimisée pour Pentium

            Ça n'apporte rien en légergé mais en vitesse uniquement. Et il n'y a aucun gain sur les données (allocation mémoire, pile, etc...).
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Toutafé.

              Mais pour moi, la rapidité fait partie de la légèreté.

              Quand mon application X met 30sec à se lance, je dit qu'elle est lourde.

              Quand mon Y se lance instantanément, je dis qu'elle est légère.

              Ceci dit, je me demande si des optimisations pentium ne peuvent pas rendre le code plus petit, donc, gagner un chouillat en mémoire.
              • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                Posté par . Évalué à 10.

                Moi quand mon application met un certain temps à se lancer, je dis qu'elle met un certain temps à se lancer.
                Quand mon OS est stable, parce qu'il ne fait pas passer l'apparence de vitesse au détriment de taches plus importantes, je dis que mon OS est stable.
                Quand l'application que je lance est staroffice, je dis qu'il est temps de faire un café.
              • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                Posté par . Évalué à 5.

                Le temps de lancement d'une appli, est lié au disque dure. Un petit hdparm (avec précaution) peut améliorer les choses comme le paramétrage de la vm fait par les distributeurs. L'utilisation de raid0 strippé, raid 5 etc est aussi un plus avec plusieurs disques. Le plus efficace étant d'ajouter de la ram pour "taper" le plus souvent possible dans le cache.
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Pour le noyau préemptif, ça dépend justement. C'est pas adapté à toutes les charges de travail, et en plus ça donne une impression de rapidité plus grande pour généralement un temps d'execution plus long...

            Et la question des options de compils, du compilo ou de l'optimisation pour un proc donné, c'est un sujet souvent débattu. Mon avis c'est optimisation pour un cpu donné pour tous les softs qui ont de l'assembleur propre à un cpu dans leur source (kernel, libc et openssl par exemple). Pour le reste, les débats à ce sujet sont suffisamment nombreux pour, au moins, se poser des questions : voir débat sur gcc-3.2 sur la liste linux-kernel, les débats très récurrent sur debian-devel à ce sujet, ou encore les collections de benchs que l'on voit passer sur les sites de news.

            Globalement, ces débats finissent tjs par un post du genre : "montre moi un benchmark applicatif (pas un microbenchmark) (sans assembleur mmx/sse/3dnow ou autre) sur lequel la compilation pour un proc donné fourni une optimisation significative (> à 5% et constant)". En général ces posts restent sans réponse...
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Les noyaux Linux actuels sont tous préemptifs. (C'est à dire que c'est le kernel qui récupère la main d'autorité, contrairement aux noyaux coopératifs pour lesquels c'est le processus qui doit rendre la main.) Mon clin d'oeil tenait au fait qu'aujourd'hui, justement, tous les OS grand publics sont préemptifs.

              Par contre, ce qui change d'une version à l'autre, c'est la taille de la tranche de temps allouée a chaques processus. Je sais plus comment ça s'appelle. Typiquement, on donne 100ms à chaque fois, mais en mettant 10ms, on rends le système plus fluide mais plus lent comme tu le dit.
              • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Bon, là on sort vraiment du sujet mais sur un 2.4 pas patché, seul l'espace utilisateur est préemtif. Donc un appel système, genre l'écriture d'un buffer sur le disque, ne peut être interrompu. C'est différent pour le 2.5.
                • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Je pense que la pluspart parle du patch "low latency". Peut-être déjà intégré dans le 2.4 officiel.

                  > C'est différent pour le 2.5.
                  Je ne sais pas le patch préemtif va être intégré. Tu peux confirmer ? (fait puis un moment que je suis un peu "déconnecté").
                • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Bon, là on sort vraiment du sujet mais sur un 2.4 pas patché, seul l'espace utilisateur est préemtif.

                  Oui mais ça n'empêche pas le noyau d'être effectivement préemptif. Les considérations liées à la réentrance des appels systèmes, les retards à l'ordonnencement sont des questions de temps réel. Ca ne pose absolument aucun problème étant donné que 10ms de retard n'est pratiquement pas sensible pour un utilisateur lambda en revanche pour un système piloté par ordinateur c'est évidement énorme. Ce n'est pas parce qu'un noyau n'est pas temps réel qu'il n'est pas préemptif. Je ne sais pas pour le 2.5 mais ça m'étonnerait qu'il soit complètement temps réel (les solutions envisagées des fois sont des systèmes de points de préemption ce qui diminue le temps de latence mais n'est toujours pas effectivement temps réel). Bref, tout ça pour dire que le 2.4 est préemptif mais pas temps réel.
        • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

          Posté par . Évalué à 5.

          La Slack, c'est un CD. Point.
          Evenutellement, tu peux mettre un deuxième CD d'extras qui n'est même pas plein d'ailleurs.
          Voila en quoi elle est légère. Tu n'as pas huit CD dans lesquels tu te demandes ce qu'il y a, il n'y a pas 50 éditeurs de texte.
          Il y a le minimum, bien fait, cohérent et stable. Tu as tout ce qu'il faut pour compiler. C'est le pied. Rien de moins.
          Je l'ai chez moi, je l'ai au boulot, et dans les deux cas comme desktop, pas comme serveur, je précise.

          Cordialement,
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Vi mais si moi je suis difficile et qu'il me faut l'éditeur de texte numéro 49? Je le compile? Pas le temps, ca m'amusait au début de tout compiler mais un petit urpmi ou apt-get est quand meme préférable.

            Attention, je ne chie pas sur la slackware mais avec ton poste, on a l'impression que la slack c'est cool pour le desktop....
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par . Évalué à 4.

              Ben non.
              Tu te télécharge un rpm, tu fais :

              rpm2tgz package.rpm

              et hop t'as un package Slackware.
              Et oui, la Slack est cool pour le desktop, je l'affirme car c'est ainsi que je l'utilise. Ma femme fait même un film d'animation dessus sur tablette graphique.
              Tu ne chies pas sur la Slack mais en fait, tu ne l'as jamais utilisé. :-)

              Cordialement,
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 7.

      très facile à installer c'est vrai, à maintenir faut aimer se passer de dépendances.
      Perso j'aime. Noter aussi son côté "épuré", pas de scripts bidouillés de tous côtés, facile à customiser mais faut garder trace de ce qu'on fait. Un peu de discipline qui fait pas de mal et qu'on aurait tendance à oublier avec les système de packages avec dépendances.
      Au moins on sait exactement ce qu'on a - et ça fout pas en l'air la gestion des dép vu qu'il y en a pas si on met des choses à la mano.
      faut aimer - AMHA très bien pour débuter, si on change pour une distr avec une gestion des dép efficace (deb) au moins on sait pourquoi. Et si on en est content on change pas et on met à jour :)
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 5.

        <i>> Au moins on sait exactement ce qu'on a - et ça fout pas en l'air la gestion des dép vu qu'il y en a pas si on met des choses à la mano.

        J'en profite pour vous faire (re)découvrir ces merveilleux outils pour la Debian, j'ai nommé deborphan (à voir sur http://www.tribe.eu.org/deborphan/(...) , il permet de localiser et désinstaller les paquets dont aucun autre ne dépend) et debfoster (à voir sur http://www.fruit.eu.org/debfoster/(...) , permet de ne conserver que les paquets explicitement demandés).

        Ces deux logiciels sont apt-gettables (au moins sous Sid). Grace à eux, vous allez pouvoir économiser pas mal d'espace disque...
        • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Pour economiser de l'espace disque, je te conseilles localepurge (c'est pour debian). Tu choisis les locales que tu veux garder, et il efface toutes les autres après chaque install d'un paquet. Moi j'ai gagné une centaine de megs comme ça.
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par . Évalué à 0.

            C'est nickel ce truc !
            Hop, 95 Mo de nettoyés rapidement. Merci :)
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par . Évalué à 3.

            sous slack, pas besoin puisqu'on se fait sois-même les locales avec localedef.
            Je sais que le but de ton mail n'était pas de montrer la supériorité d'une distro par rapport à une autre, mais ça fait si longtemps que je n'ai pas trollé :) [-1]

            au fait, je participe à un projet de distro fransouz en grande partie basée sur la slack, c'est Nasgaïa. On en est à la 0.9 (image ISO en cours), il ne manque plus qu'un espace initial pour stocker l'iso de 650Mo (les mirroirs sont déjà contacté), personne n'a une idée de où on pourrait aller ?

            Le site de nasgaia http://www.nasgaia.org(...)
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est intéressant, quand vous sortez une version qui vous semble "majeure" (par exemple la mise à dispo de la 0.9) fais nous une petite dépêche ..
        • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

          Posté par . Évalué à 1.

          Est-ce qu'il existe le même type d'outil pour mdk ?
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par . Évalué à 6.

            Testé a l'arrache sur RH 8.0 :
            $ rpm -q -a | xargs -i bash -c "echo ===================== {} = ; rpm -q --provides {} | xargs -n 1 rpm -q --whatrequires {} | sort | uniq" | grep -v "no package require"
            [...]
            ===================== gnome-spell-0.4.1-4 =
            ===================== libart_lgpl-devel-2.3.10-1 =
            eel2-devel-2.0.6-1
            libbonoboui-devel-2.0.1-2
            libgnomecanvas-devel-2.0.2-1
            libgnomeui-devel-2.0.3-3
            [...]

            gnome-spell peut être viré.
            Mais je te conseille de bien controler ce que tu vires avec un "rpm -i gnome-spell-0.4.1-4" par exemple.

            Il y a certaine dépendance que "rate" rpm. Par exemple les plugins qui techniquement peuvent être utilisé par tout le monde. Par exemple flash n'a pas de dépendance avec mozilla, ni galeon, ni ... Mais chose pour la doc :-)
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par . Évalué à 1.

              rpm -q -a | xargs -i bash -c "echo ===================== {} = ; rpm -q --provides {} | sed -e s/=\\\\\(.*\\\\\)// | xargs rpm -q --whatrequires \{\} | sort | uniq" | grep -v "no package require"

              Bugfix
              • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                Posté par . Évalué à 5.

                J'ai mieux. C'est entièrement automatique:
                rpm -q -a | xargs rpm -e
                Et hop, plus de paquets avec des dépendances.

                PS: a éviter :-)
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par . Évalué à -1.

              la question etait pour mdk pas redhat , sur mdk c est tout simple
              urpmi_rpm-find-leaves qui est moins bien que deborphan ( au niveau options ) certes mais tou aussi pratique pour faire le menage.
              • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

                Posté par . Évalué à 3.

                > urpmi_rpm-find-leaves
                Déjà donné en dessous : http://linuxfr.org/comments/179098,1.html(...)
                Et pas en réponse à mon commentaire ;-|

                > la question etait pour mdk pas redhat
                Si les utilisateurs de RedHat n'ont pas le droit d'aider les utilisateurs de Mandrake. Bonjour l'ambiance et les guerres de religions^w distributions. J'ai répondu car il n'y avait pas de réponse.
                Mais je pense que ça doit aussi marcher sur tout ce qui est rpm-based. Mais urpmi_rpm-find-leaves reste une meilleure solution.
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            urpmi_rpm-find-leaves pour trouver les feuilles du graphe de dépendance sous mdk. Ca permet notamment de trouver les librairies qui ne sont plus utilisées, et qui n'ont pas été remplacées car les mises à jour ont un nom différent à cause du numéro de version majeur inclus dedans.
  • # Cool

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je sais ça va troller,
    mais perso je trouve que ca reste toujours la meilleure distirb, ayant essayer d'autre distrib (gentoo, debian , ...) je reviens toujours a ma petite slack :)
    C'est vrai qu'il faut avouer, qu'une modernisation d'une système de package permettant de faire une install nativement par le net, ou de dl les packages comme apt-get, ou un système de ports complet serait le bien venu :)
    • [^] # Re: Cool

      Posté par . Évalué à 2.

      oui c vrai ... mais ce genre de sujet va troller malheureusement :( mais moi aussi après avoir tout essayé, je reviens avec la slackware ...
      • [^] # Re: Cool

        Posté par . Évalué à -1.

        On est au moins 3 dans ce cas, alors.
    • [^] # Re: Cool

      Posté par . Évalué à -4.

      je vois que personne ne vous rends service alors je me lance....
      Sl4ck su><0r, c'est pour les admin qui se la petent gourous la meilleure distrib c'est Lindows !
      • [^] # Re: Cool

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        Espece de brute epaisse!!! trop visible, trop lourd!!! un troll se fait en finesse, de maniere raffiné...
        un peu de volupté siou plait!
        • [^] # Re: Cool

          Posté par . Évalué à -2.

          chouette merci à ceux qui m'ont mis des [ - ] ;-)
          ils ont marché dedans...
          je suis desolé ca m'enerve les gens qui postent pour dire : "oulala ca va troller sec ce post..."
          ca sert à quoi ?

          -1 je pollue et je sors
    • [^] # Re: Cool

      Posté par . Évalué à 3.

      Je vais pas dire que c'est la meilleur distrib. Mais il faut rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar.
      Je crois que c'est la première distribe commercial populaire. Un peu avant redhat. Si j'ai un pincement au coeur lorsque j'entend slackware, c'est car j'ai débuté avec.
      • [^] # Re: Cool

        Posté par . Évalué à -1.

        distro commercialle ???
        • [^] # Re: Cool

          Posté par . Évalué à -2.

          • [^] # Re: Cool

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oui, ou est le probleme si il y a des gens qui essayent de gagner de l'argent avec leur travail (ici creer une distrib) ?

            J'en ai un peu marre de voir ces debianistes se la rameuter a dire que la leur elle n'est pas commerciale. Ca rime a quoi ce troll ? Vous voudriez pas aussi que l'on vous donne gratuitement vos repas ?
            • [^] # Re: Cool

              Posté par . Évalué à 4.

              > Oui, ou est le probleme si il y a des gens qui essayent de gagner de l'argent avec leur travail

              Aucun problème. Mais appelons un chat un chat. Si c'est une distribe commerciale, c'est une distribe commerciale. Ya pas de honte à ça. C'est de l'honnèté.

              > J'en ai un peu marre de voir ces debianistes se la rameuter a dire que la leur elle n'est pas commerciale.

              Désolé, suis utilisateur de RedHat voir un pro-RedHat. Qui est une distribe commerciale et ça ne me dérange absolument pas tant qu'il font du free software. Et que debian ne soit pas commercial ne me dérange pas non plus.

              > Ca rime a quoi ce troll ?

              C'est toi qui a vu un troll. Moi je ne comprend pas que l'on ne puisse pas dire qu'une distribe est commerciale. Je comprend pas pourquoi les gens le prennent si mal.
            • [^] # Re: Cool

              Posté par . Évalué à 1.

              « Oui, ou est le probleme si il y a des gens qui essayent de gagner de l'argent avec leur travail (ici creer une distrib) ? »

              Nulle part, et personne n'a dit qu'il y en avait un.

              « J'en ai un peu marre de voir ces debianistes se la rameuter a dire que la leur elle n'est pas commerciale. Ca rime a quoi ce troll ? Vous voudriez pas aussi que l'on vous donne gratuitement vos repas ? »

              Faudrait commencer par lire les posts avant de s'énerver tout seul... Slackware est une distrib commerciale. D'où un lien pour l'expliquer (Slackware vend, par opposition à une distrib non commerciale (Debian est sans doute l'exemple le plus connu) qui ne vend pas elle-même son produit) C'est ce qui était semble-t-il contesté quelques posts plus haut. A part les paranos, personne n'y voit de problème... :-/
      • [^] # Re: Cool

        Posté par . Évalué à 9.

        Humm premiere distrib commerciale ?
        en tout cas j'ai commencé avec la SLS et tu m'as mis un doute sur leurs dates de parution, alors google group et sa fonction de remontage dans le temps m'a rassuré:

        la slackware est apparue le 18/07/1993, d'une SLS 1.02 déjà bien implantée.
        ouf !

        la SLS a été annoncée le 12/08/1992, quasiement un an avant.
        Le post l'annoncant a failli se transformer en troll car la SLS etait disponible a la vente (Du commercial sur comp.os.linux !!) ...
        je reproduit ici un morceau du message, nostalgie ....

        This distribution is different primarily because it has an initial
        install program
        , it breaks everything into packages, which can be
        stored on DOS floppies, meaning disk images don't have to be posted
        (except for the boot and utils disks), and because it has a menu
        driven sysadmin program.

        Following is the readme file from the distribution.
        -------------------------------------------------------------------
        Here is release .96c of the SoftLanding Linux System (SLS),
        which is NOT just an image dump of someones Unix system.
        ...


        et a la fin du message:

        The SLS system is available, primarily for non-netters from:

        Softlanding Software
        910 Lodge Ave.
        Victoria, B.C., Canada
        V8X-3A8
        (604) 360-0188

        for $3.25/disk US ($4.00/disk Canadian) copying charge.

        Softlanding: The DOS Bailout Specialists.
        • [^] # Re: Cool

          Posté par . Évalué à 6.

          Il a dit populaire. Je ne crois pas que la SLS, dont je n'ai jamais entendu parlé (à tord peut-être), soit populaire.
          • [^] # Re: Cool

            Posté par . Évalué à 5.

            Ah la SLS ... C'est ce qu'il m'a fallu ressortir pour installer un Linux sur un 386 avec 2 (deux) Mo de ram :-)
            http://perso.wanadoo.fr/dbecaert/inst2mo.htm(...)
            J'ai essayé avec diverses distributions d'époque, même une Slackware, seule la SLS a réussi à passer.
          • [^] # Re: Cool

            Posté par . Évalué à 3.

            « Il a dit populaire. Je ne crois pas que la SLS, dont je n'ai jamais entendu parlé (à tord peut-être), soit populaire. »

            Elle a disparu en 95, mais tant qu'elle existait (92-95) il me semble qu'elle était assez populaire. Évidemment le « public » gnu/linux était légèrement plus restreint, la quantité de distribs aussi...
    • [^] # Re: Cool

      Posté par . Évalué à 2.

      Si c'est pas écrit par des allemands, j'en veux pas !

      -1 ?
      -10 au moins j'espère !
    • [^] # Re: Cool

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Euh maintenant on est 4 :-)
  • # Question bête...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'avais quelques souvenirs dans mon jeune temps où la dépendances des packages n'était point très efficace?

    Quid aujourd'hui???

    Outre le rapprochement de BSD et pas pour lancer un énième troll deu style "c'est ma distrib qui roxor et la tienne qui suxor": vis à vis de la Debian par ex. quelles sont les atouts/inconvénients de l'une par rapport à l'autre.

    Un debianiste pac contre de nouvelles slackpériences :)
    • [^] # Re: Question bête...

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour résumer (les pro slackware me corrigeront si ça a changé depuis) : quand tu veux mettre tes softs à jours (nouvelles version ou mise à jours de sécurité) sur Debian tu apt-get'ise et va prendre un café pendant que ça télécharge. Sur slackware... Tu va prendre un café d'abord et tu te tape la recompilation de tout ce que tu veux updater, (à condition bien sûr de savoir QUOI updater, de connaitre les dépendances etc...).

      Disons qu'installer un KDE 3.1 sur une slackware 7 par exemple est un peu plus long et compliqué que sur une Debian Potato (qui sera upgradé facilement et automatiquement en Woody).

      Le système de package ne gére pas *il me semble* les packages ne répondant plus à aucunes dépendances et pouvant donc être effacé et gére très mal l'installation de package ainsi que leurs dépendances. De même les packages Slackware sont assez peu nombreux comparé à ceux de Debian. Le système de package ne gére pas non plus les "catégories" et l'on peut donc installer Sendmail et Postfix en parallèle sans que le système ne bronche. De la même façon, le passage de kdm à gdm, xdm ou autre ne sera jamais aussi simple que sur Debian : "Choisissez celui que vous désirez utiliser" avec un dpkg-reconfigure...

      La Slackware est une distribution sympathique avec lequel on peut bien "s'amuser" mais de la à la déployer sur un parc d'une centaine de serveur, il y a une marche qu'elle ne peut encore *a mon avis* grimper.

      Les pro Slackwariens pourront me corriger si je me trompe...
      • [^] # Re: Question bête...

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu peux aussi aller là:
        http://www.linuxpackages.net/(...)
        et voir si quelqu'un n'a pas fait le paquet dont tu as besoin.
      • [^] # Question bête... : suite

        Posté par . Évalué à 1.

        En parlant de apt-*/dpkg , quelqu(es) un(s) aurait-il un (des) liens "synthétiques" concernant les outils debian d'administration des packages/softs ?
        (outils pour install, upgrade, -re-configuration des packages, patchs noyaux, modules, scripts de démarrage...)

        J'ai trouvé beaucoup d'informations disparates et fragmentaires mais jamais encore une ch'tite page bien ficelée sur le sujet...
        Alors si quelqu'un a...

        merci d'avance.

        PS : à la déployer sur un parc d'une centaine de serveur...
        Dans ce domaine, y-a-t-il un moyen sous debian d'automatiser les multi-install ? cloner ?
        • [^] # Re: Question bête... : suite

          Posté par . Évalué à 1.

          En parlant de apt-*/dpkg , quelqu(es) un(s) aurait-il un (des) liens "synthétiques" concernant les outils debian d'administration des packages/softs ?
          (outils pour install, upgrade, -re-configuration des packages, patchs noyaux, modules, scripts de démarrage...)


          Hmm, le manuel de Debian disponible en Français ?
          http://www.debian.org(...)

          <i>>à la déployer sur un parc d'une centaine de serveur...
          Dans ce domaine, y-a-t-il un moyen sous debian d'automatiser les multi-install ? cloner ?

          Il existe le très bon FAI (Fully Automated Installation)
          http://www.informatik.uni-koeln.de/fai/(...)
          Qui permet d'installer des debian juste en insérant une disquette de boot et d'ensuite déployer une configuration particulière en fonction du groupe du serveur (tout ça via FAI)

          Ou sinon plus simplement il suffit de mettre dans le /etc/apt/sources.list l'adresse d'un repository privée et d'y stocker les packages Debian que l'on veut mettre à jours/installer (et ensuite un coup de apt-get update && apt-get dist-upgrade en crontab...)

          Sinon il est possible via dpkg d'exporter la liste des packages et de la réimporter sur un autre serveur... Bref, ce ne sont pas les solutions _propres_ qui manquent.
        • [^] # Re: Question bête... : suite

          Posté par . Évalué à 1.

          En parlant de apt-*/dpkg , quelqu(es) un(s) aurait-il un (des) liens "synthétiques" concernant les outils debian d'administration des packages/softs ?
          (outils pour install, upgrade, -re-configuration des packages, patchs noyaux, modules, scripts de démarrage...)


          http://www.fr.debian.org/doc/manuals/reference/reference.fr.html(...)


          Dans ce domaine, y-a-t-il un moyen sous debian d'automatiser les multi-install ? cloner ?
          Il y a fai : http://www.informatik.uni-koeln.de/fai/(...) ou bien on peut faire des images avec par exemple partimage (http://www.partimage.org(...) ) mais ce n'est pas spécifique à Debian. Il y a egallement replicator.

          Etienne
      • [^] # Re: Question bête...

        Posté par . Évalué à 2.

        Euh non.
        Tu vas sur ftp.slackware.org ou sur un miroir (tu peux mettre un signet, ca va un peu plus vite... :-)), tu télécharge les packets que tu veux et là tu fait :

        upgradepkg */*

        Et vala. Tu peux ainsi upgrader tout ton système en une seule commande.
        Comme t'es pas un crétin fini, tu conçois bien que si tu installes KDE3.1, t'auras surement besoin de la glibc de version adaptée et le gcc idoine. Alors tu fais pareil.
        En bref, c'estb pas vraiment plus compliqué et il n'y a rien à compiler si les packages slack existe, quelle idée?
        D'autre part, le retour en arrière avec la Slack est un bonheur. Un package merde ou ne te convient pas? Tu fait :

        upgradepkg <ancien package>

        et te revoila avec l'ancien, le nouveau ayant été complètement nettoyé.
        M'étant plus galéré qu'autre chose avec les systèmes à dépendance, la slack, c'est parfait pour moi.

        Cordialement,
      • [^] # Re: Question bête...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Vrais pour les mises à jour de softs, faux pour les mises à jour de sécurité, celles-ci sont dispo dans un répertoire patches sur le ftp officiel exemple :
        ftp://ftp.slackware.com/pub/slackware/slackware-8.1/patches(...) , il suffit donc de d/l (via ftp) ensuite installpkg nom du package (il est vrais que ca peut paraitre très dûr à utiliser pour certains).
    • [^] # Re: Question bête...

      Posté par . Évalué à 3.

      Ben, elle a pas à être efficace, puisqu'il n'y en a tout simplement pas. Ça n'a pas changé. Comme ça, ça ne tombe jamais en panne :)
    • [^] # Re: Question bête...

      Posté par . Évalué à 4.

      Il n'y a pas de système de dépendance des packages sur une slack, la philososphie c'est "use the source" :)
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à -1.

    Juste pour dire ce que j'ai aussi dit pour la Gentoo 1.4rc3 . Pourquoi utiliser le terme Release Candidate ? C'est Marcelo (peut-être php) qui a popularisé les rc. maintenant c'est utilisé à la place de beta et pollue ceux qui respecte réellement l'appellation rc.

    Les distribes qui utilisent rc au-lieu de beta, c'est lourd. Actuellement, liste non-exaustive : Gentoo, Mandrake, Slackware. Notons que ce sont des boîtes commerciales. Elles ont planning de pressage, de mise en boîte, de doc etc. Si c'est Debian, ça peut être justifié. Mais des boîtes commerciales, j'en doute beaucoup. Elles doivent composer entre temps de mise au point et impératif économique. Elle ne peuvent pas ce permettrent de sortie un rc en pensant qu'il n'y a pas de bugs et laisser du mode buller en attende d'un rapport de bug.

    Pour bien comprendre les rc, voir les changes log de linux v2.4 :
    http://www.fr.kernel.org/pub/linux/kernel/v2.4/(...)
    Pour 2.4.19 et 2.4.20 :
    final:
    - 2.4.19-rc5 was released as 2.4.19 with no changes.
    final:
    - 2.4.20-rc4 was released as 2.4.20 with no changes.

    Je doute qu'il y ait jamais de tels changelog dans une distribe commerciale.
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je suis désolé mais la mandrake et d'autres surement passe par une phase beta avant les rc. De plus les rc sont stable mais comme plus de gens vont les installer et les utiliser, de nouveaux bugs vont etre decouvert d'ou l'interet des rc!
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 2.

        Ils surfent sur le côté flateur de rc. Et pourquoi cette poussée soudaine de rc ? Ceux qui font des rapports de bug savent que le nombre de bug se chiffre presque en centaine et même lorsque la dernière rc^H^H beta sort, il y a encore une centaine de bug non corrigée et connue. De plus, n'est-il pas incohérent de prétendre de sortie une distribe tous les 6 mois et de faire du "elle sortira quand elle sera prête" ? Si l'appellation rc est correctement utilisée, pourquoi faire des versions serveur prétendument plus débuggé ?
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 10.

        Test de la Mdk 9.0-rc1 :
        http://www.distrowatch.com/dwres.php?resource=review-mandrake(...)

        Conclusion :
        Mandrake Linux 9.1 will continue the tradition of "swiss-knife" Mandrake distributions by being equally usable on notebooks, small/medium servers and desktop machines (and even Macs - check my other article). But this RC1 is not ready yet for the majority of new Mandrake Linux users: it has too many small bugs and rough edges.

        C'est trop pour une rc. Mais totalement normal pour une beta.
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 2.

      L'usage rc est uniquement commerciale pour les distribes ou pour attirer plus de monde pour les tests.
      Mais vu les score de ton "coup de gueule", ils ont raisons. Commercialement parlant :-)
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 6.

      Je pense que c'est à moyen terme une erreur. Même si comme le dit quelqu'un plus haut, ça plait....
      Les gens vont attendre l'arrivée des rc avant de faire des rapports de bugs. Ce qui est une grosse erreur. Les sorties sont plannifiées (à 1 voir 3 semaines) même si certains, manifestement, ne veulent pas l'admettre. Pour avoir fait quelques rapports de bug pour RedHat, je peux confirmer que les bugs mineurs des dernières beta sont pratiquement ignorés. Et s'ils sont corrigés, ils sont mis dans rawhide (équivalent cooker de mdk) et rarement incorporé dans la release final pour être sure que la correction n'apporte pas un bug plus important. L'aspect planning est évident (du moins chez RedHat). La RH 8.0 devait avoir acl. acl a été viré à la seconde beta car il y avait des problèmes. Pour la RH 8.1 c'est acpi qui est viré (reporté pour 8.2 ou plus). RedHat n'a pas fait le choix de multiplier les betas voir rc pour intégrer ces fonctionnalités. Ces fonctionnalité sont reportées pour les versions suivantes (acl est dans la RH8.1).

      Cette "polique" (qui n'est pas spécifique à RH) est bonne quand c'est une distribe basée sur de nombreuses releases, tout les six mois par exemple (ne pas confondre avec Debian qui a une autre apporche). Ça permet d'avoir les dernières inovations qui marche. Sinon la RH8.0 avec Gnome 2.0 serait sorti 6 mois plus tard alors que Gnome 2.2 est sorti par exemple. C'est la mal nécessaire pour avoir un compremis satisfesant entre fiabilité et ajout de programmes récents. Et noublions pas que la diffusion de programme récent est nécessaire pour les fiabiliser. Ces distribes à sortie fréquente "bossent" pour les futurs version serveur qui doivent être rock solide et peut bouger.

      Je pense qu'à moyen terme, il y aura moins de rapport de bug pour les beta (les première version). Celà va retarder leur processus de test des distributeur. Finalement dans quelques mois, années, les distributeurs qui font actuellement un mix beta/rc ne vont faire que des rc. Quel progrès...
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à 2.

    YES !!!! j'ai commencé avec une slackware francisée (Khéops) puis après divers essais (R.H, Suse, Mdk...) qui n'ont pas durés plus de 3 jours chacun, je suis bien vite retourné vers ma petite slack. Les scripts sont clairs et faciles à personaliser. Je tourne avec depuis le début et c'est toujours aussi light, stable et puissant.
    Il est vrai que la gestions des packages est un rien vieillote.mais bon on peut pas tout avoir.....
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à -1.

      personnelement, je ne veux pas lancer de trolls, mais la gestion des packages n'a jamais été 1 problème majeur sur Slackware ... et vous ?
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 1.

        Il faut nuancer : la gestion des paquetages est simple, mais la gestion des dépendances n'existe pas. Il y a des gens que ça gêne.
        • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

          Posté par . Évalué à 1.

          oui c juste

          la gestion des dependances m'a jamais emmerdé ... tout a tjs bien fonctionné ...
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 8.

      Comme beaucoup, j'ai commencé avec une Slack. En 93, même : il y a 10 ans !
      Je me rappellerai toujours avec émotion la cérémonie de la copie des 42 (si si, c'est la "bonne réponse" :-)) disquettes 5p1/4 1.2 Mo.
      Jouer au grille-pain avec le lecteur pour copier les 42 disquettes et les rendre au copain, puis re-grille-pain pour installer la distribution elle-même.
      Et je ne fais pas que de la nostalgie : j'utilise par exemple couramment une Slack 7 sur mon portable de compétition (Compaq LTE Elite 486dx75).
      <TROLL ON>
      Pour la personne qui veut faire du Linux sans se casser trop la tête, je conseille plutôt la Mandrake. Mais pour celui qui veut apprendre, comprendre ce qui se passe dans la machine, la Slackware est idéale.
      Rien qu'au niveau config réseau, allez comparer le méandre des scripts imbriqués d'une Mandrake, avec les deux seuls rc.inet1 et rc.inet2 d'une Slack !
      <TROLL OFF>
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 1.

        Je suis assez d'accord avec ton bloc de TROLL. Maintenant, bon, y'a pas que mdk et slack dans la vie. Mais la distinction entre l'orientation "scripts compliqués mais avec des frontends" et "scripts simples avec vi" me parait juste. J'avais d'ailleurs quitté les rh/mdk à l'époque des 6.qqch parceque trop de choses ne se règlaient pas par clic-clic, et étaient douloureuses à faire à la main de part la complexité des scripts. J'étais du coup repassé à slackware avec soulagement. Depuis, je suis sous gentoo, où on trouve aussi cette clarté dans les scripts de config, démarrage, etc, et je n'envisage vraiment plus de repasser sur une distrib complexe comme la rh ou la mdk.
      • [^] # c'est pas un troll c'est la vérité

        Posté par . Évalué à 1.

        <TROLL ON>
        faire du Linux sans se casser trop la tête, je conseille plutôt la Mandrake. Mais pour celui qui veut apprendre, comprendre ce qui se passe dans la machine, la Slackware est idéale.

        <TROLL OFF>

        Si dans ton esprit l'idée de linux c'est d'apprendre l'informatique,
        les SE, UNix, ou que sais-je encore, tu as raison,
        enfin je crois.

        Si pour toi "faire du linux" peut etre un but, un loisir, pourquoi pas une LFS mème.

        Par contre si il s'agit d'utiliser un systeme informatique personnel à des fins de bureautique, ou autre, je veux dire sérieusement, tu conseillerais un SE opérationnel, commercial, pas un de ces trucs d'amateurs doués, non ?

        J'écoute "velvet underground" ou Joplin avec plaisir, mais je prétends pas non plus etre "branché" musique, j'ai mème plutot honte ;
        bon ben la Slackware c'est pareil,
        hum hum non ?
        Un truc de nostalgique un peu paumés ;

        c'est d'ailleurs normal
        les facultés d'apprentissage s'amortissent pas mal, passé un certain age...
        et puis faut voir d'où vous etes partis pour certains, s'adapter d'accord, la 4eme dimension c'est autre chose.
        Allez bon courage, t'as vu ils vont supprimer les préretraites, les salauds

        Ca c'en est un, un peu trop agressif peut-etre, c'est mon défaut
        c'est à cause de la surmotivation.
        • [^] # Re : pourquoi pas une LFS mème.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui, c'est marrant c'est un argument que j'ai sur les chan IRC de gentoo en ce moment. On arretes pas de me demander pourquoi je me casse la tete sur ma LFS alors que gentoo est la reponse a toutes mes dependences.

          Linux, c'est avant tout la force d'utiliser la version que tu veux. Je reponds en general mais la LFS permet aussi de choisir les versions des softs que tu veux et tu n'es pas oblige de maj tout le temps comme gentoo si tu n'as pas envie.

          Enfin, dans la section 3615 ma vie, couple une LFS a checkinstall (j'ai installe RPM pour tracker les sources que j'installe) et tout devient plus simple :)

          Steph
        • [^] # Re: c'est pas un troll c'est la vérité

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Par contre si il s'agit d'utiliser un systeme informatique personnel à des fins de bureautique, ou autre, je veux dire sérieusement, tu conseillerais un SE opérationnel, commercial, pas un de ces trucs d'amateurs doués, non ?
          Comme Windows ?

          Plus sérieusement, la slack est un système opérationnel (il y a bien quelques trucs qui déconnent, mais trouve moi un SE où ce n'est pas le cas...) et commercial. Je l'utilise chez moi comme au boulot et je n'ai jamais eut à me plaindre.
          Comme toute les systèmes, elle demande un minimum de connaissances pour la maintenir, mais franchement, c'est pas plus compliqué que debian, mdk ou RH (les autres distros, je ne connais pas). Maintenant, si tu veux une install 'bleeding edge' comme on dit, c'est clair qu'il vaut mieux aller voir ailleurs que chez slack, ou alors il faut vraiment pas avoir peur d'y passer du temps.

          Et voilà, j'ai marché dedans :)
          • [^] # Re: c'est pas un troll c'est la vérité

            Posté par . Évalué à 1.

            Et ct le bon pied , ouf :)

            La vérité c'est que quel que soit la distribution , avec plus ou moins de difficulté pour y arriver, le syteme résultant dépend beaucoup du soin qu'y apporte l'"admin" .

            bon je sais pas si il y a une dist destinée à etre administré par des gens peu doués/interessés ?
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 3.

        Je voudrais ajouter le point de vue d'une personne qui n'a jamais utilisé de slackware et qui s'est égarée sur ce forum.
        Je suis d'accord que le monde de l'informatique est rempli de passionés qui n'oublieront jamais leur premières amours (Brassens l'a dit avant moi) mais à mon avis

        - Linux From Scratch permet bien mieux de savoir comment ça se passe dans la machine
        - L'exemple des scripts réseaux est un peu biaisé, on trouve des distri pour lesquelles la config des scripts réseau est on ne peut plus simple (qui a dit Debian ?).

        Moi ce que je comprends, c'est que des gens aiment la slackware comme on aime la hi-fi Pionner ou les voitures Renault, on a passé notre jeunesse avec, c'est une marque de fabrique et on aime toujours ça.

        Un utilisateur égaré mais averti (il en vaut 2 du coup.... (oui je sais c'est nul)))
        • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben non.

          J'utilise la Slack depuis 1 an. Pas vraiment un ancien combattant. J'y ai été initié par un gars de 20 piges (j'en ai 33). Autour de moi, j'en vois un paquet des gars de 20 piges qui bossent sur la Slack. Bref, on n'a pas passé notre jeunesse dedans, on y est venu.
          Avant ça, j'ai eu l'occasion à mon boulot de tester la plupart des distributions : Red Hat, SuSE, Caldera, Turbolinux, Mandrake, Debian, Yellow Dog. Il n'y en a pas une que je n'ai pas fini par bousiller dès qu'il y avait gestion des dépendances, avec cette habitude grandiose qu'ont ces systèmes de te faire des dommages collatéraux à tout va : pour installer tel package, ca t'upgrade ImageMagick, mais du coup tu te retrouves avec un "convert" buggé dont tu as besoin, mais pour revenir en arrière, c'est la galère, etc.
          La Slack, je n'ai pour le moment pas réussi à la bousiller. Je fait les upgrades au même rythme que Volkerding et quand ca merde, je reviens à la version d'avant. A chaque fois, c'est une ligne de commande.
          Et ca merde rarement, car il sait y faire le bonhomme.

          Pour ce qui est des scripts, tous les scripts d'init de la Slack sont hyper simples. Donnez-moi de l'init BSD tous les jours, plutôt que du Système V.

          Cordialement,
          • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

            Posté par . Évalué à 6.

            > je n'ai pas fini par bousiller dès qu'il y avait gestion des dépendances

            Les dépendances sont là pour éviter de "tout bousiller". Maintenant, la pluspart des SE gère les dépendances. Via apt-get (qui existe aussi pour rpm), via urpmi etc...
            Mais les dépendances sont trop dépendantes des SE. Un paquet Mdk ne peut pas s'installer sur RedHat par exemple.
            Si tu n'utilises par des "rpm --nodeps" ou "rpm --force" tu ne bousilles rien.
            • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

              Posté par . Évalué à 1.

              Les dépendances sont surtout pour simplifier l'installation de nouveau packages. Si une dépendance d'upgrade un package pour qui la compatibilité ascendante de version est pas parfaite (selon sa compilation, glibc 2.3.1 peut avoir des problèmes de compatibilité ascendante avec glibc 2.2.5), tu peux te retrouver avec des vieux programmes qui ne marchent plus bien ou des nouveaux qui plantent. J'ai eu un problème sur une Red Hat récemment ou l'installation d'un truc genre transcode a poussé à l'upgrade d'ImageMagick. Manque de bol, le convert de la nouvelle version était buggé, problème postscript.
              Comme la création des rpms gère automatiquement les dépendances en fonction des links à la compile, tu es marron. Alors que dans bien des cas, un simple lien symbolique vers une version de la librairie partagée un peu plus ancienne suffirait à faire tourner le programme malgré tout.
              En bref, tu peux bousiller un système à dépendance même sans faire de truc crade.

              Cordialement,
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 1.

        Moi aussi, j'ai commencé avec une slackware 3 (Kheops)
        sur un P133 avec 32 Mo de ram, et j'ai jamais pu lancer X parce que j'avais une carte video Matrox
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Idem pour moi :o)

      J'ai commencé exactement pareil avec une Kheops (2.3 ou qqchose comme ça), puis je suis passé sur une slack (3.6 je crois). J'ai ensuite essayé un peu tout ce que j'ai trouvé (RH, mdk, deb, suse... ), puis je suis toujours revenu sur une bonne vieille Slack.

      C'est vrai que la gestion des packages ne gère pas de dépendances, mais a part lors de l'installation je ne les utilise pas. J'update tout a partir des sources.

      Pour ce qui est des inits, ils sont vraiement simples et faciles a utiliser.
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à 0.

    Debianiste convaincu mais alléché par cette release... à tester...
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à -1.

    Ah cool !! J'attends la version finale avec impatience... Suis sous 8.1 au taf... Simple mais efficace mais c'est sûr que c'est (bcp) moins user-friendly que d'autres (J'aime bien les autres distri, j'ai une Suse à la maison, bien que Yast est proprio, c'est un outil intelligent je trouve alors pas de troll svp... Sinon j'aime bien Mdk, mais moins RH (because BlueCurve) mais il fait tout de même plus pro...).
  • # Vous avez essaye Dropline ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bonsoir a tous

    chuis tjrs sur la 8.1 avec dropline par dessus
    la y'a pas a dire c'est bien, c'est beau, c'est propre (pour ceux qui aime gnome)

    donc j'attend avec impatiance que la 9 sorte pour pouvoir lui installer par dessus un dropline (enfin un gnome non modifie "rht :(" )

    c'est vrai que la slack au debut ca rebute un max mais a l'utilisation c'est un petit bijou
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à 1.

    Sinon, je suis d'accord avec je sais plus qui, qui disait que les scripts mandrake sont hyper compliqués, avec des scripts qui en appellent d'autres qui en appelent d'autres qui en appelent d'autres...

    1) pourquoi il font ça chez mandrake ?
    2) c'est si dur que ça de faire un système simple à configurer ?

    parce que sinon j'aime bien les systèmes de packages, moi... et puis j'aime bien mandrake, je sais pas pkoi, ça doit être sentimental...
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 5.

      Connait pas mdk mais ça doit être comme redhat.
      Pratiquement tout ce qui se configure avec une interface graphique se retrouve dans /etc/sysconfig/. On y trouve aussi plein d'infos.

      cat /etc/sysconfig/rawdevices
      # raw device bindings
      # format:
      #
      # example: /dev/raw/raw1 /dev/sda1
      # /dev/raw/raw2 8 5

      Pour la doc, c'est par là :
      /usr/share/doc/initscripts-6.95/sysconfig.txt

      Et franchement, c'est beaucoup plus simple que d'apprendre ifconfig, route, raw etc... ça rend les choses beaucoups plus visible que les "hacks" des fichiers /etc/inet etc... Le paramétrage est dans des fichiers qui ne contiennent pas de code. La modification des scripts standards empêche aussi les mises à jours sans risquer de perdre les adaptations concoctées avec amour. Pour moi, ces "hacks", sont définitivement à éviter.
      • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

        Posté par . Évalué à 6.

        Je fais beaucoup de paramétrage directement dans /etc/sysconfig/ . On dit que les scripts RedHat sont lourds. Peut-être. Mais l'utilisation de /etc/sysconfig/ est très simple.
    • [^] # Re: Slackware 9.0-rc1

      Posté par . Évalué à 1.

      1/ et 2/ parce qu'à la fin de l'installation ou de l'activation d'un service tout doit fonctionner même si tu ne sais pas ce que tu fais et que tu le fais au travers de wizard. Et tout service possible et imaginable doit donc être prévu au départ des scripts.
      Comme à priori, les gens qui ne savent pas trop ce qu'ils font ne vont pas regarder dans les scripts, ce n'est pas grave qu'il y ait pleins d'options spécifiques à telle ou telle situation dans les scripts. Quant à ceux qui connaissent, par définition, ils arrivent vite à s'y retrouver dans les scripts.
      Sur une slack, quand tu installes un nouveau service, tu dois rajouter son activation au démarrage de ta machine, et sa désactivation, ce qui est simple à faire quand tu connais déja comment faire. Pas pour le front end user que vise mandrake.
      Enfin, ces scripts sont le résultat de pas mal d'années de travail de rh, donc à priori ils contiennent pas mal d'efficacité inside, qui n'apparait pas immédiatement important dans le cadre "ma machine à moi n'a pas besoin de toutes ces checks.".
      Et n'oublie pas que mdk développe sa propre couche de scripts à coté des scripts rh puisqu'elle s'est écartée de celle ci depuis longtemps. Donc tu trouves les scripts draknet par exemple dans /etc/sysconfig à coté des sysconfig tradi de redhat, qui proviennent si je ne m'abuse des wizards mandrake. C'est encore un peu plus de complexité, mais ca veut aussi dire une distro encore plus user friendly. Et c'est pour ça qu'on est sentimentaux pour elle, non? Parce qu'elle a décidé de s'occuper de ceux d'entre nous qui ont du mal à s'occuper de leur systéme jusqu'au bout de ses ongles.
  • # C'est le moment

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    de proposer que la prochaine release debian porte le numéro 15, pour reprendre un peu d'avance dans la course aux numéros.

    --
    un troll ? où ça ? ... ah non, je l'aurais senti !
  • # Re: Slackware 9.0-rc1

    Posté par . Évalué à 1.

    ma première distrib étai une mandrake qui étai simple d'accès et intégrait kde contrairement a la redhat de l'époque

    elle ofrait une compatibilité redhat ( du moins au début ) qui permetai de trouver assez facilement de l'aide.
    elle corespondai a mes besoins ( facile a instaler pour un débutant, kde, packages rpm )

    depuis la facilité d'intalation n'est plus un argument pour moi
    la compatibilité redhat n'existe plus
    les distrib récentes intègrent toute kde icewm ou gnome
    un rpm doit corespondre a la bone version de la bone distri ...
    la mandrake ne réponds plus a ces besoin et mes besoins ont changé

    je sui passé a la slack ( a partir de laversion 7 )
    elle est désormai relativement facile a intaler
    l'abscence de gestion des dépendances n'est pas gènante bien au contraire
    bien sur je suis obligé de configurer la machine et de modif qq scripts mais ma machine fonctione parfaitement
    ( barebone ss51g shuttle )

    si on me demande quelle distri je conseille j'aurai tendace a dire que c'est en fonction de l'utilisateur et de l'utilisation qui en est faite. Pour ce qui est de la slack c'est une excelente distri qui réponds a des besoins diférents de ceux d'une mandrake.

    Patrick Volkerding fait un magnifique travail qu'il convient d'aprécier a sa juste valeur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.