Sortie de MATE 1.18

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
30
19
mar.
2017
MATE Desktop Environment

Lundi 13 mars 2017, après six mois de développement, l’équipe de MATE Desktop a publié la version 1.18.

MATE Desktop Environment est la continuation de GNOME 2, il fournit un environnement de bureau intuitif et attrayant en utilisant les métaphores traditionnelles du bureau. MATE est en cours de développement pour intégrer de nouvelles technologies (systemd, GTK+ 3, Wayland, etc.) tout en préservant un environnement de bureau traditionnel.

Cette nouvelle version finalise la migration vers GTK+ 3, la migration de libunique vers GtkApplication et la suppression de tout le code GTK+ 2. La version minimale requise de GTK+ est la 3.14.

Les nouveautés

Les principales nouveautés de cette version incluent :

  • migration complète de libunique vers GtkApplication ;
  • ajout de la prise en charge de libinput pour les souris et pavés tactiles ;
  • amélioration de la prise en charge de l’accessibilité avec le concours d’Hypra.fr ;
  • ajout de nouvelles fonctionnalités au gestionnaire de fichiers Caja :
    • ajout d’une file d’attente pour la copie avec la possibilité de pause,
    • demande de confirmation avant le déplacement des fichiers vers la corbeille,
    • prise en charge des boutons avant et arrière de la souris pour la navigation entre les répertoires,
    • notification lorsque les lecteurs éjectés peuvent être débranchés ;
  • l’écran de verrouillage charge le fond d’écran sélectionné par l’utilisateur à la place de celui défini par défaut ;
  • beaucoup de méthodes dépréciées de GTK+ ont été remplacées ;
  • mise à jour des traductions ;
  • corrections de nombreux bogues ;
  • les composants et applications de MATE Desktop utilisent seulement GTK+ 3 ;
  • tout le code GTK+ 2 a été supprimé ;
  • la version minimale de GTK+ est 3.14.

Et ensuite

Pour les prochaines versions :

  • mate-panel : possibilité d’utiliser le tableau de bord en position verticale [#157] ;
  • mate-sensors-applet : possibilité de masquer les unités de température [#22] ;
  • atril (visionneuse de fichiers PDF) : utilisation du paquet de la bibliothèque synctex fourni par les distributions ;
  • caja (gestionnaire de fichiers) :
    • ajout d’une option pour permettre de créer une nouvelle fenêtre lorsque l’on déplace un onglet [#454],
    • ajout d’une option dans les préférences pour désactiver les icônes génériques dans la vue sous forme de liste [#26],
    • ajout d’une option pour afficher les miniatures dans la vue sous forme de liste [#153],
    • possibilité de changer la couleur des dossiers dans la vue liste [#410] ;
  • engrampa : ajout de la prise en charge de la bibliothèque libarchive [#52] ;
  • mate-applets :
    • l’appliquette de commande permet de lancer des commandes de façon asynchrone [#163],
    • ajout à l’appliquette drivemount d’une liste noire des points de montage et périphériques [#24],
    • ajout à l’appliquette cpufreq d’une option pour afficher plusieurs cœurs et processeurs dans une seule instance de l’appliquette [#50],
    • ajout à l’appliquette cpufreq la prise en charge du pilote intel_pstate [#173] ;
  • mate-control-center :
    • mise en cache les miniatures des images de fond du bureau dans la gestion des préférences de l’apparence,
    • prise en charge du pilote xorg-libinput [mate-control-center #133] ;
  • mate-menus : ajout d’une option pour activer ou désactiver un troisième niveau de sous‐menu dans l’affichage du menu des préférences [#35] ;
  • mate-session-manager : dans la boîte de dialogue des propriétés, affichage des applications actives qui peuvent ou seront enregistrées à la fin de la session [#113] ;
  • mozo (éditeur de menu) : passage au paquetage GI de mate-menus ;
  • pluma (éditeur de texte) : ajout d’un greffon pour afficher (et peut‐être changer) le type de fin de ligne [#50] ;
  • mise à jour de l’intégration de caja avec le moteur de recherche Tracker ;
  • ajout de la prise en charge d’AccountsService ;
  • finalisation de la prise en charge de systemd-logind ;
  • migration de dbus-glib vers GDBus ;
  • migration de toutes les traductions (aide et guide) vers Transifex ;
  • mate-indicator-applet : ajout de la prise en charge de plus de types d’indicateurs ;
  • ajout de la prise en charge de Wayland ;
  • ajout de la prise en charge des écrans à haute densité (HiDPI) ;
  • remplacement de libmatekbd par libgnomekbd ;
  • remplacement de libmateweather par libgweather.

Ressources

Informations sur MATE :

  • # Bureaux et Applications

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

    Bjr,

    Malgré les années d'utilisation du concept de multi-bureau, à ma connaissance, seul OpenBox permet d'affecter ses applications à un bureau particulier.

    Par exemple :
    firefox sur le bureau 2, à chaque ouverture de FF, hop, direct dans le bureau 2
    Lecteur de musique sur le bureau 4, …

    Les autres desktop environnement ne proposent pas cette possibilité, en tout cas, je n'ai pas pu y accéder.

    Il parait qu'avec KDE c'est possible, mais, pour le moment je ne l'utilise pas.

    MATE est mon desktop principal, et c'est la feature qui me manque.

    • [^] # Re: Bureaux et Applications

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

      Tu as essayé : Menu Système --> Préférences --> Personnel --> Applications au démarrage --> Options --> Se souvenir automatiquement des applications…

      • [^] # Re: Bureaux et Applications

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

        Non, mais oui, mais non.

        Non, jamais essayer auparavant.
        Oui, je viens d'essayer.
        Non, ça ne le fait pas. Ça ouvre toutes les applications de la dernière session sur le bureau n°1.

        Ceci dit, je suis sur MATE 1.16.1

        Je vais ré-essayer après la mise à jour vers 1.18

    • [^] # Re: Bureaux et Applications

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      C'est aussi possible sous Gnome avec l'extension officielle Auto Move Windows, qui permet de facilement assigner des applications à un bureau.

    • [^] # Re: Bureaux et Applications

      Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

      Awesome le fait aussi :)

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Bureaux et Applications

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      Juste pour info, pour pallier à ça on peut éventuellement utiliser devilspie2 qui permet de programmer des actions automatiques sur des fenêtres.

  • # Plus d’activité que XFCE?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

    Je me pose une question:

    MATE vient de passer en full GTK+ 3.

    S’il y a un dev de XFCE dans le coin, pourrai t’il me dire si c'est, celons lui, due a une activité plus importante du projet MATE ou que le passage a GTK+ 3 sous XFCE a des raisons d'être plus long (projet plus ancien = plus de passif dans le code).

    Merci d'avance! :)

    • [^] # Re: Plus d’activité que XFCE?

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 20/03/17 à 10:55.

      Xfce a un gros manque de moyens humains.
      Autrement dit, la capacité de travail est très réduite.

      C'est pas moi qui le dit, c'est les dévs sur la mailing list Xfce.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Plus d’activité que XFCE?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-0).

        Ce qui explique la lenteur de la migration vers gtk3. Il est vrai aussi que la communication autour du projet n'est pas des plus étendues en ce moment :(

        Un libriste qui en a sa claque des puristes.

  • # [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Bonjour Frédéric,
    Je comprends les motivations derrière le bureau MATE, mais quelles sont les différences principales (à part Nautilus ≠ Caja) avec GNOME Classique ?
    Au final, quel intérêt d'avoir MATE et GNOME Classic en "compétition" ?

    Je cherche à passer de macOS à GNU/Linux, et j'ai du mal à choisir ma distro / mon DE.

    • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Je cherche à passer de macOS à GNU/Linux, et j'ai du mal à choisir ma distro / mon DE.

      Ne choisis pas, essaie. Il y a plusieurs distributions et bureaux parce que nous sommes des individus, avec nos particularismes. En somme nous avons tous des besoins différents. La variété des bureaux et des distribs répond à ça. Tu ne peux pas choisir sans essayer quelques mois.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

        flûte j'avais tapé une longue réponse, qui a disparu.

        J'ai testé Ubuntu Unity/Gnome/MATE/Budgie, avant de savoir que Gnome était très flexible via les thèmes et les extensions. (pas encore joué avec)
        J'ai aussi teste Debian 7+Gnome, Fedora+Gnome, et ElementaryOS. Ce dernier reprend une bonne part de l'ergonomie de macOS, ça me plaît, mais il y a encore du chemin. Les Apps "native" sont belles, mais encore limitées.

        Je veux bien qu'il y ait des particularismes, mais bcp de DE se ressemblent (Unity, Budgie, Elementary, etc…) , certains comme GNOME semblent être particulièrement flexibles, donc je me demande si tout ça est bien nécessaire, pareil pour les DE légers, XFCE, LXDE, LXQt, Raspbian PIXEL, etc…pfiou…

        Je suis peut-être déformé par mes années de Mac, du "règne" de Steve Jobs, mais le constat est là : macOS est hypercomplet. Il est relativement fermé, il glisse vers des techno propriétaires (Metal), certaines techno stagnent, mais il est très complet.
        C'est pas facile d'en partir.

        • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          Il te manque Cinnamon :) Basé sur Gnome3 (looks, apps) mais pour un bureau plus conventionnel, à la Mate: menu en bas à gauche, icônes dans la barre des tâches, etc. Cinnamon est porté, mais pas unique, à LinuxMint. Comme tous, on peut l'installer indépendamment de la distro et le choisir à l'entrée de la session.

        • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Donc tu n'as testé que Gnome ou presque : les autres sont des interfaces disons "dérivées". On dirait que tu testes des bureaux qui ressemblent à MacOSX. Tu vas forcément être déçu, puisqu'on n'est pas sur MacOSX.

          Parmi les gros bureaux qui s'installent avec un ensemble de logiciels il y a encore KDE et XFCE, tous les deux extrêmement configurables.
          Ensuite les projets plus simples qui veulent seulement proposer une interface de gestion du bureau (et ses utilitaires) et des fichiers, et qui te paraîtront donc incomplets — alors qu'il s'agit d'y rajouter tout les logiciels qu'il te faut : LXQT, Enlightenment, GNUStep, etc.
          Et il y a encore plus basique, plus léger aussi, souvent hautement configurable : Window Maker, Fvwm-crystal, Rox desktop, EDE (en Fltk), CDE - Common Desktop Environment (en Motif), OpenBox, etc.
          Et puis les distributions avec leur propre environnement, très très légers en ressources : Tiny Linux, Puppy, Damn Small Linux, …

          J'ai trié arbitrairement.

          On peut mélanger deux environnement selon les besoins. Par exemple j'utilise KDE, mais parfois je lance Windom Maker pour travailler sur un fichier ultra gourmand en Ram car Window-Maker consomme moins de 16 Mo en Ram. Je mets TinyLinux sur mon vieil eeepc à peu près pour les mêmes raisons.
          Certains préfèrent Fvwm-crystal ou "E" (Enlightenment) parce que c'est rapide et très très beau — tout s'y configure.

          Donc tu vois, le choix ne se fait pas en comparant avec MacOSX mais plutôt avec ce qu'on aime ou ce qu'on fait (au boulot par exemple).

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

            Merci pour ce panorama :-) même si ça ne va pas m'aider pour me décider.
            J'ai eu un aperçu d'XFCE en testant Ubuntu STUDIO.

            Il y a de multiple raisons pour lesquelles je cherche à retrouver macOS :
            - les habitudes ergonomiques (pertinentes) et visuelles.
            - ne pas dépayser les autres utilisateurs du foyer.
            - la simplicité d'utilisation
            - l'intégration

            GNOME et Elementary proposent leurs propres Apps, avec une certaine intégration transversale, et ça me plaît bien, même si malheureusement ces apps veulent rester (trop) simples, et ne proposent pas autant de fonctionnalités que d'autres. C'est aussi relativement le cas sous macOS, mais les apps intégrés sont quand même bien plus complètes.

            GNOME est orienté Touch, et ma prochaine machine pourrait être hybride.

            • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

              Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

              J'ai eu un aperçu d'XFCE en testant Ubuntu STUDIO.

              Dans Studio, il est pré configuré et ne donne pas une belle idée de ce qu'on peut en faire (c'est normal pour le but de Studio).

              KDE a un tas d'applications dédiées. Dans ton cas ce serait une erreur de ne pas le tester puisque tu trouves les apps Gnome trop simples. KDE propose un max d'options et c'est à toi de masquer le "trop compliqué".

              Pour ton besoin d'intégration, KDE y répond parfaitement.

              Quant au reste, sache ô oiselet migrateur, que j'ai mené plusieurs équipes vers les terres chaleureuses du libre. Eh bien retiens ceci : les utilisateurs sont casse-pied, rien ne leur va jamais. Il ne retrouveront pas MacOSX, ce sera toujours beaucoup trop différent pour eux, avec la plus parfaite mauvaise foi. Exemple : j'ai un jour changé le décor de MacOSX et annoncé que j'avais migré le poste sous Linux. Ce n'était que par jeu, par curiosité amusée et non par perversité diabolique comme mes hypocrites utilisateurs et trices m'en ont accusé! Car aucun n'a voulu admettre que ce poste de travail soudain difficile à utiliser, qui buguait, qui les déroutait et leur retirait tout le plaisir de travailler, n'existait que dans leur imagination. Le mot « changement » a suffit pour tout compliquer à l'écran.
              Donc ils ne veulent pas.
              Alors présente plutôt les nouveautés agréables :
              le copier-coller souris (surligne c'est copié, clique c'est collé), le menu simplifié des programmes, la dynamique et les nouveautés, le bureau personnalisable (sur le même poste chacun peut avoir son interface : kde, wmaker, etc.), etc.

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Je comprends les motivations derrière le bureau MATE, mais quelles sont les différences principales (à part Nautilus ≠ Caja) avec GNOME Classique ?

      Je fais un gros résumé: Les devs de Gnome 2 ont fait des changements de fond ce qui a donne Gnome 3.

      Comme Gnome 3 ne plaisait pas à tout le monde, une équipe a décidé de "forker" Gnome 2 en nettoyant son code, ce qui a donné MATE.

      C'est uniquement depuis Gnome 3.8 qu'une version "classique" du bureau est présente (mais elle reste beaucoup plus sobre que MATE).

      J’avoue que depuis Gnome 3.8, l’existence de MATE se discute un peu je pense mais a l’époque, il n’était pas du tout question pour Gnome de présenter une version "traditionnelle", MATE est née de cette incertitude.

    • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

      La version "Gnome-classic" de Gnome Shell me semble tout de même beaucoup plus limitée que ne l'était Gnome 2. Pour moi, c'est un simple compromis visuel aussi délicat à configurer son interface-mère. D'où l'intérêt de Mate qui offre facilement les mêmes possibilités de configuration qu'autrefois.

    • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2). Dernière modification le 20/03/17 à 14:30.

      À moins d'avoir la nostalgie des bureaux à l'ancienne, d'adorer tout configurer manuellement dans les moindres détails (quand ça nous en laisse la possibilité), je ne vois pas vraiment d'intérêt à utiliser MATE plutôt que GNOME, que je trouve bien plus complet, moderne et mieux fini.

      Et comme on peut le voir dans ces deux articles, il est désormais devenu particulièrement simple de le modifier du tout au tout pour obtenir un environnement radicalement différent :

      Si je devais relever les nombreuses lacunes de MATE par rapport à ce qui est proposé par GNOME, je citerai l'absence de nombreuses applications par défaut tel qu'un agenda, un gestionnaire de contacts, une horloge (alarme, minuteur, chronomètre), une application de prise de notes…

      Alors, bien évidemment, on peut utiliser celles de GNOME ou en trouver à droite à gauche, mais on retombe dans le fait de devoir tout faire soit même, et ce n'est pas dit que ce soit aussi bien intégré que sous GNOME.

      Il ne semble pas non plus y avoir de gestion des comptes en ligne utilisables par les différentes applications, que ce soit Nextcloud, Google, Microsoft… histoire de pouvoir synchroniser facilement nos données entre nos différents périphériques et pouvoir y accéder en tout lieu tout instant.

      Je n'ai également trouvé aucun centre de notifications. Les notifications apparaissent bien à l'écran, mais elles disparaissent après quelques secondes et il n'en reste trace nulle part. Suffit de ne pas prêter attention à ce moment-là ou de s'absenter un instant et l'on passe à côté d'éventuels événements (potentiellement importants) qui auraient pu survenir.

      Je trouve également incroyable qu'il ait fallu attendre cette dernière version de MATE pour avoir un retour sur les lecteurs externes. Jusque-là, l'utilisateur ne pouvait pas savoir s'il pouvait retirer ou non sa clé USB sans risque ?

      Au niveau de la gestion du matériel (je ne parle pas de la prise en charge par les pilotes), GNOME est également ce qui se fait de mieux : la gestion automatique de la luminosité est possible grâce au capteur de luminosité ambiante, les systèmes multi-GPU sont correctement exploités (sans bidouille à la Bumblebee) avec possibilité de choisir depuis l'environnement sur quel GPU lancer telle ou telle application. Les ordinateurs avec écran orientable (genre MacBook Air, Asus Transformer, Lenovo Yoga…) sont correctement gérés…

      Ça finira bien par arriver un jour ou l'autre sous MATE, mais avec combien d'années de retard ? Dans la dépêche, on peut lire que ça utilise enfin libinput, qui est déjà utilisé depuis plusieurs versions sous Fedora. Même chose pour les écrans HiDPI déjà pris en charge depuis plusieurs versions sous GNOME. Ce qu signifie que si demain une nouvelle technologie fait son apparition, il y a fort à parier qu'elle soit prise en charge bien plus rapidement sous GNOME.

      Chez GNOME, niveau interface, tout est simple et épuré, on trouve rapidement ce que l'on cherche d'un simple coup d'oeil. À l'inverse, je trouve les applications MATE complètement fouillis. C'est bien évidemment un avis totalement subjectif et personnel, mais qui a son importance, d'un côté comme de l'autre :)

      On peut également parler de tous ces petits détails qui ont leur importance, ainsi que les choix par défaut. Je n'ai utilisé MATE qu'en live CD seulement le temps d'une soirée, mais j'ai tout de même pu soulever un certain nombre de problèmes :

      • quand j'ai voulu prendre des captures d'écran, sous MATE il me proposait d'enregistrer tout ça sur le bureau (choix qui laisse à désirer), quand GNOME propose par défaut de les enregistrer dans le dossier Images (comportement attendu). Ça peut paraître anecdotique, mais chez bien des gens, les choix par défaut sont particulièrement importants.
      • quand je me suis connecté à un serveur distant, je n'ai rien trouvé pour afficher en clair le mot de passe (plutôt long et compliqué) que je devais taper.
      • après avoir monté mon volume distant, dans l'analyseur de disque, ce dernier n'apparaissait pas (il fallait le monter une deuxième fois manuellement). Tandis que sous GNOME, de monter un volume distant le fait apparaître instantanément dans toutes les applications GNOME.
      • aucune idée si c'était propre à MATE ou à Ubuntu MATE, mais j'avais des outils de configuration un peu partout, certains se dupliquant entre eux. Par exemple, j'avais de la configuration réseau dans le menu Administration ainsi que dans Préférences. Et à côté de ça, il y avait un Centre de contrôle qui tentait de reprendre un peu tout.

      Sous Fedora, je trouve le bureau GNOME infiniment plus cohérent et mieux fini. Je n'ai cité que 2-3 exemples, mais je suis certain qu'en y passant du temps, on doit pouvoir en lister des pages et des pages.

      Sinon, rien à voir avec MATE, mais je suis tombé hier soir sur une série d'articles de David Dufresne qui relatait son expérience après avoir migré de macOS vers Ubuntu GNOME (où l'on voit bien que les outils de base tels que l'agenda, le gestionnaire de contacts ou la prise en charge du cloud ont leur importance).

      • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

        Posté par . Évalué à 5 (+5/-1).

        Pour répondre, c'est un système qui convient parfaitement à mes clients, qu'ils soient privé ou institutionnels.
        C'est même une des raisons principales, le Bureau à l'ancienne, qui fait qu'ils préfèrent migrer sur Mint plutôt que sous win 10.
        Gnome est trop complexe à migrer. Pour les utilisateurs s’entend.
        La mode du style : synchronisation des données, google, ou le nuage, est très nettement en train de passer dans la région ou je pratique. De plus en plus de personnes ne prennent même plus leur portable (PC ou téléphone)avec eux à la sortie du travail.
        Pour le reste de la description, je ne vois pas trop de quoi tu veux parler. Si des problèmes peuvent se poser, c'est au niveau des serveurs (interne).
        Apparemment les trucs que tu cites ne manque pas aux utilisateurs qui en ont assez des gadgets, des bips à chaque action de la souris avec une haine particulière pour les notifications. que l'on vire la majorité de temps. C'est tout ça de stress en moins.
        Des choses aussi anodines que les design plats leurs sortent par les oreilles. (c'est assez étonnant d'ailleurs)
        Je ne m'en plains pas, ils allument leur machine le matin ça se connecte ou cela doit et c'est marre, ils font ce qu'ils ont à faire.
        C'est pareil pour nous dans mon atelier. On est libre parce que l'on ne dépend de personnes ni du cloud ni de la synchronisation. On ne garde que les mails du jour. Une fois traité on les vires. S'il doivent resservir, un copier coller dans la base de donnée interne de ce qui est important et c'est règlé. Et le portable (tel et pc) du boulot reste au boulot.
        On simplifie au max, parce que on a qu'une vie et qu'il y'a une vie à côté. De plus les clients sont satisfait (principalement pour la stabilité et la continuité dans l'utilisation au fil des versions)

        Pour Gnome, je ne me prononce pas ne l'utilisant plus depuis l'introduction de Gnome 3.

        • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

          Vous installez Mint + MATE ou Mint + Cinnamon?

        • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

          Pour Gnome, je ne me prononce pas ne l'utilisant plus depuis l'introduction de Gnome 3.
          Gnome est trop complexe à migrer. Pour les utilisateurs s’entend.

          Pour résumer, vous ne le connaissez pas, vous n'avez aucune idée des possibilités offertes, mais c'est trop compliqué ? (petite astuce).

          Ce n'est qu'un avis personnel, mais pour moi, ce qui fait de GNOME un excellent environnement, c'est que les développeurs tentent de faire en sorte que tout soit ok par défaut. Que ce soit au niveau des différentes applications prévues pour couvrir mes différents besoins, de la gestion du matériel, des services en ligne ou que sais-je encore.

          Et bien évidemment, tout est configurable. Si on prend le cas des notifications qui semblent vous faire horreur, c'est présent pour ceux qui aiment l'idée, mais on peut très bien faire un tour dans les préférences pour, soit désactiver complètement les notifications, soit effectuer un réglage plus fin par application (celle-là je m'en fout, celle-là c'est important…), soit de configurer quoi afficher (avec ou sans bandeau, avec ou sans alerte sonore)…

          Et ça sera la même chose pour tout. Alors qu'avec MATE, ben y a pas. Donc ok, ceux qui n'ont pas besoin de telle ou telle fonctionnalité se diront que c'est très bien, que cet environnement répond parfaitement à leur besoin. Ce qui est sans doute vrai. Mais pour les autres, on leur répond quoi ? Que c'est ballot mais qu'il faut faire avec ? Le jour où vos clients achèteront par exemple une machine avec écran HiDPI, vous leur répondrez quoi ? Que MATE ne sait pas encore le gérer, mais que dans la vie, tout vient à point à qui sait attendre, et que les développeurs de MATE ont prévus de s'en occuper dans une prochaine version ? Mais c'est cool, en 2017, ils pourront enfin gérer convenablement leur pavé tactile :p

          C'est plus facile et sympa de ne pas utiliser ce dont on a pas besoin ou de configurer notre environnement à notre convenance, que de se dire que notre matériel ne sera pas exploité au mieux ou qu'on peut faire une croix sur toutes ces fonctionnalités qui nous faciliteraient pourtant la vie, encore non implémentées dans un environnement qui a préféré réinventer la roue.

          • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

            Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

            Si mes clients n'en veulent pas, et je leur fait tester plusieurs possibilités, je ne vais pas plus loin. Pour faire quoi ?
            Je ne vais pas leur faire payer un travail de configuration alors qu'il n'en veulent pas tout de même.
            C'est eux qui décident des fonctionalités dont ils ont besoin. Pas moi.
            Cela dit je ne dénigre pas non plus kde ou gnome même si personne ne me les demande.
            Pour le plaisir j'utilise E17 et pour être toujours au fait avec les problèmes qui peuvent se poser pour mes clients, professionnellement j'utilise Mint Mate ou Debian avec Mate.

      • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Bonjour Okki,
        J'ai lu avec intérêt vos 2 articles qui m'ont permis de voir toute la souplesse de GNOME, et il y a de fortes chances que ça soit mon DE "d'émigration"
        Pour la distro, je crois comprendre que vous utilisez Fedora? J'ai lu ici ou là que Fedora fonctionnait mieux qu'Ubuntu avec GNOME. Vous confirmez?

        • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

          Fedora est effectivement la distribution qui propose la meilleure expérience de GNOME. Un certain nombre de développeurs et d'ergonomes sont payés par l'entreprise Red Hat pour travailler sur GNOME, que ce soit pour implémenter de nouvelles fonctionnalités ou faire en sorte que ça s'intègre au mieux avec Fedora (qui sert de base à Red Hat Enterprise Linux).

          À l'inverse, côté Ubuntu, il n'existe qu'une version communautaire, qui doit subir les choix d'Ubuntu, comme de ne proposer que ce qui est dans les dépôts officiels. À partir de là, même si GNOME 3.22 est disponible mais que pour x raison, Ubuntu fait le choix de ne proposer que des versions plus vieilles de certaines applications (après un rapide coup d'oeil non exhaustif, je peux déjà dire que le gestionnaire de fichiers et l'agenda n'ont pas droit aux versions 3.22).

          Ça vaut également pour le choix de certaines technologies. Si Ubuntu choisi de ne pas proposer libinput qui permet pourtant de bien mieux exploiter son pavé tactile, il faudra faire avec. Même chose pour le protocole d'affichage. Ubuntu a choisi de développer Mir dans son coin, quand toutes les autres distributions ont privilégié Wayland. Pour le coup, il est bien dispo dans les dépôts, mais dans une version plus ancienne que celle proposée par Fedora. Et quand on sait qu'il s'agit d'un projet encore jeune, qui contient encore quelques bugs (aussi bien au niveau du protocole que de sa prise en charge par l'environnement de bureau), je pense que chaque version, qui apporte son lot de correctifs, peut faire la différence.

          Donc oui, pour la meilleure expérience qui soit, je conseillerai plutôt Fedora.

          Maintenant, pour être honnête, il y a tout de même un ou deux points qui ne sont pas parfaits par défaut (la faute aux brevets logiciels et à certains fabricants), qui nécessitent de configurer des dépôts tiers pour pouvoir jouir de certaines applications ou codecs (RPM Fusion) ou pour pouvoir installer facilement et proprement le pilote propriétaire nVidia (dans le cas où l'on disposerai d'une telle carte) (Negativo17).

          Mais bon, ça se fait en deux cliques de souris pour le premier et une ligne de commande pour le second. On a connu pire ;-)

          • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

            Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

            Merci pour toutes ces précisions.j'ai justement une nVidia 750m sur mon Mac, que je compte encore utiliser en dual boot.

            Et Debian? Je sais que Debian a volontairement "un train de retard" pour des questions de stabilité, mais en version "testing", c'est jouable
            J'ai un Dell XPS 15 de 2010 qui dort avec une Debian 7 et Gnome 3.16, je vais commencer par mettre cet ordi a jour!

      • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Il y a au moins un cas d'usage: X2Go, qui ne fonctionne pas avec Gnome 3 (classic ou standard). C'est le seul cas où j'utilise MATE. À contre cœur parce que je préfère largement Gnome 3.

      • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

        Il ne semble pas non plus y avoir de gestion des comptes en ligne utilisables par les différentes applications, que ce soit Nextcloud, Google, Microsoft… histoire de pouvoir synchroniser facilement nos données entre nos différents périphériques et pouvoir y accéder en tout lieu tout instant.

        Sauf que pour Google (au moins, je n'utilise pas les autres) elle est plus qu'aléatoire …
        La synchro fonctionne quand elle a envie et de plus oblige à configurer son compte google avec une sécurité moindre que par défaut.
        Ne parlons des notifications de l'agenda qui soit n'apparaissent pas soient sont en triple …

        Au niveau de la gestion du matériel (je ne parle pas de la prise en charge par les pilotes), GNOME est également ce qui se fait de mieux […]

        Alors je m'étouffe ! Depuis quelques versions (je suis en 3.22) ma tablette Wacom Graphire ne fonctionne plus correctement (notif de Gnome qu'elle pas supportée quand je la branche), j'ai perdu le scroll horizontal sur mon pavé tactile du portable, etc.

        Chez GNOME, niveau interface, tout est simple et épuré, on trouve rapidement ce que l'on cherche d'un simple coup d'oeil.

        Encore faut-il que ce que l'on cherche n'a pas été mis à la poubelle par les dev Gnome (options de gestion du pavé tactile par exemple) …

        • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

          Je dois t'avouer que je n'utilise pas le cloud de Google mais une instance Nextcloud, qui fonctionne plutôt bien. Et pour le coup, je n'utilise pas non plus de tablette Wacom (décidément). Je vois juste dans le changelog de la version 3.24 qu'ils ont apporté la prise en charge de Wayland pour ces dernières et qu'ils ont un peu retravaillé l'outil de configuration.

          Maintenant, c'est du logiciel libre. Que ce soit Google, les tablettes ou je ne sais trop quoi d'autre, il ne faut pas hésiter à faire des rapports de bugs, suggestions d'améliorations et autres contributions au code, pour ceux qui en sont capables.

          Pour le pavé tactile, tu utilises bien libinput ? Selon les distributions, ce n'est pas forcément présent par défaut.

          • [^] # Re: [question n00b] Quel intérêt par rapport à GNOME Classic?

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 22/03/17 à 11:54.

            Oui j'utilise libinput et c'est depuis le passage à libinput que ça a foutu le bazard et que pas mal d'options de conf ont disparu pour la pavé tactile et qu'il faut aller bidouiller dans des fichiers pour récupérer le scroll vertical. Il y avait une manip pour l'horizontal mais elle ne marche plus depuis une mise à jour …

            • [^] # Touchpad

              Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

              Oui j'utilise libinput et c'est depuis le passage à libinput que ça a foutu le bazard et que pas mal d'options de conf ont disparu pour la pavé tactile et qu'il faut aller bidouiller dans des fichiers pour récupérer le scroll vertical.

              Je trouve ça bien pénible, cette mode actuelle d’enlever des fonctionnalités ou de remplacer des logiciels qui faisaient bien leur boulot par d’autres qui n’en font qu’une partie (Gnome 3, journald, Wayland, libinput…).

              Il y avait une manip pour l'horizontal mais elle ne marche plus depuis une mise à jour …

              Il est encore possible d’utiliser le driver synaptics (en tout cas avec X.org ; avec Wayland, je ne sais pas), c’est d’ailleurs ce que je fais.

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

              • [^] # Re: Touchpad

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

                Wayland, libinput

                On n'a pas la même notion de bien faire son boulot. (Ce n'est pas parce que ça marche qu'il n'y a pas un gros hack fragile derrière)

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Logiciels

                  Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                  X.org fait ce que j’en attends, notamment permettre de lancer des logiciels graphiques à distance (la 3D, je pourrais m’en passer). Wayland, non (à moins que ça n’ait avancé récemment).

                  Le pilote Synaptics me permet d’avoir le défilement vertical sur le bord droit du touchpad, le défilement horizontal sur le bord du bas et, cerise sur le gâteau, le défilement vertical rapide en circulaire à partir du bord gauche (je ne fais pas comme beaucoup de gens, qui utilisent leur portable avec une souris ; avec mes réglages, le touchpad est plus pratique). Apparemment, avec libinput, ce n’est pas gagné.

                  Alors X.org n’est pas au niveau du jour question sécurité et peut-être as-tu raison de reprocher quelque chose au pilote Synaptics, je ne sais pas, mais entre des logiciels qui répondent à mes attentes et d’autres pas, fussent-ils conçus le plus parfaitement selon les règles de l’art, le choix est vite vu.

                  Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Linux Mint Serena

    Posté par . Évalué à -8 (+1/-10).

    toujours extrêmement satisfait de LinuxMint Mate. Le seul truc qui me dérange c'est cette saloperie de pulseaudio. Mais bon!… sur les autres distrib c'est pareil.
    Et il est difficile de s'en débarrasser maintenant que Firefox l'exige.

  • # libunique

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    libunique package contains a library for writing single instance applications

    ah. OK.

  • # Mate / Cinnamon

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    Il y a quelques années en réinstallant une Debian je me suis retrouvé avec un Gnome qui ne me plaisait pas du tout (résistance au changement ? peut-être).

    Bref j'ai cherché comment remettre un environnement de bureau plus classique (un menu avec les applications et une barre des taches, comme dans Windows 95 :p ), et j'ai vu qu'il y avait MATE qui continuait en gros à maintenir Gnome 2 en GTK2, et Cinnamon qui faisait le même type de bureau avec le plus récent GTK3.

    Je me suis dit que c'était dommage de rester en GTK2 qui serait de moins en moins maintenu, j'ai choisi Cinnamon et je ne me suis plus intéressé au sujet depuis.

    Avec cette news, j'apprends que MATE est passé à GTK3. Du coup il y a des grosses différences entre les deux ? En terme de choix d'ergonomie, de technique, de mode de développement ou autre (Je ne critique pas le fait d'avoir 2 projets différents, c'est du libre)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.