Sortie de Scribus 1.3.2

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
0
27
jan.
2006
Bureautique
Cette nouvelle version de Scribus 1.3.2 a été annoncé le 23 Janvier 2006.

Scribus est un logiciel libre de PAO qui fournit un excellent support du format PDF et une gestion professionnelle de la chaîne de couleurs.

De nombreux bugs ont été corrigé et de nombreuses améliorations ont été apporté parmi lesquelles :
  • Ajout du support des information EXIF contenues dans les fichiers JPEG
  • Amélioration du support des formats TIFF et PSD (format natif de photoshop)
  • Ajouts d'effets additionnels pour les images (teinte et netteté)
  • Meilleur placement du curseur dans les boîtes de texte
  • Mise à jours importante de la documentation et des traductions associées

La grande nouveauté vient surtout du support natif de la plate-forme Windows basé sur Qt 3.
Par le passé il était nécessaire de passer par une émulation Cygwin qui avait le désavantage de considérablement dégrader les performances. Cette version native va permettre au plus grand nombre de découvrir ce fantastique logiciel libre de PAO sous Windows. Ceci devrait contribuer à promouvoir l'usage de tels logiciels mais aussi à encourager les utilisateurs, toujours plus nombreux, à migrer vers une plate-forme Linux/*BSD.

Aller plus loin

  • # Mouai

    Posté par . Évalué à 4.


    mais aussi à encourager les utilisateurs, toujours plus nombreux, à migrer vers une plate-forme Linux/*BSD.

    Je ne suis pas trop d'accord, les gens se diront justement que c'est bien, puisqu'on leur donne les logiciels tout cuis sous fenêtre(c). Alors pourquoi changer pour Linux ?
    • [^] # Re: Mouai

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pense que le principal obstacle à la migration vers un OS libre comme Linux n'est pas le système en lui même mais les applications qui tournent dessus. Si une majorité de logiciels libres sont portés sous des OS propriétaires, et bien petit à petit les utilisateurs vont utiliser de plus en plus des logiciels libres alternatifs à la place des solutions propriétaires (cf Firefox, OpenOffice.org etc).

      Ensuit faire migrer massivement les utilisateurs vers un OS libre sera moins conpliqué car en soit utiliser KDE n'est pas plus difficile que d'utiliser MacOs ou Windows (selon moi KDE est même plus pratique, mais c'est subjectif).
    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      il y a le pour et le contre. Aucun exemple majeur ne permet encore de trancher sur cette question.

      Par contre, ce qui est sur c'est que ca augmente l'interopérabilité des systèmes. Je me sentirais bien malheureux si OOo, mon im Jabber, Firefox ou Blender n'existaient pas sous Win. Celà permet de désenclaver Linux de sa grotte et d'accroitre la "visibilité" des logiciels libres.

      Du point de vue utilisateur, un ordi c'est un outil et ce qui se rapproche le plus des outils ce sont les logiciels comme celui là. Je vois mal quelqu'un qui ne se préoccupe pas de la sécurité ou de la philosphie du libre passer à Linux sans point d'accroche (ne serait-ce que pour ne pas mettre en péril la productivité). Ces logiciels multiplateformes sont ces points d'accroche.
    • [^] # Re: Mouai

      Posté par . Évalué à 10.

      Eh bien lorsque j'ai pris la résolution de migrer vers linux (il y a deux ans de ça) la chose qui m'a freiné net c'est de devoir réapprendre à me servir :

      1) De mon système d'exploitation (ça fait peur quand on ne connaît que Windows depuis 10 ans !)
      2) Des logiciels que j'utilisais couramment (par exemple Outlook Express, Microsoft Word, Internet Explorer pour ne pas les nommer).

      J'ai tenté tout de même mais ce fut un échec ... trop de choses différentes et nouvelles.


      Je n'ai pas abandonné l'idée, et j'ai choisi de migrer progressivement, c'est à dire :

      1) Remplacer peu à peu tous les logiciels que j'utilisais par des logiciels que je pourrai toujours utiliser sous Linux (toujours pour ne pas les nommer, Firefox, Thunderbird, OOo, ...)
      2) Une fois ces logiciels maitrisés (il y a un an) migration et apprentissage du nouveau système d'exploitation (plusieurs mois).


      Et là c'est passé tout seul ... même si j'étais dépaysé par ma pitite distribution, je n'étais pas perdu, j'utilisais des outils que j'avais appris à maîtriser sous Windows

      Je pense que les logiciels multi-plateformes sont donc utiles de ce point de vue là, ils constituent une première étape importante avant une migration.
      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à 5.

        Je pense que c'est aussi de cette manière qu'on peut montrer aux entreprises que Linux, c'est interessant : elles installent des logiciels libres sous Windows et découvrent qu'il en existent d'autres, dont Linux.

        Je sais, je suis peut-être naïf ---> [ ]
        • [^] # Re: Mouai

          Posté par . Évalué à 5.

          Je pense que c'est une histoire de philosophie, pas de démarche coimmerciale. Il y aura toujours les avis pour la démarche commerciale.

          Penser "Je ne porte pas ce logiciel sous windows car je n'est pas envie que les windowsiens en profite" n'est pas très opensource.
          Et surtout c'est un raisonnement commercial que l'on peut avoir quand on a une situation de monopole. Et même si linux avait une situation de monopole, c'est le genre de raisonnement qui me ferait me dire "mais pourquoi j'ai choisi linux ?". Actuellement je ne me pose pas la question.
          Je bosse avec firefox / thunderbird / oo.org au travail sous xp, et suis très content en temps que linuxien de ne pas avoir à "apprendre" un logiciel différent sous xp.
          Portage sous windows :
          - pas de double apprentissage pour un linuxien / windowsien.
          - facilité pour un windowsien pour passer à linux.
          - plaisir pour un windowsien d'utiliser autre chose que IE 6 (entre autres), et donc bonne image du libre.
          - suis la philosophie du libre.
          • [^] # Re: Mouai

            Posté par . Évalué à 4.

            Portage sous windows :
            -limitation des librairies utilisable facilement.
            -caution d'une politique non open source (s'appuie sur du non libre etc...)
            -...

            on peux voir les deux cotés d'une meme piece.
      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est amusant !
        J'ai l'impression d'avoir écrit ce post !
        J'ai fait la même experience avec une migration douce : Firefox - thunderbird ou la suite Mozilla et OOo sous windows puis... sous linux.
        Et je n'ai pas eu de problème car les favoris/bookmarks/marques pages, les mails, les documents sont identiques sous les deux systèmes. Ce fut donc un passage sous linux sans soucis (déjà + de 9 mois). Il remplit à 99% mes besoins et le reste fonctionne très bien avec wine (comme Quickpar)

        Donc, je pense qu'il faut pouvoir assurer une migration douce. Maintenant, on peut tout à fait promouvoir les logiciels libres sous windows :
        - durant l'installation,
        - dans le logiciel
        bref, de la publicité indirecte

        Donc +1 au commentaire précédent

        JP
        • [^] # Re: Mouai

          Posté par . Évalué à 1.

          Pour quickpar, le même projet ( http://parchive.sourceforge.net/ ) développe aussi une version en ligne de commande qui fonctionne très bien sous Linux. Je m'en sert régulièrement pour corriger des anime téléchargés sur des newsgroup et dont il me manque des morceaux.
          Sous mandriva c'est dans le paquet parchive2.
  • # Beta

    Posté par . Évalué à 5.

    Il pourrait être interessant de préciser qu'il s'agit d'une version beta, et qu'elle est donc fortement déconseillée pour de la prod.
  • # Ergonomie

    Posté par . Évalué à 2.

    Je vais me faire descendre en flamme mais ...

    C'est bien beau d'imiter Quark Express mais il faudrait peut-être faire un effort niveau ergonomie ....

    Et le support des listes ? Et la manipulation et gestion de tableau ?
    Et l'import de maquettes ? c'est reloud de devoir les importer un à un.

    (bon d'accord je suis de mauvais poil ce soir, je dois admettre que j'aime bcp Scribus mais que des ben on se sent frustrer ... Oui je sais, je devrais contribuer :( )
  • # Mouai

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    D'un point de vue pro, passer sous linux pose pas mal de soucis dans le petite monde ultra fermé de la PAO et des imprimeurs :
    Gestion des polices catastrophiques (déja que rien qu'avec les fonts win/mac c'est le gros bordel)
    Gestion du mode CMJN déplorable (oui on sait, c'est a cause de brevets à la con...)
    Drivers des Flasheuses inexistants. (oui on sait c'est la fautes des constructeurs, c'est con mais c'est comme ça....)
    Mais le plus important : tant que ça marche on ne touche rien ! (sous entendu, on reste sous mac OS 9 et quarkXpress)
    En revanche, il y 'a 2/3 domaines où le passage à des logiciels libres est très intéréssant : acquisition scanner NB, saisie et formatage de texte au km, et illustrations vectorielles (j'en oublie ?).
    Cependant peu de boites sembles avoir franchies le pas....
    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Chez nous, le rip d'impression (caldera) des posters A0 est sous Linux. Ca marche plutôt très bien ;-) Le principal problème, c'est powerpoint ! Imprimer sur A0 un powerpoint identique a ce qu'on a à l'écran semble une gageure...

      http://www.caldera.fr

      PS : /a priori/, ce caldera n'a rien a voir avec l'autre...
      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à 1.

        Hmmm si "l'autre Caldera" dont tu parles c'est celle/celui de SCO, alors j'ai comme un doute : si on clique sur ton lien, puis sur le petit logo "Caldera" en bas à droite, on tombe direct sur http://www.caldera.com/ c.a.d. le site du SCO Group...
        • [^] # Re: Mouai

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu as raison. Bizarre ce lien en bas à droite. Cependant, lorsque tu navigues sur leur site, il n'y a aucune trace de SCO. Par exemple, un historique de la société :

          http://www.caldera.fr/solutions/projet.php?lang=FR

          Il y a peut être un lien financier entre les deux. Ca n'empêche que ce rip d'impression professionnel fonctionne sous linux et me semble de bonne qualité (je ne suis pas utilisateur).

          En plus le siège est à strasbourg ;-)
    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Quand on voit le fric que les graphistes sont prêts à débourser pour du matos et des logiciels, il y a de quoi se dire que le problème vient aussi du fait qu'on leur fait croire que l'intérêt du libre est avant tout financier.
      Parce que le financier n'est pas une priorité pour eux ; à la rigueur, dépenser peu leur donne sans doute la sensation de ne pas faire partie de cette élite qui a des exigences.

      Alors qu'avec des moyens, il y aurait sans doute moyen de faire des petites merveilles - les moyens ne font pas tout mais donnent un point de départ.
      • [^] # Re: Mouai

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        C'est clair que si au lieu d'acheter tous les 2 ans une énième version de Photoshop/Xpress/illustrator/Indesign, ils investissaient dans le devellopement de solutions open source, ça serait... oui mais non je rêve là.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.