Sortie de Tellico 1.2

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
0
7
sept.
2006
KDE
Tellico est une application KDE sous licence GPL qui permet de gérer facilement tous les types de collections. Elle offre des champs prédéfinis par défaut (livres, musique, jeux vidéo, BD, timbres, vins, etc.) mais elle permet également de définir très facilement des champs personnalisés afin de s'adapter aux besoins de chacun.

Tellico gère facilement et simplement les entrées avec de multiples auteurs, genres ou mots-clés et propose l'autocomplétion lors de la saisie. Les données sont sauvegardées au format XML par souci de simplicité et de ne pas dépendre d'une base de données. Il existe plusieurs filtres d'import afin de récupérer automatiquement les informations depuis le web (par exemple IMDb pour les films, Amazon pour les livres ou CDDB pour les musiques). La version 1.2, disponible depuis le 31 août, apporte la possibilité de télécharger sur kde-files.org des nouveaux masques (templates) pour entrer les données et des scripts (par exemple pour chercher les informations souhaitées sur Allocine.fr). On peut maintenant modifier facilement avec une interface graphique les couleurs et les polices de ces masques (sans avoir à toucher les fichiers XSLT). L'autocomplétion est maintenant disponible également dans les champs de filtrage. L'export HTML est également amélioré.
Le site de Tellico propose un manuel d'utilisation complet avec des captures d'écran. Vous pouvez également vous inscrire sur la liste de diffusion afin de faire passer vos souhaits à Robby Stephenson qui est le développeur principal. Il est très sympathique est il répond rapidement à chaque e-mail.

En définitive Tellico est un logiciel actuellement sans concurrence dans son genre au sein du monde du libre. Son adaptabilité et sa souplesse sont sans équivalent pour qui désire gérer simplement ses diverses collections. Il existe certe de nombreuses applications spécialisées dans un type particulier de collection (par exemple Griffith ou bien mCatalog) mais aucune n'est aussi polyvalente que Tellico.
On peut néanmoins citer GCStar (qui a été évoqué sur Linuxfr dans cette dépêche) et qui a l'ambition de proposer pour GNOME le même genre de gestionnaire universel qu'est Tellico pour l'environnement KDE. Actuellement il n'en est pas encore au même stade de développement mais c'est une application qu'il faut garder à l'½il.

Mise à jour : la version 1.2.1 de Tellico est disponible depuis aujourd'hui. Elle corrige quelques bugs et les utilisateurs de Debian ou d'Ubuntu peuvent dès maintenant télécharger les paquets sur le site de Régis Boudin.
Par exemple pour Dapper il suffit d'ajouter cette ligne dans son fichier sources.list :
deb http://www.imalip.info/tellico dapper main

Aller plus loin

  • # Anciennement

    Posté par . Évalué à 4.

    Tellico, anciennement Bookcase.
    Quelqu'un sait pourquoi ils l'ont changé de nom ?

    Excellent programme au passage..
  • # problème d'installation

    Posté par . Évalué à 4.

    Je viens de l'essayer sur ma mdv 2006 mais il plante au démarrage avec le message
    tellico: undefined symbol: _ZN9KLineEdit12drawContentsEP8QPainter
    Oui je sais le rpm est sur cooker (2007), mais si quelqu'un sait comment réparer ça, ça me rendrait service car de mes essais c'est le logiciel le mieux adapté à une collection de musique classique et les nouveautés de cette version le rendaient encore plus attrayant pour ce genre de collection.

    Autre question, est-ce qu'il reste performant avec une collection de 500 CD?
    • [^] # Re: problème d'installation

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Plutôt que d'installer le binaire de cooker, essaye de recompiler le RPM source, chez moi ça passe sans soucis.
    • [^] # Re: problème d'installation

      Posté par . Évalué à 3.

      Bonjour.

      Autre question, est-ce qu'il reste performant avec une collection de 500 CD?

      je l' utilise pour ma bibliothèque 850 livres répertoriée avec image de couv' et résumé dégoté sur amazon avec les isbn.
      Le chargement est long mais tout a fait raisonnable 1 minute environ

      C' est vraiment un logiciel qui mérite le détour pour sa simplicité et les multiples possibilités offertes
      • [^] # Re: problème d'installation

        Posté par . Évalué à 7.

        Merci la compilation s'est effectivement bien passée, il va falloir que je change mes réflexes, je vais donc me lancer dans le chargement progressif de ma collection classique ...
        en cherchant un peu comment faire le paramétrage, les données décivant la musique classique ne sont pas les mêmes que pour la musique pop, le compositeur n'est pas directement lié à l'interprétation ...
        L'entité conceptuelle n'est plus seulement le CD mais l'oeuvre écrite par un compositeur jouée par un orchestre et quelques interprètes et qui se trouve enregistrée sur un CD, lequel CD regroupe une ou quelques oeuvres du même compositeur ou pas.
        C'est un exercice de modélisation que je donne parfois à mes étudiants et qui l'échouent en général car leur modèle est celui de la musique pop. Ils comprennent alors pourquoi il est alors difficile dans bien des cas de prendre en charge ce qu'ils appellent des compils qui sont analogues à la musique classique.
  • # Alternatives

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    En alternatives GTK, on peut également citer Alexandria pour gérer une collection de livre.
    http://alexandria.rubyforge.org/

    Mais il est quand même loin d'égaler Tellico qui est véritablement excellent.
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -1.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Correction

    Posté par . Évalué à 4.

    On peut néanmoins citer GCStar (qui a été évoqué sur Linuxfr dans cette dépêche) et qui a l'ambition de proposer pour GNOME le même genre de gestionnaire universel qu'est Tellico pour l'environnement KDE.

    GCStar fonctionne aussi sous Windows, ce qui n'est pas (encore ?) le cas de Tellico ...
    • [^] # Re: Correction

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Si GCstar fonctionne aussi sous Windows c'est parce qu'en fait ce n'est justement pas fait en particulier pour Gnome. Ca utilise uniquement le toolkit Gtk2 mais pas les spécificiés Gnome (comme gconf ou ses boîtes de dialogue).

      Du coup ca reste bien plus portable. Des utilisateurs ont même réussi à l'installer sur du MacOSX (pas en natif mais avec un serveur X).

      Merci au passage à l'auteur de la news pour avoir cité GCstar qui est effectivement encore loin de Tellico. Mais j'espère que cet écart va se resserrer au fil du temps ;)
      • [^] # Re: Correction

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Des utilisateurs ont même réussi à l'installer sur du MacOSX

        Ça n'en fait pas le premier prix de portabilité : installer gnome sous macOSX est pas si compliqué que ça. Et après, installer gedit, evince, gnome-terminal se fait sans trop de difficultés.
        • [^] # Re: Correction

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Le "même" n'était pas dans un sens d'exploit ou de but ultime. C'était juste dans le sens "aussi" en plus de ceux dont on avait parlé avant et sachant que lors du développement, je n'ai jamais prévu explicitement ce système (alors que malheureusement il y a des petits bouts de code spécifiques à un système Win32).
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: un peu bugge cette nouvelle version 1.2.1

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je crois que c'est mieux maintenant chez SVN. Vous pouvez le verifier, peut-être? Merci d'avance...autre cas, 1.2.2 sort bientôt.

      (prier d'excuser mon français...)
      • [^] # Re: un peu bugge cette nouvelle version 1.2.1

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Robby vient d'annoncer sur la mailing-list la sortie de Tellico 1.2.2 qui corrige ce problème spécifique de perte d'images.
        Donc Billou si tu a perdu des données tu peux les récupérer dans les fichiers backup (avec l'extension ~) et installer cette nouvelle version.

        Pour info le mail de Robby de ce matin :


        So Tellico 1.2.1 went out the door with a bug that would cause it to use the
        wrong temporary directory for writing images. So if you were opening data
        files that included the images in there with them, Tellico would write
        those images out to /tmp/kde-*******/tellico****** and then forget where it
        put them, essentially. (KDE uses unique directory names for tmp files)

        It will likely cause data loss if you save the file, and certain options are
        turned on. If that happens to you, please accept my apologies. Tellico does
        save backup files with the ~ extension, so look for one of those and open
        it.

        Tellico 1.2.2 is available with a fix. I know it’s just one day after 1.2.1
        was released, and I certainly hope I don’t keep introducing bugs like this
        every day. But this is an important bug fix. Version 1.2 did not have the
        bug.

        Robby
  • # Stockage des données...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Ils ont a mon avis fait un mauvais choix.

    XML est un format d'échange de données, il peut être utilisé pour exploiter en "temps réel" de petites quantités de données (surtout avec les machines actuelles), mais il n'est pas adapté à remplacer une base de données - surtout lorsque le volume stocké augmente.

    Eventuellement avoir des bouts d'XML parce qu'on a des structures à stocker et qu'on a déjà les fonctions de sérialisation, mais dans un conteneur qui supporte l'indexation (du sleepycat/berkeley DB, du SQLite...).

    Mais stocker en XML, dans un fichier 'plat', des données qui peuvent se montrer volumineuses et sur lesquelles on a besoin d'un accès direct: AMA non.

    Un clou -> un marteau
    Une vis -> un tourne-vis
    On peut toujours essayer d'enfoncer une vis avec un marteau, ça marchera un peu, mais ça aura ses limites.

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Stockage des données...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      La FAQ de Tellico :

      Why don't you use a real database?

      Part of the reason I started Tellico was to learn C++. I didn't know SQL at the time, and at the moment, I only have a faint knowledge of how to use it. Simply put, Tellico didn't start out as a relational database, and that won't change until sometime in the future when I get around to learning SQL and have the time and motivation to change the data model. If that bothers you, well, don't use Tellico then.
      Of course, anyone is welcome to make any changes they want to with the source code.


      On trouve aussi cette phrase dans la présentation de Tellico sur le site :
      I started developing it when I couldn't find a personal database program for KDE which didn't using a SQL backend.

      J'ajoute que moi je préfère XML pour ce genre de soft. Bien entendu Tellico n'est pas fait pour stocker les 263728 Go des empreintes génétiques des citoyens du monde entier. C'est un gestionnaire de collections personnelles ! Les performances sont très correctes et en cas de besoin ou de coup dur les données XML brutes sont disponibles. C'est bien plus facile à récupérer que des données enfouies dans une base de données.
      J'ai déjà entré dans Tellico plus de 1000 nouvelles de science-fiction pour mon site perso (il en reste encore au moins autant à entrer) et la rapidité du logiciel me convient tout à fait.
      • [^] # Re: Stockage des données...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour gramps (gestionnaire généalogique), ce sont aussi des données personnelles, mais il y a des personnes qui ont référencé qq milliers d'ancêtres et pour lesquelles les temps de chargement devenaient prohibitifs avec leur format d'origine en XML.
        Sauf erreur ils ont conservé une part de XML, auquel ils ont ajouté du sleepycat DB.

        Mais c'est sûr qu'en cas de crash, un format XML est nettement plus facile à récupérer qu'un format binaire.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Stockage des données...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'ajoute qu'il y a des moteurs SGBD embarquables (berkeley/sleepycat DB...) voir même SGBDR (SQLite...) qui évitent d'avoir à installer un serveur sur la machine - et permettent à l'utilisateur lambda de savoir sont stockées ses fichiers de données et de les manipuler naturellement (recopie, déplacement, backup...).

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Stockage des données...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Mais c'est sûr qu'en cas de crash, un format XML est nettement plus facile à récupérer qu'un format binaire.

          C'est clair, mais un "dump" en SQL d'une base de données bien bâtie est aussi simple à utiliser....
          • [^] # Re: Stockage des données...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Faut juste penser à l'avoir fait avant le crash :-)

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: Stockage des données...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Nickel pour moi aussi. C'est un super soft.

        Mes 900 bd sont au chaud dans ce logiciel, avec les couvertures et tout et tout et tout ....

        Merci encore M. Stephenson
    • [^] # Re: Stockage des données...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      (HS inside)
      On peut toujours essayer d'enfoncer une vis avec un marteau, ça marchera un peu, mais ça aura ses limites.

      Ça s'appelle enfoncer une vis à la parisienne, et c'est vraiment utilisé (dans du bois) parce qu'il y a des cas où ça tiendra mieux que si on l'avait simplement vissée. Bien sûr, ça n'est toujours pas la solution idéale. Il vaut mieux forer un avant trou et le remplir de colle avant de visser la vis.

      Fin de la minute bricolage.

      Il y avait longtemps que j'avais envie de réagir à cette expression, voilà une bonne chose de faite :)
      • [^] # Re: Stockage des données...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il y a des fausses vis qui sont étudiées pour être enfoncées avec un marteau. Elles ont un profil spécial. Une vraie vis à bois enfoncée à coups de marteau, c'est du travail de cochon ou de parisien comme on veut ...
        • [^] # Re: Stockage des données...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Pour ceux qui ne connaissent pas ce genre de vis (on est là aussi pour découvrir même si cela n'a aucun rapport avec le pingouin), il faut aller voir du coté des toitures. En effet, les tôles ondulés sont fixés sur une charpente en bois à l'aide de vis "invisable", il faut donc les frapper au marteau comme un clou. Le pas de vis ne sers que lors du démontage pour déviser la vis de son support lors d'un changement de tôle.
          • [^] # Re: Stockage des données...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            à l'aide de vis "invisable"

            Ca doit être dûr de mettre un coup de marteau dessus si on ne peut pas la viser...
            • [^] # Re: Stockage des données...

              Posté par . Évalué à 2.

              ben en fait, on moment de l'impact, l'énergie transmise par le marteau est convertie par la vis qui créé une micro rupture temporelle modifiant le trajet du marteau et déviant la frappe.
              Il faut alors des spécialistes (les couvreurs) pour persevoir ces micro déchirures et les annuler.
              Donc, oui, c'est possible mais pas à la porté du simple débutant
    • [^] # Re: Stockage des données...

      Posté par . Évalué à 3.

      XML est un format d'échange de données, il peut être utilisé pour exploiter en "temps réel" de petites quantités de données

      Ca tombe bien, a l'origine Bookcase était prévu pour ce genre d'utilisation. "Collection personnelle de livres", si tu as plusieurs milliers de livres a inclure dans ta base, il y a de fortes chances pour que tu te diriges vers un autre outil, avec une vraie base de données (ou que tu en aies déja un autre).
      Par la suite, ca a évolué pour gérer plus de choses ; mais revoir le coeur du soft pour utiliser un vrai systeme de base de données, c'est intrusif, ca demande du temps, surtout quand on n'a pas de connaissances en bases de données a l'origine et qu'on est tout seul.

      Ca n'empeche pas Robby d'envisager l'utilisation de SQLite pour Tellico 2.0 si j'ai bien suivi ; mais pour le momen trien de commencé (tu peux quand meme proposer un patch).
      Note au passage que le fait d'avoir tout en XML a part les images, ca rend les données tres simples a parser et exporter vers une vraie base de données en cas de besoin.
      • [^] # Re: Stockage des données...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        si tu as plusieurs milliers de livres a inclure dans ta base, il y a de fortes chances pour que tu te diriges vers un autre outil, avec une vraie base de données (ou que tu en aies déja un autre).

        Non, pour le moment je n'ai pas de liste... mais ça me titillerais d'en mettre une en place (CDs, DVDs, peut-être bouquins). Et là Tellico semble adapté à *mes* besoins (je suis encore dans le cas de collections raisonnables :-) ) - mais il ne faut pas sous-estimer les volumes manipulés par les collectionneurs passionnés (CDs, Timbres, cartes-postales...).

        Faudra que je regarde s'il permet d'indiquer "prêté à XXX", c'est une fonctionnalité dont j'aurais besoin. ("je l'avais bien, ce DVD, où c'est qu'il est passé").

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Stockage des données...

          Posté par . Évalué à 1.

          Les bases de tellico sont entièrement personalisables...
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Stockage des données...

          Posté par . Évalué à 2.

          Faudra que je regarde s'il permet d'indiquer "prêté à XXX", c'est une fonctionnalité dont j'aurais besoin. ("je l'avais bien, ce DVD, où c'est qu'il est passé").

          Comme dit billou juste au-dessus, il y a la fonctionalité, et ca s'interface joyeusement avec le carnet d'adresses pour te laisser choisir a qui tu as preté et le calendrier KDE pour savoir quand ca a été preté et quand ca doit etre rendu.
    • [^] # Re: Stockage des données...

      Posté par . Évalué à 3.

      « XML est un format d'échange de données, il peut être utilisé pour exploiter en "temps réel" de petites quantités de données (surtout avec les machines actuelles), mais il n'est pas adapté à remplacer une base de données - surtout lorsque le volume stocké augmente. »

      Tu vas vexer beaucoup de chercheurs en SGBD, là. Il ne faut pas confondre la forme finale d'un document XML, le document « plat », et ce qu'est un document XML, à savoir un arbre ordonné et étiqueté. La forme finale, c'est ton fichier « lisible par un humain » (qui a pris deux-trois aspirines avant de lire le fichier de 3000 balises). Mais la base en elle-même fait exactement comme les autres : elle indexe les documents, les noeuds fils, les noeuds parents ...

      « Mais stocker en XML, dans un fichier 'plat', des données qui peuvent se montrer volumineuses et sur lesquelles on a besoin d'un accès direct: AMA non. »

      Du point de vue d'une BDD, un document XML est un arbre (ou un graphe, si tu utilises les IDREF - mais là t'es déjà bien vicieux ;-) ). Rien n'empêche la base d'avoir cette structure version « binaire » (structure de graphe/d'arbre donc) dans la base, et de ne dumper les fichiers XML que lorsque tu en as besoin. D'ailleurs c'est plus ou moins ce que fait BDB/XML : tu importes tes fichiers dans la base, et il garde le tout chez lui, dans une forme interne qui l'arrange. Ensuite, tu peux faire des requêtes sur la base avec XQuery, et récupérer un document au format XML en sortie.

      En ce moment, beaucoup d'efforts sont fournis pour adapter les optimisations connues des SGBD/R vers les SGBD/XML. L'indexation est particulière, car si dans un SGBD/R on a des types fixes, avec des lignes de table de taille fixes elles aussi, XML est un langage semi-structuré : il faut en tenir compte.
      • [^] # Re: Stockage des données...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        XML ça reste du eXtended Markup Language si je ne me gourre pas - et c'est juste une normalisation du stockage "raw". Après, avec une spécification de type de document (DTD & Co) on précise ce qui est acceptable pour un usage.

        Qu'il y ait de la recherche sur des bases de données arborescente, réseau, relationnelles... on doit pouvoir a priori exporter le contenu de tous ces types de bases de données dans du XML, format d'échange suffisament riche pour pouvoir décrire diverses structures (les idrefs... pour stocker la représentation d'une base de données réseau... ça devrais le faire). J'espère que les chercheurs en bases de données ne sont quand même pas choqués quand on écrit ça.

        Comme tu le dis, XML utilise des données de taille complètement variable, on peut lui coller des commentaires, des espaces en plus... ça permet peut-être à certains d'utiliser le XML comme stockage backend d'une base de données à accès direct (en stockant les index ailleurs et en donnant des offsets dans le fichier XML, les espaces/commentaires pour 'effacer' des données), mais doit se retrouver rapidement avec un gros fichier à trous (comme dans les fichiers des bases de données :-) ) qui s'éloigne rapidement de la 'beauté' d'XML liée à la capacité pour un bonzhomme d'aller directement lire le contenu.

        Bref, je veux bien croire à une base de données arborescente efficace... mais pas avec XML en backend (ou alors en lecture seule et avec un ch'tit index à côté).

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Stockage des données...

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai dû être un peu trop cryptique, donc je vais essayer de mieux m'expliquer : dans une base de données orientée XML, les données peuvent très bien être traduites en interne par des structures de données tout à fait « binaires » : il faut juste qu'il existe une DTD ou un schéma XML disponibles (et comme on parle de gros documents, il serait étonnant que ça n'existe pas).

          L'indexation de documents XML et de leur contenu, ça existe déjà depuis un moment. Et puis, rien n'empêche au moment de l'analyse d'un fichier importé en XML de le forcer un peu à avoir une certaine gueule pour faciliter les accès dessus.

          « XML ça reste du eXtended Markup Language si je ne me gourre pas - et c'est juste une normalisation du stockage "raw". »

          Je ne vois pas ce que tu veux dire par là. Les SGBD/XML ont le même objectif que les SGBD/R : permettre la persistance des données. Et ne t'en déplaise, il existe déjà quelques systèmes qui permettent autre chose qu'un bête export de tables d'un modèle relationnel vers du XML (sinon, à la limite, autant exporter en CSV).

          Le besoin de ce genre de SGBD vient entre autres de professions où les critères pour classifier les données sont changeants. Par exemple, une expérience faite par un labo en bio ou en chimie, et qui coûte cher - donc pas possible de recommencer tous les jours - aura tout à gagner à être stockée dans une base avec un langage semi-structuré (par ex. XML ;-) ), car au fur et à mesure qu'on aura besoin de rajouter des critères pour analyser les résultats, on pourra. Alors qu'avec un SGBD/R Classique, une fois le schéma réalisé, rajouter une colonne dans une table alors que la base est déjà en train d'être exploitée tient de la gageure.

          « Après, avec une spécification de type de document (DTD & Co) on précise ce qui est acceptable pour un usage. »

          Non. Avec une DTD ou un schéma XML, tu *types* ton document, et c'est ce qui fait toute la différence : on passe d'un bête fichier texte « plat » (et donc autant chercher à grands coups de regexps dessus) vers un document semi-structuré, un arbre, dont les noeuds sont ordonnés (oui, je me répète), étiquetés, et qui correspondent à des types. Et quand on a un type, on peut déjà faire tout un tas de choses.

          Par exemple (on sait bien sûr aussi faire dans les SGBD/R) :
          <!ELEMENT identite (nom,prenoms,date_naissance,lieu_naissance)
          <!ELEMENT nom (#PCDATA)>
          <!ELEMENT prenoms (prenom+)>
          <!ELEMENT prenom (#PCDATA)>
          <!ELEMENT date_naissance EMPTY>
          <!ATTLIST date_naissance jour (#CDATA) #REQUIRED>
          <!ATTLIST date_naissance mois (#CDATA) #REQUIRED>
          <!ATTLIST date_naissance annee (#CDATA) #REQUIRED>
          <!ELEMENT lieu_naissance (#PCDATA)>

          <!ELEMENT adresse (rue,zipcode,ville,pays)>
          <!ELEMENT rue (#PCDATA)>
          <!ELEMENT zipcode (#PCDATA)>
          <!ELEMENT ville (#PCDATA)>
          <!ELEMENT pays (#PCDATA)>


          Bon ben, si j'essaie maintenant d'interroger ma base de personnes en demandant des trucs du genre
          for $x in doc("mes_personnes.xml")/identite/adresse return $x/rue


          Parce que la base connaît le type des données, elle saura inférer toute seule comme une grande que l'adresse ne fait pas partie du type « identité », et la requête renverra vide.

          Des choses comme ça, on sait très bien faire, et le langage XQuery est au moins aussi puissant que SQL (c'est un peu normal), voire plus.
  • # Cuecat

    Posté par . Évalué à 2.

    ...et il marche avec cuecat (petit lecteur laser de code à barres au prix de 12$ sur la toile )
    • [^] # Re: Cuecat

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ça sert à quoi et quel rapport avec tellico ? Où en trouve-t-on ? C'est bien beau de balancer un truc comme ça mais ça ne sert à rien en l'état :)
      • [^] # Re: Cuecat

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        je conjecture que tu dois pouvoir passer ton lecteur sur le code barre de ton bouquin et Tellico rapatrie les infos automatiquement depuis le Net.

        Dans les notes de la version 1.2 on trouve cette phrase :
        * Added parser for unmodified CueCat bar code scanner

        Si c'est bien ça alors c'est vraiment cool.
        • [^] # Re: Cuecat

          Posté par . Évalué à 2.

          En effet, puisque le code barre contient (grosso-modo) le numéro ISBN et que Tellico peut récuperer les infos a partir de celui-ci, il suffit de se faire une liste des numéros a récupérer.
      • [^] # Re: Cuecat

        Posté par . Évalué à 1.

        ça ne sert à rien ?

        1/ Ctrl+M (choisir mot-clé)
        2/ tu scannes ton code à barres
        3/ tout est récupéré automatiquement sut internet
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Cuecat

          Posté par . Évalué à 1.

          Un petit historique pour ceux qui ne connaissent pas le bouzin.
          Il était distribué gratuitement aux US jusque dans les années 2000.
          Principe de fonctionnement : tu scannais le code d'un produit dans une revue spécialisée et la connection au serveur du marchand s'effectuait automatiquement. Il a été retiré du marché car il a rapidement été détourné de son objet et qu'il a été attaqué du fait qu'il récupérait au passage tes coordonnées (remplies auparavant pour bénéficier du service); les soupçons de profilage étaient étayées :-)
          Je l'utilise depuis lors avec bonheur et après une petite modification matériellle.
          N'en déplaise à Xavier Maillard, il est très utile avec tellico, même si beaucoup de documents français sont inconnus des sources de données essentiellement américaines.
          Voici un lien :
          http://www.mavin.com/index.php?crn=188&rn=327&action=show_detail
          ...il a fallu quand même passer 2000 fois chez RadioSh....
          • [^] # Re: Cuecat

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je ne disais pas ça ne sert à rien dans le sens inutile. Je parlais de l'information balancée brute de fondrerie comme ça sans plus d'informations :0

            Je me doute bien que scanner un code à barre peut servir mais je ne voyais pas la connexion avec tellico.

            Merci pour toutes ces précieuses informations en tout cas.
    • [^] # Re: Cuecat

      Posté par . Évalué à 1.

      Bon, depuis que j'ai lu ça, je cherche un lecteur de code barre par cher (et compatible Linux)... J'ai rien trouvé de comparable aux $ 12 annoncés ici.

      Quelqu'un a des pistes / adresses / URL ?
  • # Un oubli ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    C'est plutôt un bon logiciel, mais quand je veux ajouter un jeu vidéo dans la liste, je peux choisir la plate-forme, et surprise, Linux n'est même pas dans la liste.
    Pour une applications KDE, c'est dommage...

    D'accord les jeux commerciaux natif Linux ne sont pas très nombreux, mais il y a bien MAC OS.

    (J'utilise la version 1.1.6, peut etre que la 1.2 corrige cela)
  • # Vin

    Posté par . Évalué à 2.

    Je gère ma collection de vins sous tellico, j'ai recréé une base compléte (celle d'origine de tellico ne me convenait pas). Cette base gère les stock, les régions, la localisation, les photos... Je ne sais pas comment extraire la base sans y inclure les enregistrements pour la proposer à d'autres personnes (attention, il s'agit de la structure de la base et non du template). Sinon, c'est un super logiciel, sans équivalent proprio (du moins à ma connaissance...
  • # Bibliographie Scientifique

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'utilise Tellico pour gérer ma bibliographie scientifique ( "seulement" 342 entrées pour l'instant).

    Avec le champ d'URL, il permet d'ouvrir directement les fichiers PDF qui sont stockés ailleurs sur le disque.

    Bon aprés, c'est sur qu'il ne s'interface malheureusement pas avec les moteurs de bibliographie scientifique, style Web of Science ou autre, mais c'est quand même le meilleur équivalent libre à EndNote que j'ai pu trouvé.

    Et en plus, on peut exporter sa biblio en BibTeX...
    • [^] # Re: Bibliographie Scientifique

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Dans un autre registre, en pure bibliographique, tu as jabref qui est vraiment très bien. En java et en un fichier, on peut donc le transporter à peu près partout sur sa clé.
      http://jabref.sourceforge.net/

      Il utilise le .bib en natif, gère les liens vers les pdf (local ou en ligne), importe un grand nombre de format, permet de rechercher et d'importer depuis pubmed et citeseer + plein d'autres trucs mais surtout, il s'interface avec lyx (et donc kile), emacs et winedit et permet d'insérer directement les références dedans.
      • [^] # Re: Bibliographie Scientifique

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a aussi pybliographer qui s'interface avec LyX
        http://pybliographer.org
      • [^] # Re: Bibliographie Scientifique

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je ne connaissais pas. Je pertinente fortement ! :-)

        Les fonctionnalités m'ont l'air vraiment bien. Pourquoi ne suis-je pas tombé dessus quand je recherchais un soft de bibliographie sous Linux.
        J'espère qu'il pourra importer les fichiers de Tellico. J'ai souffert quand j'ai du me tapper à la main le passage de EndNote vers Tellico...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.