Sortie de Tryton 6.0

26
30
mai
2021
Bureautique

Le 3 mai, la version 6.0 du progiciel de gestion intégré (ERP) Tryton est sortie. Cette version a un support de longue durée de cinq ans. Cette version sort avec son lot d’améliorations dont, entre autres, l’affichage en aperçu des attachements, des renforcements de sécurité et beaucoup d’améliorations comptables. Onze nouveaux modules dont le support des Incoterms, avatars et des produits kit, font leur entrée pour un total de 163. Tryton est maintenant aussi traduit en roumain, ce qui porte au nombre de 24 langues disponibles.
Comme d’habitude, la migration depuis les versions précédentes est prise en charge.

Tryton

Sommaire

Tryton est un progiciel de gestion intégré — communément appelés PGI ou ERP — modulaire basé sur une architecture trois tiers écrite en Python (et un peu de JavaScript). Il est proposé avec un ensemble de modules couvrant la majorité des besoins d’une entreprise (achats, ventes, gestion de stock et de production, facturation et suivi, comptabilité, etc.). Il est accessible via un client Web, une application native ou bien une ligne de commande en Python. Le projet est supervisé par la fondation privée Tryton qui garantit la pérennité du statut de logiciel libre.

Le projet publie une nouvelle version tous les six mois qui est supportée pendant un an et tous les deux ans et demi une version longue qui est supportée durant cinq ans.

Une image docker pour chaque version est publiée, c’est le mode d’installation le plus simple. Sinon le serveur et les modules sont publiés également comme packages sur PyPi.

Suite au Google Season of Docs, la documentation des principaux modules a été réécrite suivant une structure qui est elle-même documentée. Le travail continue dans la communauté pour convertir le reste des modules.

Principaux changements de la version 6.0

Améliorations pour les utilisateurs

Les clients sont maintenant capables d’afficher des documents à l’intérieur des formulaires.
Et grâce à ce widget, il est aussi possible d’afficher à côté des enregistrements un aperçu des attachements de ceux-ci.

Aperçu à côté d'une facture

Il est maintenant possible d’attacher aux e-mails, en plus des rapports existants, n’importe quels attachements.

Le client bureau supporte l’impression des rapports inclus dans un fichier zip (ex: pour les éditions qui ne peuvent pas être mélangées comme les factures). De plus, l’impression directe est supportée sur les plateformes UNIX via les commandes lp et lpr (Windows et MacOS étaient déjà supportés).

Le client bureau reçoit aussi le support d’une recherche interactive sur toutes les listes et arbres.

Un taux de déductibilité des taxes peut être défini sur les lignes des factures fournisseurs. Une valeur par défaut peut être configurée par catégorie de produit. Et pour les sociétés qui ne peuvent jamais déduire les taxes, elles peuvent configurer un taux global de 0%.

En cas d’installation pour plusieurs sociétés dans une seule base de données, l’utilisateur peut maintenant choisir de ne voir que les enregistrements liés à sa société courante ou bien de voir tous les enregistrements liés aux sociétés auxquelles il a accès.

Les taux de change de devise peuvent être programmés pour être récupérés de la banque centrale européenne à la fréquence choisie.

Les expéditions et productions du jour peuvent être assignées (réservées) automatiquement via une tâche planifiée. Celles qui ne pourraient être que partiellement assignées se retrouvent dans un onglet dédié qui permet au gestionnaire de décider de la traiter partiellement ou de la reprogrammer.
Il est aussi possible de « désassigner » manuellement certaines quantités de produits.

La numérotation par série des produits peut être un travail fastidieux parce qu’il faut diviser chaque mouvement en unité. Cette tâche est maintenant simplifiée via un assistant qui permet d’entrer d’un coup tous les numéros de série ou bien de les générer automatiquement.

Nouveaux modules

  • account_invoice_defer permet d’étaler le coût ou le produit d’une ligne de facture sur plusieurs périodes.
  • carrier_subdivision permet d’utiliser les sous-divisions (ex: provinces) et les codes postaux comme critères pour le choix de livreur.
  • incoterm permet la gestion des Incoterms sur les ventes, achats et expéditions.
  • party_avatar ajoute un avatar à chaque tiers.
  • product_cost_warehouse permet de calculer le prix de revient des produits par entrepôt.
  • product_kit ajoute des kits et composants aux produits. Ceci permet de définir des ensembles de produits qui sont vendus ou achetés ensemble avec une seule ligne.
  • purchase_price_list permet d’utiliser les listes de prix sur les achats.
  • sale_gift_card gère la vente et le remboursement de carte cadeau.
  • stock_quantity_early_planning propose d’optimiser le stock en planifiant des opérations plus tôt.
  • stock_quantity_issue aide à résoudre les problèmes de quantité de stock insuffisant.
  • stock_shipment_cost ajoute le coût d’expédition sur les mouvements de sortie et l’inclut dans le rapport de marge.

Améliorations pour les administrateurs

Le serveur inclut maintenant une protection pour les appareils de confiance contre la protection des attaques par brute force. C’est-à-dire que ces appareils qui sont connus ne sont pas retardés si une attaque à lieu sur l’utilisateur.

Une nouvelle commande en curses trytond-stat a été ajoutée. Elle affiche quelques statistiques sur le serveur trytond comme les requêtes en cours ou l’utilisation des différents caches.

Les groupes d’utilisateur peuvent hériter des droits d’accès d’un autre groupe. C’est très utile pour faire des super groupes « Administrateur » à qui on ne fait qu’ajouter des droits en plus.

Améliorations pour les développeurs

Tryton supporte maintenant la version 3.9 de Python.

Des structures immuables sont maintenant utilisées comme valeurs des champs Dict et MultiSelection à l’instar des autres champs. Ceci permet de forcer les bonnes pratiques car l’ORM n’est pas capable sinon de détecter les changements.

Les règles de filtrage d’enregistrement ne s’appliquent plus que si _check_access est positionné dans le contexte. C’est-à-dire pour les accès extérieurs. Ceci améliore le support de multi-sociétés qui se basaient historiquement sur ces règles.

L’ORM supporte maintenant la recherche full-text et par similarité si la base de données le supporte. Un nouveau type de champ FullText permet de stocker une liste de chaînes de caractères dans la base afin de les indexer pour une recherche rapide.

Un attribut __acces__ a été ajouté sur les Model qui contiennent l’ensemble des champs sur lesquels les droits d’accès sont aussi à vérifier. Cela sert principalement à ne définir que les droits d’accès au modèle d’entête comme la vente et pas aux lignes de vente qui héritent des mêmes droits d’accès.

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.