Super ordinateur en Espagne

Posté par . Modéré par jerome.
Tags : aucun
0
3
mar.
2004
Matériel
Le gouvernement espagnol vient de lancer la création du 2e plus puissant ordinateur au monde derrière celui de NEC au Japon avec une capacité de calcul de 40 TFlop/s.

Le coût est estimé à 70 millions d'euros sur 4 ans et la réalisation sera assurée par IBM Espagne en collaboration avec une université.
L'OS choisi se nomme Linux. L'Espagne montre ainsi sa volonté de devenir un acteur majeur au sein de l'UE. Le projet aura pour mission d'améliorer la recherche médicale, étudier les changements climatiques ou de nouveaux matériaux.

Quelques caractéristiques :

  • 40TFlop/s grace à l'utilisation de 4.500 processeurs ;

  • 9.0 Terabytes de memoire ;

  • 128 Terabytes de stockage ;

  • un poids de 60 tonnes sur 120 m2, le tout sous linux.

Aller plus loin

  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est con, pour une fois qu'XP aurait pu être snappy sur une machine...
    • [^] # Re: Super ordinateur en Espagne

      Posté par (page perso) . Évalué à -5.

      En plus je crois qu'il y a des bibliothèques de calcul de trajectoire de taureau sous XP, alors que sous Linux, tout reste à faire !
      Je pense qu'il est important que tous les développeurs du monde libre se motivent pour réaliser une bibliothèque d'aide à la simulation de corrida.
      Et pour le traitement de texte ? Qu'ont ils choisi pour leur desktop ?
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à 10.

    un poids de 60 tonnes sur 120 m2, le tout sous linux.

    Et apres il y en a qui osent dire que Linux est un OS leger...

    Bon ok, je -->[]
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à -3.

    Vivaaaa Josééééé Mariaaaaaa!

    Non, là je déconnais ;)
  • # Et l'Europe?

    Posté par . Évalué à 7.

    Je suis etonne qu'un projet comme celui-ci (voire plus ambitieux) n'est pas ete cree au niveau europeen. Mais je vois que les espagnols se donnent les moyens numeriques pour la recherche universitaire.

    Certes en France, on peut se complimenter sur le fait d'avoir actuellement le premier supercalculateur a but universitaire d'europe (264eme au top 500). Malheureusement celui est deja tres surcharge et la prochaine montee en puissance consistera a se regrouper avec deux autres supercalculateurs situes dans d'autres pays europeens, ce qui n'augmente donc pas vraiment la puissance de calcul disponible au niveau europeen.

    Petit rappel: au top 500, le premier super ordinateur europeen est 15eme et il est plutot destine aux applications militaires (CEA militaire), meme si a une epoque il me semble qu'il etait question de le partager un peu avec les equipes de recherche civile (corrigez moi si je me trompe).
    • [^] # Re: Et l'Europe?

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu n'aurais pas un lien sur la source de ce classement ?

      Merci d'avance.
    • [^] # Re: Et l'Europe?

      Posté par . Évalué à 3.

      Quand on sait que la réduction de la TVA sur la restauration va couter près de 2 milliards d'euros par an, on peut tout de même se demander pourquoi l'Etat français ne peut se permettre une petite dépense de 70 millions d'euros pour un super calculateur...

      Et que dire si l'Angleterre et l'Allemagne suivaient, on aurait alors une puissance de calcul à l'échelle européenne digne de ce nom pour la recherche publique
      • [^] # Re: Et l'Europe?

        Posté par . Évalué à 10.

        Il suffit de voir la polémique actuelle entre chercheurs et gouvernement pour comprendre que ce dernier a clairement ciblé son clientellisme.
        Cela dit, les gouvernements précédents n'avaient pas eux non plus fait les efforts nécessaires en matière de recherche. Mais l'actuel semble n'avoir aucune capacité de vision à moyen terme. Ils ne savent que poser les bases d'un état policier et faire du déficit pour baisser les impots.

        Richard
        • [^] # Re: Et l'Europe?

          Posté par . Évalué à 0.

          oui, mais ils auraient pu baisser les impots sans faire de deficit. Mais pour cela il fallait
          tailler sévère dans les budgets de l'état. Ce qui aurait été une bonne chose sur le plan
          économique. N'oublions pas que nous avons une dette de 1000 Milliards d'Euros et
          le deficit c'est de nouveau des emprunts sur les marchés financiers pour payer les
          fonctionnaires. Et l'année prochaine les intérets de la dette seront supérieurs au budget
          de l'armée et dans quelques années à celui de l'éducation !!! avant la faillite finale...
          • [^] # Re: Et l'Europe?

            Posté par . Évalué à 3.

            Certes mais quand il y a des choix à faire faut-il privilégier le recherche ou d'autres secteurs ? Ce que demandent les chercheurs (pas plus dargent, juste que ce qui leur a été promis soit versé) représente 1% de ce que le gouvernement a promis aux restaurateurs (qui menaçaient de voter FN)...
            • [^] # Re: Et l'Europe?

              Posté par . Évalué à 2.

              La recherche publique n'est jamais inutile, je pense, c'est du pur investissement dont on récoltera les nombreux fruits que plus tard.
              • [^] # Re: Et l'Europe?

                Posté par . Évalué à 4.

                Ou plus exactement :

                La recherche publique n'est jamais inutile aux politiciens, c'est du pur investissement dont on ne récoltera les nombreux fruits qu'après les prochaines élections.
                • [^] # Re: Et l'Europe?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  ha ma et quid des théses en astrologie ???
            • [^] # Re: Et l'Europe?

              Posté par . Évalué à 2.

              Hé bien oui, notre cher gouvernement (sic) fait toujours un peu n'importe quoi. En fait, il faut faire des requêtes absurdes pour avoir gain de cause. Les restaurateurs disent qu'ils vont embaucher grâce à la différence sur la TVA. Mais on se base sur leur bonne foi. Les restaurants réussissent à fonctionner tels qu'ils sont actuellement non ? J'ai jamais été dans un restaurant où on m'a dit : "heu, désolé, on peut pas vous servir il nous manque du monde". De plus, ils ont dit qu'ils n'allaient pas baisser leur prix. Donc où va aller l'argent ? ...vous pouvez appeler un ami... ben dans leur poche (à de rares exceptions). Ca me fait penser au passage à l'euro. Ah non, c'est vrai les prix n'ont pas augmenté... Dans quel état vivons-nous ? Un état qui cède aux menaces (on vote FN donc tu vas aller en prison). Sans compter que les vendeurs de vin et de cigarettes. Français, vous ne buvez pas assez et vous ne fumez pas assez ! Vite à vos verres et vos cendriers ! C'est une aberration. Demain je vais lancer un produit et je vais dire ô mon dieu plaignez-moi mon produit se vend pas. Il faut un peu arrêter. Ils me font un peu penser aux grandes multinationales du disque qui ont vendu des musiques de merde pendant 3 ans à un taux incroyable et qui se plaignent (bouh, le P2P c'est pas bien!) parce qu'ils nous ont moins vendu de merde (et pourtant encore beaucoup). Ils prennent des risques et empochent le magot (c'est normal on est les plus beaux et les plus forts) mais si c'est un échec (oué mais euh maîtresse, ils sont vilains avec moi). Assumez un peu vos échecs.
              Surtout quand cela prive la recherche de fonds qui, eux, seraient bien utiles pour ce secteur qui a toujours été primordial en France. Mais bon en même temps, il faut bien comprendre notre gouvernement. Comment gouvernez aussi des gens qui ont de la culture sans que ceux-ci ne se révoltent ? Et bien, il faut les mettre devant le big deal et s'arranger pour que les générations futures soient aussi culturés (si si) qu'un restaurateur votant FN. Et si en plus, on pouvait se débarasser de ceux qui ne travaillent pas... ah ! douce utopie !
          • [^] # Re: Et l'Europe?

            Posté par . Évalué à 2.

            La confiance des consommateurs (en leur avenir: retraites,chomage) et leur pouvoir d'achat (fonctionnaires ou salariés d'entreprises travaillant directement oiu indirectement pour l'Etat) dépend aussi des dépenses de l'Etat.

            C'est peut-être pour ça qu'à chaque fois que la droite prend le pouvoir les gens se mettent à épargner au lieu de consommer, car ils ont peur que leur salut en matière de chomage ou de retraite ne viendra surtout que de leur propres économies.

            Mais de toutes façons même la gauche ne peut empêcher les licenciements pour cause d'automatisation ou de délocalisation !

            Pour moi aucune politique basée sur l'argent n'arrivera à sortir cette économie de l'effondrement du à:
            1. la concentration des capitaux dans des oligopoles/monopoles
            2. automatisations/licenciements
            3. délocalisation/licenciements
            4. pollution / nourriture empoisonnée par les produits chimiques, car produire ainsi permet d'augmenter les profits

            Il est temps de développer des alternatives à l'argent comme le bénévolat, avant des catastrophes économiques, climatiques et au final guerrières prévisibles et prévues par les chercheurs et les économistes:
            article de TheObserver repris par TheGuardian (2 journaux anglais de grande renommée) incluant un rapport du Pentagone sur les catastrophes à venir et les guerres qui en résulteront:
            http://www.guardian.co.uk/climatechange/story/0,12374,1153530,00.ht(...)
            • [^] # Re: Et l'Europe?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              La trad de l'article en français:

              http://paxhumana.info/article.php3?id_article=396(...)
              • [^] # Re: Et l'Europe?

                Posté par . Évalué à 2.

                Il n'y a pas besoin d'être scientifique pour savoir que l'enjeu majeur sera l'eau. Il suffit de voir les tensions entre les Etats-unis et le Mexique par exemple à propos des eaux déviées du Colorado, ou même entre deux régions comme en Espagne avec les eaux de l'Ebre (d'ou la nécessité pour eux de posséder un calculateur capable de simuler les changements climatiques :o) )
          • [^] # Re: Et l'Europe?

            Posté par . Évalué à 3.

            des emprunts sur les marchés financiers pour payer les fonctionnaires

            Pour payer des routes, des hôpitaux, des militaires, des enseignants, des policiers, la lutte contre la pollution, la recherche, le soutien aux investissements...
            Je vais pas te refaire la théorie keynésienne, mais ton argumentation est hyper simpliste et n'a guère de chances de faire avancer le schmilblick.
        • [^] # Re: Et l'Europe?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Arrete de dire du mal du gouvernement, aprés les gens risquent d'aller voter !
        • [^] # Re: Et l'Europe?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je trouve ca bien de baisser les impots : ca m'a permis d'acheter Windows XP (naaaannn, je décoooonneeee). En tant que newbie, je voudrais avoir par curiosité quelques infos sur ce "LINUX" qui tourne sur le super-calculateur. C'est quand meme pas une distrib modifiée pour l'occasion , avec quelques logiciel scientifiques propriétaires a IBM ? Ou bien entendent -ils par linux le noyau uniquement avec autour des tas d'autres choses (interface graphique, compilateur, etc..) propre a IBM ?
          • [^] # Re: Et l'Europe?

            Posté par . Évalué à 3.

            Quand on parle de Linux tournant sur une machine un temps soit peu non grand public, cela ne risque pas de désigner une distribution généraliste desktop ou serveur.
            Ceci étant dit on peut très bien avoir affaire à une solution de calcul parallèle de RedHat ou de [put_your_favorite_distro_her] tournant sur cette machine, si ils en font.
            Ou alors des trucs comme Beowulf qui sont dédiés à ca je crois.
            Le point commun étant la présence d'un noyeau Linux dans tous les cas et très certainement d'un paquet d'outils GNU (d'où le traditionel GNU/Linux tant sujet aux trolls)
      • [^] # Re: Et l'Europe?

        Posté par . Évalué à 7.

        on peut tout de même se demander pourquoi l'Etat français ne peut se permettre une petite dépense de 70 millions d'euros pour un super calculateur...

        Parce qu'un super calculateur ne vote pas.
      • [^] # Re: Et l'Europe?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Cela dit, je suis pas convaincu que ce dont la recherche française ait le plus besoin soit un super-calculateur... à mon avis des postes de profs en quantité décente seraient plus utiles (à quoi servira un ordi quand il n'y aura plus de chercheur pour l'utiliser ?).
      • [^] # Re: Et l'Europe?

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est bien le problème de l'Europe : tous réunis, on représente une puissance économique, intellectuelle, militaire ... non négligeable, mais le problème est qu'il faut se mettre d'accord. D'accord sur des projets communs.
        Quand on voit Ariane et Airbus, on ne peut qu'être encouragé à développer un pôle de recherche européen
    • [^] # Re: Et l'Europe?

      Posté par . Évalué à 2.

      La france a le premier ?

      En finlande je vois au rang 91 : CSC (Center for Scientific Computing)

      et quand je vais sur leur site je lis : CSC is the Finnish IT center for Science, owned by the Ministry of Education. CSC provides modeling, computing, and information services for universities, research institutions and industrial companies.

      y'en a ptet d'autre j'ai choisis la finlande au hasard.
    • [^] # Re: Et l'Europe?

      Posté par . Évalué à 3.

      Le supercalculateur que tu cites, TERA appartient en effet au CEA, et le partage avec les applications civiles va très bientôt entrer en vigueur (cf http://www.cea.fr/fr/presse/dossiers/OuvertureDam.pdf(...) ). Il est prévu pour offrir une puissance de 2.5TeraFlops en accès direct pour les chercheurs. Il est censé évoluer progressivement jusqu'en 2010 pour atteindre quelques centaines de TeraFlops.

      Quand au fait que le supercalculateur espagnol soit le 2eme plus puissant du monde d'ici 4 ans, j'en doute... En effet Tera, via une évolution qui interviendra en 2005 devrai passer à "plusieurs dizaines" de TeraFlops, et les différentes institutions deja existentes doivent avoir prévu des choses similaires dans les prochaines années... En gros Le gouvernement espagnol vient de lancer la création du 2e plus puissant ordinateur au monde signifie "Le gouvernement espagnol vient de lancer la création d'un supercalculateur qui serait le 2e plus puissant ordinateur au monde si il était livré aujourd'hui"...
      Marketing, quand tu nous tiens ;)
      • [^] # Re: Et l'Europe?

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est bien ce qui m'avait semble entendre lorsque je travaillais au CEA. Merci pour la confirmation.
      • [^] # Re: Et l'Europe?

        Posté par . Évalué à 1.

        "le partage avec les applications civiles va très bientôt entrer en vigueur" j'aime bien, mais pourquoi le CEA s'invite-t-il dans la recherche publique ???? Serais ce un nouveau moyen pour fagociter le budget de la recherche publique ???? Quid des centres de calculs a part celui du CEA ??? L'idris appartient au CNRS, et les universites ???
    • [^] # Re: Et l'Europe?

      Posté par . Évalué à 1.

      non des projets de cette taille peuvent TRES facilement etre géré au niveau national. Ce genre de machine doit couter quelquues millions d'euros.

      le probleme est plus politique que financier.

      Tu parles de la plus grosse machine a but universitaire ?? On a ça nous ? ou ça ?

      L'ouverture d'un calculateur du CEA a la recherche publique c'est surement un mouton a cinq pattes !!!
  • # Mon cadeau d'anni

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Mon anniversaire approche, je veux le même au format de poche :p

    --

    L'espoir fait vivre ;)
    • [^] # Re: Mon cadeau d'anni

      Posté par . Évalué à 2.

      NB : tu peux déjà t'offrir un os linux de poche, et même plusieurs pendant qu'on y est.
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à 3.

    Je croyais que Linux 2.6 pouvait gérer jusqu'à "seulement" 64 processeurs. Comment il fait pour en gérer 4500??
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à 5.

    Bon, ce qui moi me fait plaisir, c'est qu'il tourne sous linux :D, mais surtout c'est un projet civil!

    Petite traduction:
    Permitirá el estudio de enfermedades como el Alzheimer, predecir los grandes cambios climáticos o el desarrollo de nuevos materiales y diseños en sectores como aeronáutica o automoción
    En gros il permettra l'étude de maladie comme l'Alzheimer, la meteo, nouveau matérieaux, design aviation et automobile (bon, faut pas être une bête en espagnol pour comprendre...)

    Bref, les deux ordinateurs les plus puissants au monde, ne seront pas américain, et surtout ne serviront pas à simuler combien de morts provoquera la nouvelle bombe...

    Tiens, je suis de bonne humeur!
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à 2.

    Dans la mesure ou IBM traine dans le coin, je me doute un peu de la reponse... Mais je vois nul part mentionne le microprocesseur exacte utilise. Quelqu'un peut il mem mentionner ou c'est precise?
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est pour casser les clefs 128 bits que maintenant, on a le droit d'utiliser...
  • # Re: Super ordinateur en Espagne

    Posté par . Évalué à 2.

    une capacité de calcul de 40 TFlop/s.

    Petite correction : FLOPS = FLoating point Operation Per Second , donc on écrit 40 TFLOPS (ou à la rigueur 40 TFLO/s mais je ne l'ai jamais vu).

    Le multiple le plus courant est le MFLOPS (MegaFlops), et avec l'augmentation de puissance des machines, on a vu arriver le GFLOPS et le TFLOPS, avec une vue sur le PFLOPS (PetaFlops).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.