Ubuntu à la fête altermondialiste de Mâcon

Posté par  . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes :
0
5
sept.
2006
Ubuntu
Un stand Ubuntu sera présent à la fête altermondialiste de la Roche Vineuse (près de Mâcon), le dimanche 24 septembre 2006. Plus de 60 associations seront présentes sur le site, et nous serons quelques-uns à présenter modestement Ubuntu et les logiciels libres en général.

La fête est orientée autour du slogan "un autre monde est possible". L'offre est assez éclectique, et au-delà des opinions diverses et variées sur le sujet, il nous est apparu important de présenter le logiciel libre à un public large, a priori non initié, mais sensible au message de la communauté. L'entrée est gratuite, le site bien sympathique : il est possible de se restaurer sur place dans une ambiance champêtre, et il y aura le concert en fin de journée du groupe Broussaï.

Donc n'hésitez pas à y faire un saut, que ce soit pour nous saluer, nous encourager voire même nous prêter main forte sur le stand Ubuntu !

Aller plus loin

  • # Un autre monde est possible

    Posté par  . Évalué à 3.

    Espérons que dans cet autre monde qui nous est promis via ce vers de Paul Eluard[1], cette grande donneuse de leçons d'ATTAC n'y transpose pas sa pratique interne pas très ragoûtante[2] de la démocratie ;-)

    Certes, il semble qu'il y aurait plus de LL dans cet autre monde, c'est déjà ça mais c'est pas non plus une spécificité ATTAC ;-)

    [1] vers qui par ailleurs est amputé (pourquoi ?) de sa seconde partie :
    "un autre monde est possible mais il est dans celui-ci".
    [2] http://www.telos-eu.com/2006/09/attac_cardiaque.php
  • # Haltères mondialistes

    Posté par  . Évalué à 10.

    c'est un nouveau concept de salle de sport ?
  • # Ubuntu

    Posté par  . Évalué à 5.

    Je ne savais pas que Marc est alter-mondialiste :)
    • [^] # Re: Ubuntu

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Effectivement, c'est une vraie question et je ne comprend pas pourquoi ce message a été moinsé, à moins de fanatisme pro ubuntu.

      Ubuntu est la distribution basée sur Linux répandue à travers le monde par un milliardaire à l'aide de jolis cédéroms, opération innaccéssible aux autres entreprises ou associations qui proposent des OS libres.

      C'est clairement une opération de dumping destinée à occuper toute la place, à remplacer les autres distributions GNU/linux, et ensuite à gagner beaucoup d'argent. je n'ai plus les référence, mais il existe des interview en anglais de M. S. lui même on c'est explicitement affirmé.
      Ce dumping est innatacable car Cannonical a son siège sur l'ile de Man, paradi s fiscal et base de trafics divers dont particulièrement des traffics d'armes, et des blanchiment d'argent.

      Quand Cannonical envoie ses millions de cédéroms, ce n'est donc pas "pour rendre service à la communauté" mais pour obtenir une situation la plus proche possible d'un monopole.
      Comme altermondialisme on fait mieux.

      Faut il aussi parler des codes propriétaires dans les cédéroms, du "pompage" des ressources de Debian, ou de la polution engendrée par l'obsolescence rapide et régulière de ces stocks de cédéroms qui encombrent les LUG?

      Il existe des distributions associatives qui sont de vraies Debian:
      Knoppix et sa famille, comme Kaella, Freeduc etc...
      Zenwalk est une slackware facile d'installation.
      et il y en a d'autres.

      Aux rencontres mondiales du logiciel libre, j'ai pu voir qu'un LUG du sud de la france vendait des pochettes, de simples pochettes en carton format A4, contenant une kaella + un cédérom de logiciels libres pour windows + Mepis + des documùents papiers sur le libre et ses enjeux sociaux.
      Cette démarche qui évite à un LUG d'être VRP d'une entreprise commerciale.
      • [^] # Re: Ubuntu

        Posté par  . Évalué à 2.

        Salut CyrrusSmith,
        ton post est un mélange d'excès et de remarques sensées. Je passerai sur l'exagération des termes employés (dumping, monopole,trafic d'armes, etc.) et sur les critiques habituelles d'ubuntu (justifiées pour certaines).
        Ce qui m'intéresse ici, ce que tu sembles regretter, c'est l'arrivée du marketting dans le logiciel libre (que firefox avait initié).
        Oui, il y a d'autres distrib' aussi intéressantes qu'ubuntu qui méritent d'être mises en avant. Pour ma part, du moment qu'on parle et fait parler de LL, je suis satisfait ;)
      • [^] # Re: Ubuntu

        Posté par  . Évalué à 3.

        De toute façon, j'ai du mal à voir comment le logiciel libre pourrait être réduit à l'altermondialisme.

        Le logiciel libre est intrinséquement mondialiste (par son mode d'élaboration) et libéral (avec Stallman pour incarner le libéralisme politique et Eric S Raymond ou bien IBM pour incarner le libéralisme politique), soit précisément tout ce que détestent les souveraino-staliniens (nom doux atribué par Philippe Val au duo dirigeant d'ATTAC).
        • [^] # Re: Ubuntu

          Posté par  . Évalué à 1.

          ralala, sacré philippe val... ça lui va bien d'accuser les autres de staliniens quand lui-même est critiqué pour sa gestion "dictatorial" de charlie hebdo.

          enfin moi, j'ai du mal à imaginer les logiciels libres comme un produit liberal.
          Et Stallman comme un libéral en politique... heu... le bonhomme me semble plus proche des idées libertaire, même s'il appel souvent à voter vert.
          • [^] # Re: Ubuntu

            Posté par  . Évalué à 1.

            Ben si, Stallman place les libertés individuelles avant toute chose. C'est donc un libéral comme Hobbes, Locke, Montequieu, les révolutions française et américaine, ...

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme_%28philosophie(...)
            • [^] # Re: Ubuntu

              Posté par  . Évalué à 1.

              T'oublie que les libertaires individualistes existe également (stirner, emile armand, etc...). D'ailleurs, par définition, un libertaire est un individu qui place les libertés au dessus de tout (ce qui ressemble beaucoup à t'as définition d'un libéral). bref, dire que ceux qui mettent les libertés individuelles au dessus de tout sont forcément des libéraux... je ne suis pas convaincu.

              mais admettons et revenons sur RMS

              Ma raison pour laquel stallman ne peut pas être qualifié de libéral, c'est la licence GPL. Si vraiment il m'était la liberté des individus audessus de tout comme un libéral, il se serait contenté d'une licence BSD ou tout le monde peut faire un peu ce qu'il veut.

              Je suis d'accord pour dire qu'Eric S Raymond est un libertarien... il l'a dit lui même. Mais justement, il y a des points de divergence entre les deux. Raymond a déjà dit qu'on n'a plus besoin de la GPL (genre, la licence BSD suffit).

              ça m'étonnerais que RMS soit d'accord avec ça.

              et politiquement, il y a aussi des divergences. Dans le cas du port d'arme, par exemple, RMS s'est dit contre, et Raymond pour.
      • [^] # Re: Ubuntu

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Bon allez je vais faire le gentil monsieur dans le monde des bisounours.

        "C'est clairement une opération de dumping destinée à occuper toute la place, à remplacer les autres distributions GNU/linux, et ensuite à gagner beaucoup d'argent. je n'ai plus les référence, mais il existe des interview en anglais de M. S. lui même on c'est explicitement affirmé."

        Remplacer les autres distributions ? Il n'a jamais été question de cela. M.S. (les initiales du mal absolu, notez) a plutôt affirmé qu'ils avaient besoin de debian.

        Ils veut gagner de l'argent. Tiens c'est bizarre, on monte un projet, et on veut que ca soit rentable. Tu comptais sur quoi ? Qu'il donne des sous pour maintenir le projet jusqu'a la fin ? Il faut bien qu'ubuntu aie son independance financière à un moment. Tant que la distribution reste gratuite, ce qui a été promis, ca me va.

        "Ce dumping est innatacable car Cannonical a son siège sur l'ile de Man, paradi s fiscal et base de trafics divers dont particulièrement des traffics d'armes, et des blanchiment d'argent."

        Ah oui du coup tout s'explique...

        "Quand Cannonical envoie ses millions de cédéroms, ce n'est donc pas "pour rendre service à la communauté" mais pour obtenir une situation la plus proche possible d'un monopole."

        Prouve le au lieu de lancer de telles accusations. Il veut surtout montrer aux gens non connaisseurs de l'informatique une vision différente, libre.

        "Faut il aussi parler des codes propriétaires dans les cédéroms, du "pompage" des ressources de Debian, ou de la polution engendrée par l'obsolescence rapide et régulière de ces stocks de cédéroms qui encombrent les LUG?"

        Tu parles des firmwares que debian est en train d'envisager d'integrer dans main ? Chez ubuntu c'est le mal mais chez debian on peut l'envisager ?

        Je vois pas le rapport avec les stocks de CD. Les lugs ont en trop, c'est la faute à celui qui les donne ?


        Enfin bref je ne dis pas que Canonical est une entreprise angélique mais faut arrêter de jouer les aigris un peu et voir ce qu'ubuntu apporte.
        • [^] # Re: Ubuntu

          Posté par  . Évalué à 7.

          Je me doutais que ce type d'annonce était sujet à troll et à réactions épidermiques... Cela montre au moins qu'il y a ici des personnes réactives, engagées et qui "veillent au grain" comme on dit !

          Pour faire simple :

          1) pourquoi un stand à cette fête organisée par Attac, sur laquelle une enquête pour fraude électorale est en cours ?

          Le stand est tenu dans un but pédagogique. Comme déjà dit, au-delà des opinions diverses et variées sur l'altermondialisme en général et sur attac en particulier, il nous paraissait (nous = quelques utilisateurs linux sans prétention) intéressant que le logiciel libre soit présenté à un public nombreux, sensible aux alternatives en tout genre, et à priori non initié (au vu de la fréquentation des autres années).
          Et sauf erreur, aucun des participants au stand n'est membre d'attac ni encarté au PC ou à la CGT... Et quand bien même il le serait, je ne vois pas le problème...

          2) pourquoi ubuntu ?

          Parce que c'est la distribution que nous utilisons et connaissont le mieux, et que Canonical expédie des cd gratos, qui sont plutôt bien faits pour les débutants (eh oui, nous n'avons pas de budget pour graver d'autres distros sur CD ou DVD et de les distribuer en nombre).
          A partir de là, toutes les hypothèses sont possibles : nous regretterons peut-être dans quelques années d'avoir été de vils relais de la propagande de Mark S., qui ne chercherait qu'à se payer une nouvelle ballade dans les étoiles...
          Pour mémoire, les autres années, c'est Mandriva qui était présentée... et là aussi il y a une entreprise commerciale derrière et dont l'angélisme n'est pas averré non plus...
          Personnellement j'aimerai bien présenter Debian, mais je doute de son attactavité immédiate pour un Windozien; je suis peut-être trop pessimiste. Je pense néanmoins qu'il vaut mieux présenter des distributions plus "accessibles", libre à chacun d'évoluer ensuite au gré de ses compétences, aspirations, convictions, besoins techniques, etc... etc...

          3) linux et l'altermondialisme ?

          Alors là, je dois avouer que nous ne nous sommes pas posé la question... Et à vrai dire on s'en fout complètement... Notre but est de faire connaître linux et le libre, comme d'autres nous l'ont fait connaître,
          peu importe si c'était à la fête de l'huma, à une install-party à la fac ou dans un lycée, dans une soirée entre potes, voire même tout simplement grâce à un collègue de boulot dans une entreprise privée...
          De quoi nous aurait-on accusé si on faisait un stand dans un lycée privé catholique qui serait financé en partie grâce à la taxe d'apprentissage collectée auprès d'entreprises privées dirigées par d'anciens lycéens devenus des patrons ultra-libéraux ? Linux et la religion, linux et le capitalisme, patati et patata, BOF !

          4) que proposerons-nous ?

          Il s'agira d'un stand "pratique" avec des démos. Ce n'est pas une conférence sur le libre, ni un exposé juridique sur la licence libre, ni même un débat sur le fait d'intégrer ou non des firmwares propriétaires dans une distribution.
          Par ailleurs, nous ne manquerons de présenter d'autres distributions excellentes comme Kaella, au gré de ce qu'il y aura ce jour-là sur nos disques durs...

          Pour résumer, on ne se prendra pas la tête. On essayera juste de donner l'envie aux gens d'essayer les logiciels libres, d'utiliser le format open-document, le tout sans prétention et sans lancer de débats enflammés...
          • [^] # Re: Ubuntu

            Posté par  . Évalué à 1.

            ca me semble être plutôt une bonne idée et un bon argumentaire...
            de toutes façons, dans n'importe quel cas, dès qu'on s'implique dans une action, un mouvement, il y a forcément des gens qui vont y trouver des points négatifs (avec plus ou moins de bonne/mauvaise foi). (tiens, le dernier truc que j'ai entendu, c'est un gars qui se plaignait des 'bénévoles', car ils piquaient du taf aux salariés... donc, tous les geeks qui programment et ne se font pas rémunérer partager leurs créations sont des affreux fabriquants de chômeurs... bon, bref, surtout, ne pas s'impliquer dans quoi que ce soit, sinon on est un gros méchant)

            et la ubuntu est un live-cd installable mais surtout directement utilisable et super bien fait, et pour le grand public qui aurait le courage d'essayer, c'est quand même bien vu! (canonical vous a aussi filé des cd kubuntu?)

            et pis ca a le mérite d'exister: je suis tout nouveau sur Mâcon (côté cambrousse), et c'est vraiment plaisant de voir qu'il y a des nunuxiens dans le coin!

            au passage, ilka, "vous avez reçu un nouveau message privé sur linuxfr"... tu penseras à aller voir à l'occaz?
    • [^] # Re: Ubuntu

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Il faut bien avouer que logiciel libre, tel que défini par Stallman, n'a pas grand chose à voir avec l'alter-mondialisme.

      Ce serait même plutôt son opposé puisqu'il repose sur les principes de libre initiative, libre entreprise, libre circulation... exactement le principe du "laissez-faire" sur lequel est fondé le libéralisme.
      Or la libéralisation mondiale est justement l'ennemi juré de ce mouvement.
      • [^] # Re: Ubuntu

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        D'accord pour l'analogie logiciel libre / libre-échange. Stallman est cependant moins cohérent. Voir par exemple dans une interview récente ( http://www.pcinpact.com/articles/d/70/1.htm ):


        Dans ces questions de DRM, de lois, etc. il y a un côté presque paradoxale ou suicidaire : si l’Etat protège les DRM, n’accepte-il pas du même coup d’abaisser sa puissance en confiant le pouvoir à d’autres ?

        Oui ! Mais l’Etat accepte souvent de délaisser sa puissance ! Qu’est-ce qu’un traité de libre commerce ? C’est un traité de transfert de pouvoir aux entreprises. Même si la démocratie est malade de nos jours, l’Etat prétend être démocratique. Les entreprises ne prétendent pas l’être et de suivre la volonté du peuple. Ce transfert de pouvoir est donc injuste en soi. Les traités dits de libre commerce doivent être supprimés en tant que menace à la démocratie.

        Il y a deux ans, un journal danois a publié une info selon laquelle Microsoft menaçait le Danemark si le gouvernement n’était pas en faveur du brevet informatique. Microsoft déplacerait hors du pays une entreprise qu’il avait acquise, comptant 3000 postes de travail. Avec ces menaces, Microsoft a gagné alors l’appui du Danemark. Les traités de libre commerce peuvent être considérés comme ceux autorisant ce genre de chantage.


        Difficile de considérer cette position comme libre-échangiste...
  • # D'autres mondes sont possibles

    Posté par  . Évalué à 2.

    C'est justement ce que j'ai d'écris sur le tshirt que j'ai ramené du larzac, manque plus qu'un autocollant arrivé en meme temps que les cd de la dapper et je viens à pied à Maçon en partant de toulouse pour précher la bonne parole. Allez, à l'attac !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.