Un téléphone mobile de conception française sous Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
22
mai
2006
Mobile
Deux ans de développement ont été nécessaire à l'entreprise française Purple Labs pour développer le premier mobile iMode Linux disponible en Europe : le Grundig G500i Dreamphone. Ce téléphone mobile comprend toutes les fonctions et gadgets que l'on trouve habituellement sur ce genre d'équipement. D'autres modèles basés sur Linux sont d'ores et déjà prévus.

D'autres téléphones fonctionnent avec Linux comme les Siemens qui semblent avoir été les premiers. L'usage de Linux dans les téléphones est à classer dans la catégorie "logiciels embarqués", c'est à dire des logiciels dont l'utilisateur ignore la présence. C'est dans ce domaine que Linux a actuellement la plus forte croissance.
Cette percée de Linux devrait se poursuivre avec l'OSDL et le LIPS (Linux Phone Standards Forum) qui a été créé en novembre dernier. Le dernier lien sur silicon.fr détaille bien cette information. Les interfaces devaient être standardisées cette année et les premiers mobiles commercialisés en 2007.

Le G500i est basé sur un processeur OMAP850 de Texas Instruments qui intègre un processeur ARM9 à 200MHz pour les applications et un processeur ARM7. Cela lui donne une autonomie annoncée de 2,5 h en communication et 180 heures en veille, pour un poids de 85 g.

Cette sortie vient confirmer l'intérêt pour Linux dans les smartphones qui avait déjà été évoqué par Symbian et annoncé dans ce journal début Mai : Linux capitaliserait 19.7% des appareils avec une progression de l'ordre de 45.5%. (Source: Canalys estimates © 2005 canalys.com).

A priori, Linux ne serait pour autant pas directement accessible sur ce mobile, ce qui peut paraître dommage pour la gestion des mises à jour ou l'ajout de fonctionnalité par les geeks, mais permettrait - du point de vue des constructeurs - de respecter les contraintes réglementaires et assurer la sécurité du réseau télécom.

Outre l'i-mode, ce mobile fait lecteur de musique, appareil photo 1,3M pixels, Bluetooth, TV/Vidéo, clé USB. Il s'appuie sur des logiciels libres tels que un kernel 2.4.20, libc 2.3.2, systèmes de fichiers YAFFS et SquashFS, pilotes de son ALSA, busybox 1.0, gcc 3.3.1 et freetype et inclue d'autres logiciels propriétaires pour Java par exemple.

Aller plus loin

  • # Libérez les terminaux !

    Posté par . Évalué à 10.

    Mais pourqoi n'a-t-on toujours pas de mobile sous Linux avec lequel on puisse jouer au niveau libc ? Quel est l'interêt de cacher cela aux utilisateurs ? Si certains mobiles livrés avec WindowsCE sont fournis avec un cross-compilateur (et une API de m...), c'est bien qu'il y a un marché. Alors pourquoi n'avons nous pas le droit nous aussi de pouvoir programmer pour des joujoux comme ceux-ci ?
    Je désespère.
    • [^] # Re: Libérez les terminaux !

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      toutafé, la FSF avec la GPL v3 pousse dans ce sens en tout cas. L'interview de Bruce Perens (busybox) le montre plutôt bien : http://linuxdevices.com/articles/AT2934758201.html

      We've all seen that companies abandon devices -- as soon as it goes off the market, you can't get the OS anymore. Our goal is to have devices that are maintainable.
      qui peut se traduire par "Nous avons tous vu des sociétés qui abandonnent les équipements : dès la sortie sur le marché vous ne pouvez plus obtenir l'OS. Notre but est d'avoir des équipements qui sont maintenables" => en gros pour pallier au manque de support des constructeurs, avoir le kernel utilisé (et la toolchain d'installation) permettrait déjà de le faire vivre via la communauté du libre.
    • [^] # Re: Libérez les terminaux !

      Posté par . Évalué à 3.

      Y a le projet http://openezx.org/ pour les telephones Motorola EZX qui permettra a long terme de faire ce que tu veux avec ton telephonne.

      Le problème c'est que c'est dur de faire appliquer la GPL pour obtenir les sources et ensuite, il y a une partie a reverse engineering.

      PS : http://gnumonks.org/~laforge/weblog/2006/05/15#20060515-moto(...) , les constructeurs iraient meme a utiliser Selinux pour empecher a l'utilisateur acceder au partie basse du telephone...
      • [^] # Re: Libérez les terminaux !

        Posté par . Évalué à 6.

        La traduction suivante est un contresens :
        dès la sortie sur le marché vous ne pouvez plus obtenir l'OS

        devrait être ; Dès leur retrait du marché...
        • [^] # Re: Libérez les terminaux !

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          bien vu
          Certaines mauvaises langues :p diront tout de même que ce lapsus scriptae n'est pas si faux, vue la difficulté pour obtenir les sources de malheureux pilotes même lorsque le produit est encore commercialisé (voire les vagues promesses de libérer le source à l'issue d'un délai commercialement viable... certains se rappelleront de l'affaire des webcams basées sur chipset pwc :/ ).
  • # Grundig ? hummm

    Posté par . Évalué à -1.

    Vu le passif de cette marque, je crains le pire.
    Il doit s'agir pour eux un choix purement économique et leur influence sur le marché est proche du zéro.
    Bref, un gros bof... hélas...
    • [^] # Re: Grundig ? hummm

      Posté par . Évalué à 5.

      Je ne connais absolument pas leur passif, mais là, en l'occurence, le mobile ne porte de Grundig que le nom. En effet, Grundig a vendu (et c'est écrit sur le site de Purple Labs) ses droits pour le marché des téléphones mobiles à une société espagnole, pour laquelle travaille justement Purple Labs.
      En l'occurence, je ne jugerais pas pour le marché français, mais sur le marché espagnol (où je suis), la société en question travaille avec Telefonica Moviles, l'opérateur historique, et donc ceux qui ont le plus de clients. Leur influence sur le marché ici n'est donc certainement pas nulle.
      Enfin, et par contre, ça m'étonnerait fort que le choix soit autre chose qu'économique. Que Linux permette des choses plus facilement réalisable techniquement, ça n'est intéressant que si elles se vendent derrière...
      • [^] # Re: Grundig ? hummm

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est dommage, avec comme marque Purple Labs, je connais quelques demoiselles qui l'aurait acheter sans rien regarder d'autre. Heu, si le look un peu quand même.
      • [^] # Re: Grundig ? hummm

        Posté par . Évalué à -2.

        Ben par passif je voulais dire que c'est pas une marque qui fait dans la qualité mais plutôt dans la grosse daube pas cher.
        Et le marché espagnol, ok, mais c'est pas LA référence.
        Ce que j'ai peur c'est que ça soit une grosse daube qui ne soit en rien positive pour l'image de Linux.
        • [^] # Re: Grundig ? hummm

          Posté par . Évalué à 5.

          Mais puisqu'on te dit que Grundig n'a RIEN fait pour ce portable !
          Ils ont vendu les droits sur la marque "Grundig" pour le marché des portables, comme IBM avec Lenovo pour les Thinkpads.
          Quant au fait que le marché espagnol ne soit pas la référence, je peux au moins te dire que ça évolue plus vite ici qu'en France. Les gens n'hésitent pas ici à dépenser pour ce genre de conneries (ça, c'est mon opinion), et ça rend les opérateurs moins frileux. Alors c'est peut-être pas la référence, mais si ça marche pour TSM, y'a des chances que d'autres opérateurs européens fassent plus que les regarder.
        • [^] # Re: Grundig ? hummm

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          T'est sûr pour la qualité ? Parce que mes parents avait un téléviseur de cette marque, en 15 ans, la seul panne, c'est le bouton on/off qui a laché. Mon père l'a changé, et hop c'est reparti pour un tour.
    • [^] # Re: Grundig ? hummm

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Euh ... Grundig est le nom de la bébète ! Pas celui de la boite ! La boite c'est purple Labs ! A ne pas confondre avec Grundig, la boite (http://www.grundig.fr/) qui, elle, a peut être eut des soucis :-)
      Je me trompe peut être !

      Y.
  • # Shell

    Posté par . Évalué à 9.

    il me sorte le meme avec le wifi et un daemon ssh qui tourne dessus et j'achète direct ^^
  • # Pas si simple que ça...

    Posté par . Évalué à 2.

    Linux en embarqué, c'est pas si simple que "apt-get install monjoujou" (adaptez à votre distrib préféré), généralement, c'est customisé pour chaque architecture de téléphone (différente à chaque fois, bien entendu) donc ce n'est pas simple de bidouiller dedans. Même avec une documentation technique, je ne suis pas sûr que des geeks puissent s'en sortir, et je ne pense pas que les fondeurs soient prêts à lâcher leur documentation technique. Ce n'est pas tant le processeur que tous les bidules qui l'entourent et la manière dont ils marchent qui sont protégés.

    Ensuite, on peut dire que GPL, blabla, je suis bien d'accord mais bon, c'est un secteur ultra-concurrentiel où l'Europe joue à un bon niveau. Alors soyons content que Linux soit utilisé, parce que même si on ne peut pas avoir accès aux modifications, les fondeurs participent quand même aux logiciels libres qui vont autour (GCC, GDB notament), donc quelque part, on s'y retrouve.
    • [^] # Re: Pas si simple que ça...

      Posté par . Évalué à 1.

      mince, moi qui voulais compiler une gentoo sur mon telephone ^_^
    • [^] # Re: Pas si simple que ça...

      Posté par . Évalué à 10.

      > Ensuite, on peut dire que GPL, blabla, je suis bien d'accord mais bon,
      > c'est un secteur ultra-concurrentiel où l'Europe joue à un bon niveau.

      blabla est de trop : si des benevoles travaillent sur le noyau c'est (au moins pour certains) pour la garantie que ce boulot ne sera pas repris par une boîte quelconque sans livrer ses sources. Les noyaux bsd sont là pour ceux qui veulent que leur code puisse devenir propriétaire.

      Quand au secteur ultra-concurrentiel, tous les secteurs le sont : d'après toi puisque c'est pour le bien d'une entreprise européenne on a le droit de faire n'importe quoi avec la licence de linux ?
      • [^] # Re: Pas si simple que ça...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je vais me faire l'avocat du diable : la GPL 2 n'interdit pas de faire ce que les fondeurs font (et d'ailleurs, c'est un peu le même cas avec Free). Même si, je suis totalement d'accord avec toi, ça va à l'encontre de l'esprit et ça ne devrait pas être comme ça. Mais c'est de l'embarqué, donc dans un monde pas trop bien distinct entre matériel et logiciel, que la GPL 2 ne traite pas vraiment, ou en tout cas de manière trop floue pour pouvoir engager une action en justice. C'est déprimant mais c'est comme ça.

        Les noyaux bsd sont là pour ceux qui veulent que leur code puisse devenir propriétaire.


        Troll detected !
        • [^] # Re: Pas si simple que ça...

          Posté par . Évalué à 6.

          Là je ne te suis pas : pour Free la justification de la non divulgation des sources est que la freebox appartient à Free, et que donc Free ne distribue pas linux.

          Pour de l'embarqué "classique", du code linux est fourni (effectivement customisé pour un matériel spécifique) : il n'y a aucune justification à ne pas fournir le code source...

          En ce qui concerne les noyaux BSD (il y a peut-être un troll qui se cache) mais quand on fournit du code sous cette licence, on accepte bien qu'il pourra faire l'objet d'un fork propriétaire ce que l'on refuse très clairement en mettant du code sous GPL...
          • [^] # Re: Pas si simple que ça...

            Posté par . Évalué à 4.

            Techniquement, les fondeurs ne distribue pas Linux, ils te vendent un chip avec un firmware et il se trouve que le firmware contient Linux. Ils jouent sur cette ambiguité concernant la définition de distribution pour justifier la non-redistribution des sources, tout comme Free joue sur l'ambiguité de "on ne distribue rien, on loue". Tu auras beau faire tout ce que tu veux, il me semble qu'ils sont dans leur droit, ou en tout cas, sur une limite du droit qu'ils exploitent à fond. Même si éthiquement, je le répète, c'est contraire à l'esprit de la GPL.

            Pour le troll BSD, je dirai plutôt que les partisans des licences BSD croit que le modèle ouvert est le seul à même de générer des logiciels de qualité et que la propriétarisation est de ce fait totalement idiote. Dans les faits, ça se passe autrement, effectivement...
            • [^] # Re: Pas si simple que ça...

              Posté par . Évalué à 6.

              Dans l'embarqué gra,d public, il y a par exemple de tomtom qui diffuse les sources des logiciels GPL embarqué dans ses Gps de la gamme "GO". il me semble que c'est aussi le cas pour les routeurs wifi etc... il n'y a pas de raisons d'être tolérant la dessus
              A ma conaissance les Téléphone récents ont une architecture plutot proche des pdas, et je ne vois pas ce qui justifie la non divulgation des sources car la séparation materiel/logiciel est quand même assez aisée.
              ou sinon microsoft va nous expliquer que windows est un firmware...
            • [^] # Re: Pas si simple que ça...

              Posté par . Évalué à 2.

              Techniquement, les fondeurs ne distribue pas Linux, ils te vendent un chip avec un firmware et il se trouve que le firmware contient Linux

              Euh, je ne suis pas tout à fait d'accord : ca dépend bcp du fournisseur.

              Si on prend l'exemple de Texas Instruments, dont les puces OMAP (contenant entre autres un processeur ARM, et souvent un DSP, très utilisés dans les téléphones et es PDA), le fondeur fournit sa puce, les docs de sa puce, les outils pour compiler du logiciel pour cette puce, et éventuellement des drivers. Pour ce qui est du Linux, soit tu fais ta petite LFS-pour-l'embarqué et tu te débrouilles, soit tu vas voir un des "partenaires" du fondeur, souvent MontaVista, qui se fera un plaisir de te vendre une distrib'. Je ne vois pas de "firmware contenant Linux" tout fait, de toute façon ca dépend tellement du reste de la carte ...
              http://focus.ti.com/general/docs/wtbu/wtbugencontent.tsp?tem(...)
              http://focus.ti.com/general/docs/wtbu/wtbusplashcontent.tsp?(...)

              Chez d'autres fondeurs, c'est peut-être le cas, mais c'est aussi ceux qui jouent à fond la discrétion (et les specs sous Non-Disclosure Agreement), je pense notamment à Broadcom (qui équipe bcp de modems/routeurs/wifi, comme les Linksys et la Freebox). Effectivement, dans ce cas le respect de la GPL est très théorique, et le reverse engineering compliqué.

              < HS > Au passage, quelqu'un a aussi un modem câble Thomson ? Il y a sûrement moyen de les recycler une fois désabonné ... http://wiki.openwrt.org/OpenWrtDocs/Hardware/Thomson/TCM390
              < /HS >

              En tout cas, firmware ou pas, il n'y a pas d'exception à la GPL. Il faut que l'utilisateur ait accès au code source. Ensuite, ca dépend de la définition du mot "utilisateur". Je comprends qu'il y ait interprétation quand l'appareil est loué comme terminal faisant partie intégrante d'un réseau spécifique, mais pas quand le bidule est vendu à un utilisateur final.

              sinon microsoft va nous expliquer que windows est un firmware...
              Avec WinCE ils ne sont pas loin de le dire ... D'ailleurs, ils vont changer de nom, et s'appeler MicroFirm ;o)
  • # Tux-phone

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai récemment trouvé quelques liens sur des téléphones portables sous Linux ... Mais c'est plutôt du genre à faire sois même (DIY : Do It Yourself (pour ceux qui aiment l'acronymie anglaise) ...
    C'est à base de Gumstix ( http://www.gumstix.org ) [aka Linux dans un paquet de chewing gum].

    http://www.dseetharam.org/tuxphone/dseetharam-etel-2006.ppt
    et
    http://www.surjpatel.com/?q=node/12

    (Visiblement cette étude a été faite pour (par?) France Télécom (cf. le ppt).
  • # Mobile sous linux

    Posté par . Évalué à 1.

    J avais trouve ca aussi part contre je ne sais pas encore si on peut modifier l OS ,mais le prix est deja interessant .
    http://www.imcosys.com/index.html
    • [^] # Re: Mobile sous linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Non, on ne pourra pas modifier l'OS:
      http://www.oesf.org/forums/index.php?showtopic=19296&hl=(...)
      Cependant, il faut savoir faire des concessions certaines fois et analyser la situation (je ne dit pas ça pour toi mais pour certains posts plus haut).
      Les opérateurs de téléphonie voient d'un très mauvais oeil le fait que leurs abonnés puissent avoir un accès bas-niveau aux mobiles qui accèdent à leur réseau pour des questions de sécurité.
      Ils dissuadent donc les fabricants de sortir des mobiles trop ouverts. Entre les recommandations fermes des opérateurs et une bande de bidouilleurs qui ne sont pas le coeur de cible du constructeur, le choix est vite fait surtout qu'ils ne sont pas dans l'illégalité comme expliqué plus haut.
      Linux est utilisé dans le monde de l'embarqué pour ses qualités techniques et son faible coût avant tout.
      Par exemple, Motorola utilise un noyau linux mais le couvre entièrement de java et il n'y a que la communauté pour s'intéresser au fait que ça soit linux qui tourne dedans.
      L'esprit du logiciel libre n'est pas encore arrivé là, c'est pour celà que je pense que nous n'en sommes qu'à la phase où il faille se réjouir de sa présence et de sa percée dans ce secteur.
      Concernant l'imcosys, je l'attends avec impatience. C'est le genre d'appareil qui peut jeter un pavé dans la marre et ouvrir la brèche dans le monde de la téléphonie mobile pour placer linux aux côtés des os windows, symbian et palmos.
      Disposer d'un pdaphone wifi, bluetooth, quadri-bande,GPRS, EDGE, GPS pour 298¤ ht sans abonnement est déjà un exploit en soit au vu des prix élevés pratiqués par la concurrence.
      Qu'il tourne sous linux est vraiment une aubaine fantastique.
      Au lieu de dépenser 600¤ pour un pdaphone bugé et lent sous windows CE|phone|smartphone|pdaphone|stylophone édition 2003|5, on pourra avoir pour moitié prix un pdaphone super équipé et qui tourne sous linux.
      Concernant l'os non ouvert, il suffira d'être patient. On arrive à faire tourner linux sur les équipements sous windows mobile donc sur un équipement faisant déjà tourner linux, la communauté s'en donnera à coeur joie.
      Personnellement, j'attends avec grande impatience sa sortie pour pouvoir l'acheter.
      http://www.billyboylindien.com/blog/matos/smartphone-linux-i(...)
      http://www.mobinaute.com/mobinaute/article_comm.php?id=20060(...)
      • [^] # Re: Mobile sous linux

        Posté par . Évalué à 9.

        C'est vrai il faut accepter de faire des concessions, ce n'est pas grave de ne pas diffuser les sources de linux. De toutes facons la GPL v2 ne vaut rien comme nous le rappelle si bien Free ou aujourd'hui nos amis les constructeurs car ils doivent assurer la sécurité de leur reseau télécom. Nous devrions nous feliciter de voir notre os qui représente le mouvement du logiciel libre devenir closed-source. On sera heureux dans 5 ans quand la moitié des appareils tourneront sous linux mais que nous n'aurons plus accés au source. Quel interet de toutes facons ... C'est si complique.... et puis une economie de budget de 300 euros pour un telephone ca vaut qd meme plus que la liberté d'avoir les sources.
        Asseyons nous sur nos principes, ils finiront bien par céder avec de la patience.
        • [^] # Re: Mobile sous linux

          Posté par . Évalué à 0.

          Je te rappelle qu'il n'y a pas si longtemps que cela, le noyau linux était développé à l'aide d'un logiciel propriétaire alors il ne faut pas faire comme si tout était blanc ou noir dans le monde du logiciel libre.
          Il ne suffit pas de crier un peu partout "rendez-moi mes sources" pour faire avancer les choses. Il faut le faire et c'est pourquoi je défend souvent RMS ici mais il faut aussi accepter une certaine réalité et s'y adapter.
          Soit un constructeur lance un nouveau pdaphone sous linux sans fournir les sources, soit il le sort sous windows mobile.
          Que choisis-tu? Il n'y a pas d'autre alternative pour le moment.
          Personnellement, je choisit de faire avec ce pdaphone, de l'acheter au lieu de payer la redevance windows et de faire mon possible pour que le logiciel libre y fasse son entrée.
          Rester les doigts croisés sur son clavier à pester n'y fera rien dans ce cas là.
          Concernant le prix, il faut ouvrir les yeux là aussi. Le mobile grundig et l'imcosys utilisent linux en grande partie pour pouvoir proposer des unités à bas prix dans le but de conquérir le maximum de clients et pas les linuxiens qui vont sur linuxfr.
          Qu'un pdaphone propose les mêmes fonctionnalités que les autres pour moitié prix, c'est un argument de vente indéniable.
          Parce qu'on est linuxien, il ne faudrait pas le reconnaitre?

          Asseyons nous sur nos principes, ils finiront bien par céder avec de la patience.
          Pas mal cette phrase :)
          Mes principes sont bien là et je ne m'assied pas dessus.
          Dans l'état actuel des choses, il n'est pas possible d'empêcher ce genre de pratique.
          La GPLv3 permettra de changer les choses à ce niveau mais en attendant qu'elle soit disponible, je préfère, faute de mieux, encourager un constructeur de mobiles sous linux closed source qu'un constructeur de mobiles sous windows mobile.
          C'est vrai qu'il faut rappeler la nécessité de rendre disponible les sources mais il faut aussi tenir compte de la froide réalité certaines fois.
          • [^] # Re: Mobile sous linux

            Posté par . Évalué à 3.

            Dans l'état actuel des choses, il n'est pas possible d'empêcher ce genre de pratique.
            Si, mais ca demande du temps et de l'argent : les assigner au tribunal.

            Quand au fait qu'ils doivent 'assurer la sécurité du réseau' c'est n'importe quoi : personne ne les oblige a utiliser linux/un ll . Si ils sont soumis a des contraintes tels qu'ils ne peuvent pas diffuser les sources , alors il utilisent quelquechoses où ils n'ont pas a diffuser les sources (windows, ou un truc codé en interne ou ...).
            • [^] # Re: Mobile sous linux

              Posté par . Évalué à 1.

              Si, mais ca demande du temps et de l'argent : les assigner au tribunal.
              Il existe un flou juridique à ce niveau que la GPLv3 tentera de combler. Ce ne sont pas des paroles en l'air mais une réalité.
              La fsf dispose de fonds lui permettant d'attaquer ceux qui ne respectent pas la GPL et ils l'auraient déjà fait dans tous ces cas là, tu ne penses pas?

              Quand au fait qu'ils doivent 'assurer la sécurité du réseau' c'est n'importe quoi : personne ne les oblige a utiliser linux/un ll . Si ils sont soumis a des contraintes tels qu'ils ne peuvent pas diffuser les sources , alors il utilisent quelquechoses où ils n'ont pas a diffuser les sources (windows, ou un truc codé en interne ou ...).

              Ok sauf que l'incapacité de la GPLv2 a couvrir ce problème leur permet de concilier la demande des opérateurs avec les avantages apportés par linux sur les plans techniques et financiers. Bien entendu, c'est totalement condamnable et la communauté réagit en couvrant ces points obscurs dans la GPLv3.

              Voici la réalité actuelle qui est bien loin de nos convictions mais avec laquelle il faut vivre.
              Je dois obligatoirement m'équiper pour des besoins professionnels. Je fais quoi?
              Par jusqu'auboutisme, je m'achète un pdaphone sous palmos, symbian ou pire windows pour punir ces voyous ou j'achète un des rares pdaphone sous linux du marché en m'intégrant à la communauté qui ne manquera pas d'exister autour de cet appareil et d'y introduire le logiciel libre pour démontrer au fabricant son utilité?
              • [^] # Re: Mobile sous linux

                Posté par . Évalué à 2.

                La fsf dispose de fonds lui permettant d'attaquer ceux qui ne respectent pas
                la GPL et ils l'auraient déjà fait dans tous ces cas là, tu ne penses pas?

                La fsf n'as pas attaqué des entreprises qui violait de facon manifeste la gpl, pourquoi le ferait-il maintenant , ou les chances de gagner sont importantes mais pas complètes ?

                Quand a ma réponse sur la sois disante protections des opérateurs :
                oui je suis trés content qu'ils utilisent linux , mais la sécurité du réseau ne reste qu'une excuse assez pitoyable pour permettre de piocher dans les ll sans rien redonner (je dis pas que c forcément le cas de free).
      • [^] # Sécurité des opérateurs ... enforcée par les terminaux clients

        Posté par . Évalué à 7.

        Suis-je le seul à trouver très étrange que les opérateurs comptent sur le bridage des clients pour assurer la sécurité de leurs réseaux ?

        S'ils comptent réelement là dessus, ils vont avoir, tôt ou tard, des mauvaises surprises (dès que les bidouilleurs s'intéresseront a leurs systèmes). C'est un peu comme si la sécurité de mes serveurs webs était implémentée dans des restrictions de firefox !

        Pour revenir au téléphone en question, je ne sait pas vous, mais je le trouve assez light pour un téléphone "high end" "nécéssitant un véritable OS": pas d'UMTS, pas de 3G, pas de Wifi, pas de VoIP, pas de navigateur www, pas de lecteur CF/SD, une autonomie médiocre ... bref, ses caractéristiques ne semblent pas dépasser les traditionels symbian sur nokia d'il y a deux ans. Pas du tout ce que j'attendrai d'un smartphone sous Linux !
        • [^] # Re: Sécurité des opérateurs ... enforcée par les terminaux clients

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          En même temps, je sais pas si tu y as réfléchi, mais c'est pas évident d'avoir une sécurité parfaite sur un réseau sans fil aussi compliqué que le réseau GSM. Rien qu'à voir les problèmes de sécurité que pose le Wifi, tu peux imaginer ce que c'est avec un réseau partagé par 30 millons d'utilisateurs, avec une foule de services en plus. Par exemple, tu fais comment pour chopper le gars qui commence à émettre n'importe quoi de temps à autre sur le time slot du voisin?
  • # Licence GPL et diffusion des sources du téléphone

    Posté par . Évalué à 2.

    A lire certains commentaires de cet article, on en finirait presque par croire que l'intégration de Linux dans un téléphone obligerait à distribuer tout le code source.

    Il faudrait peut-être recadrer : Si Purple labs développe un GUI propriétaire et le package avec d'autres logiciels (libres ou non) pour le flasher dans leur téléphone, rien n'indique qu'ils soient a priori obligés d'en distribuer les sources, pas même la FAQ de la FSF elle-même :
    http://www.fsf.org/licensing/licenses/gpl-faq.html#MereAggregation
    http://www.fsf.org/licensing/licenses/gpl-faq.html#GPLAndNonfreeOnSameMachine

    Pas même la licence de Linux (lire les premières lignes) :
    http://www.kernel.org/pub/linux/kernel/COPYING

    Il suffit qu'ils respectent les licences individuelles de chaque logiciel, ce qui n'est pas très contraignant : publier les éventuelles modifications qu'ils apportent aux LL qu'ils distribuent, utiliser des bibliothèques sous LGPL pour le code propriétaire, et c'est à peu près tout. Un Linux qui tourne sur ARM, ça n'a rien de magique, après tout, et utiliser Skype sur une Debian est parfaitement légal.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.