Une interview d’arp publiée sur le site d’Emmabuntüs

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Xavier Teyssier, Pierre Jarillon, Ysabeau et Benoît Sibaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
17
3
nov.
2020
Linux

Cet été, l’association Debian‑Facile s’est dotée d’un nouveau président, qui s’est immédiatement rapproché du collectif Emmabuntüs pour lancer une campagne de réemploi nationale, à laquelle participent aussi BlablaLinux et Tugaleres.com. Il s’agit bien sûr d’arp, alias arpinux, qui a développé HandyLinux, DFiso, et qui est le fondateur et rédacteur en chef des Cahiers du débutant sur Debian.

Nous en avons profité de cette occasion pour lui demander une interview qu’il a bien voulu accepter.

Puzzle arp

Dans celle‑ci, l’utopiste « arp » nous parle librement de son parcours au sein du monde du Libre, qui a commencé par l’utilisation de GIMP, puis d’un premier ordinateur sous Ubuntu et enfin un long compagnonnage avec Debian.
L’aventure Debian‑Facile commence en 2016 avec la fusion de cette communauté avec celle d’HandyLinux, continue avec le projet DFiso et la rédaction des fameux Cahiers du débutant, et finit par déboucher sur cette présidence de l’association.
arpinux va nous parler ensuite de sa vision sur le devenir souhaitable de l’association Debian‑Facile, de son ancrage dans le monde réel, de l’entraide, de la documentation et des relations avec les autres acteurs de la galaxie Debian.
Enfin, nous apprenons qu’une chaîne PeerTube Debian‑Facile vient d’être lancée pour diffuser des tutoriels simples et clairs, leur but n’étant pas tant de « faire passer » les utilisateurs au Libre, mais bel et bien de libérer l’utilisateur, et porter le plus haut possible ce mantra : « apprendre encore, comprendre mieux, partager plus ! »

Nous vous encourageons à lire l’intégralité de l’interview d’arp.

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.