Waste, réseau p2p privé / chiffré

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
2
juin
2003
Internet
NullSoft, société bien connue pour le très fameux Winamp, a sorti il y a quelques jours Waste, un système de p2p pour "réseaux privés" pour Windows / MacOS X / POSIX.

Initialement en GPL, le logiciel a disparu de NullSoft depuis, mais de nombreux miroirs sont apparus dès lors ...

Mise à jour : apparemment le logiciel n'est pas sous GPL, puisque NullSoft dit ne jamais l'avoir mis sous GPL (même si une copie de la licence GPL est fournie dans l'archive contenant les sources). Technique :

Utilisant de la crypto (blowfish) pour transférer les fichiers et pour authentifier (rsa) les utilisateurs, ce système de p2p permet de se dresser un petit réseau privé de copains pour s'échanger des fichiers en toute confiance. Il permet aussi à des entreprises de dresser des sortes de VPN à moindre coût.

La version originale compile difficilement sous Linux, et la GUI n'est pas disponible. Toutefois, une version spéciale Linux a été créée depuis. (3e lien)

Notons enfin que la version Windows fonctionne assez bien sous Wine (y compris l'installateur, et sans nécessiter un Windows natif), vous permettant ainsi d'utiliser l'interface graphique de ce petit nouveau dans le monde du p2p sur votre os favoris.

Licence

Notons que malgré le retrait de Waste du site de NullSoft, (visiblement à la demande d'AOL), Waste n'en reste pas moins GPL (Ndm : heuuuu.... Lire le dernier lien pour plus de détails

La GPL prouve encore une fois sa force, montrant qu'un logiciel en GPL ne peut pas la quitter aussi facilement.

Aller plus loin

  • # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

    Posté par . Évalué à 7.

    N'est-ce pas la deuxième fois que AOL fait retirer un soft du site web de Nullsoft ?
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par . Évalué à 4.

      le premier ce n'etait pas gnutella?
      • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        ouais c'était pour ça, cf. le quatrième lien:

        Nullsoft has had its conflicts with AOL in the past, such as in 2000 when Frankel developed a music file-swapping technology called Gnutella. AOL quickly pulled it off the Web fearing legal ramifications, but not before developers downloaded it and began creating services based on its software code.

        http://damien.pobel.fr

        • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

          Posté par . Évalué à 0.

          On s'en fou on a les sources, on va regarder ça à tête reposée, à mon avis les programmeurs devaient se douter qu'il serait retirer du site c'était une manière de faire profiter la communauté de leur travail malgré tout. Il y a peut etre une idée à retravailler ...
          • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

            Posté par . Évalué à -1.

            Bas ca me paret méme evident.
            Nullsoft a peut étre raison sur un point, le binaire original n'est peut étre pas legalement copibale, mais les sources elle si elles sont inclue avec un licence GPL il n'y a pas de probléme.
            • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Pas si elles ont été diffusées illégalement. Tiens si je diffusais aux clients de mon employeur les sources de nos produits sous license GPL ?
              • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                Posté par . Évalué à 1.

                une entreprise a-t-elle le droit de revenir sur ses engagements en prétextant que ses engagements étaient le fruit d'un de ses employés ?
                • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ce genre de chose est généralement discuté en justice, et c'est assez compliqué.

                  Il serait trop facile qu'un agent d'entretien publie tous les secrets ou données de l'entreprise et que la diffusion soit légale car il était de la société.
                  Inersement si c'est un employé responsable de la chose (donc habilité à faire l'action en question) qui publie sans confirmation on ne peut pas en vouloir à ceux qui ont téléchargé.

                  Le problème c'est de traiter les cas qui sont entre ces deux etrèmes ...
                  Franchement autant je pense que celui qui a obtenu le soft (directement ou indirectement) ne risque pas d'etre inquiété pour l'utilisation (en général ce qui est acquis de bonne foi le reste assez souvent quand on parle de matériel, pour les oeuvres intellectuelles je ne sais pas), autant celui qui diffuse en connaissance de cause (qu'il s'agissait d'une erreur), lui il reste possible qu'un juge lui donne tort.
            • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              http://fr.news.yahoo.com/030602/7/38hqd.html(...)

              Apparement dans cet article les responsables de Nullsoft se détache de leur maison mère:


              "[...] Quelques jours après les faits, Nullsoft prévient les curieux avides de télécharger l'outil sur la même page où était hébergé le code source. Pour tenter de se dédouaner de leur gaffe vis-à-vis de la maison mère AOL, ils affirment pouvoir en interdire toute diffusion, utilisation, ou même détention. Mais contrairement à leur souhait, la licence GPL de Waste (version actuelle) ne peut être remise en cause par ce retrait de dernière minute. [...]"


              Et apparement le logiciel a bien été en GPL a un momment donné de sa vie ...
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par . Évalué à 8.

      En tout cas, ceci semble avoir tout particulièrement énervé Justin Frankel...
      Sur son site (http://1014.org(...) ), il écrit :

      June 2 2003 @ 10:03pm
      For me, coding is a form of self-expression.

      It's probably the form I'm most effective at.

      Everything I code is arguably owned by the company.

      The company controls what I do with my code [in the past, it seemed I had
      freedom, but it turns out all of that was not really the case--rather, I
      was somehow avoiding the control illicitly (for 4 years)]

      The company controls the most effective means of self-expression I have.

      This is unacceptable to me as an individual, therefore I must leav.

      I don't know when it will be, but I'm not going to last much longer.

      I have nothing but respect for the company--I've just come to realize that
      it is time to do something different.
  • # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour la licence malgré la GPL rien n'est moins sûr.
    AOL a les droits sur les programmes dévlopper par les gars de Nullsoft pendant leur heures de bureau.
    donc vu que la licence à été accordé par des gens n'ayant pas les droits dessus elle est a mon avis nulle et invalide.
    C'est comme si on essayait de vendre quelque chose qui ne nous appartient pas quoi.
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par . Évalué à 8.

      Sauf qu'a priori le travail appartient a NullSoft (si c'est une societe) et en tant que tel ils peuvent mettre leur soft sous GPL. Si AOL decide de le retirer, il ne peut que demander a NullSoft de le retirer, et donc logiquement il reste legalement en GPL.
      • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        d'après http://www.nullsoft.com/free/waste/(...) ils disent que celà a été fait sans leur autorisation !

        encore faut-il les croire
        • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ca veut tout dire ou presque.

          S'ils ont reçu des ordres d'AOL, faire disparaitre les liens et prétendre qu'aucune copie n'a été distribuée légalement en GPL est une évidence.
          • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            tout depend :) Le code peut tres bien appartenir a NullSoft et AOL a simplement fait pression de maniere "economique" mais AOL peut aussi bien etre detenteur des droits sur le code, auquel cas, la evidemment la GPL ne peut s'appliquer puisque mis en oeuvre a partir sans fondement...

            http://damien.pobel.fr

            • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je n'ai pas été clair. Peu importe que ce soit NullSoft ou AOL qui dispose des droits ou pas.

              NullSoft se plie de toute façon à l'exigence d'AOL, qu'elle soit légitime ou pas. Et clot l'affaire en disant que le code est sorti de manière illégale - que NullSoft ou AOL en soit propriétaire.
              • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                Posté par . Évalué à 10.

                Sauf que ils l'ont effectivement mis sous GPL, et l'ont même publié sur leur site:

                http://www.google.fr/search?q=cache:YCYorNvbp1EJ:www.nullsoft.com/f(...)

                Après, qu'ils sortent des arguments du type « on l'a jamais fait » ou « le gars qui a fait ça avait pas le droit de le faire en fait », je veux bien, mais n'empêche que, sur le site de la société, ils ont publié un lien en disant « ce logiciel est sous GPL ». Vis-à-vis de ceux qui l'ont téléchargé en premier lieu, vouloir tenter de faire passer que finalement, non, le logiciel était en fait pas sous GPL, ça me semble proche de la rupture abusive de contrat, tout de même. Et pas de « C'est pas nous » qui tienne, l'organisation Nullsoft est quand même responsable du contenu de son propre site. Qu'un hébergeur ne soit pas responsable des propos tenus sur les sites de ses clients, c'est une chose, mais qu'une personne morale ne soit pas responsable des propos tenus sur son propre site, c'est, heu... différent, quand même, non?
                • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  sans commentaires
                  de la mauvaise foi pure et simple
                • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Super, une entreprise ne peut pas être protégée des mauvaises intentions d'un de ses employés ?
                  • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ben, j'en sais rien, je ne suis pas avocat ni juge, et ce genre de choses se décide dans les tribunaux plutôt que sur LinuxFR, mais ici, ce n'est pas comme si c'était un gars de Nullsoft qui avait passé ça sous le manteau en disant « sisi, c'est sous GPL », ça a été publié sur le site officiel de la boîte, sans aucune note comme quoi le contenu de la page en question reflétait les dires de l'employé et non de la société.

                    La ou les personnes qui ont mis le logiciel sur le site de Nullsoft n'avaient peut-être pas, pour ce qui concerne la structure de la boîte, le droit de diffuser ledit logiciel selon les termes énoncés (ça reste à voir, peut-être -- sans doute ? -- que Nullsoft est tout simplement de mauvaise foi), mais ils avaient tout de même la possibilité d'éditer le site web pour signifier que le logiciel est sous GPL. Le site web appartient à la société en tant que personne morale, et pour une tierce personne, en l'absence de note disant le contraire, son contenu peut être considéré comme ayant un aval officiel (je ne parle pas d'un point de vue légal ici; légalement je n'en sais rien, mais je veux juste dire qu'il est normal, pour une tierce personne, d'accorder foi à ce qu'une société publie sur son site).

                    Une entreprise ne peut pas être protégée des mauvaises intentions d'un de ses employés, si, mais la question inverse est aussi vraie: une entreprise peut-elle revenir sur une de ses décisions en se défaussant sur l'employé qui l'a prise?
                  • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Super, une entreprise ne peut pas être protégée des mauvaises intentions d'un de ses employés ?
                    Quand une entreprise accorde des responsabilités à un de ses employés, de quelque manière que ce soit (signature, accès en écriture sur un site web, ...), il s'établit une relation de confiance entre les deux parties. Selon la version officielle de Nullsoft, l'employé a enfreint cette relation de confiance. Et effectivement, on ne peut se prémunir a priori contre les "trahisons", on peut juste obtenir réparation a posteriori.
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Meme si la license est invalide (ce qui est possible) le fait que ce soft soit en GPL et que quelques personnes aient téléchargé les sources empéche AOL de faire quoique ce soit.
      Ce ne sera peut-etre pas une version trés légale du soft qui sera disponible, j'imagine qu'aucune distribution ne l'incluera si AOL leur demande de n'en rien faire, mais elle sera disponible.
      C'est aussi un des atout des licenses libres: si un soft est libre 5 minutes, il le reste (dans la pratique) quelque soit les changements de license.
      • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

        Posté par . Évalué à 10.

        S'il s'avère exact que nullsoft ne posédait pas le copyright du programme alors il n'a jamais été libre.
        C'est un peu comme si je m'arrangeais pour obrtenir le code source de windows et le redistribuer en remplaçant la licence par la GPL, ça ne fera pas de windows un logiciel libre car je n'ai pas la propriété intellectuelle de ce code.
      • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

        Posté par . Évalué à 10.

        non, si la diffusion du logiciel a été faite dans des conditions qui ne correspondent pas au terme de la gpl, ici que seul le(s) détenteur(s) des droits a le droit de mettre son code sous gpl, le code n'a JAMAIS été sous gpl, même pas 5mn. Tout ce qui en dérivera ne sera pas sous gpl et risquera de faire les frais d'un procés si aol/nullsoft le décide un jour. Bref, ce serait devenu un cheval de troie légal.
        Le seul moyen d'en être sur est de connaitre la façon dont le type a diifusé le soft. En a t il le droit par son contrat. Est il le détenteur des droits. Il l'a écrit seul. Les autres auteurs étaient d'accord, etc etc. Un seul de ces points n'est pas satisfait et le soft ne peut pas être gpl.
        • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je répond aux deux qui m'on répondu en un seul message....
          Je suis tout à fait d'accord avec vous: ce soft n'est PAS libre à proprement parler, utiliser ses sources est donc illégale.
          Cependant, si les sources de ce codes ont été disponible ne serait-ce que 5 minutes, alors le soft est, de fait, quasi libre (mais pas légalement libre je suis d'accord) puisque rien n'empéche une autre personne de s'en inspirer.
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par . Évalué à 9.

      En droit, (sauf erreur), si le code a été publié sur le site de Nullsoft en GPL, et que tout laissait à penser que c'est la société, en tant que personne morale, qui mettaient à disposition ce programme, alors il est en GPL.

      En effet, je pense que le fait que le code ait été placé par quelqu'un n'ayant pas l'autorisation de le faire, du point de vue de la société, est inopposable aux tiers, car c'est de la tambouille interne à la société, dont les tiers ne pouvaient pas etre au courant.

      C'est un peu comme si un employé d'un société passe un gros contrat pour son employeur, et que cette société se défausse en pretextant que l'employé n'était pas autorisé a signer ce contrat au nom de celle ci: c'est inopposable aux tiers, et le contrat est considéré comme passé.

      (J'espere ne pas me planter, je suis pas spécialiste...)
      • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        cette société se défausse en pretextant que l'employé n'était pas autorisé a signer ce contrat au nom de celle ci: c'est inopposable aux tiers, et le contrat est considéré comme passé

        Ca me semble un peu dangereux ça... donc un employé qui a une grippe contre son employeur signe un contrat dans le dos et bardaf c'est l'embardée...
        • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

          Posté par . Évalué à 5.

          Ca me semble un peu dangereux ça... donc un employé qui a une grippe contre son employeur signe un contrat dans le dos et bardaf c'est l'embardée...

          L'employé peut aussi mettre le feu a la boite s'il a envie..., toujours est il que dans tous les cas, il est clair que la responsablité civile de l'employé va jouer, et qu'il devra payer pour réparer sa faute.
        • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

          Posté par . Évalué à 1.

          Euh, non, quand même pas, l'employé a rarement l'autorisation de signer au nom de la société (il faut qu'il soit explicitement nommé sur le KBis, il me semble).
  • # Et Jabber ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pourquoi n'ont-ils pas utilisé comme base le protocole et le serveur Jabber, qui ont le potentiel pour faire toutes ces choses-là, mais qui manquent de cerveaux et de mains pour se développer ?
    Tout le monde y aurait gagné...
    • [^] # Re: Et Jabber ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      tout simplement parce que Justin Frankel, développeur historique de winamp et de nullsoft en général, est un geek un peu foufou, qui se lance dans pleins de trucs, et que waste en était un de longue date : ils utilisaient ce soft depuis un bout de temps entre 2 sites d'AOL.

      sinon l'idée d'ajouter un système de p2p privé sur jabber est bonne, de toute manière waste est très incomplet.

      - manque de l'indexation md5 des fichiers pour les trouver en plusieurs endroits du réseau s'ils y sont disponibles.
      - manque un VRAI client sous posix
      - manque un système de recherche meilleur que sur les noms des fichiers (contenu, description ...)

      bref waste est bien pour se mettre à disposition quelques trucs entre pote, pas plus.
      • [^] # Re: Et Jabber ?

        Posté par . Évalué à 2.

        manque de l'indexation md5 des fichiers pour les trouver en plusieurs endroits du réseau s'ils y sont disponibles.
        Tu veux dire qu'il ne cherche pas dans tout le mini réseau de connaissances qui ont créé un espace de partage entre elles, ou dans tout le réseau de tous les utilisateurs éventuels de waste?
    • [^] # Re: Et Jabber ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Parce que Jabber n'est pas du P2P, tout simplement. Jabber nécessite un (ou plusieurs) serveurs centraux, ce qui n'est pas le cas de WASTE. Avec WASTE, on peut se connecter derrière un firewall, si les deux parties sont connectées à une tierce qui elle, est accessible directement (sur internet).
      • [^] # Re: Et Jabber ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Par contre le serveur est suffisement leger pour etre "encapsule" dans une appli avec le client, et ca te fait du vrai p2p !
    • [^] # Re: Et Jabber ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Jabber est un protocole d'instant messaging, pas d'echange de fichier ou de salon comme l'IRC.

      Il doit déjà étre assez problématique d'ouvrire de salon de plus d'un dizaine de personne avec jabber alors du P2P a la IRC on oublie.

      En plus jabber repose sur une architecture centralisé, genre comme par exemple les serveur de mail ou de news, ce qui rendrait les transactions P2P couteuse pour le serveur et rendrait leurs filtrage casiment automatique.

      En un mot comme en cent, jabber n'est pas fait pour faire du P2P.
      • [^] # Re: Et Jabber ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ben justement, Jabber ambitionne de ne pas être qu'un protocole d'instant messaging, mais d'être plus globalement un protocole d'échange de données formatées en XML.
        Donc l'échange de fichiers et les salons de discussions sont possibles.

        Un lien intéressant est la liste des JEP (Jabber Enhancement Proposals), qui regroupe les futures évolutions du protocole, et il y a pas mal de bonnes idées : http://www.jabber.org/jeps/jeplist.php(...)
        Il y a de tout dans cette liste, comme du filtrage de paquets, du "SOAP over Jabber", du bloc-notes partagé, du stockage de bookmarks, ...

        Et comme il a été fait remarqué plus tôt, rien n'empêche d'embarquer un serveur Jabber dans un petit soft "client" de P2P. De plus, on peut imaginer que Jabber puisse ne servir qu'à instancier des connexions, et qu'ensuite les clients Jabber communiquent directement (pour de l'envoi de fichiers, par exemple).
  • # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

    Posté par . Évalué à 6.

    je pense qu'il faudrait d'urgent corriger cette news, d'après NullSoft ce software n'a jamais été GPL ni libre, et sa diffusion n'a jamais été autorisée.

    Voir:
    http://www.nullsoft.com/free/waste/(...)
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Personnellement, je ne crois pas du tout qu'un employé de NullSoft se soit mis un matin à faire croire, sur le site officiel, qu'il délivraient un logiciel en GPL sans que ce soit une décision de la boite.

      Ce qui est clair que c'est qu'il s'agit évidemment la seule solution valable légalement pour eux de se conformer à l'exigence d'AOL, peu importe les choix qu'ils aient pu faire autrement.
  • # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    heuu, il manque un lien tres important, c'est l'ancienne adresse de waste avant qu'il disparaisse : http://www.nullsoft.com/free/waste/(...)

    " If you downloaded or otherwise obtained a copy of the Software, you acquired no lawful rights to the Software and must destroy any and all copies of the Software, including by deleting it from your computer. Any license that you may believe you acquired with the Software is void, revoked and terminated. "

    Ca veux dire ce que ca veux dire, waste n'est pas GPL ou quoi que ce soit. Je me demande d'ailleur ce qui est arrivé. Piratage ? mise en ligne sans avertir les grands patrons ?
    En tout cas il semble que nullsoft ne veux pas d'emmerde avec ce logiciel. Je me demande si les mirroirs sont legaux (oui, c'est en roumanie, et alors...)

    De toute facon il y'a d'autres facon de s'echanger des fichiers de maniere crypté, moi j'aime bien KDX par exemple, malheureusement il n'y a pas de version linux, mais avec wine ca roule nickel : http://www.haxial.com(...) . Bon c'est pas libre tout ca, mais j'ai plein de copains sous winwin qui s'en servent...
    • [^] # Re: Waste, réseau p2p privé / crypté

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Si on en croie les divers commentaires avec des mirroirs plus bas, bah ca a ete rajoute apres la mise en ligne du site original, mais avant que aol leur dise de tout retirer... parceque je vois pas ca sur les mirroirs...
  • # Petite correction : chiffré

    Posté par . Évalué à 7.

    Je vais faire mon pointilleux habituel en signalant qu'on dit "chiffré" en bon français au lieu de "crypté".
    • [^] # Re: Petite correction : chiffré

      Posté par . Évalué à -1.

      Je suis pas tout seul alors ;)
    • [^] # Re: Petite correction : chiffré

      Posté par . Évalué à -1.

      Alors moi aussi je vais fair emon pointilleux ;)

      En bon français on peut dire crypté, mais ça ne veut pas du tout dire la même chose de chiffré.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Petite correction : chiffré

      Posté par . Évalué à -1.

      D'un autre côté, un "chiffrement" n'utilise pas que des "chiffres", et donc cette appellation est à mon avis désormais désuette. La langue a évolué, et je trouverai dommage que l'on soit comme pour les "cédéroms" et les "méls" obligés d'utiliser des stupidités idiomatiques, source d'erreurs orthographiques (cd-rom, mails) alors que nos cousins Québécois ont trouvé une manière bien plus élégante de remédier au problème : courriels pour les mails et pourriels pour les spams !

      Bref, tout ça pour dire que cryptage me semble être bien plus approprié, et après tout le Français est encore une langue vivante, alors laissons la libre de vivre tant que cette liberté ne lui nuit pas.
      • [^] # Re: Petite correction : chiffré

        Posté par . Évalué à 0.

        un "chiffrement" n'utilise pas que des "chiffres"

        Il y a plusieurs sens au mot chiffre. Prends un dictionnaire.

        le Français est encore une langue vivante

        Il n'y a pas de majuscule à « français » quand on parle de la langue française.

        laissons la libre de vivre tant que cette liberté ne lui nuit pas

        g sui dakor avek toa
    • [^] # Re: Petite correction : chiffré

      Posté par . Évalué à 2.

      Ouais ! Vive la chiffrographie !

      Sans rire, crypter, décrypter, cryptographie, c'est dans mon Larousse (publié en 1977)

      -- Lai dictionères, sa put ! --
  • # Fun ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Sur http://www.nullsoft.com/pinkumbrella.phtml(...) , si on séléctionne toute la page (CTRL+A sous Mozilla), on voir apparaître plein de caractères (ca commence par "E9659FDA9B2634E54E83F8C41187FD ..."). Sa ressemble à de l'hexa (caractères codés de 0-9A-E).

    Une idée de ce que ca pourait être ? Les Geeks vont pouvoir se déchainer ... :=)
    • [^] # Re: Fun ...

      Posté par . Évalué à 0.

      C'est message du secret du pentagone :D
    • [^] # Re: Fun ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Quand on les selectionne pas ils sont visibles, mais dans une couleur sombre.

      C'est juste pour faire joli, on trouvera pas de formules magiques la-dedans.
      • [^] # Re: Fun ...

        Posté par . Évalué à -2.

        Et si par malheur on regarde le source HTML du truc... hem hem.

        Ce n'est franchement pas beau, codé comme un goret. Facilement 80% des balises <font> sont inutiles.

        (Pareil pour la page d'accueil du site Nullsoft)
    • [^] # Re: Fun ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      un truc pour faire ch*er les gens qui utilisent Lynx/Links et/ou les aveugles et leur tablette braille ?
    • [^] # Re: Fun ...

      Posté par . Évalué à 9.

      Ca veut dire que maintenant, tu vois le code derriere l'apparence. Tu es l'Élu. La Matrice n'a plus d'emprise sur toi.

      Fais juste gaffe aux agents d'AOL qui veulent te retenir de libérer le reste des sources.
    • [^] # Re: Fun ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les signes changent à chaque reload,

      c'est juste de la déco.

      Ou alors c'est cyclique, un volontaire pour le vérifier ?
  • # Re: Waste, réseau p2p privé / chiffré

    Posté par . Évalué à 1.

    un autre mirroir (le 1er indiqué dans la news ne marche plus):
    http://www.juddnet.com/waste/origsite/(...)
  • # c'est l'avenir du p2p !

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce type de logiciel est l'avenir du p2p car les logiciels les plus connus actuels ne permettent pas de diffuser des fichiers en toute liberté sans subir les pressions de certaines multinationales avides ou de certains législateurs corrompus qui aiment censurer ceux qui dénoncent leur corruption.

    les softs trustpeer et mnet (et dans une moindre mesure gnunet et freenet) se sont aussi fixé comme objectif d'être des réseaux privés cryptés pour que seuls vos amis sachent comment se connecter à vous et que votre adresse IP ne soit pas divulguée.
    • [^] # Re: c'est l'avenir du p2p !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      > sans subir les pressions de certaines multinationales avides ou de certains
      > législateurs corrompus qui aiment censurer ceux qui dénoncent leur
      > corruption.

      Oh .. le mythe de la censure.
      As tu déjà vu une dénonciation de corruption d'un législateur sur un réseau p2p ? qui a entrainé une censure par les personne impliquées ?

      Allons, les lois mises en oeuvre ici existent depuis bien plus longtemps que les réseaux p2p, on ne peut donc parler des législateurs.
      Quand aux personnes de l'appareil judiciaire ou répréssif, elles ne font qu'appliquer la loi (loi peut etre contestable mais c'est leur boulot de la faire respecter).
      Je soupsonnerai plus de corruption celui qui ne fait pas appliquer la loi que celui qui la fait appliquer.

      C'est à force de tout mélanger et raconter n'importe quoi qu'on va voir des lois immondes nous tomber sur la figure
      • [^] # Re: c'est l'avenir du p2p !

        Posté par . Évalué à 0.

        la démocratie est dévoyée par plusieurs problèmes:

        - les principaux médias appartiennent à l'Etat ou à des grands groupes qui ont des rapports privilégiés avec l'état (marchés publics, financements politiques, ...). Où est la démocratie si les gens votent en fonction de ce qu'ils percoivent dans des médias qui appartiennent aux puissants ?

        - la justice et la police dépendent fortement (parquet, CSM, cassation) des dirigeants politiques et ne sont donc pas apte à juger (ou enquêter) de manière impartiale ces dirigeants et leurs amis.

        Sinon comment expliquer qu'après des décennies de progrès technologiques et d'automatisation (machines, informatique), il y ait autant de pauvres, autant de régressions sociales, et autant de gens malheureux de vivre dans un monde corrompu par le profit ? ( les paradis fiscaux et du blanchiment se portent bien, eux)

        L''expression libre au travers de p2p vraiment non censurables par le pouvoir est une des améliorations possibles de ce système.


        PS ma réponse favorite reste le développement du bénévolat libre comme alternative aux dérives de l'argent et de l'égoïsme: http://free2.org/bl/(...)
  • # Re: Waste, réseau p2p privé / chiffré

    Posté par . Évalué à 0.

    Toutes ces discussions sur la licence d'un soft qui probablement ne servira qu'à des echanges de fichiers illegaux.

    :o)

    Ce serait beau qu'il serve à autre chose mais je ne vois pas en quoi des des reseaux privés permettront une meilleure diffusion d'infos qui risqueraient d'être censurées ailleurs, puisque ces réseaux seront "privés", il ne s'agira d'un support de diffusion que pour un groupe privilégié ou plutôt fermé.

    Non ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.