Mercure : un nouveau protocole Web pour mettre à jour les navigateurs en temps réel (« push »)

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Benoît Sibaud et Bruno Michel. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
54
27
nov.
2018
Internet

J’ai récemment publié un nouveau protocole ouvert nommé Mercure, ainsi qu’une implémentation de référence écrite en Go.

logo du projet mercure

Mercure permet de « pousser » en temps réel des données depuis des serveurs vers des navigateurs Web (ou autres clients HTTP). La spécification et l’implémentation sont disponibles sur GitHub. Le projet peut être considéré comme un remplaçant de WebSocket (bien que le protocole soit de plus haut niveau) et des solutions propriétaires telles que Pusher. Contrairement à WebSocket, Mercure est compatible avec HTTP/2 et HTTP/3 (le nouveau venu annoncé la semaine dernière par l’IETF).

Mercure est très jeune (bien que déjà utilisé par quelques projets en production). Tous les retours, critiques et autres revues seront très utiles !

Journal Mercure : un nouveau protocole web pour mettre à jour les navigateurs en temps réel ("push")

52
27
nov.
2018

Cher journal,

J'ai récemment publié un nouveau protocole (ouvert) nommé Mercure, ainsi qu'une implémentation de référence écrite en Go (libre, sous licence AGPL).

Mercure permet de "pousser" en temps réel des données depuis des serveurs vers des navigateurs web (ou autres clients HTTP). La spécification et l'implémentation sont disponibles sur GitHub.

Le projet peut être considéré comme un remplaçant de WebSocket (bien que le protocole soit de plus haut niveau), et des solutions propriétaires telles que Pusher.

Contrairement à (...)